Index

Proverbes : mamelona

Proverbe Akoho mikotrika atodi-mamba, ka hamelon-doza ho an-tena. [Veyrières 1913 #898]
Akoho mikotrika atodi-mamba, ka namelon-doza ho an' ny tena. [Veyrières 1913 #808]
Akoho mikotrika atodi-mamba : mamelona ny mbola handrapaka. [Rinara 1974]
Akoho mikotrika atodi-mamba : namelon-doza ho an’ ny tena. [Nicol 1935 #302]
Akoho nikotrika atodi-mamba : namelon-doza ho any ny tena. [Cousins 1871 #50]
Aza mila loza toy ny akoho mikotrika atodi-mamba. [Rinara 1974]
Mila loza toa akoho mikotrika atodim-biby, ka mamelona antambo ho an' ny tena. [Veyrières 1913 #6310]
Traduction française Chercher malheur comme une poule qui couve des oeufs de caïman : elle se prépare une calamité. [Veyrières 1913]
Poule qui couve des œufs de caïman : elle met tous ses soins à se préparer un malheur. [Nicol 1935 #302]
Interprétation française S' exposer au danger et courir à sa perte. [Veyrières 1913 #6310]

Proverbe Akora latsaka an-drano : mandiny Zanahary hamelona. [Samson 1965 #A36]

Proverbe Boka namahan-jaza : natao hamelona kanjo nanampina ny aina. [Rinara 1974 #931]
Boka namahan-jaza : natao hamelona, kanjo nanampina ny ainy. [Veyrières 1913 #1979, Cousins 1871 #802]
Traduction française Lépreuse qui nourrit un enfant : on croyait qu'elle lui donnerait la vie et elle la lui ôte. [Veyrières 1913 #1979]
Interprétation française Plaintes sur les lépreux ; sens général : faire du mal en croyant soulager. [Veyrières 1913 #1979]

Proverbe Namelona zaza boka : nanalehibe ny tsy azo ho namana. [Rinara 1974]
Nitaiza boka : nahalehibe ny tsy azo ho namana. [Veyrières 1913 #2019, Cousins 1871]
Nitaiza zaza boka : nanalehibe ny tsy azo ho namana. [Rinara 1974]
Traduction française Élever un lépreux : on fait grandir quelqu' un qu' on ne peut pas garder comme compagnon. [Veyrières 1913 #2019]
Interprétation française Travail vain, dévouement inutile. [Veyrières 1913 #2019]

Proverbe Ny latsaka am-po tsy hamelona, ka ny an-tendro-molotra indray no lelafina. [Veyrières 1913 #4250, Cousins 1871 #2302, Houlder 1895, Rinara 1974, Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Raha misy zavatra efa nahavoa ny tena indray mandeha, tsy tokony hilalao amin' ny tahaka an' io fahitandrina fatratra. [Rajemisa 1985]
Traduction française Ce que vous venez d' avaler vous tuera, et vous vous léchez encore les lèvres (comme si vous en vouliez davantage). [Houlder 1895]
Le poison avalé suffit à tuer, et on lèche encore ce qu' il en reste au bout des lèvres. [Veyrières 1913 #4250]
Interprétation française Par exemple en ne dénonçant pas les coupables, on ajoute à sa cupabilité, ou de toute autre manière. [Veyrières 1913 #4250]
Se rapporte au tanguin avalé par l'accusé. [Houlder 1895]

Index