Dictionnaire Vezo-Français (Poirot Gérard, Santio Emilien)

A1
prép. A, vers. Marque l'endroit, la destination. Handeha a Morombe ty pamarotse fia bak'Anjamona. Les vendeurs de poissons d'Anjamona se rendront à Morombe.
A2
un. as. Ah ! Hé ! A ! Iha koa liroa. Ah ! Toi alors.

ABATOARA =
LABATOARA
s. Abattoir --> vono.

ABY =
IABY
(anc. IE
ABY)
ABIABY =
IABIABY md. gl. Au complet, en totalité, n'importe qui, tous, tout --> ampe, atsike, feno, gike. Ao iaby, au grand complet. Iaby lafa kila olo teo reñe, tout le monde qui était là. Iaby ty olo iaby, le peuple. Iaby zao, absolu, le cosmos. Lafa asa iaby, toute activité humaine. Nanove taña iabiaby, cent pour cent fait à la main. Raha reñe iaby, tout, tout ce qui existe --> iaby, lafa kila ty raha. Roze iaby, eux ensemble. Ty olo iabiaby, tout le monde. Vita iaby, accompli. Ze raha hita^e iaby, tout ce qu'il trouve. Sambe mikabokaboke aze iaby. Chacun le frappe. Sambe mahay iaby. Tous savent. Iaby nandeha soa. Tout s'est très bien passé. An-daka iaby roze. Ils sont tous dans la pirogue. Ty vavako mihily iaby. Ma bouche se ferme complètement. Prov. Lo raike, lo iaby. Un pourri, tous pourris (en parlant des poissons entassés dans la pirogue).

ABIDY
s. Alphabet --> soratse, tarehe. Fampianara abidy, alphabétisation.

ABILE
s. Ascendant, esclave, existence, idée, malheureux, pensée, nostalgie, soupçon, vieille femme (Terme de sikily).

ABO
ABOABO =
ABOÑABO
adj. 1. Elevé, en hauteur --> hoatse, ranga, sanjake, sonjotse, zangazanga. 2. Haut --> vaky (soleil). Abo sa iba ty laka^ao ? Ta pirogue est-elle de haute ou de basse mer ? 3. De grande taille, long --> lava. Olo abo mare, un homme de grande taille.

'
ABO
'
ABOÑABO adj. et prép. 1. Au bord, au-dessus, dans, en haut, par-dessus, près du rivage, sur. Añ'abo eñe, atmosphère, en l'air. Añ'abo hazo, en haut des arbres. Añ'abo rapolany eñe, à bord d'un avion. Añ'abo tihy, sur la natte. Añ'abo ty vohitse añe, par-delà les monts. Añ'abo^i ty renirano, en amont du fleuve. Añ'abom-bohitse, au sommet de la dune. Añ'aboñ'akata eo, dans, sur l'herbe. Ie añ'abo io, ci-dessus. Mampañ'añ'abo, faire monter. Manao jarifa añ'abo, poser un filet au bord. Mandeha mañ'añ'abo, monter. Manorake mbañ'abo añe, lancer en l'air. Mialy ay miranga mañ'añ'abo malaky, remonter vite à la surface en se débattant. Miare mañ'añ'abo, accoster --> mive mañ'añ'abo. Mitsamboke mbañ'abom-bala, franchir une muraille. Pañ'añ'abo, celui va souvent en haut. Pisinjake añ'abo, acrobate. Eo ! Zahay ñañ'añ'abo. Ça y est ! Nous avons continué notre chemin sur terre. Mitily añ'abo mare añe ty rapolany. Les avions volent à haute altitude. Afehezo añ'abo eñe taly io. Attache cette corde en haut. Apetsaho añ'abo eo raha eñe. Posez cela dessus. La asia vare masake añ'abo finga bakoly eo. Et on met du riz cuit dans l'assiette en porcelaine. 2. Au premier plan, considérable, d'un rang supérieur, de condition élevée, de haut grade, être à l'apogée de, supérieur hiérarchique, supérieur intellectuellement. Añ'abo polasy, avoir une bonne place --> soa polasy. Eo ami^i fara^i añ'abo ty voninahitse, être à l'apogée de sa gloire. Mahavoa añ'aboñ'olo, avoir un avantage sur quelqu'un. Olo añ'abo, personne de haute condition. Ami^i ty olombelo, tsy toko^e hisy añ'abo njake ambane. Chez les humains, il ne devrait y avoir ni supérieur, ni inférieur. Nisonjotse añ'abo ty giradi^e. Il a été promu à un grade élevé. Añ'aboko ie laha ty fahaia forase. Il est plus fort que moi en français. 3. Maximal, maximum. Hafana fara^i añ'abo mare, température maximale. Ty fara^i añ'abo mare, le maximum. 4. Plus que --> lavitse, lilatse, hoatse, noho. Ty lahi-tovo (ampela tovo) reo mandoa hetsa añ'abo te^i ty olo manambale. Les célibataires paient plus d'impôts que les gens mariés. 5. Aigu --> hatsy. Feo añ'abo, voix aiguë. 6. Avant --> aloha. Ty hereñ'anjo añ'abo, la semaine d'avant. 7. Après, dessus. Añ'abo^i zay, après tout. Añ'abo roy, ci-dessus.

HABOA HABOABOA s. Bosse.

HAABO HAABOABO s. Hauteur. Haabom-bohitse, altitude d'une montagne. Haabon-tane, altitude.

MAHAABO MAHAABOABO v.a.s. Pouvoir rendre haut.

MIHAABO
MIHABOABO v.a.s. Devenir long.

PIABO
PIABOABO s. Ce qui est naturellement en haut. Ty voanio raha piabo. Les noix de coco sont des choses qui se trouvent naturellement en haut.

ABOALY
s. Termite de la forêt.

ABOBO
adj. Caillé --> bonga, salatse, tole.

ADA ADAADA
s. Aisance, bonheur, jouissance, lenteur, paix, prospérité --> faly, gike, lame, sambatse, sinisiny, soa, tahe, velo.

AADA AADAO AADAADA AADAADAO v.i. A faire aller lentement, à ralentir. Mati^i ty asa lia^i nimarae ty panday posy iñe ka le aada^e avao ty posy iñe. Epuisé par une longue journée de travail, le malheureux fait aller doucement son pousse-pousse.
AMPIADAÑE AMPIADAÑO AMPIADAKADAÑE AMPIADAKADAÑO v.p. Qu'on comble, fait aller lentement, gâte. Hanahira iñe laha ampiadañi^ao. Elle deviendra insupportable si vous la gâtez.
FAMPIADAÑA FAMPIADAADAÑA s. Façon de combler, de gâter.

FIADAÑA FIADAADAÑA s. Aise, bien-être, bonheur, lenteur, paix, prospérité. Fahatiarovam-piadaña, sensation de bien-être. Fiadañam-piaiña, confort. Manjambe fiadaña, prendre ses aises. Fiadaña zao ! Quel bonheur ! Voho henane zao ty ahitako fiadaña zao. C'est maintenant que je trouve la prospérité.
IADAÑA
IADAÑO IADAÑADAÑA IADAÑADAÑO v.c. (tr. MI~). Iadaña^i ty Vezo riake. Les Vezo jouissent d'une grande liberté en mer.

MAMPIADA
MAMPIADAÑA v.a.s. Confortable, faire aller lentement, rendre prospère. Amim-pomba mampiada, confortablement. Mipetsake amin-tsaño mampiada, habiter une maison confortable. An-konti^i ty olo mampiada anake zahay Vezo, nje latsa. Nous, les Vezo, sont parmi les gens qui gâtent leurs enfants, même si nous sommes pauvres. Ino ty mampiada ty safa^ao o lafa iha ro mivola ? Pourquoi vas-tu lentement quand tu parles ?

MIADA
MIADAÑA MIADAKADA MIADAKADAÑA v.a.s. Aller, être dans l'abondance, dans l'aisance, être prospère, faire ou parler lentement, jouir de la paix.

MIHAMIADA MIHAMIADAADA v.a.s. Commencer à jouir de l'abondance, du bonheur, de la paix.

PIADA PIADAKADA s. Celui qui va, parle ou fait lentement, qui est prospère, qui est dans l'aisance, dans l'abondance.

ADABARA =
TOKANANKAKY
s. Pour parler des richesses qui ne quitteront pas son possesseur (Terme de sikily).

ADALA
ADALADALA
I. adj. Abruti, absurde, bête, dément, fou, imbécile, insensé, simple d'esprit, sot --> bamby, dehidehe, gege, manke, mine, sañaña, seritse, tampe, valike, voa. Adala fanente, à l'oeil fou. Adala^i, avoir un faible pour. Ampela adala, idiote. Fanonjo adala, majeur. Johary adala, idiot. Manjary adala, perdre la boule. Mivalike adala, devenir fou. Sofera adala, chauffard. Tsioke adala, vent inconstant. Mba raha adala ie ! Mais il est fou ! Ami^i ty Vezo, laha ty olo ro mivalike adala, le heveri^e fa vorike zay. Pour les Vezo, si quelqu'un devient fou, ils pensent que c'est de la sorcellerie. II. s. Couillon, fou, imprudent, insensé, simple d'esprit, sot. Mañavarata lafa ho adala. Va vers le nord si tu veux faire le fou (Là où se trouvent ces fous de Sakalava). Prov. Tantele afa-dimboke ka ilira^i ty adala iaby. Une fois le pot de miel ouvert, tous les fous s'y précipitent. Misaria adala soa ho lava velo. Fais semblant d'être fou afin de vivre longtemps.

AMPAÑADALA AMPAÑADALADALA v.p. Qu'on pousse à rendre fou. Ka ampañadala^ao ahy ie fa zaho sahira. Ne me pousse pas à me rendre fou car j'ai des problèmes.

ANKADALA = AÑADALA ANKADALAO =
AÑADALAO ANKADALADALA = AÑADALADALA ANKADALADALAO = AÑADALADALAO v.p. Qu'on excite, importune, rend fou. Ino ankadala^areo aja io ? Pourquoi importunez-vous cet enfant ?
FAMPAÑADALA FAMPAÑADALADALA s. Excitation, façon de pousser à rendre fou.

FANKADALA =
FAÑADALA FANKADALADALA = FAÑADALADALA s. Abêtissement, la façon, le moyen de duper, de tourner en dérision. Fañadala olo avao ty ata^e. Il ne pense qu'à tourner les gens en dérision. Tea^i Tovo ty fankadala olo. Tovo aime se moquer de quelqu'un.

HADALA HADALADALA s. Absurdité, bêtise, couillonnade, démence, folie, sottise. Firobaroba^i ty hadala, crise démentielle. Fitsoatsi^i ty hadala, accès de démence. Sarontsaroña^i ty hadala, être un peu fou. Ino hadala nata^ao toy ? Quelle bêtise as-tu faite ?
IFANKADALA = IFAÑADALA IFANKADALADALA = IFAÑADALADALA v.c. (tr. MIF~).

MAHADALA MAHADALADALA v.a.s. Abêtir, abrutissant, imbécile, qui rend fou. Fiaiña hanane toy any la mahadala an-teña. La situation actuelle est affolante.
MAMPAÑADALA MAMPAÑADALADALA v.a.s. Exciter, faire rendre fou. Haiko any fa iha avao mampañadala aze ahy io. Je sais que c'est toi qui le pousse à me rendre fou.

MANKADALA =
MAÑADALA
MANKADALA =
MAÑADALA MANKADALADALA = MAÑADALADALA MANKADALADALA = MAÑADALADALA v.a.s. Casser les pieds, contraignant, duper, embarrasser, ennuyer, escroquer, gêner, importuner, s'amuser avec, séduire. Mañadala loha, casser la tête. Mañadala mare, chiant. Ake ! Toy, lihity, ho aho, tsioke mañadala olo. Ah ! Mon ami, dis-je, ce vent rend fou les gens.

MIFANKADALA = MIFAÑADALA
MIFANKADALA = MIFAÑADALA MIFANKADALADALA = MIFAÑADALADALA MIFANKADALADALA = MIFAÑADALADALA v.a.s. Se faire des niches, se gêner les uns les autres. Ka mifañadala fa mifanambalia lafa mifankatea. Ne vous créez pas de problèmes, mariez-vous si vous vous aimez. Ka mifankadaladala nareo tsono hialy. Ne vous taquinez pas de crainte d'une bagarre.

MIHADALA MIHADALADALA v.a.s. Devenir fou, s'abrutir, se passionner pour. Mihadala ami^i ty asa, s'abrutir au travail.

PAÑADALA PAÑADALADALA s. Casse-pieds, celui qui trompe, qui importune, gêneur.

PIFAÑADALA PIFAÑADALADALA s. Ceux qui se causent mutuellement des ennuis. Tsy atao mahatsereke reñe fa olo fa pifañadaladala. Ce n'est pas si étonnant car ils ont l'habitude de s'ennuyer mutuellement.

VOAADALA VOAADALADALA p. Rendu fou.

ADALO
s. Jour néfaste (Terme de sikily). Vavañ'adalo, commencement de ce mauvais jour. Voliñ'adalo, fin de ce mauvais jour.

ADEMA
Sigle « Aéroport de Madagascar ». Connu surtout par les passagers qui doivent y acquitter diverses taxes d'aéroport selon leur lieu de destination.

ADY
ADIADY
s. Examen, interrogation, question --> dinike, ody, ontane. Ady leso avao ty raha ata^e ty Ramose^ay ty. Notre instituteur nous pose sans cesse des questions sur la leçon.

ADIÑE,
ADIÑO, ADIADIÑE, ADIADIÑO v.p. Qu'on interroge. Adiñi^i ty ramose leso zahay. L'instituteur nous interroge sur la leçon.
AÑADIÑA
AÑADIÑO AÑADIÑADIÑA AÑADIÑADIÑO v.c. (tr.
MAÑ~). Añadina^i zandaro olo ty an-tsañoko ao. Le gendarme interroge quelqu'un dans ma maison.

FAÑADINA =
FANADINA s. Examen, question. Panao fanadina, candidat --> pilatsake ho tingine. Iha niafake ami^i ty fanadina ? As-tu été reçu à l'examen ?

MAÑADY
MAÑADIÑA MAÑADIÑADY MAÑADIÑADIÑA v.a.s. Demander, examiner, questionner.

PAÑADY s. Examinateur.

VOAADY VOAADIADY p. Ausculté, examiné, interrogé. Fa voaady va iha ? Est-ce que tu as déjà été interrogé ?

ADIDY
s. Devoir, obligation, responsabilité, tâche --> afera, antoke, asa, devoara, kize, raikitse. Adidi^ao ty manao ze hiavia^i piasa reo. Vous êtes responsable de l'arrivée de ces ouvriers.
ADIRESE1
s. Adresse, domicile --> fitake, petsake. Laha ohatse ka misy fiova^i ty adirese, añambarao ty posite. En cas de changement d'adresse, prévenez la poste. Toy ty adiresi^i ty tsaño fipetsahako. Voici l'adresse de mon domicile.
ADIRESE2
s. Adresse, dextérité, habileté --> fay, kanty, hihitse, vitsike.

ADISY
s. Imbécillité, folie, sottise --> adala, gege, leñaleña, sañaña, seritse, tampe.
AE = AY
AIAY (v.
FOAY)
s. 1. Contraction ou dilatation, effort, force, forme, souffle, vie, vigueur --> enatse, entetse, ezake, fatsake, forose, hasy, here, hozatse, ngonotse, njonoke, re, tamboke, tandetse, tanjake, vantake. Ai^i ty filako, contenu d'une bouteille. Ai^i ty kovete raike, capacité, contenance d'un récipient. Aim-biby, barbare, force supérieure. Aim-pilako, contenance d'une bouteille. Aiñay, respiration entrecoupée ou faible. Ami^i ty ai^e soa, être frais et dispos. Añ'ay, sur soi, dans le cœur, dans le ventre. Fiaiña mbo tsy hay añe, au-delà --> fiaiña añ'abo añe, fiaiña an-danitse añe. Fialañ'ay, agonie. Foay, soupir --> mombo, taray. Hama^i ty ay, impatience. Ilañ'ay, nutritif. Mahaavotse ty ay, s'en sortir vivant. Mahafereñ'ay, ennuyant, pitoyable, rendre triste. Mahafolak'ay, s'astreindre. Mahafoy ty ai^e, risquer, sacrifier sa vie. Mahazo ay, revivre, s'animer, se rétablir. Mamparare ay, crever le cœur. Mampivalik'ay, effrayant. Manañ'ay, capable d'un effort soutenu, vigoureux. Mangalake ay, prendre des forces, respirer, se reposer. Mañara^ay, gaspiller sa vie. Mañome ay ty safa, animer la conversation. Miala ay, agonir, rendre l'âme, se débattre. Minjy ay, égaux en force, en courage. Mitavañ'ay, prendre soin de sa vie, s'affranchir. Mivalik'ay, perdre la tête, s'abrutir. Raty ay, maladif, méchant, orgueilleux. Ty ai^e, dedans. Ty manañ'ay, les vivants. Tsy maferiñ'ay olo, ne pas faire de cadeau à quelqu'un. Laha voho latsake ty ora le mahazo ay iabe ty raha mitiry. Dès qu'il pleut, les végétaux reprennent vie. Mamy ty ay. La vie est douce. Manañ'ay ie. Il est vigoureux. Zisike ami^i ty hiaiña, la vie durant. Prov. Voro-tsiky ty ay, ka tsy hai^i ty tsy tompo^e. La vie est un morceau de chiffon, celui qui n'est pas son maître ne sait pas le porter (Chacun connaît seul la limite de ses forces). 2. Moi, personne. Mampivalike ty aiko aja mantsitsiñe retoa. Ces enfants turbulents m'importunent.

AAY AAIAY v.i. A faire respirer, à ranimer. Aaiko malakilaky ty aiko. J'accélère ma respiration.

AMPIAIÑE AMPIAIÑO AMPIAIAIÑE AMPIAIAIÑO v.p. Qu'on fait reposer, revivre. Mba ampiaiño tse aombe reo. Laisse donc les bœufs reprendre leur souffle. Ampiaiño ty aze marary io. Faites respirer celui qui est malade.

FAMPIAIÑA FAMPIAIAIÑA s. Excitant, instrument de réanimation.

FIAIÑA FIAIAIÑA (Utilisé par le Vezo de Morombe)
FIAY FIAIAY (Utilisé par le Vezo du sud) s. Canal respiratoire, existence, respiration, soi-même, souffle, soupirail, trachée-artère, vie. Fiaiña isañ'anjo, vie quotidienne. Fiaiña manjakizay, vie éternelle. Fomba fiaiña, mode respiratoire. Lava fiaiña ie. Il vit longtemps. Sarotse ty fiaiña = sarotse ty fiay. La vie est chère. Mihanto ty fiay. La vie s'arrête. Iha avao ro iankina^i ty fiai^ay. C'est de vous que dépend notre vie. Prov. Tsy vorodea ty fiay. La vie n'est pas un chiffon (…qu'on jette car elle est précieuse).
IAIÑA
IAIÑO IAIAIÑA IAIAIÑO v.c. (tr. MI~). Mbo be ty raha hiaiña^ao. Tu as la vie devant toi. Mandalo ty anjo iaiñantsika. Notre vie passe vite. Ami^i ty taram-peo ao ro iaiñantsika. C'est par le larynx que nous respirons. Ty fahasoava ro iaiña^i ty fañahintsika. Notre âme vit de la grâce.

IFAMPIAIÑA IFAMPIAIAIÑA v.p. Qu'on encourage à se réconforter.

MAHAAY MAHAAIAY v.a.s. Pouvoir respirer, vivre.

MAMPIAY MAMPIAIAY v.a.s. Faire respirer, vivre, remplir le ventre, rassasié. Njañahary ro mampiay antsika. Dieu nous fait vivre.

MIAY
MIAIÑA MIAIAY MIAIAIÑA v.a.s. Remplir et déborder, respirer, se reposer, vivre. Soa iharoa miay, agréable à vivre. La niay ty fia ie an-daka ao. La pirogue débordait de poissons. Miay fahatane iha. Tu mènes une vie inutile, dissolue. Tsy mahay miay ie. Il n'a pas de savoir-vivre.

MIHAMIAY MIHAMIAIAY v.a.s. Se mettre à vivre.

PAMPIAY PAMPIAIAY s. Créateur, docteur, réanimateur.

PIAY PIAIAY s. Les vivants.

AFAKE AFAKAFAKE
adj. 1. Acquitté, admis, affranchi, après, avorté, dans, délivré, détaché, emporté, exempt, libéré, libre, parti, propre, tombé --> bitotse, bototse, efa, endake, haha, himpa, lasa, ongake, potake, rambe, rotsake, rotsoke, sarake, silake, tonga, vototse. Afa-baraka, déshonoré --> azon-keñatse. Afa-doza, échappé au malheur. Afak'adidy, exempt de reproche, qui n'a plus de responsabilité. Afak'ay, courbatu, mort, perdu, perte. Afak'ale, qui n'a plus de problème, mort --> afake haratia. Afak'amaray = fakamarae, après-demain. Afak'anake, qui a fait des fausses couches. Afak'asa, libéré de ses devoirs. Afak'enta, débarrassé de son fardeau, délivré d'un embarras, d'une responsabilité. Afake ami^i ty ahiahin-jala, être débarrassé de soucis d'argent. Afake elaela voho, après quelques instants. Afake fisona, qui a quitté le deuil. Afake havoa, n'avoir rien à craindre. Afake manao, capable. Afake roa vola, deux mois après. Afake tami^i ty fañandevoza^i ty toake, être affranchi de la servitude de l'alcool. Afake ty hadisoa, absous. Afa-keloke, absous, qui a expié sa faute, dont la colère est passée. Afa-kenatse, dont la timidité est passée, qui ne rougit plus. Afa-neñe, qui a le cœur net, qui a fait son devoir. Afa-pahasahiraña, détordu, délivré d'embarras. Afa-po, qui a fait tout son possible, qui se désiste, rassasié, satisfait. Afa-tse zay, d'autre part. Afa-tsy, excepté, sauf, si ce n'est. Afa-tsine, exempt de blâme, qui a subi l'épreuve du tanguin. Afa-tsosa, qui a payé ses dettes. Afakomale = fakomale, avant-hier. Arete tsy afake, maladie chronique. Gaja afake, prisonnier libéré. Lafa afake kelikely, dans quelques instants. Ondevo afake, esclave affranchi. Raven-taratase tsy ela afake, feuille détachable. Sambe afake. Sans rancune, chacun s'en est sorti. Afake ty tsomba. Le dieu est parti. Nandeha ie teo oñe ? Afake soa ty amy iñe ! Il est parti ? Bon débarras ! Afake haratia ! Soyez délivré du malheur ! Afake zay, tsy mentsy enkene fa... D'ailleurs, il faut reconnaître que... Tsy afake ty tasy. La tache ne s'en va pas. Afake fire anjo ? Dans combien de jours ? Mahafa-po ahe ty raha natao^ao. Ce que vous avez fait me satisfait. Prov. « ‑ Afake ty amiko », hoy ty nandeve rafoza hala^e. « - Enfin, je suis libre », dit celui qui a enterré sa belle-mère détestée. 2. Apte, capable, pouvoir. Afake mampiharo, associatif. Afake mivelatse, extensible. Afake miarake, compatible. Afake mivoke, rétractile. Tsy afake, être empêché, ne pas pouvoir.

AFAHA = AFAHE
AFAHO AFAKAFAHA = AFAKAFAHE AFAKAFAHO v.p. Qu'on affranchit, délivre, efface, exempt, soigne. Tsy maintsy afaha^ao konty io. Il faut que tu effaces cette dette.
AHAFAHA AHAFAHAFAHA v.c. (tr.
MAHA~). Bak'ami^i ty hazomanga avao koa ro ahafaha^i ty velo ami^i ty Njañahare njake ty roaza mifanjambe. C'est par l'intermédiaire de l'arbre sacré que les vivants peuvent communiquer avec Dieu et les ancêtres. Tsy misy nje anaka fotoa ahafahako. Je n'ai pas un moment de libre.
AMPAÑAFAHE AMPAÑAFAHO AMPAÑAFAKAFAHE AMPAÑAFAKAFAHO v.p. Qu'on fait détacher, libérer. Olo toy voa^i ty « mandomba gara » ka tsy ho janga laha tsy ampañafahe ambiasa. Cet homme est atteint de « mandomba gara » et il ne sera guéri qu'en le faisant libérer par un devin-guérisseur.
AÑAFAHA
AÑAFAHO AÑAFAKAFAHA AÑAFAKAFAHO v.c. (tr.
MAÑ~). Satsia i nanao soa aze ka zay ro añafaha^e aze io. C'est parce qu'il lui a fait du bien qu'il l'a libéré. Anovo ze hañafaha^ao aze. Faites en sorte de le délivrer.

FAHAFAHA FAHAFAKAFAHA s. Assouvissement, libération, liberté, succès. Fahafaham-baraka, déshonneur --> voam-barakañ'olo. Fahafahan-jaza, avortement --> fangala tsoke.
FAÑAFAHA FAÑAFAKAFAHA s. Affranchissement, assouvissement, avortement, débarras, dégagement, délivrance, médicament, tisane. Fañafaha anake, avortement provoqué. Fañafaha anake ty mino ketsehe. La tisane de nimo (Variété de bois) sert à avorter.
FIAFAHE FIAFAKAFAHE s. Acceptation, admission, délivrance, libération. Fiafahañ'anake, fausse couche. Hisinisinia^ay ty fiafaha^i nama^ay io anito haly. Nous célébrerons la libération de nos camarades cette nuit.
FIFAÑAFAHA FIFAÑAFAKAFAHA s. Libération mutuelle.
IAFAHA
IAFAHO IAFAKAFAHA IAFAKAFAHO v.c. (tr. MI~). Anovo ze hiafaha^ao ami^i tsosa^ao o. Faites en sorte de vous débarrasser de votre dette.
IFAÑAFAHA IFAÑAFAÑAFAHA v.c. (tr. MIF~).

MAHAAFAKE = MAHAFAKE MAHAFAKAFAKE v.a.s. Pouvoir enlever, libérer, perdre, produire, réussir, soulager. Aoly mahafake aja, médicament abortif --> aoly fangala aja. Mahafabaraka, supprimer un blâme. Mahafake aja, abortif. Mahafake hasosora, décisif. Ino ty raha mahaafake arety sarotso ? Qu'est-ce qui pourrait soulager du mal de ventre ? Tsy nahafake ty varavara ty malaso reñe. Les voleurs n'ont pu forcer la porte. Tsy mahafak'aze zaho. Je ne puis l'exempter. Mahafa-baraka azy ty fomba rate atao^e. La mauvaise conduite qu'il mène le déshonore.

MAMPAÑAFAKE MAMPAÑAFAHA MAMPAÑAFAKAFAKE MAMPAÑAFAKAFAHA v.a.s. Faire enlever, libérer, perdre, produire, réussir, soulager.

MAÑAFAKE
MAÑAFAHA MAÑAFAKAFAKE MAÑAFAKAFAHA v.a.s. Affranchir, avorter, débarrasser, délivrer, exempter, soulever. Mañafa-bata, s'affranchir de. Mañafak'andevo, affranchir un esclave. Mañafake ty hasosora^ay ty fiavia^ao. Ton arrivée soulève notre colère. Tsy azo atao ty mañafake anake a Madagasikara. L'avortement est interdit à Madagascar.

MIAFAKE
MIAFAHA MIAFAKAFAKE MIAFAKAFAHA v.a.s. Etre admis, reçu, s'échapper, s'effacer, se défaire, se libérer, se passer de. Ty olo taloha tsy raha niafake aly fombo. Les gens autrefois ne pouvaient s'empêcher de se quereller. Niafake fanadina ie. Il a été admis à l'examen. Tinifitse injaike avao dahalo iñe la niafake ty ai^e. On a tiré une seule fois sur ce rebelle et il a perdu la vie. Tsy miafake aly roze. Ils ne peuvent se passer de la guerre.

MIFAÑAFAKE MIFAÑAFAHA MIFAÑAFAKAFAKE MIFAÑAFAKAFAHA v.a.s. Se libérer mutuellement.

MIHAAFAKE MIHAAFAKAFAKE v.a.s. Devenir libre, s'en sortir. Mihaafake loko^e rinjy ity. Le mur perd peu à peu de ses couleurs.

PAÑAFAKE PAÑAFAKAFAKE s. Libérateur, possédé du tsomba.

PIAFAKE PIAFAKAFAKE s. Celle qui perd régulièrement un bébé, celui qui est souvent reçu ou admis. Iñe any lehe olo piafake fanadina isan-tao. Lui, il est reçu à l'examen chaque année.

PIFAÑAFAKE PIFAÑAFAKAFAKE s. Ceux qui s'aident.

AFERA
s. Affaire, bakchich, commerce, corruption, devoir, emploi, occupation, ouvrage, trafic --> asa, dare, hararaotse, kinanga, lo, raha, varotse. Ampela panao afera, femme d'affaires. Mampiakatse ty afera, présenter l'affaire au tribunal. Manao afera varotse, faire du commerce. Manao aferafera ty pañody, corrompre un examinateur. Mila anao zaho ami^i ty afera toy. Je désire vous voir pour cette affaire. Raty fandeha ty afera. Les affaires marchent mal. Ie voalily tami^i ty aferam-panjakana. Il a été accusé de corruption de fonctionnaire.

AFERO
s. Bile, fiel. Aferon-kena, fiel de bœuf. Mandoa afero, vomir de la bile. Mino zisike ami^i ty ranoñ'afero, boire le calice jusqu'à la lie. Ranoñ'afero, bile. Tsañoñ'afero, vésicule biliaire. Vongan-janoñ'afero, concrétions biliaires. Prov. Laha voatohy ty ate, maharare ty afero. Quand on heurte le foie, la bile en est malade.

AFIAFY
s. Espèce d'arbre (Avicenniacées, Avicennia marina Forsk. Vierh), arbre de la mangrove, palétuvier. Aoly ty raviñ'afiafy. La feuille de l'arbre de la mangrove est un remède.
AFIRIKA
(Or. fr.) s. Afrique. Afirika, Africain. Afiriky disidy, Afrique du Sud.

AFISY
(Or. fr.) s. Affiche --> ambara.

AFO
s. Feu --> bolo, helatse, motso, oro, potara. Afobe, enfer. Afokasoke, allumette --> zalomete. Afokasoke tsaño^e raike, une boîte d'allumettes. Afomanga, feu d'artifice. Afon-dila, feu de son (Il sent mauvais). Afon-Jañahare, feu follet --> afoñ'angatse, afon-dolo. Afon-tsatsango, feu de paille. Mamono afo, tuer le feu (Tenter d'effacer les conséquences d'une saoulerie en buvant à nouveau de l'alcool ou de l'eau, des jus de fruit), se dit aussi de la viande très grasse qui, en cuisant, éteint le feu. Manoro ty afo, attiser le feu --> mitsioke bolo. Manoroñ'afo homa, qui n'a pas de lampe et mange à la clarté du feu. Mantsy afo, sentir la fumée. Mañisy afo, attiser, mettre le feu. Maty afo, qui n'a pas de feu chez soi, qui garde le silence. Pamboatse pôtara afomanga, artificier. Pitsipitsik'afo, étincelle. Tsy maty afo, fumer sans cesse. Vaiñ'afo, braise --> vaim-bolo, vay. Mba misy afo iha, aza fady ? Avez-vous du feu, s'il vous plaît ? Nivolañe ie ka le nimate ty afo^e. Il a été admonesté et a gardé subitement le silence.
AFORIKA = AFIRIKA
(Or. fr.) s. Africain, cafre. Olo tañe ami^i ila^i Aforiky antimo faela. Personne venant de l'Afrique du Sud il y a longtemps.

AHA = AHAN
un. as. Ah ! Non. Aha ! La matiko ry anjoane. Ah ! Je les tuerai aujourd'hui. Aha ! Tsy mana zaho. Non, je n'en ai pas. (v. AN ! AN !)

AHE1 =
AHY, Ñ'
AHY,
AHIKO.
pr. poss. A moi, me, moi. Ahintsika, à moi et à nous. Ty ahy, le mien. Mamonjea ahe nareo. Approchez-vous de moi. Iha va mahefa manjehitse ho ahe sigara ? Tu veux bien m'allumer une cigarette ? Lavits'ahe zay ! Loin de moi cela ! Tsy mba nisy fañontanea ahy ty vetsivetsiko. On ne m'a pas demandé mon avis. Tsy mampañahy ahe avao zay. Cela ne me fait ni chaud ni froid. Ñ'ahy raike zay. C'est à moi seul, c'est ma part.

AHE2 =
AHY AHEAHE =
AHIAHY
I. adj. Mieux --> aleo, soa, tokoa. Toy mba aheahe te^i ty ila^e retoa. Ceci est mieux que les autres qui sont là. II. s. Inquiétude, soin, soupçon --> arike, dare, kajy, kara, kize, mane, rara, sara, taha, teza, tsabo. Be ahiahy mare iha. Tu es trop inquiet. Ka mana ahiahy ami^i zao iha. N'ayez pas d'inquiétude sur ce point.
AHIAHIE AHIAHIO v.p. Qu'on craint, soupçonne. Ahiahi^i ty olo ho pangalatse ie. On le soupçonne d'être voleur. Ahiahiko fa ho nimate ie. Je crains qu'il ne meure. Tsy nahiahiko fa ho avy iha. Je ne soupçonnais pas que vous viendriez.
FAMPIAHIAHIA s. Façon de faire douter, de s'inquiéter.

FAÑAHE =
FAÑAHY s. âme, conduite, conscience, faculté. Fahamoram-pañahe, amabilité. Fañahe rate, ruse, tromperie. Fañahiñ'aja, conduite inconsidérée comme celle d'un enfant. Haratiam-pañahy, tour de cochon. Hasoa fañahe, affabilité. Herem-pañahe, charisme. Mahay fañahe, malin, trop rusé. Maleme fañahe, aimable, compréhensif. Manam-pañahe, adroit, fourbe, habile, intelligent, perfide, précoce, roué, rusé. Olo soa fañahe mare, ange --> anjele. Raty fanahy, abject, cochon --> rate mare. Eo ami^izao, nata^i ty fañahy, finita^e ampela iñe. Alors, il eut une idée, il a trompé la fille. Manao fañahiñ'aja ie. Il se comporte en enfant. Soa fañahy tamiko ie. Il a été chic pour moi. Fañahy tsy mete mate. L'âme est immortelle. Mba soa fañahe va ie ? A-t-il un bon caractère ? Taloha^i ty fahavoaza iñe la nisoa fañahe mare ie. Avant son accident, il était très gentil. Prov. Tsy misy talinjo ty fañahe fa ty vata ro misy talinjo. L'âme n'a pas d'ombre, seul le corps en a une.
FAÑAHIE FAÑAHIO v.p. Roulé, trompé. Somare fañahio ie hanenteantsika ty vetsevetse^e. Essaie de le tromper pour que nous voyions sa réaction.
FIAHIAHIA s. Inquiétude, souci, soupçon. Laha zaho ka tsy mana fiahiahia ami^areo. Quant à moi, je ne crains rien de vous.
FIFAMPIAHIAHIA s. La méfiance réciproque. Ambarao ty to mba tsy hisia^e ty fifampiahiahia. Dites la vérité pour qu'il n'y ait aucun soupçon de votre part.
IAHIAHIA
IAHIAHIO v.c. (tr. MI~).
MAHAFAÑAHY v.a.s. Pouvoir rouler, tromper. Tsaraha olo atokisa io fa mahafañahy. Personne ne fait confiance à cette personne car c'est une roublarde.

MAHEMAHE v.a.s. Se douter, se méfier. Mahemahe ty panao rate. Les méchants se méfient toujours.

MAMPIAHEAHE MAMPIAHIAHIA v.a.s. Donner de l'inquiétude, douteux. Tsy mampiahiahy, sans aucun doute. Mampiahiahy ahy ty fipetsaki^i ty tsañoko o. L'état de ma maison me donne de l'inquiétude. Fa nisy raha nampiahiahy ahy. Je me doutais de quelque chose.

MANAMPAÑAHY v.a.s. Perfide. Ka isonjea fa olo manampañahy. Méfiez-vous de ce type, c'est un roublard.

MAÑAHY MAÑAHIAHY v.a.s. Inquiéter, soupçonner. Tsy mañahy, calme, débonnaire, dispos. Tsy mañahy ! Ça va ! Lahilahy tsy mañahe Rabe. Rabe est un homme doux.

MIAHIAHY MIAHIAHIA v.a.s. Craindre, s'inquiéter, se douter. Fa azoko ty taratasi^ao fa ka miahiahy. J'ai reçu ta lettre, ne t'inquiète pas. Miahiahy zaho tsono tsy ho vita anjoane ty asa. Je crains que le travail ne soit pas fini aujourd'hui. Ka miahiahy aze fahatane. Ne le soupçonnez pas sans motif.
MIFAMPIAHIAHE v.a.s. Se donner mutuellement de l'inquiétude. Aleo mifañazava fa tsy soa ty mifampiahiahy. Mieux vaut s'arranger que de s'inquiéter mutuellement.

AHITSE AHITSAHITSE
s. Algues --> lomoke = lomotse. Ahi-dambo, herbe à piquants. Lovokahitse, saison pastorale.

AHO
pr. pers. Je, me, moi --> ahe, -ko, teña, vata, zaho. Ivangao sabake aho. Achetez-moi un chapeau. Matokisa iha fa tsy hivalike ami^ao aho. Aie confiance en moi car je ne te trahirai pas. Ka helofa^ao moa aho. Arrête donc de me disputer.

AHOA AHOAHOA
adv. Ce dont on fait cas, peu importe, plaire, se casser la tête pour. Tsy ahoa ino ty hena fa taola. On ne veut pas de la viande, mais des os. Ahoa^ao ino añe reñe. Ne te casse pas la tête pour eux. Tsy ahoako ino. Je m'en fous. Tsy ahoako iha. Je ne t'aime pas. Ahoako ino ! M'en fous ! Prov. Basy jala fito : tsy azo^i ty latsa, tsy ahoa^i ty pañarivo. Un fusil à trente-cinq
FMG : ceux qui sont pauvres ne peuvent l'acquérir, les riches le dédaignent.
AY1
V. AE
AY2
pr. pers. Nous, à nous (Exclusif) --> tsika. Hai^ay, su par nous. Ty nama^ay, nos camarades. Dimy ale ty nikalo^ay an'i seze io. Nous avons acheté cette chaise vingt-cinq mille
FMG.
AY3
un. as. Signe d'énervement chez une femme.

AIA AIAIA
I. pr. int. Où ? A quel endroit ? Aiaia, tous azimuts. Mbaiambaia, de tous côtés --> hatsaia hatsaia. Nja ohatse ty aia ty halavira^e baketo ? A quelle distance est-il, d'ici par exemple ? Mbaia ? Par où ? II. pr. rel. Tsy haiko nja aia ie. Je ne sais où il se trouve.
III. un. as. Ah bon ! Bonjour. Jamais ! Mon Dieu ! Non ! Où ça ! Salut ! Marque la surprise, le refus, la réprobation. Aia avao koahe ! Alors, là, mon ami ! Aia avao eroa ! Ah ! Mon Dieu (En baissant le ton, déception) ! Aia ! Fa mirimirike lehe. Penses-tu ! Il y avait du crachin. Aia ! Ie le nahaferiñ'ay anao mare. Comme il vous a regretté ! Aia koa ? C'est vrai ? Aia vale ! Salut, beau-frère ! Aia lehe ! Ce n'est pas vrai ! K'aia ! Salutation. Aia ! En aucune façon !

AIZY AIZIAIZY
s. Obscurité, ténèbres --> aloke, hale, ndodoke, ngokoke.

HAMAIZINA HAMAIZIMAIZINA s. Obscurité.
HAMAIZINE
HAMAIZINO HAMAIZIMAIZINE HAMAIZIMAIZINO v.p. Qu'on obscurcit.

MAIZY MAIZIMAIZY v.a.s. Obscur. Tsañomaizy, prison.

MANAMAIZY
MANAMAIZINA MANAMAIZIMAIZY MANAMAIZIMAIZINA v.a.s. Obscurcir.

AJA
AJAJA
s. Enfant, fillette, garçon --> aka, anake, kaka, zanake. Aj'ampela, jeune fille. Aj'antitse, enfant rabougri. Aja bandy, jeune voyou. Aja hamba, jumeaux. Aja johary, garçon. Aja johary kelekele, bambin. Aja kamboty, orphelin. Aja kelekele, bébé. Aja lelahy, jeune homme. Aja maota, enfant sevré. Aja mbo minono, enfant au sein. Aja mbo tsy mahay raha, enfant qui n'a pas encore l'âge de raison. Aja mena, nouveau-né. Aja mianadia, enfant qui apprend à marcher. Aja mihanta, enfant gâté. Aja milaly, enfant qui marche à quatre pattes. Aja miola, enfant à problèmes. Aja mipalipalitse, enfant turbulent. Aja nahita fory, enfant qui a vu un derrière (Il aime parler de choses qu'on cache généralement). Aja niarake nisa, personnes de même âge qui ont joué ensemble étant enfants. Aja tsy an-ja, enfant abandonné. Aja tsy an-tsañon-jene, enfant dont la mère divorcée ou morte n'habite plus sous le toit paternel. Anak'aja, petit enfant. Fañahiñ'aja, esprit enfantin. Fanjeañ'anak'aja, berceau, lit d'enfant --> kitseleñ'aja. Fihareañ'aja, puériculture. Fanangañ'aja, adoption --> fisoroñ'anake. Fisaria aja, façon de s'amuser comme un enfant. Haneñ'aja, nutrition infantile. Mamantoke aja, déclarer un enfant aux ancêtres. Mampatory aja, bercer un enfant. Mananga aja, adopter un enfant. Mañary aja, déshériter, rejeter un enfant. Mihaaja, retomber en enfance. Mila aja, chercher à avoir un enfant, le demander à Dieu --> mila anake, ta-hanañ'anake. Naha-aja, enfance. Raha finonoañ'aja, biberon. Sikiñ'aja, lange, layette --> sikiñ'anak'aja. Prov. Aja tsy eo rene, tsy azo fo. Un enfant séparé de sa mère, tu ne gagneras pas son cœur.

AKA
s. Enfant, mademoiselle, monsieur, petit… interpellés par quelqu'un de plus âgé. Avia, ry aka ! Venez, les enfants ! Ndao, aka ! On y va, petit ! Atao bakao, aka, parakiko zay. Donne-moi mon tabac, petit.

AKADEMIA
(Or. fr.) s. Académie. Akademisia, académicien.

AKAKE
(v.
AKE).

AKALO
s. Pilon --> lisa, tonta.

AKANE
s. Nid --> tsaño.

AKANGA
s. 1. Pintade. Akanga gasy, pintade sauvage noire à points blancs. Akangam-bazaha, pintade sauvage grise à points blancs. Prov. Ty mahalava moko ty akanga io ty fitao^e. L'occiput de la pintade est long car elle se méfie. Laha mahita akanga soa tarehe la mañary ty akoho fa nahazatse. Trouver une pintade qui possède la beauté et jeter un poulet auquel on est habitué (Prendre une jolie fille et quitter sa vieille femme) --> Akanga soa volo ka atakalo akoho tama an-tsaño. Akanga maro tsy vakin'amboa. Lorsque les pintades sont nombreuses, le chien n'en saisit aucune (L'union fait la force). Akanga sisa nanambora. Qui a vu prendre ses compagnons se tient sur ses gardes. 2. Marque de beauté, préféré.

AKANJO AKANJOKANJO
s. Costume, habit, vêtement --> foreke, kompile, saloke = salotse, siky. Akanjo añati^e, habit de dessous, jupon. Akanjo ba, chandail, pull-over, tricot. Akanjo bolozy, blouse. Akanjo bory taña, blouse ou chemise sans manche. Akanjo inja, habit emprunté. Akanjo lava, robe de chambre. Akanjo mafana, pardessus. Akanjo malabary, blouse des Indiens, longue chemise sans col. Akanjo manje, robe de nuit. Akanjo militera, costume militaire. Akanjo mirebareba, robe des Arabes. Akanjo palitô, paletot. Akanjo saloke, chemise. Akanjo tsy le, imperméable --> ragila. Akanjon-gaja adala, camisole de force. Akanjon-johary, costume --> palitô, patalo, salotse. Akanjoñ'aja, habit d'enfant. Akanjoñ'ampela bory taña, corsage. Aroñ'akanjo, camisole. Fiarovañ'akanjo, blouse. Foñosan'akanjo, balluchon --> pakoñ'akanjo. Mangalake ty akanjo mañavesabesatse, se mettre à l'aise. Tañañ'akanjo, manche.
AMPIAKANJOE AMPIAKANJO AMPIAKANJOKANJOE AMPIAKANJOKANJO v.p. Qu'on habille. Ampiakanjo aja io. Habillez cet enfant.
FIAKANJOA FIAKANJOKANJOA s. Cabinet de toilette, habit porté habituellement, manière de s'habiller, toilette. Aia ty tsaño fiakanjoa ? Où est le cabinet de toilette ?
FIAKANJOE FIAKANJOKANJOE s. Tenue. Lafa mafana ty anjo, akanjo matify ro fiakanjoe. Quand il fait chaud, on porte des vêtements légers.
IAKANJOA IAKANJO IAKANJOKANJOA IAKANJOKANJO v.c. (tr. MI~). Toy, iakanjo fa manintsy zao. Tiens, habille-toi car il fait froid.

MAMPIAKANJO MAMPIAKANJOKANJO v.a.s. Vêtir. Mbo antsaño ao ie mampiakanjo ana^e iñe. Elle est encore dans la maison pour habiller son bébé.

MIAKANJO
MIAKANJOA MIAKANJOKANJO MIAKANJOKANJOA v.a.s. Etre habillé, s'habiller, se vêtir. Miakanjo soa njake manao malio, habillé de beaux vêtements et proprement.

PAMPIAKANJO PAMPIAKANJOKANJO s. Celui qui habille. Lafa hanao mariazy, fa misy ty pampiakanjo. Lors d'un mariage, il y a des habilleuses spéciales.

PIAKANJO PIAKANJOKANJO s. Celui qui porte un habit. Ry mompera roze ami^i ry rapasy ro piakanjo mirodorodo. Ce sont les pères et les pasteurs qui portent des soutanes.

VOAKANJO VOAKANJOKANJO p. Habillé.

AKAO
s. Filao (Casuarina equisetifolia Forst.).

AKATA AKATAKATA
s. 1. Chaume, déchet, en plein air, herbe, mauvaise herbe, ordure, saleté --> bozake, fako, karahoke, kijesy, loto. Akata le, herbe verte. Akata maike, foin, herbe sèche --> mololo. Akata raty, broussailles. Akatañ'aombe, fourrage. Akatakata, balayures --> fako, korombo, lemboke. Fambolea akata, culture fourragère. Fañaria akata, fosse à ordures. Panjaoke akata, éboueur --> pamory karahotse, panary akata. Tafon-tsaño akata, toit de chaume. Tane tsy misy akata, terrain pelé. Tapak'akata, fétu. 2. Placenta.

AKATSE AKATSAKATSE
s. Ascension --> anike, vohitse. Engao ty akatsakatse fa mahafolake. Arrête de grimper car une branche risque de casser.

AAKATSE AAKARO AAKATSAKATSE AAKATSAKARO v.i. A faire monter. Anaka aakatsakatse ty aze atoa toy soa hinjaza^e. On monte un petit peu celle qui est ici pour qu'elle soit au même niveau.
AKARE
AKARO AKATSAKARE AKATSAKARO v.p. Qu'on fait monter, monte. Azo akare, augmentable. Akaro añ'abo patalo^ao oñe tsy ho le. Remonte ton pantalon pour qu'il ne soit pas mouillé.
AMPIAKARE AMPIAKARO AMPIAKATSAKARE AMPIAKATSAKARO v.p. Qu'on fait monter. Ampiakare an-tete ty laka lafa toly. Quand la pirogue accoste, on la fait monter sur le bord.
FAMPIAKARA =
FAÑAKARA FAMPIAKATSAKARA = FAÑAKATSAKARA s. Façon de faire monter. Hanahira antsika ty fampiakara ty enta mavesatse toy añ'abo añe. Ça va nous causer des problèmes de faire monter cette chose là-haut.
FIAKARA FIAKARAKARA = FIAKATSAKARA s. Façon de monter, ascension, côte, hausse, montée. Fiakara^i Masina Maria an-danits'añe, assomption. Ty fiakaran-dabole, l'ascension d'un ballon. Lasikalie ro fiakara añ'abo tsaño. C'est par l'escalier qu'on monte sur le toit de la maison.
IAKARA
IAKARO IAKARAKARA = IAKATSAKARA IAKATSAKARO v.c. (tr. MI~). An-tsaño añ'abo eñe ro iakara^e. Il monte dans cette haute maison.

MAHAKATSE = MAHAAKATSE MAHAKATSAKATSE = MAHAAKATSAKATSE v.a.s. Pouvoir monter. Mahakatse añ'abo eñe va iha ? Peux-tu monter là-haut ?

MAMPIAKATSE
MAMPIAKARA MAMPIAKATSAKATSE MAMPIAKATSAKARA v.a.s. Augmenter, faire monter, présenter. Voasery ty porezida^i ty fokon-tany mampiakatse ty afera eo. Le président du fokontany est obligé de présenter l'affaire devant le tribunal.

MAÑAKATSE
MAÑAKARA MAÑAKATSAKATSE MAÑAKATSAKARA v.a.s. Faire ramasser. Volaño Lita hañakatse ty boky latsake io. Dites à Lita de ramasser ce livre tombé à terre.

MIAKATSE
MIAKARA MIAKATSAKATSE MIAKATSAKARA v.a.s. Ascendant, augmenter, coûter cher, croître, entrer dans un village, être en crue, marée montante, monter. Zay ty fomba^i malaso reo lafa hiakatse an-tana roze. C'est ainsi que font les bandits quand ils entrent dans un village. Miakatse mare ty vilin-jaha hananek'io. Les choses coûtent très cher à l'heure actuelle. Miakara tohatse. Montez sur l'échelle.

MIHAMIAKATSE MIHAMIAKATSAKATSE v.a.s. Augmenter. Mihamiakatse ty vokatse azo. Le nombre des produits obtenus augmente.

PAÑAKATSE PAÑAKATSAKATSE s. Celui qui fait monter. Lafa mihaly vovo, raike pañakatse sio, raike mihaly. Lors du creusement d'un puits, l'un fait monter le seau, l'autre creuse.

PIAKATSE PIAKATSAKATSE s. Celui qui monte habituellement, alpiniste. Piso toy piakatse an-databo eo lafa mahita fia. Ce chat a l'habitude de monter sur la table lorsqu'il s'y trouve du poisson.

TAFAKATSE TAFAKATSAKATSE (Or. mer.) p.i. Monté sans s'y attendre. Lafa tafakatse añ'abo tônabile ao ty entan-joze, la roso. Une fois leurs bagages hissés sur le porte-bagages, ils sont partis.

VOAAKATSE VOAAKATSAKATSE p. Qu'on a monté, qu'on a fait monter. Fa voaakatse ty loha^i tsaño o. Le toit de cette maison est déjà construit.

AKE =
ATSE
AKAKE = ATSATSE
I. s. Arrêt, crainte, embrouillement, hésitation, perplexité --> eñe, fonta, jano, leñaleña, salasala, ronike, tahotse. II. un. as. (Ake seulement) Ah ! Grâce à Dieu ! Eh ! Hé ! Oh ! Tiens ! --> a, aha, e, enzao, ha, hae, honde, kay, nay, nhea ! Ake ! Ie manao akore ? Ah ! Et pourquoi ? Ake tsy ! Ah non ! Ake, azo^e lahy ! Enfin, il l'a ! Ake lahy ! Mon Dieu !

FIAKE =
FIATSE FIHAKAKE = FIAKAKE FIATSATSE s. Anonnement, bégaiement, dyslexie, embrouillement, façon de bégayer, hésitation, perplexité --> fiatse.
HAKAKE =
AKAKE s. Anonnement, balbutiement, bégaiement.

MAMPIAKE =
MAMPIATSE MAMPIAKAKE = MAMPIATSATSE v.a.s. Faire bégayer, embrouiller, hésiter, rendre hésitant.

MIAKE =
MIATSE MIAKAKE = MIATSATSE v.a.s. Anonner, bafouiller, bégayer, bredouiller, hésiter, ne plus savoir sur quel pied danser. La vata^e niatse ie. Il a beaucoup hésité.

PIATSE PIATSATSE s. Celui qui hésite habituellement, s'embrouille.

AKENJE = ANKENJE EKENJE AKENJEKENJE = ANKENJEKENJE EKENJIKENJE
s. Bouderie, colère, obstination, silence menaçant --> eritse, evoke, fonta, heloke, here, horohoro, montso, ngitsy, ola, ompa, reñe, romotse, rontsorontso, sarotse.
FIAKENJEA = FIANKENJEA FIEKENJEA FIAKENJIKENJEA = FIANKENJEKENJEA FIEKENJEKENJEA s. Façon d'être en colère, de bouder. Tsy atao ty fiakenjea fa mampahia. Il ne faut pas bouder, ça fait maigrir. Fiekenjea^ao avao tsy ahaia^ao raha io. Tu boudes car tu n'en sais rien.
IAKENJEA = IANKENJEA IEKENJEA IAKENJIKENJEA = IANKENJEKENJEA IEKENJEKENJEA v.c. (tr. MI~). Ino va ty iakenjea^i aja io o ? Pourquoi cet enfant boude-t-il ?

KIANKENJE KIANKENJEKENJE s. Colère rentrée.

MAMPIAKENJE = MAMPIANKENJE MAMPIEKENJE MAMPIAKENJEA MAMPIAKENJIKENJE = MAMPIANKENJEKENJE MAMPIEKENJIKENJE MAMPIAKENJIKENJEA v.a.s. Chagriner, contrarier, froisser, mettre en colère, provoquer. Ino ty anto^e mampiakenje anao o ? Qu'est-ce qui te fait bouder ?

MIAKENJE = MIANKENJE MIEKENJE MIAKENJEA = MIANKENJEA MIAKENJIKENJE = MIANKENJEKENJE MIEKENJIKENJE MIAKENJIKENJEA = MIANKENJEKENJEA v.a.s. Bouder, être en colère, fâché, morose, ruminer, silencieux. Miakenje an-kane, pas content de sa ration. Lafa atao fihinanan-kane no miakenje avao ie. A l'heure du repas, il boude toujours. Nelofa^i ty ramose ty Tovo ka niekenje. Le maître s'est fâché contre Tovo qui a boudé.

PIAKENJE = PIANKENJE PIAKENJIKENJE = PIANKENJEKENJE s. Boudeur, grognon, irascible, maussade, mélancolique, ombrageux, soupe-au-lait, susceptible. Iñe olo piakenje an-kane. Lui, il n'est jamais satisfait de sa ration.

VOAEKENJE VOAEKENJIKENJE p. Chagriné, froissé.

AKIO
s. Requin. Akio foty, requin blanc. Akio viko, requin marteau. Akio voro, requin rouge omnivore féroce. Atiñ'akio, foie de requin. Haratoñ'akio, filet à requin. Hiñ'akio, dent de requin. Kitozañ'akio, viande de requin coupée en lanières. Vavañ'akio, mâchoire de requin. Vomboñ'akio, aileron de requin.
AKITIFE
(Or. fr.) adj. Actif. Hatoro^ay bak'ami^i akitife, pasife, relatife. Nous vous les montrons sous les formes active, passive et relative.

AKOHO
s. Coq, poule, poulet, volaille. Akoho pilikoke, coq de combat. Akoholahe, coq. Akohom-bazaha, poule venant de l'étranger. Akohovave, poule. Anak'akoho, poussin. Faritse fihareañ'akoho miarake amim-boro, basse-cour. Fiharea akoho njake voro, aviculture. Nofon-tsatsañ'akoho, blanc de volaille. Parasiñ'akoho, puce de poule. Reniñ'akoho, poule couveuse. Tsañoñ'akoho, basse-cour, poulailler --> valam-boro. Vantoñ'akoho, gros poulet. Prov. Akoholahy mialy am-pase, ze tsy mahay ka lintsike. Coqs qui se battent dans le sable, celui qui ne sait pas sera aveuglé (Les moins habiles seront battus).

AKOKE
s. Oiseau de la forêt.

AKORA
s. Escargot. Akora an-tete, coquillage.

AKORE AKOREKORE
adv. Alors, comment, pourquoi, que faire, que veut dire --> ia, ino. Fanova akore, coup de chapeau. Manao akore, acclamer. Mifanao akore mare, congratuler. Nja atao akore nja atao akore, quoiqu'on fasse. Hanao akore tsika ? Qu'allons-nous faire ? Akore ! Ami^i ty anjoane va ami^i ty hamaray ? Alors ! C'est pour aujourd'hui ou pour demain ? Akore, manao akore nareo ao ? Bonjour, comment allez-vous ? Manao akore ! Ty rapolany io tsy mieñe laha tsy tapa-dera avao. Comment ! L'avion ne s'arrête qu'une demi-heure. Ake ! Ka raha toy lehe, manao akore ? Et alors ! Qu'est-ce que cela veut dire ? Atao akore moa ? Que faire ? Akore ? Mavaka ty hampasiake ty kary vave io iha ! Comment ? Vous avez peur d'offenser cette garce ! Ka akore ? Saki^ao va ty mitipake ty heviko ! Comment ? Vous osez me contredire ! Manao akore ty fotoa ? A quel moment ?

AKOTSY
s. Paddy, son --> karafo.

ALA1
(Or. mer.) = ALAKE (Or. vezo) ALAALA ALAKALA s. Appel, apport, enlèvement, prise, ramassage, sortie --> afake, azo, endake, faoke, hatake, kaoke, kopake, ombotse, ongake, paoke, potake, rambe, romotse, songitse, vorake. Alakalake, dégrossissage. Tsy mora ty alake valy. Ce n'est pas facile de trouver une fille pour le mariage.

ALA
ALAO ALAKALA = ALAALA = ALALA ALAKALAO v.p. Qu'on enlève, prend, ramasse. Raven-taratase azo ala, feuille détachable. Ka ala^areo baraka ie. Ne l'insultez pas. Alao teo labozy io. Venez prendre les bougies. Alao lovia reo. Desservez la table (Enlevez les assiettes). Alao ty boto^i ty vesita^ao retike. Déboutonne ta veste. Alao an-tokotane eo bongoñan-kazo reo. Débarrassez la cour de ce tas de bois. Nala^i ty pamarotse bevata ty siramamy. Les gros commerçants ont accaparé le sucre. Prov. Tingim-parafatsi^i Tsaveako : ty soa enga^e ka ty raty ro ala^e. Trier le bois de farafatse comme Tsaveako : les bons morceaux, il les laisse et prend les mauvais (Faire un mauvais choix, être un imbécile).

AMPANGALA AMPANGALAO AMPANGALANGALA AMPANGALANGALAO v.p. Qu'on fait aller chercher. Ampangalao jala ie. Dites-lui d'aller chercher de l'argent.

AMPIALA AMPIALAO AMPIALAALA AMPIALAALAO v.p. Qu'on invite à partir. Ampialao ie. Dites-lui de quitter les lieux.

ANGALA
ANGALAO ANGALANGALA = AÑALAKALA ANGALANGALAO v.p. Qu'on achète, arrache, enlève, va chercher. Angalao^areo dokotera añe. Allez chercher un docteur.

FALA FALALA s. A chercher, celui qui est cher habituellement, façon dont on arrache. Fala an-tônabily ty enta mavesatse. D'habitude, les bagages lourds sont transportés par voiture.

FAMPANGALA FAMPANGALANGALA s. Enlèvement. Natao^ao akore ty fampangala^ao volo^ao toy ? Comment as-tu fait pour couper tes cheveux ?

FAMPIALA FAMPIALAALA s. Dégagement, licenciement.

FANGALA =
FAÑALA FANGALANGALA = FAÑALAÑALA s. Ablation, captage, débarquement, déculpabilisation, déduction, défection, ébrèchement, manière d'arracher, de délivrer, de prendre, de retirer. Fangala, destitution. Fangala ami^i ty faritse nifantsiha^e, déboulonnement, déboulonnage. Fangala enta, déchargement --> fanjotsoa enta. Fangala fanañañ'olo, confiscation. Fangala kafon-tsoka^e, détartrage --> fikihisa kafon-tsoka^e. Fangala porizida ami^i polasy eo, destitution d'un président. Fangala sare mihanto, décrochage d'un tableau. Fangala somizy, déshabillage --> fihaloam-tsiky. Fangala tahatse jala taratasy, contrefaçon d'un billet de banque. Fangala tampem-pilakon-janomañitse, débouchage d'un flacon de parfum. Fangala ty hanaña^i ty zanatane, colonisation. Fangala ty voan-keloke, acquittement d'un accusé --> fangala ty voatory. Fañala marike, démarquage. Fañala ty mihanto, décrochement. Fangala fatike ty zopenge. L'épingle est utilisée pour enlever les épines.

FIALA FIALALA s. Abandon, façon de se désister, de se retirer, débarquement, défection, dégagement, démarrage, démission, départ, désertion, dissidence, échappatoire, excuse, heure de départ, point de départ. Eo am-pialañ'ay, être à l'agonie. Fiala añ'asa, congé. Fiala vozake, lieu pour se reposer, récréation, repos --> rekirasio. Fialam-pahefa, abdication --> fiongaña-bata. Fialañ'ay, agonie. Ty ñ'anao no fiala tsiny avao. Tu ne fais que t'excuser.
IALA
IALAO IALAALA IALAALAO v.c. (tr. MI~). Iala ty say raty laha ta-ho soa. On se débarrasse du mal si on veut être quelqu'un de bien.

MAMPIALA
MAMPIALA MAMPIALAALA = MAMPIALALA MAMPIALAALA = MAMPIALALA v.a.s. Bannir, faire démissionner, faire partir, retirer. Ino mampiala anao am-polasi^ao o ? Pourquoi te chasse-t-on de ta place ?

MANGALA =
MAÑALA
MANGALAKE =
MAÑALAKE
MANGALA =
MAÑALA v.a.s. Accaparer, aller chercher, arracher, avorter, capter, congédier, débarquer, décrépir, déduire, défalquer, dégarnir, délivrer, enlever, ôter, prélever, prendre, quitter. Mangala tampe, déboucher. Mangalak'akanjo, se déshabiller. Mangalak'anake, avorter --> mangala tsoke. Mangalak'enta bak'añate kamio io, décharger un camion. Mangalake ami^i ty toera^e, déboulonner. Mangalake dika^e, chercher sa traduction. Mangalake minisite amiñ'asa^e, démettre un ministre. Mangalake santira, déboucler. Mangalake siky, déshabiller. Mangalake ty jala lany ami^i ty haramonjan-tokan-tsaño, déduire les dépenses d'un ménage. Mangalake zegirafe, dégrafer. Mañala baraka, avilissant. Mañala poroboleme, débrouiller. Mañala sabake, se découvrir. Olo mangala ae, moribond. Tsy eto ie fa mangala hy ami^i Radoko añe. Il n'est pas là, il est chez le dentiste pour se faire arracher une dent.

MIALA = MIALAKE
MIALA MIALAALA = MIALAKALAKE MIALAALA v.a.s. 1. Abandonner, déguerpir, démissionner, jeter l'éponge, se défiler, se dégager. Miala ay, agonir. Miala bala, s'excuser, se désister, se retirer --> miala tsiny. Miala sona, quitter le deuil. Miala ty tsaño fipetsaha^e, abandonner son domicile. Miala tsiny, s'excuser --> miala bala. Miala vozake, se reposer. Niala tami^i ty asa^e ie. Il a démissionné de son travail. Ka miala ami^i ty maro. Ne faites pas bande à part. Mialake iaby holi^e reo lafa rotsake. Toute la peau se détache quand elle est bouillie. 2. Etre renvoyé. Miala ami^i ty asa^e ie. Il est renvoyé. Mela iha ! = Miala iha ! Pousse-toi, retire-toi !

MIHAMIALA MIHAMIALAALA v.a.s. Commencer à partir, à quitter. Mihamiala fori^i kiraro toy. Le talon de cette chaussure se décolle.

PANGALA PANGALANGALA s. Pangala-jaza, avorteur, faiseuse d'anges.

PIALA PIALAALA s. Celui qui démissionne, qui se désiste régulièrement, dissident. Iñe olo piala adidy sañ'anjo. Lui, c'est quelqu'un qui n'accomplit pas souvent son devoir.

VOAALA VOALALALA p. Enlevé, ôté.

ALA2
s. Forêt. Akohoñ'ala, coq de bruyère, coq sauvage. Ala be, forêt dense, taillis. Ala kile, forêt de tamariniers. Ala tsinefo, forêt de jujubes. Fanjavañ'ala, déforestation. Mamango ala, faire une battue en forêt. Mamono ala, déboiser. Oro ala, feu de brousse. Pizoñ'ala, pigeon ramier.

ALAHADY = LAHADE
s. temp. Dimanche. Ty lahade, le dimanche. Tami^i lahade iñe ro nañandesako an'i palitô toy voaloha^e. J'ai porté pour la première fois ce paletot le dimanche dernier. Ho avy nareo lahady ? Vous viendrez dimanche ?

ALAHAMORA
s. Jour de chance (Terme de sikily).

ALAHELO
ALAHELOHELO
s. Affliction, chagrin, regret, sujet de plainte, tristesse --> babababa, hane, jangobo, lazo, neñe. Alahelon-kane, jalousie. Atsik'alahelo, avoir le cœur gros --> manan-kalahelo bevata. Mañome alahelo, affliger. Mivonto^i ty alahelo ty fo^e. Son cœur est gonflé de tristesse. Añila^i rañitso toy eto avao ty mahafake ty alaheloko. C'est auprès de mon ami que je me console.
ALAHELOVA ALAHELOHELOVA p. Qu'on regrette. Tsy hitako ty anto^i alahelova^ao aze amy izao. Je ne vois pas pourquoi tu le regrettes de la sorte.

FALAHELO FALAHELOHELO s. Affliction, compassion, regret, tristesse. La bevata loatse ty falaheloko. Mon affliction est extrême.

MALAHELO MALAHELOA MALAHELOHELO MALAHELOHELOA v.a.s. Affligé, avoir de la compassion, chagrin, déçu, être malheureux, peiné, regretter, triste. Fampieñena ty malahelo, consolation. Malahelo mare, être désolé. Andefasa taratsy avao ie tsy halahelo. On lui envoie simplement des lettres pour qu'il ne soit pas malheureux. Malahelo ty aiko mahita anao marare io. Je suis peiné de voir que vous êtes malade. Malahelo iha fa tsy nitiry nalaky ty tsaka. Tu es déçu parce que les brèdes n'ont pas poussé rapidement.

MAMPALAHELO MAMPALAHELOVA MAMPALAHELOHELO MAMPALAHELOHELOVA v.a.s. Affliger, attristant, attrister, consterner, désoler, faire de la peine. Nampalahelo ahe mare ty nahafate aze. Sa mort m'a rendu très triste. Mampalahelo ahe zao. Ça me désole. La mampalahelo ahe tokoa raha zao. Cette affaire m'afflige vraiment.

PALAHELO PALAHELOHELO s. Celui qui est habituellement misérable, triste.

ALAHOTSY
s. Jour qui apporte le bonheur (Terme de sikily).

ALAKARABO
s. Jour qui apporte le bonheur (Terme de sikily).

ALAKASAJY
s. Jour qui apporte le bonheur (Terme de sikily).

ALAKOSY = FARAÑ'
ALAKOSY
s. Jour le plus néfaste (Terme de sikily).

ALATSINAINY
s. Jour faible, qui apporte peu (Terme de sikily).

ALE
un. as. Alors ! Allez ! (Terme qui peut s'avérer méprisant) --> azize, eñe, ndahana, ndao ! Ale ! Tanjako afara koa. Allez ! Je tiens à l'arrière (Je prends le gouvernail). Ale ! Afontaño, ho aho, tsika hañ'antimo amy izay. Allez ! Dis-je, mets la voile en fonta maintenant pour aller vers le sud. Ale ! Nandatsake koa zahay vinta. Alors ! Nous avons jeté aussi la ligne. Fara^e, ale ! Enfin, allez !

ALE1 =
ALY ALIALE = ALIALY
s. 1. Bagarre, bataille, combat, discussion, dispute, guerre, procès --> ankane, bagara, dinike, kabary, koronta, kotaba, ola, piliko, tafike, tsara, vango. Aja johary tea alialy, garçon batailleur. Aly an-tsaño, guerre civile. Aly fombo, règlement de compte --> alim-boka. Aly hevitse, contestation, controverse, débat. Aly kizehe, exigences perpétuelles, pleurnicherie, propos jaloux. Mikaike aly atao, provoquer une bagarre. Mila aly, agressif, provocant. Mila aly ami^i ty nama, provoquer un rival en duel. Mila aly amiñ'olo, chercher des crosses à quelqu'un. Mitsara aly, juger une affaire. Tea aly, querelleur. Vatañ'aly, contentieux. Fa lisatse mare ty aly varotsi^ao zao. Les prix que vous pratiquez sont trop élevés. Ila ale ami^i tanimbariko o aho. On veut m'intenter un procès pour me prendre la rizière. Prov. Aliali^i ty aja mandavo olobe. Enfants qui se battent, les adultes s'y mettent aussi. 2. Ajustage.
AMPIALY AMPIALIALY s. Guerrier. Ampialy malaza lehe ty Bezahan-defo. Bezahan-defo est un guerrier fameux.
AMPIALIE AMPIALIO AMPIALIALIE AMPIALIALIO v.p. Qu'on entrechoque, qu'on fait se battre.
AÑALIA = AÑALY AÑALIO AÑALIÑALIA = AÑALIÑALY AÑALIÑALIO v.c. (tr.
MAÑ~). Angady toy ro añalia aze. Creuse-le avec cette bêche.
FAMPIALIA FAMPIALIALIA s. 1. Manière de faire combattre, spectacle de combat de coq. Fara^i ty raha teako ty fampiala akoho. J'adore faire combattre les coqs. 2. Comparaison.
FAÑALIA FAÑALIÑALIA s. Façon de chercher une issue, le moyen de s'en sortir, tentative de vaincre. Fa njoe anjo ty fañalia^e aze. Ça fait deux jours qu'il demande quelque chose.
FIALIA FIALIALIA s. Arène, arme, combat, procès, ring, technique de combat. Fialia miboake bolo, arme à feu. Fialia vy, arme blanche. Mana fialia, armé --> manday fialia, mitanjake fialia. Manday fialia kobay, s'armer d'un bâton. Mañome fialia maramila hetse, armer cent mille hommes. Maty tam-pialia ty Bezahan-defo. Bezahan-defo est mort au combat. Niaro ahe ie tami^i fialiako ty aiko. Il m'a soutenu dans mon procès.
FIFAMPALIA FIFAMPALIALIA s. Façon de pousser à se battre.
FIFAÑALIA FIFAÑALIÑALIA s. Façon de se battre.
IALIA IALIO IALIALIA IALIALIO v.c. (tr. MI~). Ialio varotse laka io. Marchandez le prix de cette pirogue. Azo ialian-kevitse fitalilia^ao zao. Votre récit est contestable.
IFAMPIALIA IFAMPIALIALIA v.p. (tr.
MIFAMPI~).
IFAÑALIA IFAÑALIÑALIA (tr.
MIFAÑ~). Vili^i fia io avao ro mbo ifañalia^ay. Nous débattons toujours du prix de ce poisson.
KIALY KIALIALY s. Jeu de bataille.
MAHAALY MAHAALIALY v.a.s. Pouvoir marchander. Mahaaly varotse ty panao kinanga. Le démarcheur est capable de marchander.
MAMPIALY MAMPIALIA MAMPIALIALY MAMPIALIALIA v.a.s. Faire combattre. Mampialy vihy, faire combattre les graines (Sikily).
MAHAALY MAHAALIALY v.a.s. Pouvoir combattre.

MAÑALE =
MAÑALY MAÑALIA MAÑALEÑALE = MAÑALIÑALY MAÑALIÑALIA v.a.s. Combattre. Mbo mañaly aze avao zaho vasa ie ho mete. Je demande encore son avis s'il accepte.

MIALE = MIALY MIALIA MIALIALE = MIALIALY MIALIALIA v.a.s. En découdre, se bagarrer, se battre, se crêper le chignon. Fazotoa mialy, combativité. Mañazatse hiale, aguerrir. Mialy fipetsaha, se bagarrer pour une place. Mialy rea, lutter contre les vagues. Mialy tsy misy anto^e, batailler pour des riens --> mialy fahatane. Mialy varotse, marchander. Mbo tsy mieñe avao roze fa mbo miale kize. Malgré cela, ils ne cessent de se disputer. Mialy lova roze. Ils sont en procès pour un héritage.
MIFAMPIALY MIFAMPIALIALY v.a.s. Faire se battre. Tsatsiko mifampialy hevitse roze. Je les trouve en train de s'entretenir.
MIFAÑALY MIFAÑALIÑALY v.a.s. Se battre, se combattre. Mifañaly zahay fe ie tsy mahefa. Nous nous battons mais il n'est pas à la hauteur.

MIHAALE = MIHAMIALY MIHAMIALE MIHAMIALIALE = MIHAMIALIALY v.a.s. Commencer à se battre.
PAÑALY PAÑALIÑALY s. Celui qui fait des tentatives.
PIALY PIALIALY s. Belligérant, combattant, guerrier. Aja johary pialialy, un garçon batailleur. Manday basy voho tafonjo maro ty sambo pialy. Les bateaux de guerre sont pleins de fusils et de canons.
PIFAÑALY PIFAÑALIÑALY s. Adversaire, rival.

ALE2
adj. Dix mille. Añ'ali^e, plus de cinquante mille francs
FMG. Jala ray ale, cinquante mille francs
FMG. Lahiale, foule. Roe ale, cent mille francs
FMG. Dimy ale ty nikaloa^ay an'i masiny io. Nous avons acheté cette machine vingt-cinq mille francs
FMG. Ameako ale raike avao nareo. Je vous en offre seulement cinquante mille francs
FMG. Boriky roe ale voho mahavita an'i tsaño toy. Il faut vingt mille briques pour achever cette maison.

ALE3 =
HALE ALEHALE = HALEÑALE HALIHALE
s. Nuit, obscurité --> aizy, ike, ndodoke, ngokoke. Ami^i ray hale, une heure du matin. Anito hale, cette nuit --> anjoane hale. Anjoane hale, la nuit prochaine. Añati^i ty hale iñe, durant toute la nuit. Hale bangy, nuit silencieuse. Hale iñe, la nuit d'un jour déterminé et passé. Hale io, la nuit d'un jour déterminé. Lafa hale, pendant la nuit --> ami^i ty hale. Matoñale, nuit. Mazava ale, phosphorescent. Mialem-pia, pêcher les poissons de nuit. Misasak'ale, minuit. Nank'ale, la nuit dernière. Sabosabo^i ami^i roe amby folo ale, vers minuit. Taiñ'ale, manque de sommeil, veille. Telo ale, trois nuits. Fa hale ty anjo. La nuit avance. Ami^i valo hale zao. Il est huit heures du soir. Roso ty hale. La nuit s'en est allée. Hale ty anjo. Il fait nuit. Vake mira hale tami^io. Il était minuit. Lafa hale, mirinjy iabe ty dokane. Le soir, tous les commerçants ferment. Avy ty ale. La nuit tombe. Fa ho ale ty anjo. Il va faire nuit. Ale ty anjo ka ndao tsika hiroro. Il fait nuit, allons dormir. Prov. Ale tsy fote. La nuit n'est pas blanche. Mienga ty mavay, militse ami^i ty nankale. Il s'éloigne de ce qui est fermenté, mais il en mange de la nuit passée.

MAHAHALE MAHAHALEHALE v.a.s. Qui cause ou peut causer du retard. Atavo malaky asa^ao o fa mahahale antsika. Fais vite ton travail car ça va nous retarder.

MIHAALE MIHAHALIHALE v.a.s. Commencer à faire nuit. Tsika holy fa mihaale ty anjo. Nous allons rentrer car il commence à faire nuit.

ALEMA
(Or. fr.) s. Allemand.

ALEO ALEOLEO
adv. Il est avantageux, il est préférable, il vaut mieux. Aleo atao kilasimanjy avao iha. Il est quand même avantageux pour vous d'être pensionnaire. Prov. Aleo toje pañosave te^i ty toje pavande. Mieux vaut rencontrer un sorcier qu'un menteur. Aleo halam-baly te^i zay halan-jafoza. Mieux vaut être haï de sa femme que de son beau-père.

ALIBIAVO
s. Doute, crainte de quelque chose de néfaste (Terme de sikily).

ALIHAZA
s. Nourriture, richesse (Terme de sikily).

ALIKA
ALIKALIKA
s. Chien --> amboa. Alikalika, dodu, potelé (Se dit des petits enfants). Alikañ'olo, canaille, chenapan, crapule. Anak'alika, cheville. Asañ'alika, tour de cochon --> haratiam-pañahy. Feoñ'alika, aboiement --> fañenoñ'alika. Manao haterañ'alika, faire des portées de chienne (C'est une qualité, on souhaite avoir beaucoup d'enfants). Mifanao lambo amiñ'alika, être comme sanglier et chien (Chien et chat). Rimorimoñ'alika ty pataloko. Le chien a déchiré mon pantalon avec ses dents. Alika maty ! Quel con ! Aïe ! Putain ! (S'applique à tout ce qui est fâcheux ou désagréable). Alika mate ty ! Nom d'un chien ! Prov. Ka mikizake alika mahia tsy hiboña^i ty volo^e. Ne te moque pas du chien maigre, que ses poils ne volent pas sur toi (Un jour, tu pourras peut-être être dans la même situation que lui).
AÑALIKA
AÑALIKAO AÑALIKALIKA AÑALIKALIKAO v.c. (tr.
MAÑ~). Ino añalika^ao ahy io ? Pourquoi me traites-tu en chien ?

FAÑALIKA FAÑALIKALIKA s. Abjection, asservissement, avilissement, bassesse, façon de traiter en chien. Say ata^ao toy fañalika olo. Tu as une façon de traiter les gens comme des chiens.

FIALIKA
FIALIKALIKA s. Crapulerie. Fialikalika^i ty manan-kanaña ty latsa. Le riche traite le pauvre comme un chien.

FIFAÑALIKA FIFAÑALIKALIKA s. Façon de se traiter en chien. Tsy somonga nataon-joze reñe fa fifañalika. Ils ne s'amusent plus, ils se traitent comme des chiens.

MAHAALIKA MAHAALIKALIKA v.a.s. Ce qui fait qu'on est chien. Zay mahaalika aze io. C'est ce qui fait que c'est un chien.

MAMPIFAÑALIKA MAMPIFAÑALIKALIKA v.a.s. Faire se traiter les autres en chien.

MAHALIKA
MAHALIKALIKA v.a.s. Ce qui fait que les chiens sont chiens, la nature des chiens.

MAÑALIKA MAÑALIKAO
MAÑALIKALIKA MAÑALIKALIKAO v.a.s. Asservir, avilir, traiter en chien.

MIFAÑALIKA MIFAÑALIKALIKA v.a.s. Se traiter en chien. Tsy soa ty mifañalika fa mahavoamboy. Ce n'est pas bon de se traiter en chien, ça va entraîner une punition.

PAÑALIKA PAÑALIKALIKA s. Celui qui traite en chien, invectiveur, offenseur.

VOAFAÑALIKA VOAFAÑALIKALIKA p. Traité en chien. Voafañalika iha laha mbo mañampoly njaike. Tu seras traité en chien si tu le répètes encore une fois.

ALIKOLA
s. Richesse stable (Terme de sikily).
ALIKOLE = ALEKOLE
(Or. fr.) s. Alcool --> romo, toake. Lio misy alekole, alcoolémie. Liñiso, ndeha hañisy alikole ami^i fe^ao o zaho, mangirifiry va ? Attends, je vais mettre un peu d'alcool sur ta cuisse, ça pique ? Misy alikole ty labiera noho ty divay. La bière et le vin contiennent de l'alcool.

ALIMANAKA
(Or. fr.) s. Almanach.

ALIMBORO
s. Variété d'arbre (Mimosacée, Albizia bernieri, polyphylla, androyensis).

ALISAY
s. Femme (Terme de sikily).

ALO1
ALOALO
s. Gris-gris, épouvantail --> aole, aro, ebo, kialo, sikily. Aloalo, poteau sculpté qui orne les tombeaux mahafaly.

KIALO s. Amulette, gris-gris contre les voleurs.

ALO2
ALOALO
s. Jalousie, opposition --> farahy, rahamba, tafike, toha, tohetse.

FIALOÑA FIALOALOÑA s. Envie, jalousie. Ty lolompo mahavy fialoña. La rancœur engendre la jalousie.
FIFAMPIALOÑA FIFAMPIALOALOÑA s. Façon de faire se jalouser. Tsy mahasoa filongoa ty fifampialoña. La jalousie gâte l'amitié.
IALOÑA IALOALOÑA v.c. (tr. MI~). Ialoña^i ty latsa ze manan-kanaña. Les fortunés sont jalousés par les pauvres.
IFAMPIALOÑA IFAMPIALOALOÑA v.p. (tr.
MIFAMPI~). Ino ro ifampialoña^areo ami^izao ? A quoi bon vous jalouser à cause de cela ?

MAMPIALO MAMPIALOÑA MAMPIALOÑALO MAMPIALOÑALOÑA v.a.s. Faire rendre jaloux, rendre jaloux.

MIALO
MIALOÑA MIALOALO
MIALOÑALOÑA v.a.s. Etre jaloux, jalouser. Mialo ie fa tsy manan-kanaña. Il est jaloux car il est pauvre.

MIFAMPIALO MIFAMPIALOALO v.a.s. Se jalouser. Tsy afake aly ty olo mifampialo. Lorsqu'on se jalouse, on ne cesse de se disputer.

PIALO PIALOALO s. Jaloux.

PIFAMPIALO PIFAMPIALOALO s. Celui qui rend les autres jaloux entre eux.

ALO
un. as. Allô ! Alô ! En, en ! Mijanjy aho. Ia zao ? Allô ! Oui ! J'écoute. Qui est à l'appareil ?

ALOALO
s. Brochet de mer (Sphyraenidés, Sphyroena spp.).

ALOHA
ALOHALOHA
I. adv. Antérieurement, avant, d'abord, le premier --> loha, roso, tse. Alohaloha atike, un peu plus loin vers l'avant. Fa ela taloha, anciennement, antique. Manao aloha, anticiper. Taloha, anciennement, auparavant, autrefois, du temps des ancêtres, jadis. Taloha ela bibike. Il y a bien longtemps. Tañe taloha, raha zatse fihina aonje ty Vezo. Autrefois, les Vezo avaient l'habitude de consommer du mouton. Tsy avy añe io fa tampake lafa alohaloha ao. Il n'y a pas de route par là car c'est coupé un peu plus en avant. Ty ami^ay añe aloha, soa ty anjo. D'abord, chez nous, il fait beau. Angano : tsy zaho ro mavande fa ty olobe taloha. Conte : ce n'est pas moi qui mens, mais ceux qui m'ont précédé. II. prép. Avant. Aloha^i ty fara^e, avant-dernier. Mañetsa ty vari^e aloha olo ie. Il repique le riz avant les autres. Ino ty anôvi^ao aloha^i ty jabo hariva ? Que fais-tu avant le repas du soir ? Molia malaky tsika aloha^i hilatsaha^i ty ora. Rentrons vite avant qu'il ne pleuve.
III. s. Avant. Aloha eo, antécédent. Ty taloha, le passé. Ty taloha njake ty henane, la tradition et maintenant. Niazo^i ty akisida zahay, ka ty aloha^i ty tônabiliko o misy simba. Nous avons eu un accident et l'avant de ma voiture a été endommagé. Prov. Aloha tsy tsatse, ty afara tsy atao koa. On ne rattrape pas le passé, seuls viennent ensuite les regrets. IV. adj. Avant, passé, précoce. Añara taloha, ancienne dénomination. Hereñ'anjo aloha, une semaine avant. Lamôdy taloha, passé de mode. Polasi^e taloha, place initiale. Ravake taloha, bijoux anciens. Tatike aloha, taquet-de-liaison avant de la pirogue. Mba mahatserike koa ty fiaviañ'ora aloha toy ! Comme c'est étonnant, cette pluie précoce ! Ze aloha mamira ty mahity. Celui qui arrive avant coupe ce qui est droit.

MAHALOHA
MAHALOHALOHA v.a.s. Pouvoir devancer, dépasser, devancer. Lai^i laka toy bevata ka zay mahaloha aze io. La voile de cette pirogue est assez grande, c'est pourquoi elle devance les autres.

MAMPAÑALOHA MAMPAÑALOHALOHA v.a.s. Accélérer, envoyer en avant, faire avancer.

MAÑALOHA MAÑALOHALOHA v.a.s. Aller en avant, avancer comme la montre, devancer, précéder. Ndahana mañaloha iha. Pars devant.

MIHAALOHA MIHAALOHALOHA v.a.s. Commencer à prendre de l'avance.

PAÑALOHA PAÑALOHALOHA s. Celui qui a l'habitude de commencer avant. Ty polisy ro pañaloha laha ty tônabily pañarake ty porezida. C'est le motard qui est toujours en tête du cortège présidentiel.

PIALOHA PIALOHALOHA s. Celui qui est toujours à l'avant, qui est précoce --> malaky be. Ty bebe ro pialoha lala. Ce sont les grands qui précèdent en route.

VOALOHA^E = VOALOHANDOHA^E I. adj. Aîné, premier. Tapa^i voaloha^e, première partie. Fire tao zao ty lahilahy voaloha^e ? Quel âge a l'aîné de ces garçons ? Ty valy voaloha^e ro atao hoe : « valy be ». La première femme s'appelle : « valy be». II. adv. D'abord. Voaloha^e mare, tout d'abord.
III. s. Aîné, début, en tête, premier --> fototse, koke, porome, raoke, zoke. Retoa ty voaloha^e noho ty faharoe voho ty fahatelo. Voilà le premier, le deuxième et le troisième.

ALOKE ALOKALOKE
s. Abri, ombre --> aro, otake, saro, tako, talinjo. Miasa aloke, abriter. Tsangañ'aloke, dédommagement. Asio aloke soa hazo reo. Abritez bien ces plants d'arbres. Aia ty misy aloke fa mafana zao ? Où y a-t-il de l'ombre car il fait chaud ? Prov. Aloke anjefa, ka tsy tamane ho ñ'an-teña. Ombre à l'ouest, on ne l'apprivoise pas pour soi.

AALOKE AALOFO AALOKALOKE AALOKALOFO v.i. Ce dont on se sert pour mettre à l'abri, pour ombrager. Aalokalofo soa hazo reo. Abritez bien ces plants d'arbres.
AMPIALOFE AMPIALOFO AMPIALOKALOFE AMPIALOKALOFO v.p. Qu'on fait mettre à l'ombre. Lafa mafana ty aombe sarete, ampialofe tse. Si les bœufs qui tirent la charrette ont chaud, on les abrite en premier lieu.
AÑALOFA AÑALOFO AÑALOKALOFA AÑALOKALOFO v.c. (tr.
MAÑ~). Añalofako aze elo toy. Je me sers de ce parapluie pour l'abriter.

FAALOKE FAALOKALOKE s. Ce qu'on abrite. Faaloki^e etoa aombi^e rao. D'habitude, c'est ici qu'il abrite ses bœufs.
FAMPIALOFA FAMPIALOKALOFA s. Manière de faire abriter. Fampialofa olo ro asa^i ty labasy lafa misy havoria. La bâche sert d'abri lors d'une réunion.
FAÑALOFA FAÑALOKALOFA s. Façon d'abriter.
FIALOFA FIALOKALOFA s. Abri, façon de s'abriter, asile, refuge. Eto toy ro fialofa. C'est ici qu'on s'abrite.
FIFAMPIALOFA FIFAMPIALOKALOFA s. Façon de se faire mettre à l'abri.
IALOFA IALOFO IALOKALOFA IALOKALOFO v.c. (tr. MI~). Tsy misy hialofa, sans abri. An-davaranga eo ty ialofa^ay lafa mafana ty anjo. C'est sur la véranda que nous nous abritons quand il fait chaud.
IFAMPIALOFA IFAMPIALOKALOFA v.c. (tr.
MIFAMPI~).

MAHAALOKE MAHAALOKALOKE v.a.s. Pouvoir abriter.

MALOKE MALOKALOKE = MALOMALOKE adj. Confusément, nuageux, sombre. Anjo maloke, temps couvert. Maloke ty anjo. Le temps est sombre.

MAMPIALOKE MAMPIALOFA MAMPIALOKALOKE MAMPIALOKALOFA v.a.s. Donner asile, mettre à l'abri, à l'ombre. Mampialoke tsaboe, abriter des sinistrés.

MAÑALOKE MAÑALOKALOKE v.a.s. Abriter, assombrir, mettre à l'ombre. Mañaloke mare raho bakaty ity. Les nuages venant d'ici assombrissent excessivement la lumière du jour.

MIALOKE
MIALOFA MIALOKALOKE MIALOKALOFA v.a.s. S'abriter, se mettre à l'abri. Ndao tsika hialoke. Allons nous mettre à l'abri. Mialofa am-poto-kazo eto tseke iha. Abrite-toi donc sous cet arbre.

MIHAMALOKE MIHAMALOMALOKE v.a.s. S'assombrir, se brouiller. Mihamaloke ty anjo. Le temps se brouille. Mihamaloke ty loko^i sare toy. La couleur de cette photo s'assombrit.

PIALOKE PIALOKALOKE s. Celui qui s'abrite. Benge reo avao ro pialoke ambane hazo eto. Ce sont les chèvres qui ont l'habitude de s'abriter sous cet arbre.

PIFAMPIALOKE PIFAMPIALOKALOKE s. Celui qui fait que les autres s'abritent mutuellement.

VOAALOKE VOAALOKALOKE p. A l'abri de, abrité.

AMA = AMAN
prép. Avec, et --> ampe, arake, noho, voho. Ami^i ty rae aman-jene^i ampela eñe ro anova ty fangataha. Pour la demande en mariage, on s'adresse aux parents de la jeune fille.

AMALO
s. Anguille. Anak'amalo, civelle. Amalomainte = amalomaitso, anguille noire et verte (Anguillidé, Anguilla mossambica). Amalombanda, anguille marbrée (Anguillidé, Anguilla mauritiana). Amalopoty, anguille blanche ou jaune (Anguillidé, Anguilla australis). Prov. Amalo nampantsaka^e, mila lala homba^e. L'anguille : on l'envoie chercher de l'eau, elle cherche un chemin par où passer.

AMANY AMANIMANY
s. Urine --> fama, oriba. Amaniñ'aombe, bois qui sert à fabriquer les taquets de pirogue. Tsañoñ'amany, vessie. Mino ñ'amany ! Bois de l'urine (Pour faire avancer un bœuf ou insulte) ! Prov. Tay lava, tsy arak'amany. D'un long étron, l'urine en a assez. Fisa amiñ'aja, laha tsy tay ka amany. Jeux avec les enfants, si ce n'est pas de la merde, c'est de l'urine.
AMANIA AMANIO AMANIMANIA AMANIMANIO v.c. (tr.
MAM~). Tsy amania ty eto, défense d'uriner ici.
AMPAMANIE AMPAMANIO AMPAMANIMANIE AMPAMANIMANIO v.p. Qu'on fait uriner.
FAMANIA FAMANIMANIA s. Miction, urètre, urinoir, vase. Aia lehe ro famania ami^i tana toy eto ? Où est-ce qu'on peut pisser dans ce village ?
FAMPAMANIA FAMPAMANIMANIA s. Façon de faire faire pisser.
FIFAMANIA FIFAMANIMANIA s. Façon de se pisser l'un sur l'autre.

MAMANY MAMANIA MAMANIMANY MAMANIMANIA v.a.s. Faire pipi, pisser, uriner.

MAMPAMANY MAMPAMANIA MAMPAMANIMANY MAMPAMANIMANIA v.a.s. Faire pisser.

MIFAMANY MIFAMINIMANY v.a.s. Uriner l'un sur l'autre.

PAMANY PAMANIMANY s. Celui qui pisse.

VOAMANY VOAMANIMANY p. Atteint par l'urine.

AMATO
AMATOMATO
s. Amant, amante, ami, amie, maîtresse --> deziemo, koahe, lahy, lehe, leroa, lihity, longo, nama, ranto, rañitse, sakaia. Amato sare valy = piamato sare vale, ceux qui vivent en concubinage. Fa telo tao zay ty naha-piamato sare vale an'i Bene roze ami^i Lily, fe roze mbo tsy vita fandeo. Ça fait trois ans que Bene et Lily vivent en concubinage, car ils ne sont pas encore mariés.

MAÑAMATO MAÑAMATOMATO v.a.s. Avoir un amant, une maîtresse. Teako ty mañamato ampela mibabe maky. J'aimerais avoir une maîtresse aux longs cheveux.
MIFAÑAMATO MIFAÑAMATOMATO v.a.s. Se dire des mots ou se faire des promesses entre amoureux. Pifaly roze fe mifañamato avao. Bien que parents, ils sont amants.

PIAMATO PIAMATOMATO s. Amant. Jalahy njake ampela mifankatea, tsaño raike na sambe tsaño^e, garçon et fille qui s'aiment, vivant ensemble ou non.

AMBAKA1
AMBAKAMBAKA
s. Fraude, profit, tricherie, tromperie --> diso, fañahy, fany, fitake, hararaotse, kanty, loha, vande, verevere. Tsaraha to fa ambaka zao. Ce n'est pas vrai du tout, c'est un mensonge.
AMBAKAE
AMBAKAO AMBAKAMBAKAE AMBAKAMBAKAO v.p. Dont on profite, qu'on trompe. Ambaka^i ty Karane ty Vezo. Les Indiens profitent des Vezo. Ka ambaka ty olo adala fa hala^i Njañahare. Il ne faut pas tromper un handicapé mental car c'est contraire à la volonté de Dieu.
AMPAÑAMBAKA AMPAÑAMBAKAO AMPAÑAMBAKAMBAKA AMPAÑAMBAKAMBAKAO v.p. Qu'on utilise pour tromper ou profiter. Tsy teako ty volañ'ampañambaka. Je déteste les paroles mensongères.
AÑAMBAKA
AÑAMBAKAO AÑAMBAKAMBAKA AÑAMBAKAMBAKAO v.c. (tr.
MAÑ~). Ino añambaka^ao azy io ? Pourquoi la trompes-tu ?

FAMBAKA FAMBAKAMBAKA s. Celui qu'on trompe souvent. Fambaka^i ty mana ty latsa. Les pauvres sont trompés par les riches.
FAMPAÑAMBAKA FAMPAÑAMBAKAMBAKA s. Façon de faire faire tromper.

FAÑAMBAKA FAÑAMBAKAMBAKA s. Balbutiement, manière de tromper, tricherie, tromperie. Tsy misy raha hai^ao laha tsy fañambaka olo. Tu ne sais que tromper les gens.

FIFAÑAMBAKA FIFAÑAMBAKAMBAKA s. Façon de se tromper mutuellement. Ty hatea jala mare ro mahavy ty fifañambaka. Le fait de trop aimer l'argent engendre la corruption.
IFAÑAMBAKA IFAÑAMBAKAMBAKA v.c. (tr.
MIFAÑ~).

MAMPAÑAMBAKA MAMPAÑAMBAHA MAMPAÑAMBAKAMBAKA MAMPAÑAMBAKAMBAHA v.a.s. Faire faire tromper.

MAÑAMBAKA MAÑAMBAHA MAÑAMBAKAMBAKA MAÑAMBAKAMBAHA v.a.s. Abuser, balbutier, profiter, tricher, tromper. Mañambaka avao ty raha ata^e. Il ne fait que tricher dans tout ce qu'il fait. Ka mañambaha olo hoy izao iha lafa mamarotse. Ne trompez pas ainsi les gens quand vous vendez. Mañambaka ahy ty safam-bazaha. C'est difficile pour moi de parler une langue étrangère.

MIFAÑAMBAKA
MIFAÑAMBAKA MIFAÑAMBAKAMBAKA MIFAÑAMBAKAMBAKA v.a.s. Se tromper mutuellement. Ka mifañambaka nareo. Ne vous trompez pas mutuellement.

PAÑAMBAKA PAÑAMBAKAMBAKA s. Profiteur, tricheur, trompeur.

PIFAÑAMBAKA PIFAÑAMBAKAMBAKA s. Celui qui incite les autres à se tromper.

VOAMBAKA VOAMBAKAMBAKA p. Trompé. Voambaka zisike fara^e ty olo tsy nianatse. Les illettrés sont en permanence trompés.

AMBAKA2
AMBAKAMBAKA
s. Embarras, gêne --> hosotse, lao, liky, osa, reberebe, sahira, salasala, tserike, verevere.

MAÑAMBAKA
MAÑAMBAKA MAÑAMBAKAMBAKA MAÑAMBAKAMBAKA v.a.s. Embarrasser, gêner. Mañambaka ahe ty manao raha ami^i ty tañako havia. Faire quelque chose avec ma main gauche me gêne. Mañambaka ahe ty mandily somano. Il est difficile pour moi de scier.

AMBAKA3
AMBAKAMBAKA
adj. Inférieur, surpassé --> ambane.
AMBAKAE
AMBAKAO AMBAKAMBAKAE AMBAKAMBAKAO v.p. Qu'on rend inférieur. Ambaka^i nama^ao ty fahaiza^ao. Tes connaissances sont inférieures à celles de ton ami.

AMBANE AMBANEMBANE prép.,
s. 1. A la base de, au pied de, en bas de, enfoncé, peu élevé, sous --> iba, vahatse, vente, voly. Amban'io, là-dessous. Ambane ao, ci-dessous, en contrebas, en-dessous. Ambane bibike, bien au-dessous. Ambane mare, très au-dessous. Ambanevohitse, brousse, campagne --> ambanevolo, an-tete. Ambani^i hazo, au pied de l'arbre. Ambanianjo, Merina. Bak'ambani^e, par-dessous. Bak'ami^i fara^i ambane zisike añ'abo añe, de la base au sommet. Fara^i ambane, au-dessous, base --> vahatse. Hanaña mbambane tane, richesse minière. Mañ'ambany, aller en bas, descendre. Mbambany, par en bas. Rano ambane tane, eau souterraine. Soñy ambany, lèvre inférieure. Tambane, côtier --> taninjana. Tambanivohitse, paysan --> pamboly, tambanivolo. Ty ambani^e, le dessous. Toera ambane, bas-fond. Tsaño ambane, rez-de-chaussée, soubassement de maison. Tsaño etazy raike ambane, rez-de-chaussée. Tsy ambane ro tsy añ'abo, cahin-caha. Ambane ! A bas ! Ka miepoke ambane ao iha. Ne cache rien là-dessous. Ambanimbany ty varavarakely to zay ty polafo. La fenêtre est un peu plus basse que le plafond. Avonio ambany ao iñe. Cachez cela dessous. Mihajary ambany tihy ao ty jala^e. Il place ses économies sous la natte. 2. De basse condition, faible, inférieur, vil --> ambake, latsake. Ambane mare, abject. Olo ambane, personne de basse condition. Tsy ambani^i zoki^ao iha. Tu n'es pas inférieur à tes aînés. Zay ao anto^e tsy toko^e hampisy añ'abo njake ambane. C'est la raison pour laquelle il n'y a ni supérieur ni inférieur. Prov. Valia : tsy misy añ'abo, tsy misy ambane. Quand on se marie, personne n'est supérieur, personne n'est inférieur (Mariage : égalité).
AMBANIE
AMBANIO AMBANIMBANIE AMBANIMBANIO v.p. Qu'on abaisse, humilie, met en bas. Tsy ambanie ty olo nianatse. On ne peut sous-estimer quelqu'un d'instruit.
AMPAÑAMBANIE AMPAÑAMBANIO AMPAÑAMBANIMBANIE AMPAÑAMBANIMBANIO v.p. Qu'on fait descendre, fait s'avilir.
AÑAMBANIA
AÑAMBANIO AÑAMBANIMBANIA AÑAMBANIMBANIO v.c. (tr.
MAÑ~). Ty halatsantsika ro añambania^i ty hafa antsika. C'est à cause de notre pauvreté que les autres nous humilient.
FAHAMBANIA FAHAMBANIMBANIA s. Abaissement, bassesse, infériorité.
FAMBANIE FAMBANIMBANIE s. Etat de ce qui est en bas. Fambanie^i ty panjaka ty ondevo^e. Le roi traite mal ses esclaves.
FAMPAÑAMBANEA FAMPAÑAMBANIMBANEA s. Humiliation, la façon de faire descendre, d'humilier. Fañambanea bevata nata^e anao oñe ! Comme il vous a abaissé !
FAÑAMBANEA = FAÑAMBANIA FAÑAMBANIMBANIA s. Abaissement, avilissement, dédain, dépréciation. Fañambanea ty hajañ'olombelo, atteinte à la dignité humaine.
FIAMBANEA FIAMBANIMBANEA s. Humilité, manière de s'humilier, modestie. Fiambania teña, humilité.
FIFAMPAÑAMBANIA FIFAMPAÑAMBANIMBANIA s. Façon de se faire humilier mutuellement.
FIFAÑAMBANIA FIFAÑAMBANIMBANIA s. Façon de s'humilier mutuellement. Tsy soa ty fifañambania fa mahavy aly fombo. Il n'est pas bon de se dénigrer mutuellement car ça entraîne des disputes.
IAMBANIA IAMBANIO IAMBANIMBANIA IAMBANIMBANIO v.c. (tr. MI~). Ty hadala^areo avao ro iambaniako ami^i ty olo o. C'est à cause de votre bêtise que je m'humilie devant les gens.
IFAMPAÑAMBANIA IFAMPAÑAMBANIMBANIA v.c. (tr.
MIFAMPAÑ~).
IFAÑAMBANIA IFAÑAMBANIMBANIA v.c. (tr.
MIFAÑ~).

MAHAMBANE MAHAMBANIMBANE v.a.s. Dégrader, déprimer, qui peut le faire.

MAMPAÑAMBANE =
MAMPIAMBANE MAMPAÑAMBANIMBANE = MAMPIAMBANIMBANE v.a.s. Faire faire descendre, humilier.

MAÑAMBANE
MAÑAMBANIA MAÑAMBANEMBANE MAÑAMBANEMBANIA v.a.s. 1. Aller en pente, décroissant, se diriger vers le bas. Araho lala mijotso mañambane roy. Suivez le chemin qui est en pente là-bas. Lafa atorake an-jano ty vato la mitoke mañambane. Quand on jette une pierre dans l'eau, elle se dirige vers le bas. 2. Abaisser, avilir, dédaigner, humilier --> mañala baraka. Mañambane ty vata^e, faire des actions basses, s'abaisser, s'humilier --> mandatsa ty vata^e.

MIAMBANE MIAMBANEA MIAMBANIMBANE MIAMBANIMBANEA v.a.s. 1. Se mettre dessous. 2. Modeste, s'aplatir, s'avilir, s'humilier, se montrer modeste. Miambane ami^i ty manan-kanaña, s'agenouiller en présence des riches.

MIFAMPAÑAMBANE MIFAMPAÑAMBANEMBANE v.a.s. Se faire humilier mutuellement.

MIFAÑAMBANE MIFAÑAMBANIA MIFAÑAMBANIMBANE MIFAÑAMBANIMBANIA v.a.s. S'avilir mutuellement, se laisser aller mutuellement à la déchéance. Teña sambe minje tsy toko^e hifañambane. Ce n'est pas la peine de s'abaisser mutuellement quand on a le même niveau de vie.

MIHAAMBANE =
MIHAMBANE MIHAAMBANIMBANE = MIHAMBANIMBANE v.a.s. S'enfoncer peu à peu, s'enliser, se laisser aller à la déchéance.

PAÑAMBANE PAÑAMBANIMBANE s. Celui qui abaisse, qui humilie.

PIAMBANE PIAMBANEMBANE s. Personne modeste, pleine d'humilité. Olo tsy piavoñavo oñe fa piambane amiñ'olo. Lui, il n'est pas vantard, mais reste humble.

PIFAMPAÑAMBANE PIFAMPAÑAMBANEMBANE s. Ceux qui se font faire humilier.

PIFAÑAMBANE PIFAÑAMBANIMBANE s. Ceux qui s'humilient, s'abaissent mutuellement. Tsy atao mahatsereke fa olo pifañambanembane reñe. Ce n'est pas étonnant car ce sont des gens qui ont pour habitude de se dénigrer mutuellement.

VOAMBANE VOAMBANAMBANE p. Abaissé --> voalatsa.

AMBAO
s. Variété de bois.

AMBARA AMBARAMBARA
s. Annonce, manifeste, révélation --> hevy, koike, laza, re, talily. Ambara an-taratase, faire-part. Manao ambara, faire une annonce, prévenir. Taratasy fañambara, faire-part. Fa nire^ay ty ambara mikasike ty fate^e. Nous avons appris l'annonce de sa mort.

AMBARA
AMBARAO AMBARAMBARA AMBARAMBARAO v.p. Dont on parle, qu'on annonce, connaît, dévoile, dit, répète, révèle. Havoria tsy ambarambara, réunion secrète. Tsy ankambarambara, en secret. Tsiambaratelo, confidentiel, secret --> tsiambaravaly. Ie avao ty toko^e hambara^ao zay. C'est à lui que vous devez parler de cela. Iha ambara^ay. Nous te dénonçons. Mbo tsy nambara^e avao ba iñe amy io. Il n'a pas encore signalé la plaie. Nambara ty vande^e. On a dévoilé ses mensonges. La nambara^i aja reñe ty misy an'i valañy miarak'ami^i meso reo. Les enfants montrent l'endroit où se trouvent la marmite et le couteau. Aza fady, mba ambarao ahy vasa fa ami^i fire zao. S'il vous plaît, veuillez me dire qu'elle heure est-il maintenant. La nambaran-joze ty anto^e nañandesan-joze aze. Ils ont expliqué comment ils l'ont amené. Tsy ankambara ! Taisez-vous ! Il ne faut pas parler. Prov. Raha mahafate tsy ambara valy. On ne dit pas à l'époux des choses qui peuvent tuer.

AMPAÑAMBARA AMPAÑAMBARAO AMPAÑAMBARAMBARA AMPAÑAMBARAMBARAO v.p. Qu'on avise. Ampañambarao^areo ie fa mbo tsy nahare. Veuillez l'en aviser car il n'est pas encore au courant.
AÑAMBARA
AÑAMBARAO AÑAMBARAMBARA AÑAMBARAMBARAO v.c. (tr.
MAÑ~). Añambarao aho lafa avy ie. Faites-moi savoir quand il sera rentré.

FAMBARA FAMBARAMBARA s. Présage souvent peu rassurant.

FAMPAÑAMBARA FAMPAÑAMBARAMBARA s. Façon de faire dire, de révéler. Nahare avao zahay nja tsy nahazo fampañambara. Nous sommes quand même au courant même si on ne nous révèle rien.

FAÑAMBARA =
FANAMBARA FAÑAMBARAMBARA s. Annonce, avis, déclaration, façon de manifester, narration, récit, révélation. Fañambara boribory an-gazete, petites annonces. Fañambara fanambalia, faire-part de mariage. Fañambara fiboaha, faire-part des fiançailles. Fañambara hateraha, faire-part de naissance. Fañambara talily, avis. Fañambaran-jaha soa mba ho tiaro, allusion. Taratasy fapetake ho fañambaran-jaha, affiche --> taratasy mipetake mañambara raha. Nisy fañambara bevata ty an-jadiô ao. Il y a une grande annonce faite à la radio.

FIFAÑAMBARA FIFAÑAMBARAMBARA s. Façon de se révéler mutuellement.
IFAMPAÑAMBARA IFAMPAÑAMBARAMBARA v.c. (tr.
MIFAMPAÑ~). Ifampañambara ty raha atao soa sambe hahare. Il faut demander à être mis au courant des choses à faire afin que chacun soit renseigné.
IFAÑAMBARA IFAÑAMBARAMBARA v.c. (tr.
MIFAÑ~). Ifañambara lafa misy raha atao. Il faut se mettre au courant pour les choses à faire.

MAMPAÑAMBARA
MAMPAÑAMBARA MAMPAÑAMBARAMBARA MAMPAÑAMBARAMBARA v.a.s. Faire parler, publier. Mampañambara antsika ie fa hanao bilo. Il nous fait savoir quand il fera le bilo.

MAÑAMBARA
MAÑAMBARA MAÑAMBARAMBARA MAÑAMBARAMBARA v.a.s. Annoncer, déclarer, décrire, dévoiler, dire, manifester, parler de, prévenir, promettre, publier, révéler. Fa nañambara teo aho fa handoa jala. J'ai promis de payer. Mañambara fa voarambe ty... Accuser réception de… Mañambara vaovao amiko Kadada. Kadada me donne des nouvelles. Ia koa olo nanjehitse afo tsy nañambara amiko o ? Qui est cette personne qui a allumé le feu sans me prévenir ? Mañambara anareo zaho fa handeha hamaray. Je vous fais savoir que je partirai demain. Mañambara anao lehe zahay fa nimae iaby ty tana^ay reñe. Nous te faisons savoir que tous nos villages ont été incendiés.

MIFAMPAÑAMBARA MIFAMPAÑAMBARAMBARA v.a.s. Se faire dire des choses réciproquement.

MIFAÑAMBARA
MIFAÑAMBARA MIFAÑAMBARAMBARA MIFAÑAMBARAMBARA v.a.s. Se communiquer, se dire, se prévenir mutuellement. Toko^e hifañambara nareo lafa misy raha re^areo. Il faut vous prévenir quand il y a quelque chose qui arrive à vos oreilles. Mifañambara vaovao roze. Ils échangent des nouvelles. Ndao tsika hifañambara vaovao nja anjo nja anjo ino. Allons nous donner des nouvelles quel qu'en soit le jour.

PAÑAMBARA PAÑAMBARAMBARA s. Révélateur.

PIFAMPAÑAMBARA PIFAMPAÑAMBARAMBARA s. Ceux qui invitent les gens à communiquer. Ka ivolañan-jaha io fa olo pañambara sekire. Ne lui dis rien car il ne sait pas garder un secret.

PIFAÑAMBARA PIFAÑAMBARAMBARA s. Ceux qui se donnent habituellement des nouvelles.

VOAMBARA VOAMBARAMBARA p. Dit, manifesté, révélé.

AMBARIAKE
s. Blanche gouvernail (Gerres acinaces Bleeker 1854).

AMBASISY
s. Prêtre (Athérinidé, Hepsetia pinguis).

AMBE1 =
AMBY AMBIAMBE = AMBEAMBE
s. Action d'attendre, de garder, de surveiller, de veiller --> arake, hajare, hare, jale, liñe, tama, tily. Tsy ambeambe, par accident. Tsy ambe ty fipaliora^e ie mbeo. On n'a pas remarqué son passage.

AAMBE AAMBENO AAMBIAMBE AAMBEAMBEO v.i. A attendre, garder, surveiller, veiller. Aambintsika aze raha toy soa hazava. Pour que tout soit clair, on l'attend.
AHAMBENA AHAMBEMBENA v.c. (tr.
MAHA~).
AMBENE = AMBENA EMBENA EMBENE EMBESA
EMBESO =
AMBENO
EMBENO AMBIAMBENA = AMBEMBENE EMBEMBESA AMBEMBENO = AMBIAMBENO EMBEMBENO EMBEMBESO v.p. A qui on fait attention, à quoi on s'applique, dont on a souci, dont on prend garde, qu'on attend, garde, soigne, surveille, veille. Tsy ambena, absent --> mandiso, tsy ao, tsy avy, tsy misy. Atokisa^ay olo o fa engao hambena^e tsaño. Nous avons confiance en cette personne, alors, laisse-la garder cette maison. Ambeno soa ka atao^ao malaky noho malao loatse ty famakia^ao aze. Appliquez-vous à lire ni trop vite ni trop lentement. Ambeno soa raha nambolentsika reo. Soignez bien ces plants que nous avons cultivés. Ambeno aja^ao io. Veillez sur votre enfant. Ambeno soa tsy halañ'olo salo^ao reo. Prenez garde que quelqu'un ne prenne vos habits. Ambeno soa vera toy. Fais attention à ce verre.
AMPIAMBENE AMPIAMBENO AMPIAMBEMBENA = AMPIAMBIAMBENE AMPIAMBENENO = AMPIAMBEMBENO AMPIAMBIAMBENENO v.p. Qu'on fait garder par. Fa ty ana^e tsiota reñe nampiambene^e tsaño. Il a fait garder la maison par ses six enfants.

FAAMBE FAAMBIAMBE = FAAMBEAMBE s. Ce qu'on attend, ce qu'on garde, manière de garder. Faambe hasosora ty hajare. On économise pour prévoir les difficultés.
FAHAMBENA = FAHAMBEA FAHAMBEMBENA = FAHAMBEMBEA s. Détection, manière de pouvoir faire attendre. Ty tsy fahambena^ao aze avao mahabototse aze io. La raison pour laquelle il a pu s'enfuir, c'est que tu ne l'as pas bien gardé.
FAMPIAMBENA FAMPIAMBEMBENA s. Façon de faire attendre, de faire garder.
FIAMBENA = FIAMBENE FIAMBEMBENA = FIAMBEMBENE s. Attente, attention, ce que l'on garde, faction, garde, manière de garder, patrouille, salle d'attente, surveillance. Fiambenañ'aja, baby sitting. Misy fiambena isake ale. Il y a des rafles toutes les nuits.
FIFAMPIAMBENA FIFAMPIAMBEMBENA s. Façon de se faire attendre mutuellement.
IAMBENA
IAMBENO IAMBEMBENA IAMBEMBENO v.c. (tr. MI~). Etoa ty iambenantsika aze. On l'attend ici. Niambeko fa nana fankalaiña nahatserike ty halatse ie. Je constatai qu'il avait une grande aversion pour le vol.
IFAMPIAMBENA IFAMPIAMBEMBENA v.c. (tr.
MIFAMPI~).

MAHAMBE = MAHAAMBE MAHAMBEAMBE = MAHAMBIAMBY v.a.s. Aviser, pouvoir attendre, garder, s'aviser de, surveiller. Ela ie voho nahaambe ty nahateo ahy. Il a mis du temps pour s'aviser de ma présence.

MAMPIAMBE MAMPIAMBENA MAMPIAMBIAMBE MAMPIAMBIAMBENA v.a.s. Faire attendre, garder.

MIAMBE
MIAMBENA MIAMBEAMBE = MIAMBIAMBE MIAMBEMBENA v.a.s. Attendre, dont on a le souci, faire attention, garder, surveiller, veiller. Miambe beko, attendre les ordres. Miambe fate, veiller un mort. Miambe tana, garder la ville, le village. Miambe tsaño, garder la chambre --> tsy miboaboake ty tsaño. Miamby lala, garder une entrée, une issue, un passage. Ka miamby anay fa tsy mahazo miboake zahay. Ne nous attendez pas car nous ne sommes pas autorisés à sortir. Maty miamby ty neni^ao. Ta mère est lasse d'attendre. Niambe aja toy tetoa avao nja zaho ro nisahira. J'ai toujours gardé ce bébé ici même si j'étais occupé.

MIFAMPIAMBE MIFAMPIAMBENA MIFAMPIAMBIAMBE MIFAMPIAMBEMBENA v.a.s. Se faire attendre mutuellement. Mifampiambe ty fokonolo hanentea ze mangalatse. Les habitants de ce village veillent chacun l'un sur l'autre pour voir qui est le voleur.

MIHAMIAMBE MIHAMIAMBIAMBE v.a.s. Attendre de plus en plus.

PIAMBE PIAMBIAMBE s. Celui qui attend, garde, gardien, sentinelle, surveillant. Piambe aja, baby sitter. Piambe aonje, berger --> piarak'anjo aonje. Piambe raha hiseho tsy haiñ'olo, détective. Piambe tsaño, concierge. Tsaño^i ty piambe tsaño, conciergerie. Piambe aja ty asa^e. Son travail consiste à garder des enfants.

PIFAMPIAMBE PIFAMPIAMBIAMBE s. Celui qui oblige les autres à s'attendre.

VOAAMBE VOAAMBIAMBE p. Gardé, surveillé.

AMBE2 =
AMBY
s. Excédent, plus, sert dans la numération à exprimer le nombre excédant les dizaines, centaines, mille, etc., surplus. --> didike, here, koa, lilatse, njake, njeko. Ambin-karama, salaire complémentaire. Feno folo valo ambe tao, avoir dix-huit ans révolus. Folo raik'ambe, onze (Un excédant dix). Manañ'ambe, avoir plus qu'il n'en faut. Feno fito amby folo tao ie laha ami^i fararano ho avy. Il aura dix-sept ans à l'automne. Lafa toko^e ami^i roe amby folo ale, mizara ty kafe. On distribue le café vers minuit. Anovo folo eniñ'amby. Faites-le à quatre-vingts
FMG. La mbo avoni^i Moravelo avao ty maha-telopolo tao manañ'amby aze. Moravelo a toujours caché qu'elle avait plus de trente ans.

AMBIASA AMBIAMBIASA
s. Astrologue, devin-guérisseur, empiriste, sorcier --> anjo, basia, mase, mosave, sikile, voreke. Aloha^i ty hanao fandeo, mamonje ambiasa tse. Avant de faire le mariage, on rend visite à l'astrologue. Misikily ty ambiasa. Le sorcier pratique la divination par les graines. Prov. Ambiasa ta-hihinan-kena. Un sorcier qui veut manger de la viande (Il n'attend pas). Tokiñ'ambiasa goa laha tsy lahe ka vave. Bénédiction d'un sorcier aveugle : si ce n'est pas un garçon, c'est une fille.
AMBILANSY (Or. fr.)
s. Ambulance.

AMBITSY
s. Empereur moris, Bec de cane (Lethrinus nebulosus Forsskal, 1775).

AMBOA
AMBOAMBOA
s. Chien --> alika. Amboa mate, idiot, imbécile. Amboamboa, petit enfant dodu.

AMBONY
AMBONIMBONY
I. prép. Au-dessus, en haut, sur --> abo. II. adj. Appartenant à la grande bourgeoisie, haut, supérieur --> abo. Añisa^i ty olo atao hoe ambony ie. Il fait partie de ce que l'on appelle la grande bourgeoisie.
AÑAMBONIA AÑAMBONIMBONIA v.c. (tr.
MAÑ~). Ty hanaña^ao ro añambonia^i ty olo anao o. Les gens te respectent à cause de ta richesse.
FAHAMBONIA FAHAMBONIMBONIA s. Grandeur, supériorité.
FAÑAMBONIA FAÑAMBONIMBONIA s. Façon de faire monter en grade, élévation, exaltation.
FIAMBONIA FIAMBONIMBONIA s. Supériorité.
FIFAÑAMBONIA FIFAÑAMBONIMBONIA s. Façon de s'élever mutuellement.
IFAÑAMBONIA IFAÑAMBONIMBONIA v.c. (tr.
MIFAÑ~).

MAHAAMBONY MAHAAMBONIMBONY v.a.s. Pouvoir élever.

MAÑAMBONY
MAÑAMBONIA MAÑAMBONIMBONY MAÑAMBONIMBONIA v.a.s. Elever, exalter, faire monter en grade. Mañambony tena ie. Elle est orgueilleuse.

MIAMBONY
MIAMBONIA MIAMBONIMBONY MIAMBONIMBONIA v.a.s. Etre en haut, être supérieur.

MIFAÑAMBONY MIFAÑAMBONIMBONY v.a.s. S'élever réciproquement.

PAÑAMBONY PAÑAMBONIMBONY s. Celui qui élève, qui exalte habituellement.

PIFAÑAMBONY PIFAÑAMBONIMBONY s. Celui qui aide les autres à s'élever mutuellement.

AMBORA
MASAKE
s. Variété de poisson (Siganus sp.).
AMBORAIAZE (Or. fr.)
s. Embrayage. Fañitsaha amboraiaze, débrayage. Mañitsake amboraiaze, débrayer.

AMBOTSOKE
s. Merlan (Sillaginidé, Sillago sihama).
AMBOZE AMBOZIMBOZE
s. Râpe à coco --> larapo, tsofa.
AMBOZIE AMBOZIO AMBOZIMBOZIE AMBOZIMBOZIO v.p. Qu'on râpe.
AMPAÑAMBOZIE AMPAÑAMBOZIO AMPAÑAMBOZIMBOZIE AMPAÑAMBOZIMBOZIO v.p. Qu'on fait râper.
AÑAMBOZEA AÑAMBOZIO AÑAMBOZIMBOZEA AÑAMBOZIMBOZIO v.c. (tr.
MAÑ~). Añambozia voanio ty asa^i ty amboze. La râpe sert à râper le coco.
FAMBOZIE FAMBOZIMBOZIE s. Manière de râper.
FAMPAÑAMBOZIE FAMPAÑAMBOZIMBOZIE s. Manière de faire râper.
FAÑAMBOZEA FAÑAMBOZIMBOZEA s. Façon de râper, instrument à râper.
IAMBOZEA IAMBOZIMBOZEA v.c. (tr. MI~). Ala ty amboze iñe hiambozea aze. On prend la râpe pour le râper.

MAHAMBOZE MAHAMBOZIMBOZE v.a.s. Pouvoir râper.
MAMPAÑAMBOZE MAMPAÑAMBOZIA MAMPAÑAMBOZIMBOZE MAMPAÑAMBOZIMBOZIA v.a.s. Faire râper.

MAÑAMBOZE MAÑAMBOZIA MAÑAMBOZIMBOZE MAÑAMBOZIMBOZIA v.a.s. Râper.

PAÑAMBOZE PAÑAMBOZIMBOZE s. Celui qui râpe.

AME = AMEA
OME AMEAMEA
r. Idée de donner, gratifier, présenter --> ampe, ara, enga, hanta, tolotse.
AMEZE AMEO = AMEZO AMEZIMEZE AMEOMEO = AMEZOMEZO v.p. A qui on donne, qu'on donne, jette, lance, offre, présente, sert. Ameo ahy siky iñe hisikinako. Donne-moi ce linge afin que je m'habille. Ameako nareo iray ale avao. Je vous le donne seulement pour cinquante mille
FMG. Ameo vato bakao hatoha aze eto. Amène une pierre pour le caler ici. Hameako raha hinome va iha ? Je te sers à boire ? Nameameako aze iñe la tsy nivola nja raike. Je lui lancé quelques paroles dures, mais il n'a rien répondu. Ameo vare akoho reo. Jetez du riz aux poulets. Amea sakafo ty vahiny. On présente un repas à l'hôte. Fa ty henane zao, tsy misy hamea anareo. Mais actuellement, on n'a rien à vous proposer. Ameo sigara raike aho. Passe-moi une cigarette. Prov. Lolo namea tama. Tombeau à qui on a fait une promesse. Senegale namean-dily. Un ordre donné à un Sénégalais (L'ordre sera exécuté).
AMPAÑOMEZE AMPAÑOMEZO AMPAÑOMEÑOMEZE AMPAÑOMEÑOMEZO v.p. Qu'on fait donner.

AÑOMEZA AÑOMEZO AÑOMEMEZA AÑOMEMEZO v.c. (tr.
MAÑ~). Añomezo roe ami^i ty anjara^ao lie zaho. Donne m'en deux sur ta part.
FAMPAÑOMEZA FAMPAÑOMEÑOMEZA s. Manière de faire donner.
FAÑOMEZA = FAÑOMEA FAÑOMEMEZA = FAÑOMEMEA s. Cadeau, don, dotation, façon de donner, offre. Fañomeza fialia, armement. Fañomeza hanaña amy zao avao, donation. Fañomeza toky, engagement, promesse. Fañomeza valisoa, attribution d'une récompense. Fañomezan-dala, autorisation, mandat.
FIFAÑOMEZA FIFAÑOMEÑOMEZA s. Façon de se donner mutuellement, don mutuel, échange.
IFAÑOMEZA IFAÑOMEÑOMEZA v.c. (tr.
MIFAÑ~).
MAMPAÑOME MAMPAÑOMEZA MAMPAÑOMEÑOME MAMPAÑOMEÑOMEZA v.a.s. Faire donner.

MAÑOME MAÑOMEA =
MAÑOMEZA MAÑOMEME MAÑOMEAMEA = MAÑOMEZAMEZA v.a.s. Accorder, attribuer, céder, concéder, décerner, distribuer, donner, exaucer, jeter, lancer, offrir, passer à, servir. Mañome antoke, promettre --> manao vava. Mañome ay, donner la vie. Mañome entaentan-tsaño ho an'ampela, doter une fille d'articles de ménage. Mañome fotoa, donner rendez-vous. Mañome hane, alimenter. Mañome polasi^e ho añ'olo, céder sa place à quelqu'un. Mañome toky, faire espérer. Mañome tombo^e maro, présenter plusieurs avantages. Mañome tsiny, accuser, blâmer, excuser. Mañome ty sakaramenta, administrer les sacrements. Mañome vaovao, renseigner. Mañome heñatse ty vata^e. Il se déshonore. Raike ampea raike mañome roe. Un plus un égale deux. Iñe mañome fahefa ami^i ty fihena^i ty kalo^i ty polasy. Elle donne droit à une réduction du prix de la place.
MIFAÑOME MIFAÑOMEZA MIFAÑOMEME MIFAÑOMEMEZA v.a.s. Adjacent, se donner mutuellement. Mifañome taña, entraide. Prov. Manao firañeta ñ'anak'aombe, lafa minono, tsy mifañomea. Comme l'amitié des veaux, ils tètent sans rien se donner.
PAÑOME PAÑOMEÑOME s. Celui qui donne habituellement.
PIFAÑOME PIFAÑOMEÑOME s. Ceux qui se donnent mutuellement.

AMELO
s. Brèdes --> ana, tsaka. Ahintsakintsano amelo io tsy noho hisy biby. Secouez les brèdes de peur qu'il n'y ait quelques bêtes.
AMENY
un. as. Amen.

AMY
prép. A cause, à, au, avec, chez, dans, en, grâce à --> añate, arake, dika, njake. Amy marina, en vérité. Amy ty amiko, de mon côté. Amy ty mazava, en pleine lumière. Amy vola toy, ce mois-ci. Amy zao = amy izay (Utilisé surtout par les jeunes), ainsi, alors, comme ça. Ami^i heriñ'anjo toy, dans le courant de la semaine. Ami^i lime ka hatsami^i fito, de cinq à sept heures --> ami^i lime zisike ami^i fito. Ami^i ty marainjay toy, dans la matinée. Ami^i vola toy, dans le courant du mois. Bakeo amy izay, ensuite. Lahatse avy ami^i Njanañahare, fatalité. Lia^i tamy izay, depuis ce temps-là. Tamy izay = tamy izao, en ce temps-là, alors, durant, à ce moment-là --> tamy io, tamy iñe. Tami^i ranofoty teto zae, durant l'inondation. Tami^i ty tao 1940, en 1940. Tami^i nimbia, combien de temps. Ty ami^i ty, concernant. Vary ami^i voanio, du riz au coco. Pañarivo ie ami^i ty fambolea eo. Il est riche à cause de la culture. Tami^i lime marainjay ro naharezako akoho mañeno. J'ai entendu un coq chanter à cinq heures du matin. Fara^e amy izao, mokotse ty panafike reto. A la fin, les assaillants sont fatigués. Amy fire ? A quelle heure ? Engao ty fiaraha^ao ami^i olo reñe. Cesse de fréquenter ces gens. Tsika handeha hangalake tantele ami^i Tovo aty. Allons chercher du miel chez Tovo. Zay roze voho nampolay olo tami^i tana io. Alors, ils provoquèrent la fuite des gens du village. Sariko tami^i zaho mbo nikelekele. C'est une photo de moi quand j'étais petit. Amy ty ino ty raha tsy ifañaraha^areo ? En quoi ne vous accordez-vous pas ? Fa ami^i roe ambiny folo marina zao. Il est juste midi. Terake tami^i kamisy iñe ie. Il est né jeudi dernier. Tamy iñe tetoa nisy zariday bevata. Autrefois, ici, il y avait un grand jardin. Nisafa tamy ia iha nomale ? Avec qui parlais-tu hier ? La ami^i ty lera^e vata^e. C'est juste l'heure. Fa tamy nimbia ty nianara^e ? Depuis quand a-t-il étudié ? Niambotsake tami^i tompo^e alika iñe. Le chien a sauté sur son maître.

AMOKE AMOKAMOKE
adj. Dégoûté, en avoir assez --> boboke, doroke, entsake, hamo, lay, lilo, ngoay. Maro mare raha misy solike nihaneko zay ka fa amoke ty aiko. J'ai mangé trop de graisse et j'en suis dégoûté. Zaho fa amoke ty tsaño kelekele toy. J'en ai assez de cet appartement trop petit.

MAHAAMOKE MAHAAMOKAMOKE v.a.s. Donner de l'aversion, du dégoût, des maux de tête, des nausées, des vertiges, enivrer.

MIAMOKE MIAMOKAMOKE v.a.s. Se soûler.

MIHAAMOKE MIHAAMOKAMOKE v.a.s. Commencer à en avoir assez, à être dégoûté.

AMPAHA
préf. Se place devant les adjectifs numéraux cardinaux pour indiquer le dénominateur d'une fraction. Ampahafiry, part, partie. Ampahafolo^i ty metire, décimètre. Fito ampahafolo^e, les sept dixième. Ampahafiri^i ty tsako^e ty nikinalo^ao ? Quelle quantité de son maïs lui avez-vous achetée ? Hombe tsy ampahafiri^e raike voho avy io. Pourtant ce n'est rien en comparaison de celui qui vient d'arriver. Ampahaefan-dera tavela hiaiñako. Il ne me reste plus qu'un quart d'heure à vivre.

AMPALA = AMPALAÑ'
ANJEFA,
AMPALA
MAHITY,
AMPALA
SOA AMPALAMPALA
s. Brise de mer, vent d'ouest --> tsioke. Ampalañ'antimo, vent du sud-ouest. Ampalañ'avaratse, vent du nord-ouest. Tsioke mihamare, fa miare ampala, fa manimbala laka. Le vent devient fort, se change à l'ouest et souffle sur le côté de la pirogue.

MAHAAMPALA MAHAAMPALAMPALA v.a.s. Qui est à l'origine de la brise de mer.

MAÑAMPALA MAÑAMPALAMPALA v.a.s. Qui vient de l'ouest (Vent).

MIHAMPALA MIHAMPALAMPALA v.a.s. Qui commence à souffler de l'ouest.

PAÑAMPALA PAÑAMPALAMPALA s. Vent qui vient souvent de l'ouest.

AMPATSE AMPATSAMPATSE
s. Etat de ce qui est allongé, étendu, raide --> anje, baboke, henja, heza, lamake, ripake.

AAMPATSE
AAMPARO AAMPATSAMPATSE AAMPATSAMPARO v.i. A étendre, à raidir. Naampatsi^i ty Vezo iñe ty taña^e, naanja^e ty loha^e. Le Vezo a tendu sa main, il a levé sa tête.
AMPAÑAMPARE AMPAÑAMPARO AMPAÑAMPATSAMPARE AMPAÑAMPATSAMPARO v.p. Qu'on fait allonger, qu'on fait étendre.

AMPARE
AMPARO AMPATSAMPARE = AMPAKAMPARE AMPATSAMPARO = AMPAKAMPARO v.p. Qu'on déploie, étend. Laha zaho mokotse la ampareko aloha ty tomboko. Quand je suis fatigué, j'étends mes jambes à l'avant.
AMPIAMPARE AMPIAMPARO AMPIAMPATSAMPARE AMPIAMPATSAMPARO v.p. Qu'on fait s'allonger, s'étendre.
AÑAMPARA
AÑAMPARO AÑAMPATSAMPARA = AÑAMPAKAMPARA AÑAMPATSAMPARO = AÑAMPAKAMPARO v.c. (tr.
MAÑ~). Aja kelekele io ro nañampara^i ty helo^e. Il a dirigé sa colère envers cet enfant.

FAAMPATSE FAAMPATSAMPATSE s. Ce qu'on étend.
FAMPAÑAMPARA FAMPAÑAMPATSAMPARA s. Façon de faire allonger, étendre.
FAMPIAMPARA FAMPIAMPATSAMPARA s. Manière de faire étendre.
FAÑAMPARA FAÑAMPATSAMPARA s. Façon d'allonger, d'étendre, de déployer, le lieu, le motif. Fañampara volo, défrisement.
FIAMPARA FIAMPATSAMPARA s. Etat de ce qui est allongé, le lieu.

FIAMPATSE FIAMPATSAMPATSE s. Décontraction.
FIFAMPIAMPARA FIFAMPIAMPATSAMPARA s. Allonger mutuellement, façon de se faire étendre.
IAMPARA
IAMPARO IAMPATSAMPARA = IAMPAKAMPARA IAMPATSAMPARO IAMPAKAMPARO v.c. (tr. MI~). Tsy misy toera malalake hiamparako eto. Il n'y a pas de vaste endroit pour me détendre ici.

KIAMPATSE KIAMPATSAMPATSE = KIAMPAKAMPATSE s. Jeu consistant à s'étendre. Manao fisa kiampatse am-pase eo roze. Ils jouent à s'étendre sur le sable.

MAHAAMPATSE MAHAAMPATSAMPATSE v.a.s. Pouvoir étendre.
MAMPAÑAMPATSE MAMPAÑAMPARA MAMPAÑAMPATSAMPATSE MAMPAÑAMPATSAMPARA v.a.s. Faire allonger, faire étendre.

MAMPIAMPATSE MAMPIAMPARA MAMPIAMPATSAMPATSE MAMPIAMPATSAMPARA v.a.s. Faire s'allonger, s'étendre.

MAÑAMPATSE
MAÑAMPARA MAÑAMPATSAMPATSE = MAÑAMPAKAMPATSE MAÑAMPATSAMPARA = MAÑAMPAKAMPARA v.a.s. Allonger, décontracter, déplier, déployer, diriger sur, étendre. Mañampatse tomboke na taña, décontracter les membres. Mañampatse ty olo fere an-tane eo, coucher un blessé sur le sol. Mokotse ie matoa mañampatse ty lohali^e. Il se fatigue s'il déplie ses genoux.

MIAMPATSE
MIAMPARA MIAMPATSAMPATSE = MIAMPAKAMPATSE MIAMPATSAMPARA = MIAMPAKAMPARA v.a.s. Etre allongé, être étendu, s'allonger, s'étendre, se décontracter. Miampatse añ'abo kitsele, s'allonger sur un lit. Ka miampatse amiko atoy iha. Ne vous étendez pas jusqu'à moi. Miampatse am-panjea eo ty fati^e. Son cadavre est allongé sur le lit.

MIHAMIAMPATSE MIHAMIAMPATSAMPATSE v.a.s. S'allonger, s'étendre peu à peu.

PAÑAMPATSE PAÑAMPATSAMPATSE s. Celui qui allonge, étend habituellement.

PIAMPATSE PIAMPATSAMPATSE s. Celui qui a l'habitude de s'allonger, de s'étendre.

VOAAMPATSE VOAAMPATSAMPATSE p. Qu'on a étendu.

AMPE =
AMPY AMPEAMPE = AMPIAMPY
adj. Assez, au complet, pourvu, suffisant --> atsike, avao, entsake, feno, sanda. Ampe zay, c'est assez. Karaha tsy ampe, pas plus, presque. Mana ty ampe, aisé. Miay ami^i ty ampe, vivre dans l'aisance. Tsy ampe, déficient, insuffisant, pas assez. Tsy ampe dinike, faible d'esprit --> tsy midinike. Tsy ampe hane, atrophié. Tsy ampe ra, anémie --> fahakelezan-ja, tsy fahampean-dio. Tsy ampe tao, mineur --> mbo kelekele. Ampeo vare toy fa tsy ampe. Ajoutez un peu de riz car ce n'est pas suffisant. Ampe va tsy ampe ty fahaiza^ao ? Vos connaissances sont-elles suffisantes ou non ? Tovoño, fa tsy ampe ahy. Ajoute, car ça ne me suffit pas.
AMPAÑAMPEA AMPAÑAMPEO AMPAÑAMPEAMPEA AMPAÑAMPEAMPEO v.p. Qu'on fait aider, augmenter. Olo marare toy ro ampañampea^e ahy. Il me fait aider par cette personne malade.
AMPEA AMPEO AMPEAMPEA AMPEAMPEO v.p. A quoi on ajoute, qu'on assiste, augmente, secourt. Mandeha ampea^i ty tehe, marcher à l'aide d'une canne. Firy ty lime ampea lime ? Combien font cinq et cinq ? Toko^e hampea biriky reto. Il faut ajouter ces briques. Toko^e hampea ie fa mahantsa vata^e. Il faut le secourir car il est vraiment pauvre. Ampeo vary toy fa tsy ampe. Ajoutez un peu de riz car ce n'est pas suffisant.
AÑAMPEA AÑAMPEO AÑAMPEAMPEA AÑAMPEAMPEO v.c. (tr.
MAÑ~). Sakafo ro añampea ty mahantsa. On aide les pauvres avec de la nourriture.
FAHAMPEA FAHAMPEAMPEA s. Ce qui est suffisant. Tsy fahampea, défaut. Tsy fahampean-dio, anémie. Tsy fahampean-kane, atrophie, malnutrition.
FAMPAÑAMPEA FAMPAÑAMPEAMPEA s. Façon de faire aider, augmenter.
FAMPEA FAMPEAMPEA s. Celui qu'on aide, pauvre.

FAÑAMPE FAÑAMPEÑAMPE s. Accessoire, addition, excédent, supplément, surplus. Fañampe-pore, frais accessoires. Fañampiñ'añara, prénom. Tsaño fañampe^e, bâtiment annexe. Toy ty fañampe^i ty jala^ao iñe. Voici ce qui complète la somme qui vous est due.
FAÑAMPEA FAÑAMPEÑAMPEA s. Addition, ajout, assistance, concours, coopération, don, secours, façon d'aider, d'ajouter, le motif. Famana fañampea^e, chauffage d'appoint. Fañampe^e azo omba, sortie de dégagement. Fañampea vonje raike, coup de main. Fañampean-dala, barrage --> fitohañan-jano. Fañampen-karama, salaire complémentaire. Ho fañampe^e zay, d'ailleurs. Mañome fañampea ho añ'olo, prêter assistance à quelqu'un. Tsy fañampea, délaissement. Ty fañampea^i ty fañontanea, les à-côtés d'une question. Manao fañampea henane zao ty aja ami^i kilasy T1 ao. Les enfants de la classe de T1 font des additions maintenant. Toy ty fañampe^i ty karama^ao. Voici le complément de votre salaire.
FIFAÑAMPEA FIFAÑAMPEÑAMPEA s. Aide mutuelle, complémentarité, façon de s'entraider, de secourir, de se compléter mutuellement.
IFAÑAMPEA IFAÑAMPIÑAMPEA v.c. (tr.
MIFAÑ~).

MAHAMPE MAHAMPEAMPE v.a.s. Pourvu, suffire, suffisant. Tsy mahampe raha toy fa kelekele. Cette chose ne suffit pas car elle petite.

MAMPAÑAMPE MAMPAÑAMPEA MAMPAÑAMPEÑAMPE MAMPAÑAMPEÑAMPEA v.a.s. Faire aider, augmenter.

MAMPIFAÑAMPE MAMPIFAÑAMPEÑAMPE v.a.s. Compenser.

MAÑAMPE MAÑAMPEA MAÑAMPEÑAMPE MAÑAMPEÑAMPEA v.a.s. Accompagner, accumuler, additionner, aider, ajouter, assister, compléter, contribuer, favoriser, thésauriser. Mañampe fihetsike mampitahotse ty fivolaña atao, accompagner ses paroles de gestes menaçants. Mañampe jala lamone iaby, faire l'appoint. Mañampe olo, être aux côtés de quelqu'un. Mañampe ty mahantsa, assister les pauvres --> mañampe ty mijale. Mañome fañampea jala ho ñan'i kamboty raike, accorder une aide financière à un orphelin. Anjara^i ty anake ty mañampe ty baba^e voho ty reni^e. Il est du devoir des enfants de porter assistance aux parents. Soa avao fa avy iha hañampe ahy. Heureusement, vous êtes arrivé pour m'aider.

MIAMPE MIAMPEA MIAMPEAMPE MIAMPEAMPEA v.a.s. Ajouté, augmenter, avec, devenir plus nombreux, être augmenté, s'ajouter à. Toko^e hiampe siramamy ty kafe fa matsatso. Il faut ajouter du sucre au café car il est fade. Lafa vita ty fihinana hariva la nandeha mañ'ami^i fianakavia^i aja ampela iñe añe njaike aja lelahy iñe miarak'ami^i baba^e, miampe olo be vitisivitsy. Le soir, après dîner, le garçon et son père avec quelques grandes personnes vont à nouveau dans la famille de la jeune fille.

MIFAÑAMPE MIFAÑAMPEA MIFAÑAMPIÑAMPE MIFAÑAMPIÑAMPEA v.a.s. Complémentaire, convergent, correspondre, s'aider, s'entraider, se compléter, se secourir, se serrer les coudes. Zoro mifañampe ho 90' na sila^i ty faribola mifañampe ho 90', angles complémentaires ou arcs complémentaires. Tsy mifañampe ami^i karama^ao ty fata sarobily. Le réchaud de luxe n'est pas en rapport avec votre salaire. Toko roe mifañampe reo. Ce sont deux chapitres complémentaires. Mifañampe ty fahaiza^ay. Nos compétences se complètent.

MIHAAMPE MIHAAMPEAMPE v.a.s. Devenir suffisant.

PAÑAMPE PAÑAMPIÑAMPE s. Acolyte, adjoint, aide, assistant, auxiliaire, caritatif, celui qui ajoute, contrepoids, équipier. Dokotera pañampe, médecin auxiliaire. Pañampe an-tsaño, aide ménagère. Pañampe tale, adjoint au directeur. Pañampe ty pitaha an-dapotaly, aide-soignant. Ramose pañampe, professeur assistant. Vazaha pañampe, coopérant.

PIFAÑAMPE PIFAÑAMPIÑAMPE s. Ceux qui s'entraident.

AMPELA AMPELAMPELA
s. Femme, fille --> barera, kivohy, madama, njarahe, pekitô, rene, somonjara, vave. Aj'ampela = j'ampela, femme, jeune fille. Ampela ami^i ty toka-tsaño^e ao, femme au foyer. Ampela be, rougeole tropicale, vieille femme. Ampela faly, femme interdite, sacrée. Ampela goa, belle fille. Ampela kanda, femme stérile. Ampela kelena, femme qui a déjà eu des enfants ou qui a été mariée. Ampela mana valera, femme du monde. Ampela manañisa, femme aux ouïes de poisson --> ampelan-jano. Ampela manañohy, sirène. Ampela toka, fille unique. Ampela tovo, femme célibataire. Ampela vavae, commère. Ampelam-bototse, veuve ou vieille fille. Anak'ampela, petite fille. Aoly ampela, philtre d'amour. Dady ampela, grand-mère --> zaza ampela. Fialia ai^i ty ampela, féminisme. Manambaly ampela foty, épouser une femme blanche. Mikasike ty ampela, féminin --> ñan'ampela. Mila ampela, chercher une femme pour une relation sexuelle, draguer une femme --> manjanto ampela. Mimenemene ka ampelam-batotse, murmurer comme une jeune fille (Qui n'est pas mariée). Piasa ampela, femme de ménage. Pisambeñ'ampela, enfants de deux soeurs. Ty añara mañambara ampela, le féminin des noms. Zazako ampela, ma grand-mère. Anak'ampela toka zaho ka sady ampela ro johare. Je suis une fille unique donc en même temps fille et garçon. Rahavavi^i ty talañ'olo ampela ty ivoñ'anake noho ty faravave. Les filles intermédiaires et la cadette sont soeurs de la fille aînée. Ampela panao afera vata^e. C'est une vraie femme d'affaires. Ty anak'ampela voaloha^e ro atao ho talañ'olo. La fille qui naît en premier s'appelle l'aînée.

MAHAAMPELA v.a.s. Féminiser.

AMPO1 AMPOAMPO
(v. FO) adv. Attente, au centre, dans le cœur, intention --> ambe, fo, foetse, iry, ivo, jale, liñe, tama, varivare. Mita ampo, garder rancune, graver dans le cœur --> manao kifompo.
AMPOIZE AMPOIZIMPOIZE v.p. A quoi on s'attend, qu'on a à cœur. Iray tampo, enfants de mêmes père et mère --> tampo raike. Tampo, qui vient du cœur. Tsy ampoizy, imprévu. Tsy nampoizi^e ty niavia^i polisy reo an-tsaño ao. Il a été surpris chez lui par la police.
FAÑAMPOIZA FAÑAMPOIMPOIZA s. Attente, intention, le motif.

MAHAAMPO MAHAAMPOAMPO v.a.s. Pouvoir s'attendre à.

MAÑAMPO MAÑAMPOAMPO v.a.s. S'attendre à. Tsy nañampo ty fiafaha^i toake zaho. Je ne m'attendais pas à ce qu'il se libère du rhum. Fa tsy nañampo ho afake koa amy io Tibare. à ce moment-là, Tibare n'espérait plus s'en sortir.

MIHAAMPO MIHAAMPOAMPO v.a.s. Commencer à attendre, à espérer. Velomampo, faire vivre, gagne-pain, la vie, la subsistance, le métier qui nourrit.

AMPO2 AMPOAMPO
adj. Plein, rempli --> atsike, be, boboke, feno, gike, jabobo. Ampo rano, plein jusqu'au bord. Ampo ty foko. J'ai le cœur gros.

MAHAMPO MAHAAMPOAMPO v.a.s. Qui remplit, qui rend le cœur gros.

MIHAAMPO MIHAAMPOAMPO v.a.s. Se remplir graduellement.

AMPOLE (Or. fr.)
s. Ampoule. Ampole simba, ampoule brûlée.

AMPOMBO
s. Variété de tortue --> fano, kapike, sokake, tsakafy, tsipioke, valo.

AMPONGA
(v. APONGA).
AN! AN!
un. as. Non! (Refus prononcé sur un ton très net)--> aia, ake, ede, hae, laby, tsy. (v. AHAN!).

ANA1 =
ANANA
s. Brèdes, plantes consommées en bouillon--> amelo, tsaka. Anamame, brède morelle. Anamirebake, chou de Chine. Ananjano, cresson. Vary ami^i anana, soupe de riz aux brèdes.

ANA2
ANAÑANA
r. Idée de possession.

ANAÑA
ANAÑO
ANAÑANAÑA ANAÑANAÑO v.p. Qu'on a, possède. Anañako jala iha. Tu me dois de l'argent.

FANAÑA FANAÑANAÑA s. Avoir, ce qu'on possède, fortune, les biens, possibilité, propriété, richesse. Arakarake ty fanaña^e, selon ses possibilités. Fanaña bevata, bien corporel. Fanaña vetsevetse hidinike halatsa, avoir le sens du devoir. Mila fanaña, chercher à s'enrichir. Rava fanaña, ayant perdu sa fortune, l'ayant dilapidé. Tsy fanañañ'asa, chômage. Fanaña^i ty anjo soa ro raha pañarivo aze. C'est grâce à beaucoup de chance qu'il est riche. Olo ampe fanaña reñe. Ce sont des gens assez riches.

HANAÑA HANAÑANAÑA s. Ce qu'on possède, fortune, les biens, possibilité, propriété, richesse. Hanaña iharoa, bien collectif, biens communs. Jala noho hanaña, argent et richesse. Totalin-kanaña, crédit. Fa manomboke be hanaña olo tike. Cet homme commence à s'enrichir. Nangalariñ'olo ty hanaña^e. On lui a volé ses biens. Hanaña^i ty longo iabe ty lolo. Le cimetière appartient à toute la famille. Tsy ty hanaña ro mahavy ty fiadana. La richesse ne fait pas le bonheur.

MAMPANA
MAMPANAÑA MAMPANAMPANA MAMPANAMPANAÑA v.a.s. Donner de la fortune, rendre riche, la cause. Mampanan-kanana ty afera. Les affaires enrichissent.

MANA
MANAÑA
MANAMANA
MANAMANAÑA v.a.s. Avoir, comporter, posséder. Longo manan-kanaña, une famille cossue. Manambaike =manambaitse, variété de harpon. Manambale, être marié, posséder un époux, une épouse. Manampale, posséder des interdits. Manampañahy, perfide. Manan-doha, intelligent. Manan-kanja, avoir un défaut, un handicap, infirme. Manan-katea olo, concevoir de l'amitié pour quelqu'un. Manañ'ay, avoir de la force. Ty manan-kanaña, les riches--> ampañarivo. Ty olo manan-kere, les puissants. Mete hanan-kevitse maro safa io. Ce mot admet plusieurs sens. Manaña zotom-po! Aie du courage! Mba manamana avao ie. Elle est de la petite bourgeoisie. Mana efitse efatse tsaño toy. Cette maison comporte quatre pièces.

PANA PANAPANA s. Celui qui possède, le riche.

ANABAVE
s. Cousine d'un cousin, sœur d'un frère. Ana-bavin-ja, tante paternelle.

ANADAHE
s. Cousin d'une cousine, frère d'une soeur. Anadahin-jene, oncle maternel.

ANAE =AHI^AE, NAE, Ñ'AN'AZI^AE, Ñ'
ANAE, TY AHI^AE, TY
ANAE, TY Ñ'
ANAE, TY Ñ'AZI^AE
pr. poss. excl. A nous, le nôtre, la nôtre, les nôtres, notre. Io lahe le nampanjoso anae hisakafo ami^e añe. Il nous a invités à manger chez lui. Tsy maloto manahaky ty lakilasi^areo ty anae? La nôtre n'est pas sale comme votre salle de classe. Ambahikile eñe ty misy anay. C'est à Ambahikily que nous sommes. Tsy ñ'anay ty saloke reñe fa ñ'an-joze. Ces chemises ne sont pas à nous mais à eux. Mba afake mañome solike fahefa avao ho anay va iha? Est-ce que tu peux nous donner un quart de litre d'huile seulement?

ANAKA =
ANAKE
ANAKANAKA =ANAKANAKE
adj. Bagatelle, chétif, mince, petit, peu, un petit peu--> fisake, hia, ifitse, kele, letse, masay, pitike, tify. Anak'enta, petit paquet supplémentaire. Anaka jala, menue monnaie. Anaka marivorivo, peu profond, superficiel. Anaka raha, petite chose, broutille, un rien, un détail--> raha fahatane. Anaka riake, vaguelette. Anaka tsaño, petite chambre. Anakanake, petit à petit. Anake lala, petit chemin, canal--> lakan-jano. Ameo anaka siramamy lie zaho. Donne-moi un peu de sucre. Marainjay iñe voho anaka misy zavo. C'est seulement le matin qu'il y a un peu de brouillard. Misy anakanaka raho ty lañitse. Il y a peu de nuages dans le ciel. Misy anaka lozoke. Il y a de petites vagues. Anaka jala folo tapitsisa avao ro nahazoa^e tsaño o. Il a eu cette maison pour la bagatelle de cinquante millions de francs.

ANAKARAKA
s. Variété d'arbre (Césalpiniacées, Cordyla madagascariensis).

ANAKE =ZANAKE ANAKANAKE =ZANAKANAKE
s. Descendance, enfant, jeunes interpellés par les anciens, terme de bienveillance employé par les supérieurs à l'égard de ceux qui sont à leur service--> aja, aka. Ana-bale, enfant de l'époux, enfant d'un autre lit. Ana-baly ampela, belle-fille. Ana-kazo, arbuste. Ana-kitsele, petit lit, lit à une place. Anak'alika, cheville. Anak'amonto, bâtard. Anak'ampanjaka, prince, princesse. Anak'ampela, fille, fillette. Anak'an-tsaño, élevé, nourri comme un enfant. Anak'anabave, neveu, nièce, fils ou fille de sœur. Anak'anadahe, neveu, fils ou fille de frère. Anak'aombe, veau. Anak'olo pianadahe, cousin. Anak'olo pirahalahy na pirahavave na pianadahe, cousin. Anake lahe, fils, garçon. Anake natsanga, adopté, enfant pris dans un autre lignage--> anake pinatsike. Fanafaha anake, avortement--> fangala tsoke, fiafahañ'anake. Fisoroña anake, adoption. Ivoñ'anake, enfants intermédiaires. Kele anake, neveu, nièce. Mamehe ty tsañoñ'anake, ligaturer les trompes. Manangañ'anake, adopter un enfant. Maro anake, prolifique. Mate anake, qui a perdu un enfant. Rañ'anake, père de l'ancienne épouse que l'on a rejetée. Soroñ'anake, sacrifice de l'adoption. Tapak'anake, circoncision. Tsañoñ'anake, utérus. Zana-kazo, jeune arbre, poutrelle. Zana-pameno, complément déterminatif. Zana-peo sosona, diphtongue. Zana-tane, colon, enfant du pays, originaire du pays--> pañofa tane. Zana-teny tampisaka, clitique. Zana-tsoratse, voyelle--> zana-peo. Mijinja soa, anake. Ecoute bien, mon enfant. Ndehana, rezanake =reanake, razanake. Va, ma petite fille.

AMPIANAKE AMPIANAKANAKE s. Les parents et leurs enfants. Ampianake olo reo amy io. Ils sont deux: le père et le fils (Ou la mère et un enfant).

FIANAHA FIANAKANAHA s. Descendance, foyer, parents. Retoa ty fianaha^ay. Voici nos parents--> Retoa ty foko^ay.
FIANAKAVIA s. Famille, parenté.

KIANAKE KIANAKANAKE s. Poupée.

MAHANAKE MAHANAKANAKE v.a.s. Ce qui fait qu'on est enfant.
MIANADAHE s. Frères et sœurs. Aia nareo efatse mianadahe? Où êtes-vous, les quatre frères et sœurs?

MIANAKE MIANAKANAKE s. 1.Se dit surtout des parents accompagnés de leurs enfants. Akore nareo mianake? Comment allez-vous, vous et vos enfants? Akore nareo telo mianake? Comment allez-vous, vous et vos deux enfants? An-tsisin-databo eroy, mihatakatake eñe ry Penda mianake, tsy midaredare ze tsy mañosa an-joze. Au bout de la table, Penda avec ses enfants restent isolés, indifférents à ce qui ne les touchent pas. 2.Se dit aussi d'un oncle ou d'une tante qui sont avec leurs neveux et nièces. 3.Se dit aussi des supérieurs qui sont avec leurs subalternes, les anciens qui sont avec plus jeunes qu'eux. 4.Se dit des animaux avec leurs petits.
PIANADAHE s. Lien de parenté entre frère et sœur.

PIANAKE PIANAKANAKE s. Les parents et leurs enfants. Pianake nareo sa pirahalahe? Etes-vous père et fils ou bien êtes-vous frères? Pianake olo reo amy io. Alors, ils sont deux: le parent et son enfant.

ANAO =TY
ANAO, Ñ'
ANAO, AHI^AO, Ñ'AZI^AO,
ANAO.
pr. poss. A toi, à vous, le tien, le vôtre, ta, tes, ton. Zahay misafa anao miarake ami^i reni^ao. Nous causons de toi avec ta mère. Ndehana vonjeo ty polasy misy anao. Allons rejoindre ta place. Ho ñ'anao toy. Ceci est pour vous. To ty anao. Tu as raison. Ino ty anao zay? Qu'est-ce qu'on fait pour toi?

ANAREO =Ñ'
ANAREO, TY
ANAREO
. pr. poss. Le vôtre. Apetsaho ty anareo reo. Posez les vôtres.

ANATSE ANATSANATSE
s. Adage, admonestation, conseil, étude, leçon, réprimande--> dinike, era, hevitse, leso, ohatse, toro.
AMPAÑANARE AMPAÑANARO AMPAÑANATSANARE AMPAÑANATSANARO v.p. Qu'on fait instruire, qu'on instruit.

AMPAÑANATSE s. Admonestateur, conseiller, docteur, instituteur, instructeur, maître.
AMPIANARE
AMPIANARO AMPIANARINARE AMPIANARONARO v.p. Qu'on instruit. Raha ampianare, leçon. Mbaia hantea vasa hai^ao ty raha nampianare anao. Donne pour voir si vous avez compris tout ce qu'on vous a appris.
ANARE
ANARO ANATSANARE =ANARINARE ANATSANARO =ANARONARO v.p. Qu'on conseille, réprimande.
AÑANARA
AÑANARO AÑANAKANARA =AÑANARANARA AÑANATSANARO v.c. (tr.
MAÑ~). Hereloha^ao ro añanarako anao. C'est à cause de votre entêtement que je vous conseille. Mba hañanarako anao ty nangalako ty boky toy. C'est pour vous donner des cours que j'ai pris ce livre.
FAMPIANARA FAMPIANARANARA s. Façon d'instruire, école, instruction, leçon. Fampianara tantara, cours d'histoire. Fomba fampianara, méthode pédagogique. Fa niala^e ty fampianara. Il s'est retiré de l'enseignement. Tsy nijanjy ty fampianarako iha. Tu n'as pas écouté ma leçon.
FAÑANARA FAÑANARANARA s. Admonestation, conseil, réprimande. La fañanara^ao ahy iñe avao ro nahasoa ahy. Ce sont vos conseils seulement qui m'ont fait du bien.

FIANARA FIANARANARA s. Façon d'apprendre, apprentissage, étude, imitation, leçon, les livres, tout ce qui contribue à l'instruction. Am-pianara añe, en classe. Anaka boky fianara mamaky, abécédaire. Boky fianara, livre de classe. Fianara mitsebeke sike, cours de couture. Fianarañ'asa, apprentissage--> fianara sakombe. Fomba fianara, méthode. Manampake fianara^e, interrompre ses études. Ka tapatapaha^ao fianara aja io. Ne faites pas manquer l'école à cet enfant. Rava ty fianara. L'école ferme. Tokotoko^e ho aia zay ty fianarantsika safam-bezo? Où en est notre étude en vezo? Mifampinja fitaovam-pianara ty aja. Les élèves s'empruntent du matériel scolaire. An-tane lavitse añe ro anjatova^e fianara. C'est au loin qu'il cherche à s'éduquer.
FIFAMPIANARA FIFAMPIANATSANARA s. Echange de connaissances.
FIFAÑANARA FIFAÑARATSANARA s. Manière de se donner des conseils mutuellement.
IANARA IANARO IANAKANARA =IANARANARA IANARONARO v.c. (tr. MI~). Raha ianara, cours. Sarotse ianara, difficile à apprendre. An-dakilasy añe ro ianara^i ty aja iaby. C'est en classe que tous les enfants étudient. Fa misy telo tao zay ty nianara^e. Il a étudié pendant trois ans.
IFAMPIANARA IFAMPIANARO IFAMPIANARANARA IFAMPIANARANARO v.c. (tr.
MIFAMPI~).
IFAÑANARA IFAÑANARO IFAÑANATSANARA IFAÑANATSANARO v.c. (tr.
MIFAÑ~).

MAMPIANATSE
MAMPIANARA MAMPIANATSANATSE MAMPIANATSANARA v.a.s. Donner l'exemple, enseigner, former à, instruire. Mampianatse oitse laka aze zao Milie. Emilien lui enseigne à manipuler le gouvernail. Naboake tsy hampianatse koa ie. Il a été destitué de ses fonctions d'instituteur. Nisy olo lime tiningy hampianatse. On a choisi cinq hommes pour faire la classe.
MAÑANATSE
MAÑANARA MAÑANAKANATSE =MAÑANATSANATSE MAÑANATSANARA v.a.s. Admonester, conseiller, dresser, réprimander. Tsy mete lehe ty aja nja ty olobe ro mañanatse. Les enfants n'acceptent pas même si ce sont les adultes qui font la morale.

MIANATSE
MIANARA MIANATSANATSE =MIANAKANATSE MIANATSANARA v.a.s. Aller à l'école, apprendre, contrefaire, étudier, faire connaissance, imiter. Miana-dia, faire ses premiers pas. Mianatse manday, apprendre à conduire. Olo mianatse, apprenti, élève--> pianats'asa. Hianatse handay tônabily ie hamaray. Il apprendra à conduire la voiture demain. Mandehana hianatse. Allez en classe. Mazoto mianatse ie. Il ne manque jamais la classe. Baky nianatse ie. Il vient de l'école. Ampiliro mianatse ana^ao o. Inscrivez votre enfant à l'école.

MIFAMPIANATSE MIFAMPIANARA MIFAMPIANATSANATSE MIFAMPIANATSANARA v.a.s. Se faire conseiller mutuellement.
MIFAÑANATSE MIFAÑANARA MIFAÑANATSANATSE MIFAÑANATSANARA v.a.s. Se conseiller mutuellement.

PAMPIANATSE =PAPIANATSE PAMPIANATSANATSE s. Docteur, instituteur, instructeur, maître. Pampiana-bata, autodidacte.

PAÑANATSE PAÑANATSANATSE s. Admonestateur, conseiller, éducateur.

PIANATSE PIANATSANATSE s. Disciple, élève, étudiant, imitateur. Pianats'asa, apprenti.

PIFAMPIANATSE PIFAMPIANATSANATSE s. Ceux qui échangent des connaissances.

PIFAÑANATSE PIFAÑANATSANATSE s. Celui qui fait travailler les élèves ensemble.

VOAANATSE VOAANATSANATSE p. Bien élevé, conseillé, réprimandé.

ANDEVO =
ONDEVO NDEVO ANDEVONDEVO =ONDEVONDEVO NDEVONDEVO
s. Esclave--> makoa, moso, mosoly. Ondevo afake, esclave affranchi. Ondevolahy, esclave mâle. Nafaha^i vazaha reo ty andevo reo. Le gouvernement a affranchi les esclaves.
ANDEVOZE = NDEVOZE ANDEVOZO = NDEVOZO NDEVONDEVOZE NDEVONDEVOZO v.p. Qu'on réduit en esclavage, traite en esclave. Andevozi^i ty manan-kanaña ty latsa. Les riches traitent les pauvres en esclaves. Andevozi^i ty jala ty olo. L'argent rend esclaves les hommes.
AMPAÑANDEVOZE AMPAÑANDEVOZO AMPAÑANDEVONDEVOZE AMPAÑANDEVONDEVOZO v.p. Qu'on fait réduire en esclavage.
AÑANDEVOZA =AÑONDEVOZA AÑANDEVOZO =AÑONDEVOZO AÑANDEVONDEVOZA =AÑONDEVONDEVOZA AÑANDEVONDEVOZO =AÑONDEVONDEVOZO v.c. (tr.
MAÑ~). Ino añondevoza^ao ahy io? Pourquoi me traitez-vous en esclave?
FAMPAÑANDEVOZA FAMPAÑANDEVONDEVOZA s. Façon de faire réduire en esclavage.
FANDEVOZE FANDEVONDEVOZE s. Celui qu'on réduit en esclavage ou qu'on traite comme tel.
FAÑANDEVOZA =FAÑONDEVOZA FAÑANDEVONDEVOZA =FAÑONDEVONDEVOZA s. Asservissement, façon de réduire en esclavage, oppression, service des esclaves.

MAHANDEVO =MAHAANDEVO MAHONDEVONDEVO =MAHAONDEVONDEVO v.a.s. Rendre esclave.

MAÑANDEVO =
MAÑONDEVO MAÑONDEVOZA MAÑANDEVONDEVO =MAÑONDEVONDEVO MAÑONDEVONDEVOZA v.a.s. Asservir, réduire en esclavage.
MIFAÑONDEVO MIFAÑONDEVONDEVO v.a.s. Se traiter mutuellement en esclave.
PAÑONDEVO PAÑONDEVONDEVO s. Celui qui réduit en esclavage ou traite en esclave.

ANDO
ANDOANDO s. Rosée--> le, rano.

HAMANDOA HAMANDOANDOA
s. Humidité.

MAHAMANDO MAHAMANDOANDO v.a.s. Rendre humide.

MANDO MANDOANDO v.a.s. Humide.

MAÑANDO MAÑANDOANDO v.a.s. Condenser.

MIHAMANDO MIHAMANDOMANDO v.a.s. Devenir humide.

ANE =
ANY
ANIE
I.adv. Assurément, certes, renforce une affirmation, vraiment--> are, aza, honde, kay, kolahy, tena, to, tokoa, vata. Marariko eo any iha. Je vais vous le faire payer, assurément. Ake! Mahafereñ'ay mare ane zao. Ah! C'est vraiment affligeant. Ake! Vonoam-po any zao. Ah! C'est un vrai sacrifice. Ie amy io any mbo mañaly hafahafa. A ce moment, il est encore un peu bizarre. II.part. Enga any! Plaise à Dieu!

ANGADY
s. Bêche, pioche--> antsoro, haly. Angady marañitse, bêche tranchante.

ANGARERA
s. Coin-coin, capitaine (Pomadasydé, Pomadasys operculare).

ANGATA
s. Variété de coquillage. Be angata, filet qu'on tire.

ANGATSE ANGAANGATSE
s. Djinn, fantôme--> biby, enjeke, honko, konko =koko, lolo, tsiboko. Fisafisa kiangaangatse, fantasmagorie.

ANGELIKE
s. Empereur mahsena, Bossu (Lethrinus mahsena Forsskal, 1775 forme sanguineus).

ANGIDY
s. Libellule--> lapihazo.
ANGILE =
ANGILISY
s. Anglais. Ty safa^i ty Angile, la langue anglaise.

ANGISY
s. Calmar, poulpe, seiche--> horita. Lelañ'angisy, os de seiche.

ANGO
ANGOANGO
adj. Abruti par une drogue, dopé, étourdi--> bamby, entsake, fane.

MAHAANGO MAHAANGOANGO v.a.s. Assoupir, stupéfiant.

MIHAANGO MIHAANGOANGO v.a.s. Devenir dopé.

ANGOLO
s. Bidon métallique, outre à eau, récipient de bois fermé avec une anse pour transporter ou conserver le miel, l'eau--> daba, kapila.

ANGONA
s. Réunion. Panday fiangona, acolyte.

ANGOZE ANGOZINGOZE
s. Cuir, peau--> holitse. Kitapo angoze, étui de cuir. Hiasako kiraro angozy toy. Je vais faire des souliers avec ce cuir.
AMPANGOZIE AMPANGOZIO AMPANGOZINGOZIE AMPANGOZINGOZIO v.p. Qu'on écorche.
AMPAÑANGOZIE AMPAÑANGOZIO AMPAÑANGOZINGOZIE AMPAÑANGOZINGOZIO v.p. Qu'on fait écorcher.
ANGOZIE ANGOZIO ANGOZINGOZIE ANGOZINGOZIO v.p. Dont on enlève la peau, qu'on écorche. Angozio. Enlève la peau.
FAMPAÑANGOZIE FAMPAÑANGOZINGOZIE s. Manière de faire écorcher.
FANGOZIE FANGOZINGOZIE s. Ce qui est écorché. Fangozie ty angoziñ'aombe. Il faut écorcher la peau du bœuf.
FAÑANGOZIA FAÑANGOZINGOZIA s. Façon d'enlever la peau, l'instrument.

MAHANGOZE MAHANGOZINGOZE v.a.s. Pouvoir écorcher.

MAMPAÑANGOZE MAMPAÑANGOZIA MAMPAÑANGOZINGOZE MAMPAÑANGOZINGOZIA v.a.s. Faire écorcher.
MAÑANGOZY MAÑANGOZIA MAÑANGOZINGOZY MAÑANGOZINGOZIA v.a.s. Ecorcher, enlever l'écorce, la peau.

MIANGOZE MIANGOZIA MIANGOZINGOZE MIANGOZINGOZIA v.a.s. Ecorcher, enlever la peau.

PAÑANGOZE PAÑANGOZINGOZE s. Celui qui a pour habitude d'écorcher.

VOANGOZE VOANGOZINGOZE p. Ecorché.

ANIKE ANIKANIKE
s. Action d'escalader, de gravir, de monter, assaut--> akatse, ongake, onja, ranga, sanjake. I vita anike eñe amy izao, tsatse i. Une fois arrivés en haut, ils l'ont attrapé.
AMPAÑANIHE =AMPANGANIHE AMPAÑANIHO =AMPANGANIHO AMPAÑANIKANIHE =AMPANGANIGANIHE AMPAÑANIKANIHO =AMPANGANINGANIHO v.p. Qu'on fait grimper. Ka ampañanihi^ao añ'abo i manga eo eñe Lita tsy ho latsake. Ne faites pas grimper Lita sur le manguier de peur qu'il ne tombe.
ANIHE
ANIHO ANIKANIHE ANIKANIHO v.p. Qu'on escalade, sur quoi on grimpe.
AÑANIHA =ANGANIHA
AÑANIHO =ANGANIHO AÑANIÑANIHA =ANGANINGANIHA AÑANIÑANIHO =ANGANINGANIHO v.c. (tr.
MAÑ~). Añaniho voanio lie zaho. Va là-haut chercher des cocos pour moi. Añanihantsika ty añila^i varavaña toy. Nous grimpons sur le côté de la porte. Tsy hita ty hañaniha ami^i vohi-bato toy. On ne voit pas comment escalader ce rocher.
FAMPAÑANIHA =FAMPANGANIHA FAMPAÑANIKANIHA =FAMPAGANINGANIHA s. Manière de faire grimper.

FAÑANIHA =FANGANIHA FAÑANIKANIHA =FANGANIGANIHA s. Echelle, escalier, façon d'escalader, de grimper, de livrer l'assaut, hausse, montée. Fañaniham-bohitse, alpinisme. Ty fañaniha vohitse, l'ascension d'une montagne.

FIANIKE FIANIKANIKE s. Manière de grimper, d'escalader.
IANIHA
IANIHO IANIKANIHA IANIKANIHO v.c. (tr. MI~). Ka ianiha^ao varavaña^ay io. N'escalade pas notre porte. Nianihe olo reo tañ'abo eñe. Les gens sont montés là-haut.
IFAÑANIHA IFAÑANIKANIHA v.c. (tr.
MIFAÑ~).

KIANIKE KIANIKANIKE s. Action d'escalader, de grimper.

MAHAANIKE MAHAANIKANIKE v.a.s. Grimper, pouvoir grimper.

MAMPAÑANIKE MAMPAÑANIHA MAMPAÑANIKANIKE MAMPAÑANIKANIHA v.a.s. Faire escalader, grimper.

MAÑANIKE =
MANGANIKE
MAÑANIHA =MANGANIHA MAÑANIKANIKE =MANGANIKANIKE MAÑANIKANIHA =MANGANIGANIHA v.a.s. Escalader, grimper, livrer un assaut, monter. Mañanike vohitse, escalader une montagne. Mañaniha añ'abo añe. Montez là-haut. Mañanike ty efa-polo tao ie. Il va sur ses quarante ans.

MIANIKE
MIANIHA MIANIKANIKE MIANIKANIHA v.a.s. Escalader, grimper.

MIFAÑANIKE MIFAÑANIKANIKE v.a.s. Grimper à tour de rôle.

PAÑANIKE PAÑANIKANIKE s. Alpiniste, grimpeur. Pañani-bohitse, alpiniste.

PIANIKE PIANIKANIKE s. Alpiniste, grimpeur.

VOAANIKE VOAANIKANIKE p. Escaladé, grimpé.

ANITO
temp. Aujourd'hui--> anjoane, henane. Handeha anito hale tsika. On partira cette nuit.
ANIVERISERA (Or. fr.)
s. Anniversaire--> anjo, terake.

ANJA1 ANJAANJA =ANJANJA
s. Action de goûter, épreuve, essai, test--> hane, ohatse, rezime, sakafo, sinjike.
AMPAÑANJAME AMPAÑANJAMO AMPAÑANJAÑANJAME AMPAÑANJAÑANJAMO v.p. Qu'on fait essayer, goûter.

ANJAMA ANJAMO =ANJAMANO ANJAMANJAMA ANJAMONJAMO v.p. Qu'on essaie, goûte. Nanjamako nandese besikilite io ka tsy misy raha niare. J'ai essayé la bicyclette et il n'y a rien qui va de travers.
AÑANJAMA AÑANJAMO AÑANJAMANJAMA AÑANJAMONJAMO v.c. (tr.
MAÑ~). Mba añanjamantsika raha toy, vasa soa. Nous essayons cette chose, peut-être convient-elle.

FAANJA FAANJAANJA s. Manière de goûter.
FAMPAÑANJAMA FAMPAÑANJAÑANJAMA s. Manière d'essayer, de faire goûter.
FAÑANJAMA FAÑANJANJAMA s. Dégustation, épreuve, essai, expérience. Fandeha^i ty fañanjama, déroulement de l'expérience. Fañanjama tsiron-kane, dégustation. Fañanjamam-pahaiza mifanese, contrôle continu des connaissances.
FIFAMPAÑANJAMA FIFAMPAÑANJAÑANJAMA s. Façon de se faire goûter mutuellement.
FIFAÑANJAMA FIFAÑANJAÑANJAMA s. Manière de se mettre à l'épreuve mutuellement.
IFAMPAÑANJAMA IFAMPAÑANJAÑANJAMA v.c. (tr.
MIFAMPAÑ~).
IFAMPIANJA IFAMPIANJAANJA v.c. (tr.
MIFAMPI~).
IFAÑANJAMA IFAÑANJAÑANJAMA v.c. (tr.
MIFAÑ~).

MAHAANJA MAHAANJAANJA v.a.s. Pouvoir essayer, goûter.

MAMPAÑANJA MAMPAÑANJAMA MAMPAÑANJAÑANJA MAMPAÑANJAÑANJAMA v.a.s. Faire essayer, goûter.

MAÑANJA MAÑANJAMA MAÑANJANJA =MAÑANJAÑANJA MAÑANJAÑANJAMA v.a.s. Essayer, goûter, tenter le coup. Voho nañanja nino divay aho le fany. Dès que j'essayai de goûter du vin, j'eus des vertiges. Engao zahay hañanja aze. Laissez-nous la goûter.

MIFAÑANJA MIFAÑANJAÑANJA v.a.s. S'essayer, se tester mutuellement.

MIHAMIANJA MIHAMIANJAANJA v.a.s. Commencer à goûter.

PAÑANJA PAÑANJAÑANJA s. Celui qui essaie, goûteur.

ANJA2 ANJAANJA =ANJANJA
s. Action de lever la tête, de regarder en haut.

AANJA AANJAO AANJAANJA AANJAANJAO v.i. Qu'on lève, vers on quoi on lève la tête. Aanjao loha^ao. Levez votre tête.

AMPIANJA AMPIANJAO AMPIANJAANJA AMPIANJAANJAO v.p. Qu'on fait lever la tête.

FAMPIANJA FAMPIANJAANJA s. Manière de faire lever la tête.

FIANJA FIANJAANJA =FIANJANJA s. Façon de lever la tête, de regarder en haut.
IANJA IANJAO IANJAANJA IANJAANJAO v.c. (tr. MI~). Raha añ'abo roy lie ianjaanjako o fa raty petsake! Cette chose là-haut, que je regarde, mais elle est mal placée!

MAMPIANJA
MAMPIANJA MAMPIANJAANJA MAMPIANJAANJA v.a.s. Faire lever la tête.

MIANJA
MIANJA MIANJAANJA MIANJAANJA v.a.s. Lever la tête, regarder en haut.

PIANJA PIANJAANJA s. Celui qui regarde continuellement en haut.

ANJAKE ANJAKANJAKE
r. Idée de faire avec effort, entrain--> ezake, risike.
FIANJAHA FIANJAKANJAHA s. Façon de faire avec entrain, ténacité. Ty fianjaha^e tami^i ty fianara ro nahatafavoake aze. Il a fait de grands efforts en étudiant, c'est pourquoi il a réussi.
IANJAHA IANJAHO IANJAKANJAHA IANJAKANJAHO v.c. (tr. MI~). Nianjaha^i asa^e iñe ka nivita malaky. Il a agi avec entrain et tout a été vite fini. Tsy misy raha ianjaha^e nje raike. Il ne fait rien avec entrain.

MAMPIANJAKE MAMPIANJAHA MAMPIANJAKANJAKE MAMPIANJAKANJAHA v.a.s. Faire faire avec entrain.

MIANJAKE MIANJAHA MIANJAKANJAKE MIANJAKANJAHA v.a.s. Faire avec courage, entrain. Nianjake mare tami^i ty fianara ie. Il a fait de grands progrès dans ses études.

PIANJAKE PIANJAKANJAKE s. Courageux.

ANJARA
s. Contribution, destinée, lot, part, sort, tour--> anjo, lahatse, vinta. Anjara asa, fonction. Anjara fa tanjife, destinée. Anjara fa tsy toloñe, destination--> raha fa naavake. Anjara minje, parts égales. Anjara rate, fatalité--> lahatse avy ami^i Njañahare. Fampianara araheñ'asa anjambesa^i ty pianatse anjara, méthode active. Fañekeña ty anjara forose, fatalisme. Manjambe anjara, être dans le coup. Vaki^i efatse ty anjarako. Un quart est la part qui m'est revenue. Anjara ty fate. La mort est une fatalité. Anjara^i ampela valy vao toy ro mikarakara aze. C'est à cette jeune mariée de s'en occuper. Anjara^ay ty miambe anjoane hale. C'est à nous de monter la garde la nuit prochaine. Anjarako ty anjoane. C'est mon tour aujourd'hui (v.
ZARA).

ANJE
r. Idée de ce qui est couché, étendu, figé, gelé, paix, tranquillité--> ada, ampatse, baboke, hitsake, lamake, lente, ripake, tory.

AMPANJE AMPANJEO AMPANJEMPANJE AMPANJEMPANJEO v.p. Qu'on fait allonger, coucher, reposer. Ampanjeo lahatse io. Couchez cette planche. Ampanjeo soa aja io. Mettez l'enfant à l'aise. Zahay any mbo nampanjen-joze nañ'añe. Elles nous ont invités à dormir avec elles.
ANJEA ANJEO ANJEANJEA ANJEANJEO =ANJEONJEO v.p. Avec qui ou quoi on dort. Asio siky eo fa hanjeako. Mets un drap car je vais dormir. Mbo tsy am-pake, nja ty siky nanjea tao nankale. Rien n'est arrimé, même les couvertures utilisées pour dormir cette nuit. Tsy rene^ao fa vali^ao anjea^ao isañ'anjo. Ce n'est pas avec ta mère, mais avec ta femme que tu couches chaque jour (Dispute entre époux).
FAMPANJEA FAMPANJEMPANJEA s. Manière de faire coucher, culbutage.
FANJEA FANJEANJEA s. Coagulation, couchage, coucher, couchette, culbute, lit, natte, le lieu, paix, tout ce qui sert de couche. Efitse fanjea, chambre à coucher--> efitse firoroa. Fanjea kelekele, couchette. Fanjeañ'anak'aja, berceau, lit d'enfant--> kitseliñ'aja. Lera fanjea^e, l'heure d'aller se coucher. Miola fanjea, s'agiter en dormant. Sarom-panjea, drap de lit--> siky fanjea. Tsa-panjea an-tsaño^e iano, passer la nuit chez un tel. Ino ty anto^e naha-tsa-panjea anao tañe fahatane? Pourquoi avez-vous passé la nuit là-bas sans raison valable? Vola raike am-panjea ie fa narare. Il est resté alité un mois car il était malade.

MAMPANJE MAMPANJEA MAMPANJEMPANJE =MAMPANJIMANJE MAMPANJEMPANJEA v.a.s. Aliter, coucher, étendre, faire coucher, laisser reposer, pacifier. Mampanje marare, coucher un malade. Mampanje say, focaliser l'attention sur. Mba hampanje ty eritseritse, par acquit de conscience.

MANJE MANJEA MANJEMANJE MANJEANJEA v.a.s. Culbuter, être couché, être en paix, être étendu, figé, gelé, s'aliter, se coucher, se reposer. Kilasimanje, interne, pensionnaire. Kimanjemanje, passer une nuit de veille avec le tsomba. Manje, s'aliter--> avalimanje, marare mare. Manje an-dasikaly ao, faire une culbute dans un escalier. Manje an-tihe, alité. Manje añ'elo, rassemblement de personnes sous le tamarinier avant une cérémonie religieuse. Manje ato, ci-gît. Manjike, être figé. Ronono manje, lait condensé--> ronono solike. A! Tsika, ho asa^i ty le velilahiko ity, laha manje an-tsaño añe? Alors! Pourquoi ne nous couchons-nous pas dans la chambre, dit mon beau-frère? Aja reo manjemanje añ'aboñ'akata eñe. Les enfants sont allongés sur l'herbe. Tsy mete manje ty saiko nja aiaia. Mon esprit ne peut se concentrer nulle part. Tsy manje an-tane raike ty safa atao^e. Il change constamment de sujet de conversation. Engao tse divay io hanje. Laisse donc le vin reposer. Hanjehanje, ho asan-joze, zao fa mokotse mare. Nous allons faire une sieste, disent-ils, car nous sommes trop fatigués. Tsy manje ty eretseretseko. Mes pensées tourbillonnent. Tsy manje ty saiko. Mon esprit est fort troublé. Soava manje. Bonne nuit, dormez bien.

MIHAMANJE MIHAMANJIMANJE v.a.s. Commencer à dormir, à se figer.

PANJE PANJEPANJE s. Celui qui dort, gros dormeur.

ANJEFA =AHANJEFA ANJEFANJEFA
s. A l'ouest, ouest. Ankanjefa, à l'ouest. Mampivake tana anjefa voho antiñana, séparer la ville en régions ouest et est. Mbanjefa, vers l'ouest. Tanjefañe, ceux de l'ouest, les occidentaux. Tsioke ahanjefa, brise de mer--> ampalañ'anjefa. Anteako amy izao ane mañ'anjefa koa. Alors, je regarde vers l'ouest. Miraviravy ami^i ila anjefa ty anjo. Le soleil est prêt de se coucher là-bas vers la moitié ouest. Zaho manampake anjefa. Moi, je coupe à l'ouest.

MANKANJEFA v.a.s. Se diriger vers l'ouest.

MIANKANJEFA v.a.s. Direction ouest.

ANJELE
(Or. angl.) s. Ange. Anjele piambe, ange gardien.

ANJELISY
(Or. lat.) s. Angélus.

ANJIAMBO
S. Poutre, poutre faîtière--> zikiziky.

ANJIANA
(Or. mer.) s. Noble, prince, roi. Njamandenta, seigneur égorgeur, revenant semi-divinisé. Njambahoake, ancêtre divinisé. Njañahare =Njanañahare, Dieu. Njañahare ro fotora^i ty raha iabe anañantsika zao. C'est Dieu qui est à l'origine de tout ce que nous possédons. Akore ty roanjiane io? Bonjour, monsieur le noble.

ANJO1
r. Idée de se baigner, bain--> evoke, laño, lio, lo.
AMPANJOE
AMPANJO AMPANJOEJOE AMPANJOEJO v.p. Qu'on baigne. Fa laha voho mate ty Gasy la ampanjoe arake ty fomba gasy. Lorsque le Malgache est mort, on le baigne selon la coutume malgache.
AMPIANJOE
AMPIANJO AMPIANJOANJOE AMPIANJOANJO v.p. Qu'on fait se baigner.
ANJOE
ANJO ANJOANJOE
ANJOANJO v.p. Qu'on baigne. Masay ty riake, azo anjoa. La mer est calme, on peut se baigner. Tsy azo anjoa rano toy fa maro voa. On ne peut se baigner car il y a beaucoup de caïmans.
FAMPANJOA FAMPANJOANJOA s. Façon de faire baigner.

FANJOA FANJOFANJOA S. Baignoire, bain, douche, piscine, le lieu, le temps. Fanjoa mate, bain mortuaire. Tsaño fanjoa, salle de bain. Ty fanjoa tsy azo atao. La baignade est interdite.
IANJOA IANJO IANJOANJOA IANJOANJO v.c. (tr. MI~). Tsy misy toera ianjoa^ay ty eto. Il n'y a pas de place ici pour nous baigner.

MAMPANJO MAMPANJOA MAMPANJOANJO =MAMPANJOPANJO MAMPANJOANJOA =MAMPANJOPANJOA v.a.s. Baigner, doucher, faire baigner. Mampanjo aja, baigner un enfant.

MANJO MANJOA MANJOMANJO MANJOMANJOA v.a.s. Doucher, se baigner. Tsy azo atao ty manjo. Il est interdit de se baigner.

PANJO PANJOPANJO s. Baigneur.

ANJO2
s. 1. Date, destin, époque, jour, vie--> ae, date, vinta. Ami^i ty anjo anjoany, toute la journée. Andavañ'anjo, banal. Anjo asotsy, hiver--> asotsy mena. Anjo bonane, nouvel an--> taom-baovao. Anjo hale, nuit. Anjo hereñanjo, semaine--> heriñanjo. Anjo iveloma, âge, vie. Anjo litsake, été, saison des pluies--> anjo asara. Anjo mampisy ty kabaro, saison des pois du Cap. Anjo mañitse, jour propice. Anjo rate, mauvais temps, mauvaise chance. Anjo soa, chance. Anjo tsy fiasa, jour férié. Anjoane, aujourd'hui (Partie non écoulée du jour présent). Antoanjo mena, midi. Antoanjo, du lever au coucher du soleil, au grand jour. Añate^i roe anjo, depuis deux jours. Basiakoanjo, étoile qui marque la fin de la nuit, Vénus. Fandaniañ'anjo, amusement, loisir, passe-temps--> fangala morimoritse. Fañentea anjo, astrologie. Fiaiña sañ'anjo, vie quotidienne. Folak'anjo, après-midi, vers 16 heures. Folo anjo tsy hiasa, arrêt de travail de dix jours. Fotoa tampak'anjo, mi-temps. Hane sañ'anjo, consommation quotidienne. Haratiañ'anjo, coup du sort. Hatak'anjo, atermoiement--> fangatahañ'anjo. Hereñ'anjo anjoany, aujourd'hui en huit. Isaky ty heriñ'anjo, hebdomadaire. Kianjoanjo, hasard, tentative. Lafa afake njoenjoe anjo, dans les prochains jours. Lafa niafake anjo maromaro, quelques jours après--> lafa nimaromaro anjo. Loak'anjo, lendemain. Maim-bola ty anjo, lune absente--> fatem-bola. Mamalik'anjo, revenir le lendemain. Manañ'anjo, avoir de la chance. Miarak'anjo, conduire, garder les bœufs. Mihila anjo, vers quatorze heures. Moroñ'anjo, vers dix-sept heures. Nanjoane, aujourd'hui (Partie écoulée du jour présent). Njaik'anjo nisoa zay, un beau jour. Njaik'anjo oñe, l'autre jour. Nje anjo ino nje anjo ino, quel que soit le jour. Piarak'anjo aonje, berger. Roe anjo = njoe anjo, deux jours. Safa fanove sañ'anjo, lieu commun. Sanjats'anjo, le matin de huit heures à dix heures. Sañ'anjo, constamment, continuellement, journalier, quotidien, toujours, tous les jours, usuel. Soa anjo, chanceux. Terake basianjo, apparition de Vénus à l'est avant l'aube. Tsirik'anjo, aurore--> mangoantiñana, mazava antiñana. Tsofok'anjo = tsofots'anjo, vers dix-huit heures. Vaky ty anjo, lever du soleil, aube. Voakansy telo anjo, trois jours de vacances. Volianjo, fin du jour. Fa antoanjo. Il est tard. Faosa ty anjo. C'est le printemps. Hifanafiha^ay ty anjo hamaray io. Nous nous affronterons demain. Faha-telo anjo, tsika nandeha iñe. Le troisième jour, nous sommes partis. Anjo fa ami^i lime sasa^e.Il est cinq heures et demie. Fety ty anjo. C'est jour de fête. Ty anjo fa mihariva. Le jour baisse. Lahady ty anjo. C'est dimanche. Marainjay ty anjo. Il fait jour. Kianjoanjo ty fisa karatse. Le jeu de cartes est un jeu de hasard. Anjo, lehe, matoñ'ale. Il fait nuit, mon ami. Mañerike avao ty anjo noho ty hale. La pluie tombe jour et nuit. Ka mandiñe anjo ela. N'attends pas longtemps. Miriorio sañ'anjo aja tike. Ce garçon ne fait que passer et repasser. Akore! Ami^i ty anjoane va ami^i ty hamaray? Alors! C'est pour aujourd'hui ou c'est pour demain? Njaik'anjo amy izao…, alors, un jour… Ka mivola sañ'anjo. Ne parle pas continuellement. Anjo la mahavozake! Quelle journée fatigante! Mbo loak'anjo! ça va bien, merci--> Tsy mañahy! Mahazo jala ray ale sañ'anjo pamarotse io. Ce commerçant fait cinquante mille francs par jour. Tsy manañ'anjo hahavoa ie. Il n'a aucun atout pour réussir. Manañ'anjo iha. Vous avez de la chance. Anjo ino ty hanova fanambalia^e? Quelle sera la date de son mariage? 2.Soleil, temps climatique--> masoanjo, taniñ'anjo =taniñ'anjoke. Ambanianjo, les gens des hauts-plateaux, Merina. Anjo mafana, chaleur. Anjo mihiboke, temps chargé. Faniñ'anjoke, coup de soleil--> hama^i ty anjo. Ilo anjo, radiation solaire. Masoanjo, soleil--> taniñ'anjoke. Mitaneñ'anjo, se chauffer au soleil. Taniñ'anjoke, rayon de soleil, soleil. Toets'anjo, temps, climat. Tsatsi^i ty anjo rate avao zahay tañati^i ty lia^ay o. Nous avons eu un temps affreux pendant le voyage. Manao akore ty toera^i ty anjo o? Quel temps fait-il? Mafana ty anjo. Il fait chaud. Mañelatse ty anjo. Il fait des éclairs. Manintsy ty anjo. Il fait froid. Mangotsoke ty anjo. Il tonne. Manjahoraho ty anjo. La pluie menace. Mangike ty anjo. Le temps est calme--> Tsatso ty anjo. Mazava ty anjo. Le temps est clair. Maike ty anjo. Le temps est nuageux, obscur, sombre--> Malomaloke ty anjo, mañiboke ty anjo. Maike ty anjo. Le temps est sec. Mitsioke ty anjo. Il fait du vent. Tsofoke ty anjo =Tsofotse ty anjo. Le soleil s'est couché. Prov. Jike mitsatsik'anjo: mazoto^i ty hafana^e fe tsy mahita famirapirata^e. Un aveugle se chauffant au soleil: il est content de sentir sa chaleur, mais ne peut voir son éclat.

ANJOSO
s. Lézard--> dangalia.
ANKALIKE
s. Calque. Manao ankalike, calquer.

ANKANE ANKANENKANE
s. Bataille, chicane, combat, controverse, discussion, dispute, lutte, opposition, querelle--> ale, alona, bagara, dinike, hevitse, kabary, nainay, ola, piliko, rafe, ringa, saka, setsa, tampike, toy, vale, vango.
AMPIANKANEA =AMPIANKANIE AMPIANKANIO AMPIANKANINKANEA =AMPIANKANINKANIE AMPIANKANINKANIO v.p. Qu'on fait contrer.
ANKANIE ANKANIO ANKANINKANIE ANKANINKANIO v.p. A qui on cherche querelle, qu'on combat. Tsy ankanie, sans nul doute. Tsy ankanie fa manosots'ahe raha boribory iñe. Sans vouloir chercher querelle, ça me cause des problèmes, cette chose insignifiante. La hitako fa misy raike tsy ankanie. J'ai trouvé qu'il y en a une de bien concrète.
FAMPIANKANEA FAMPIANKANINKANEA s. Manière de faire lutter.
FIANKANEA FIANKANINKANEA s. Façon de chercher la bagarre, action marquant l'opposition, controverse.
FIFAMPIKANIA FIFAMPIKANINKANIA s. Façon de créer un antagonisme, des contrastes.
IANKANIA IANKANIO IANKANINKANIA IANKANINKANIO v.c. (tr. MI~).
IFAMPIANKANEA IFAMPIANKANINKANEA v.c. (tr.
MIFAMPI~).

MAHANKANE MAHANKANINKANE v.a.s. Pouvoir discuter, lutter.

MAMPIANKANE MAMPIANKANINKANE v.a.s. Faire lutter.

MAÑANKANE MAÑANKANEA MAÑANKANINKANE MAÑANKANINKANEA v.a.s. Contrarier, lutter.

MIANKANE MIANKANEA MIANKANINKANE MIANKANINKANEA v.a.s. Contester, contrarier, défendre.

MIFAMPIANKANE MIFAMPIANKANINKANE v.a.s. Faire se disputer.

PIANKANE PIANKANINKANE s. Adversaire, antagoniste, belligérant, compétiteur, contradicteur, querelleur, rival.

PIFAMPIANKANE PIFAMPIANKANENKANE s. Celui qui sème la zizanie, fauteur de trouble.
ANKE
(v.
ANKY).
ANKENJE
(v.
AKENJE).

ANKY = ANKE ANKIANKY =ANKIANKE
s. Action d'appuyer, appui, charge, responsable, soutien--> katsiry, koboke, rampe, tinjy, toha.

AANKY
AANKIÑO =
AANKINO AANKIANKY AANKIANKIÑO =AANKIANKINO v.i. A qui on confie, donne des responsabilités, sur qui on s'appuie. Aanky ami^i ty sampa ty fati^i ty ampanjaka betsileo. On appuie la dépouille du roi betsileo contre un pilier. Aankiko ami^ao anako toy. Je vous confie mon enfant.
AMPIANKIÑE AMPIANKIÑO AMPIANKIANKIÑE AMPIANKIANKIÑO v.p. Qu'on fait appuyer sur.
ANKIÑE
ANKIÑO ANKIANKIÑE ANKIANKIÑO v.p. Dont on a la charge, qu'on appuie, recommande.
AÑANKIÑA
AÑANKIÑO AÑANKIÑANKIÑA AÑANKIÑANKIÑO v.c. (tr.
MAÑ~). Tsy hita^e ze hañankiña aze. Il ne trouve pas celui qui en prendra la responsabilité. Iha ty hañankiñako jalako toy. C'est à toi que je confie mon argent.

FAANKE FAANKIANKE s. Ce qu'on appuie.
FAMPIANKIÑA FAMPIANKIANKIÑA s. Manière de faire appuyer sur, de faire dépendre.

FAÑANKIÑA FAÑANKIÑANKIÑA s. Appui, façon d'appuyer, de charger, de confier, soutien. Fañankina tabolô, chevalet.

FIANKIÑA FIANKIANKIÑA s. Appui, celui dont on dépend, dossier, manière de s'appuyer, de se confier, soutien. Fiankinan-tseza, dossier d'une chaise. Iha ro fiankina^ay. Tu es notre appui.
FIFAMPIANKIÑA FIFAMPIANKIANKIÑA s. Façon de faire dépendre l'un l'autre, de faire s'appuyer l'un sur l'autre, contestation.
IANKIÑA
IANKIÑO IANKINKIÑA IANKINKIÑO v.c. (tr. MI~). Ty tsy hiankiñankin-doha amiñ'olo, l'indépendance. Ty ra ro iankina^i ty anake. C'est sur le père que s'appuient les enfants. Zaho ro iankiña^i raha toy. C'est moi qui suis chargé de cette affaire. Iankino aho. Soutenez-moi.
IFAMPIANKIÑA IFAMPIANKIANKIÑA v.c. (tr.
MIFAMPI~).
IFAÑANKIÑA IFAÑANKIÑANKIÑA v.c. (tr.
MIFAÑ~).

MAHAANKY MAHAANKIANKY v.a.s. Pouvoir s'appuyer, pouvoir soutenir.

MAMPIANKY MAMPIANKIÑA MAMPIANKIANKY MAMPIANKIANKIÑA v.a.s. Faire appuyer sur.

MAÑANKY
MAÑANKIÑA MAÑANKIÑANKY MAÑANKIÑANKIÑA v.a.s. Appuyer, charger, confier, rendre responsable. Mañankin-jaha amiñ'olo, se décharger d'une affaire sur quelqu'un. Mañanky latabo ami^i ty rinjy, appuyer une table contre un mur. Mañanky an'i raha toy ami^ao aho. Je vous charge de cette affaire.

MIANKY
MIANKIÑA MIANKIANKY MIANKIANKIÑA v.a.s. Adosser, appuyer, compter sur, contre, dépendre, être à la charge de, être appuyé, être dressé contre, s'appuyer, se confier, sur. Mianky ami^e, consister en. Mianky amin-kiho, s'accouder. Mianke ami^ao avao aho. Je compte simplement sur vous. Mianke ami^ao enta reo. Vous êtes responsable de ces paquets. Mianke ami^i baba noho ty rene ty anake. Les enfants sont à la charge des parents. Mianke amiko raha toy. Cette affaire dépend de moi. Mianke an-jinjy eñe ty fiali^i maramila reo. Les armes de ces soldats sont dressées contre le mur.

MIFAMPIANKY
MIFAMPIANKIÑA MIFAMPIANKIANKY MIFAMPIANKIANKIÑA v.a.s. Dépendre l'un de l'autre, s'appuyer l'un sur l'autre.

MIHAMIANKY MIHAMIANKIANKY v.a.s. Devenir dépendant.
PAMPIANKIÑA PAMPIANKINANKIÑA s. Conjonction de subordination. Pampiankin-teny, préposition.

PAÑANKY PAÑANKIÑANKY s. Celui qui appuie, qui confie.

PIANKY PIANKIANKY s. Celui qui est à la charge, qui s'appuie, qui se confie.

PIFAMPIANKY PIFAMPIANKIANKY s. Ceux qui dépendent les uns des autres, ceux qui s'appuient l'un sur l'autre.

ANKIBA
s. Maison (Terme de sikily).

ANKIRA (Or. fr.)
s. Ancre--> nanga, rengo, taly.

ANO =
IANO
s. Machin, madame X, monsieur X, truc, un tel, euh! Comment déjà? Añ'ano tike añe, en un lieu dont le nom échappe. Nao iano! Ndao hiasa. Un tel! Va travailler. Roa, ho aho, iano…: Hery ety ity. Celui là, c'est… euh! Hery qui est là. Zahay nihina ano tike… Ino moa ty añara eñe? On a mangé des… Euh! Comment ça s'appelle déjà?

ANTAFA
s. Mulet (Poisson).

ANTAKE
s. Variété de graines.
ANTE
(V.
ENTE).
ANTENE
(Or. fr.) s. Antenne de radio, de télévision.

ANTENJO =ANTENJA, ANTESO, ANTINJO
s. Mulet cabot (Mugil cephalus Linné, 1758).

ANTETSE =ANTIKE ANTITSE
adj., s. Agé, ancien, passé de mode, suranné, vieilli, vieux--> ela, gola, hambo, inte, karera, konka, taloha. Ty nahoda antitse noho ty njarahy antitse, les vieux et les vieilles. Farasoa atao raha fa ho antike mare. Françoise paraît bien plus que son âge. Nje zaho nje iha sambe ho antitse iabe. Toi comme moi serons vieux un jour. Fa antetse mare ie. Il est bien vieux. Avela handeha tse ty antetse. On laisse donc partir les vieux. Pôziñ'antitse io. Ce n'est plus de mode. Kele antitse aja tike. Ce petit enfant est rabougri. Mijokojoko mare nahoda antitse tike lafa mandeha. Ce vieillard marche très courbé. Santio mifitake ami^i ty tsaño fa antitse dimam-polo tao. Santio habite dans une maison vieille de cinquante ans.

MIHAANTETSE MIHAANTETSANTETSE v.a.s. Vieillir.

ANTIMO ANTIMONTIMO
s. Au sud, sud. Antimo antiñana, sud-est. Añ'ondo^i antimo ato, au cap sud. Efitse antimo, sud d'une maison. Faritse antimo ahanjefa, région du sud-ouest. Tantimo, qui vient du sud, sudiste. Tsioke antimo, vent du sud.

MAÑANTIMO MAÑANTIMONTIMO v.a.s. Aller vers le sud, direction sud. Mbantimo, aller vers le sud. Mitolike mañantimo, regarder vers le sud. Anjefa Ambohibe koa, zahay nanatake avao nañantimo. A l'ouest d'Ambohibe, nous avons coupé simplement vers le sud.

ANTIÑANA ANTIÑANTIÑANA =ANTIÑANAÑANA
s. A l'est, est, orient. Mangoantiñana, aube, aurore, de bon matin--> mazava antiñana, tsirik'anjo.Tantiñana, originaire de l'est, qui vient de l'est. Miboake bak'antiñana ao anjo oñe. Le soleil point à l'est. Nihetsiketsike mbo mangoantiñana zahay. Et on s'est préparé de bon matin.

MAÑANTIÑANA =
MANIÑANA MAÑANTIÑANTIÑANA v.a.s. Se diriger vers l'est. Mbantiñana, de l'est, vers l'est. Tsioke antiñana, brise de mer--> tsioke mbantiñana. Ngao (= ndao) tsika ho mbantiñana mbeo avao. Laissons-nous seulement aller vers l'est.
ANTIÑE =
ANO TI(KE) IÑE.
un. as. Heu! Mañano tike, faire de telle ou telle manière, être dans tel ou tel état, ni bien ni mal. Liñiso tse fa mbo mañano tike an'i raha toy aho. Attends un peu, car je fais ceci comme ci comme ça.

ANTOANJO
s. 1.De l'aube jusqu'au coucher du soleil. Anjo antoanjo toy ro angalara^e. Il vole en plein jour. 2.Marque le retard. Tsika handeha fa antoanjo. On va partir car on est en retard.

ANTOKE ANTOANTOKE =ANTOKANTOKE
s. Acceptation, assentiment, assurance, caution, condition, garantie, motif, obéissance, responsabilité--> adidy, afake, asiransy, eke, kize, raikitse, rambe, sitsake, ta, toetse, toky, tsosa. Azo antoke, assuré, fiable, fidèle--> azo itokisa. Fahombiaza azo antoke, succès assuré--> fahavoaza azo antoke. Fatiantoke =fate antoke, déficit, perte. Mametsake antoke, déposer des arrhes. Mate antoke, qui a subi une perte, y perdre. Olo azo antoke, homme de confiance. Pitari-dala azo antoke, guide fidèle. Tsy azo antoke, ce n'est pas croyable. Ty anto^e, car. Mate antoke zaho ka! Mais, j'y perds! Ino ty anto^i ty fahavañoña^e? Quelle la cause de sa réussite? Fa tsy raha hamono antoke anao zay. Mais cela ne sera pas une perte pour vous. Ino ty hata^ao anto^i ty jalako? Que me donnez-vous en garantie de mon argent? Ty fandesa ty vatan-teña soa ro antoki^i ty fiadana. Le bonheur dépend de sa bonne conduite.

AANTOKE AANTOFO AANTOKANTOKE AANTOKANTOFO v.i. Dont on répond, qu'on approuve de la tête, qu'on assure. Aantoki^i ty loha^e. Il fait un signe d'assentiment de la tête.
AMPIANTOFE AMPIANTOFO AMPIANTOKANTOFE AMPIANTOKANTOFO v.p. Dont on fait répondre, qu'on fait accepter, assurer, obéir, payer.
ANTOFA ANTOFO ANTOKANTOFA ANTOKANTOFO v.p. A qui on obéit, dont on se charge. Laha ty to, toko^e hantofa^e aja toy. Normalement, il doit se charger de cet enfant.
FAMPIANTOFA FAMPIANTOKANTOFA s. Manière de faire assurer, de faire obéir ou accepter, de répondre de.
FIANTOFA =FIANTOHA FIANTOKANTOFA =FIANTOHANTOHA s. Façon de cautionner, de garantir, de prendre à sa charge, assurance, réponse. Ia ty pianjaikitse ty fiantoha vare? Qui est le responsable de l'approvisionnement en riz?
IANTOFA IANTOFO IANTOKANTOFA IANTOKANTOFO v.c. (tr. MI~). Iantofako ty aze pifehe io. Je réponds de ce prisonnier. Iantofako ty aze mahantsa io. Je prends ce pauvre à ma charge.
IFAMPIANTOFA IFAMPIANTOKANTOFA v.p. (tr.
MIFAMPI~).

MAHAANTOKE MAHAANTOKANTOKE v.a.s. Qui cautionne ou peut cautionner.

MAMANTOKE MAMANTOFA MAMANTOKANTOKE MAMANTOKANTOFA v.a.s. Déclarer aux ancêtres, donner la responsabilité. Mamantoke aja, déclarer un enfant aux ancêtres.

MAMPIANTOKE MAMPIANTOFA MAMPIANTOKANTOKE MAMPIANTOKANTOFA v.a.s. Faire assurer, cautionner, obéir, répondre de.

MIANTOKE MIANTOFA MIANTOKANTOKE MIANTOKANTOFA v.a.s. Accepter, approvisionner, cautionner, garantir, obéir, prendre à sa charge, répondre de, se charger de. Miantok'olo ami^i ty akisida, assurer quelqu'un contre les accidents. Miantoke ty hisolo vata olo, se charger de représenter quelqu'un. Antofo, hoy ie, afera toy fa zaho hiantoke anao. Occupe-toi de cette affaire, dit-il, quant à moi, je t'assurerai. Fanjakana ro miantoke ty raha iaby ila^i maramila reo. Le gouvernement assure le ravitaillement des soldats. Ie ro miantoke ty fañôva lala toy. C'est lui qui est chargé de faire la route. Ty baba ro miantoke ty anake. C'est le père qui est le soutien de ses enfants. Zaho ty hiantoke mahantsa io. Je prends ce pauvre à ma charge. Ty pambole ro miantoke raha fihina^i ty tana bevata. Les agriculteurs approvisionnent les grandes villes en denrées alimentaires.

MIFAMPIANTOKE MIFAMPIANTOKANTOKE v.a.s. Garantir, se faire cautionner.

MIHAMIANTOKE MIHAMIANTOKANTOKE v.a.s. Commencer à garantir, à prendre en charge.

PIANTOKE PIANTOKANTOKE s. Garant, tuteur.

VOAANTOKE VOAANTOKANTOKE p. Accepté, assuré, cautionné.

ANTSA1
ANTSANTSA =ANTSAANTSA
s. Chanson, chant de louange--> hira, hisa. Antsa malinidinike, chansonnette. Pamoroñ'antsa, chansonnier, compositeur de chansons.

AMPIANTSA AMPIANTSAO AMPIANTSANTSA AMPIANTSANTSAO v.p. Qu'on fait chanter.

ANTSA =ANTSAE
ANTSAO ANTSAANTSA =ANTSANTSAE ANTSAANTSAO v.p. Qu'on chante. Ho antsa^i Vero ami^areo ty antsa masikoro. Vero va chanter les chansons masikoro pour vous. Antsao! Chantez!

FAMPIANTSA FAMPIANTSAANTSA s. Manière de faire chanter.

FIANTSA FIANTSAANTSA s. Façon de chanter des louanges, le lieu, manière de chanter.

FIFAMPIANTSA FIFAMPIANTSAANTSA s. Façon de s'encourager à chanter mutuellement.
IANTSA
IANTSAO IANTSAANTSA IANTSAANTSAO v.c. (tr. MI~). Hiantsantsika mare soa ho taitse ie. On chantera fort pour l'étonner.

KIANTSA KIANTSANTSA s. Chanson, chansonnette, manière de chanter. Kiantsaantsa avao ro amotorantsika ty fivoria. On débute la réunion par de petites chansons.

MAHAANTSA MAHAANTSAANTSA v.a.s. Pouvoir chanter. Aja reto la mahantsa avao. Ces enfants-là peuvent encore chanter.

MAMPIANTSA
MAMPIANTSA MAMPIANTSAANTSA MAMPIANTSAANTSA v.a.s. Faire chanter.

MIANTSA
MIANTSA MIANTSAANTSA MIANTSAANTSA v.a.s. Chanter, lancer des chants d'appel. Miantsantsa, chantonner.

MIFAMPIANTSA MIFAMPIANTSAANTSA v.a.s. Faire se lancer mutuellement des chants d'appel.

PIANTSA PIANTSAANTSA s. Chanteur.

PIFAMPIANTSA PIFAMPIANTSAANTSA s. Celui qui incite à se lancer des chants d'appel.

VOAANTSA VOAANTSAANTSA p. Célébré, chanté.

ANTSA2 ANSANTSA I.
s. Compassion, miséricorde, pitié--> alahelo, ente, fere. II. adj. Charitable, compatissant, humain, miséricordieux, philanthrope.

FAHANTSA FAHANTSANTSA =FAHAANTSAHANTSA s. Infortune, pauvreté.

FIANTSA FIANTSANTSA s. Aumône.

MAHANTSA MAHANTSANTSA =MAHAANTSAHANTSA v.a.s. Mendiant, misérable, pauvre, qui a pitié, qui compatit.

MAMPAHANTSA MAMPAHANTSAHANTSA v.a.s. Causer la pauvreté, rendre malheureux.

MIHAMAHANTSA MIHAMAHANTSAHANTSA v.a.s. Devenir pauvre.
ANTSASA^E (v.
SASA^E)
s. Demi, moitié d'une chose--> demy, ila, sasake, tampake. Antsasa-dera, une demi-heure. Antsasa-kilô, un demi-kilogramme. Menake antsasa^e, un demi-litre d'huile. Siramame antsasa^e, un demi-kilogramme de sucre.

ANTSENJE =
ASENJE
s. Datte--> kalalo.

ANTSERAKE =
TSERAKE
s. Aiguillette bec vert (Hémiramphidé, Hemiramphus far.). Antsera-dava, orphie de taille longue. Antsera-pohe, orphie de taille courte.

ANTSIDY
s. Nasse à poissons--> kimana.

ANTSISY
s. Capitaine (Lethrinidés, Lethrinus spp.).

ANTSIVA
s. Conque marine, triton (Charonia). Tsofo antsiva io. Soufflez dans la conque.

ANTSO
ANTSOANTSO
s. Appel, convocation, invitation--> ala, beko, hafatse, invite, kaike, koike, lapele.
FIANTSOA FIANTSOANTSOA s. Appel, convocation. Mahazo fiantsoa bakami^i ty polisy, recevoir une convocation de la police.

MAHANTSO MAHANTSOANTSO v.a.s. Pouvoir appeler, convoquer.

MIANTSO
MIANTSOA
MIANTSOANTSO MIANTSOANTSOA v.a.s. Appeler, convoquer. Miantso an-Jañahare roze lafa hitoka. Ils appellent Dieu pour faire une offrande.

ANTSO
s. (Euphorbia antso).

ANTSORO
s. Bêche, ciseau--> fanjake, hale, hete, sizô, tangorongoro. Antsorondaka, ciseau à bois pour façonner la pirogue. Prov. Kamolahy minja antsoro ka misikily ty tsy hahita. Un paresseux qui emprunte une bêche, il se dit:«Dieu, faites que je n'en trouve pas». Sanja lo ro voañ'antsoro. Non seulement déjà pourri, mais heurté par la bêche.

AÑARA
s. Dénomination, nom--> kaike. Añara an-tana, surnom. Añara iombona, nom commun--> añara iharoa. Añara kizake, sobriquet. Añara taloha, ancienne dénomination. Añaran-teña, nom propre. Famonia añara, anonymat. Fanampiñ'añara, prénom. Fikaiha añara, appel, appellation, dénomination. Hay tarehy fa tsy hay añara, connu de visage mais inconnu de nom. Mana-añara hoe, s'appeler--> manday añara hoe. Manañ'añara, appelé, dénommé. Misolo añara, changer de nom--> miova añara. No añara^e fa tsaño, une maison ayant des défauts, une maison comme ci comme ça,une petite case. Tsy misy añara, anonyme. Rame nja koa robany ty anara^i emboke io. Cet encens s'appelle rame ou bien robany. Hamaroa hoe ty nata^e añara^e. Elle l'appela Hamaroa. Ambarao iaby ty añara^e. Enumère-les. Balita ty añarako. Balita est mon nom. Ka ino ty anoñona^ao ty añara^i raha io? Comment prononcez-vous cela? Prov. Ty añara tsy lo. Un nom ne pourrit jamais (Ne s'use pas).
AÑATE AÑATIÑATE
I. prép. A, au moment où, au-dedans, dans, de, entouré, faire partie de, inclus, par, parmi, pendant, pour, sur--> ao, senja.Añate ao, au-dedans. Añate^e zay, pendant ce temps. Añate^i lera roe, dans deux heures. Añati^i ty anjo raike, durant toute la journée. Añatiñati^e, au centre, ivre. Ampe ahy añate^i tao raike vare io. Ce riz me suffit pour l'année. Ginaja^i zizy añate^i enem-bola ie. Il a été condamné par les juges à six mois de prison. Añate^i ty asa soa ie. Il est absorbé par son travail. Zahay amy io añate^i ty fihinana ami^i anjo niavia^e io. Il est arrivé au moment où nous mangions. Liomonto eñe iñe, raha nose añate rano. Là-bas, l'île, entourée d'eau, est vaste. Añate^i sandoke io ao sabaka iñe. Le chapeau est dans la malle. Ty pitankazomanga tsy ia fa ty olo zoke mare añate fianakavia ao. Le détenteur de l'arbre sacré est l'homme le plus âgé de la famille. Vasa misy raha tampake ty añate ao. Peut-être y a-t-il quelque chose de cassé à l'intérieur. Mikomba ho raike añate nose ty Gasy. Tous les Malgaches sont rassemblés sur une île. II. adj. Intérieur, intérieurement, interne, intrinsèque--> ate, fo. Heloke añate, colère contenue.

AÑE AÑEAÑE
I. loc. A, de, du côté de, en, là, là-bas, y (Relativement loin). Añim-bato, vent d'est-est-sud à est de force 1 à 4 (Brise du récif). Añin-daotse, vent de sud-ouest de force 1 à 4 (Brise du large). Mandehana añe! Allez-vous en! Amonto añe fa tsofotse ty anjo. A l'extérieur, le soleil est déjà couché. Miavia soa an-tana añe! Bienvenue au village! Zay añe, nahafake iha? Arahaba! ça y est, tu es reçu? Bravo! La añe liroa. C'est vraiment perdu. Añe roze. Ils sont là-bas. Daiñiko añe iha! Je te frappe!

MAÑ'
AÑE
MAÑ'AÑIÑAÑE v.a.s. Aboutir à, aller à, conduire à, mener à, se diriger vers. Hañañ'a Morombe zahay. Nous irons à Morombe. Mañ'añe an-katsake toy varavaña toy. Cette porte accède au jardin. Mañ'añe Mahajunga lala toy. Cette route va à Majunga. Iñe ty lala mañ'añe ami^ay. C'est le chemin qui mène chez nous--> Iñe ty lala mañ'ami^ay añe.
PAÑ'
AÑE PAÑ'AÑIÑAÑE s. Celui qui va habituellement. II. un. as. Dégagez!
AÑOLOA
adj., prép. Devant, en présence--> aloha, atseke, tanjife.

MAÑOLOA v.a.s. Etre devant, en présence, assister à. Antea mañoloa ie, soa. Vue de face, elle est belle.
AO1 AOAO
loc. 1.Là (Invisible). Am-balike ao, de l'autre côté. Am-posoko ao, dans ma poche. Añate ao, au-dedans. Ao ami^i ty tantara, calé en histoire. Tsy ao, absent. Akore! Mandeha ie ao? Alors! ça vient? Ka nao! Ino ty ao ho jaboe hariva? Alors! Qu'est-ce qu'il y a à manger ce soir? Andeso bakao boky io, Babahita. Amène ici ce livre, Babahita. Ao ie. Il est là. 2.Convenir. Ao! C'est ça! D'accord! OK! Voilà! Ao ami^ao va akanjo iñe? Ce costume vous convient-il?

MBAO
MBAOMBAO loc. De droite à gauche, par là, partout. Mban-tana mbao, par là, dans le village. Mbañ'atintsika mbao misy ra voho hozatse, taola koa. A l'intérieur de notre corps, on trouve aussi le sang, les nerfs et le squelette. Toko^e hareni^ao raha^ao reo, misy aze iaby ty mbaombao. Tu devrais ranger tes affaires, il y en a partout.
AO2
pr. poss. A toi, à vous, ton, votre. Ampela^ao, ta femme. Tam-balañe ao ro nangalako vare ho niñazi^ao o. J'ai pris dans la marmite du riz pour toi. Atavo mazava soa ty ametaha^ao aze. Eclaire bien ce que tu colles.

AOFA
s. Appât--> fantsena.

AOLE =
AOLY
s. Amulette, gris-gris, médicament, poison, préservatif, remède, sorcellerie, tisane--> afake, alo, aro, kapôty, kialo, laro, poizy, sikily, taha, tambave, tsabo, voreke. Aole ampela, aole lahy, philtre d'amour. Aole basy, amulette que portent les bandits pour ne pas être atteints par les balles. Aole fangala aja, abortif. Aole fiaro, amulette préservant des sortilèges. Aole fivalaña, purgatif. Aole kohake, potion pectorale. Aole lolo, remède contre les mauvais esprits. Aole rate, sortilège. Aole soko, vermifuge. Aole tsy mahafate, remède contre la mort. Aole varatse, amulette préservant de la foudre--> fanjike varatse. Aoly mahere mare, remède de cheval. Aoly poizy, contrepoison. Aoly tazo, fébrifuge. Famarotañ'aole, pharmacie. Fampihoma aole soko na kankana, vermifugation. Fanompoa aoly, fétichisme. Fiasa aole, fabrication des produits pharmaceutiques. Katsañ'aole, cachet. Mañisy aole ba, panser--> mitaha fere. Mañome taratasiñ'aoly, délivrer une ordonnance. Mino aole, prendre un remède. Panao aole, sorcier. Pañamboatse aole, pharmacien. Tampeñ'aoly, capsule. Fa lany ty here^i aole toy. Ce remède a perdu de sa force. Tsy mahatinjy arete aole toy. Ce remède n'est pas efficace.

MAÑAOLE v.a.s. Faire de la sorcellerie, faire des gris-gris.

AOMBE
s. Bœuf (Bos madagascariensis). Anak'aombe, veau. Aombe lahy, taureau. Aombe ly, boeuf sauvage. Aombe minje mitarike, attelage. Aombe sarete, boeuf de somme. Aombe vave, vache. Aombe vonjake, bœuf gras. Fihinanañ'aombe, localité pour pâturage. Kija fiaraha aombe, pâturage--> taniñ'aombe, toets'aombe. Manatoke aombe hitarike sarete, atteler. Manofy aombe, faire des marques de propriété sur les oreilles des boeufs. Taiñ'aombe, bouse de vache. Valañ'aombe, parc à boeufs. Fa nitere aombe va iha? As-tu trait les vaches? Nosentseña akatañ'aombe kidoro toy. On a rempli de paille cette paillasse. Nilitse am-balañ'aombe Njembahoake tao ie. Il rentra dans le parc à bœufs de Njambahoake. Prov. Aombe nihinan-ketsa, mate nihinan-tsoa. Boeuf qui a mangé des semis de riz, il est mort en mangeant du bien (Il a risqué sa vie en volant des semis délicieux). Aombelahy mialy, vositse tera-tay. Taureaux qui se battent, le châtré a peur (Litt. défèque). Tsikotsy tsy lavitse aombe, vivy tsy lavitse rano. Un grand échassier blanc n'est pas loin du bœuf, un canard sauvage n'est pas loin de l'eau. Ty aombe mahia tsy tsaofi^i ty nama^e. Les bœufs maigres ne sont pas léchés par leurs camarades.

AONJE =AONJY
s. Mouton. Anak'aonjy lahy, agneau. Aonjy lahy =lahiñ'aonjy, bélier. Aonjy vavy, brebis. Piarak'anjo aonje, berger. Valañ'aonjy, bergerie. Ty henañ'aonjy raha tea^i ty angatse mare. La viande de mouton est très appréciée des fantômes (Croyance malgache).
APANDISITY (Or. fr.)
s. Appendicite. Natao ôperatio apendisity Misely. Michel a été opéré de l'appendicite.

APANGA =
AMPANGA (Or. mer.)
s. Accusation, dénonciation--> sara, tory.
VOAPANGA p. Accusé. Nisinazi^i ty fitsara ie fa voapanga ho nangalatse. Il est condamné par le tribunal car il est accusé d'être voleur.
APANGO =
AMPANGO (Or. mer.)
s. Croûte de riz qui reste collée au fond de la marmite après cuisson, utilisée pour préparer une boisson--> makoko. Ranoñ'apango, eau de riz brûlé--> rano makoko.
APEÑE
s. Variété d'arbre (Loganiacées, Strychnos deccussata Gilg.).
APINGA =
AMPINGA
s. Bouclier.
APONGA =
AMPONGA
s. Grosse caisse, tambour, tambourin--> langoro. Amponga bevata, grosse caisse. Aponga daba, bidon utilisé en guise de tambour. Debono aponga eo. Battez de la grosse caisse--> titiho aponga io. Ampititihe aponga. On fait jouer du tambour.

APONJA
s. Ane--> boriky.

ARA1 ARAARA
s.Mise de la pirogue en bonne position pour profiter du vent.

AMPAÑARA AMPAÑARAO AMPAÑARAÑARA AMPAÑARAÑARAO v.p. Qu'on fait ramer pour tourner la pirogue dans la bonne direction.

ARA ARAO ARAARA ARAARAO v.p. Qu'on oriente au moyen de la rame.

FAMPAÑARA FAMPAÑARAÑARA s. Manière de mettre la pirogue dans la bonne direction.

FAÑARA FAÑARAÑARA s. Rame.

MAMPAÑARA
MAMPAÑARA MAMPAÑARAÑARA MAMPAÑARAÑARA v.a.s. Faire tourner la pirogue dans la bonne direction. Mampañara ty hamosare, assouvir sa faim.

MAÑARA
MAÑARA
MAÑARAÑARA
MAÑARAÑARA v.a.s. Mettre la pirogue dans la bonne direction.

PAÑARA PAÑARAÑARA s. Celui qui met la pirogue dans la bonne direction.

ARA2 ARAARA
s.Action d'accorder, de faire avec excès, de favoriser, de gâter. Ara-po, profit--> ada, ame, ampe, avake, eke, hanta, lako, re, soa, tahy.
AMPAÑARAÑE AMPAÑARAÑO v.p. A qui on accorde facilement tout ce qui est demandé, qu'on gâte.

AÑARA AÑARAO AÑARAÑARA AÑARAÑARAO v.c. (tr.
MAÑ~).
ARANE =ARAÑE
ARANO =
ARAÑO v.p. Qu'on gâte. Tsy ho tante any io laha arañi^ao. Elle deviendra insupportable si tu la gâtes.
FAMPAÑARAÑA FAMPAÑARAÑARAÑA s. Manière d'accorder sans réticence, de faire gâter.

FAÑARAÑA FAÑARAÑARAÑA s. Abus, dose, excès, faveur, gratification, indulgence. Fañarañam-po ami^i ty paraky, abus de tabac--> fañarañañ'ay ami^i ty paraky.

MAÑARA
MAÑARA
MAÑARAÑARA
MAÑARAÑARA v.a.s. Accorder, acquiescer, être indulgent, gâter. Mañara ami^i ty finoman-toake, s'adonner à la boisson. Mañarañ'ay ami^i ty finoman-toake, abuser d'alcool. Ty dady matetike mañara ty zafi^e. Les grands-parents gâtent souvent leurs petits-enfants. Zahay Vezo, lafa mitinjoke, tsy mañarañ'ay. Nous les Vezo, quand nous pêchons, nous le faisons sérieusement.

PAÑARA PAÑARAÑARA s. Celui qui a l'habitude de gâter, qui met les autres d'accord.
ARADOAZY =LARADOAZY (Or. fr.)
s. Ardoise.

ARAHABA
s. Félicitations, salut, salutation--> salama. Arahaba tsatsi^i ty tao vaovao. Bonne année.

AMPIARAHABA AMPIARAHABAO v.p. Qu'on fait féliciter, saluer.

ARAHABA
ARAHABAO v.p. Qu'on félicite, salue.

FAMPIARAHABA s. Félicitations, manière de faire saluer.

FIARAHABA s. Félicitations, salutations.

FIFAMPIARAHABA s. Congratulations, la façon de se saluer mutuellement.
IARAHABA
IARAHABAO v.c. (tr. MI~). Aza fady lahy fa tsy afake niarahaba anao tsatsi^i tao vaovao zahay. Pardonnez-nous de ne pas avoir pu vous présenter nos voeux de nouvel an.
IFAMPIARAHABA v.c. (tr.
MIFAMPI~).

MAMPIARAHABA
MAMPIARAHABA v.a.s. Faire saluer.

MIARAHABA
MIARAHABA v.a.s. Féliciter, saluer. Miarahaba tsatsi^i ty tao vaovao, souhaiter le nouvel an.

MIFAMPIARAHABA
MIFAMPIARAHABA v.a.s. Faire se congratuler, faire se saluer.

PIARAHABA s. Celui qui félicite, qui salue.

PIFAMPIARAHABA s. Ceux qui se saluent réciproquement, personne qui procède aux congratulations.

VOARAHABA p. Félicité, salué.

ARAKE1
ARAKARAKE
s. Action de d'accompagner, d'imiter, de réclamer, de revendiquer, de suivre--> ampe, atitse, dodo, heañe, inje, nama, omba, orike, otso, sakombe, take, tino.

AARAKE AARAHO AARAKARAKE AARAKARAHO v.i. Qu'on fait aller ensemble, met ensemble.
AHARAHA AHARAKARAHA v.c. (tr.
MAHA~).
AMPAÑARAHE AMPAÑARAHO AMPAÑARAKARAHE AMPAÑARAKARAHO v.p. Qu'on a choisi pour garder les bœufs, qu'on fait accompagner, observer, suivre, qu'on invite à réclamer. Ampaharahen-joze aze koa ie. Ils le font suivre aussi par lui. Hampañarahako afara iaby enta reo. Je ferai suivre plus tard tous les paquets. Ampañaraha^e an'i tahezan-tane iñe avao zahay. Il nous fait toujours suivre le rivage. Ampañaraho ahy ty taratasiko iaby. Faites suivre toute ma correspondance.

AMPIARAKE AMPIARAKARAKE s. Bouvier, gardien de bœufs, de chèvres, ce qui suit. Ampiarake ami^i toy, ci-joint. Ampiarak'aombe añ'ala añe ie. Il est gardien de bœufs en forêt.
AMPIARAHA
AMPIARAHO AMPIARAKARAHA AMPIARAKARAHO v.p. Qu'on accompagne, fait aller ensemble, met ensemble. Nañino aja reo ampiaraha^ao lia io? Pourquoi faites-vous aller ensemble ces enfants? Lafa mañefo bakao riake io, ampiarahantsika. Dès qu'on se trouve entre deux vagues, on les suit dans leur course. Tsy afake mandeha lavitse aho laha tsy misy olo raike ampiaraha^ao amiko. Je ne peux pas aller si loin si vous ne me donnez pas quelqu'un pour m'accompagner.
AMPIFAÑARAHA AMPIFAÑARAHO AMPIFAÑARAKARAHA AMPIFAÑARAKARAHO v.p. Qu'on fait s'accorder. Azo ampifañaraha, accordable.
AÑARAHA
AÑARAHO AÑARAKARAHA AÑARAKARAHO v.c. (tr.
MAÑ~). Ino avao añaraha^ao anay io? Pourquoi nous suis-tu toujours? Ino hañarahako aze io? Pour quelle raison vais-je le suivre?

ARAHA
ARAHO ARAKARAHA ARAKARAHO v.p. Qu'on accepte, imite, observe, poursuit, réclame, suit. Tsy arako ty lia^ao. Je ne vous suis pas. Fa ze komandiko, aloha ato, ho aho, araho fa raha ty maike. Suis mes ordres, ici devant, dis-je, car c'est peu profond. La naraha^e Tovo amy izao an'i ze vinola^e. Tovo alors acceptait ce qu'elle disait. Naraha^i polisy reo ty nomba^i pangalatse iñe ka nitsatsen-joze. Les agents de police poursuivirent le voleur et le saisirent.

FAARAKE FAARAKARAKE s. Ceux qui vont ensemble.
FAHARAHA FAHARAKARAHA s. Manière d'atteindre, de suivre.
FAMPAÑARAHA FAMPAÑARAKARAHA s. Façon de faire aller ensemble, observer, suivre.
FAMPIARAHA FAMPIARAKARAHA s. Filetage, harmonisation, ordonnancement. Fampiaraham-peon-dokanga, accord d'un violon.
FAÑARAHA FAÑARAKARAHA s. Accompagnement, arrangement, la façon d'observer, de réclamer, de suivre. Fañaraha maso, contrôle, inspection, surveillance. Fañaraha maso ty vilin-jaha, contrôle des prix. Tsy fañaraha, indiscipline. Tsy teako ty fañanarakaraha^ao ahy io. Je n'aime pas votre façon de me suivre.

FAÑARAKE FAÑARAKARAKE s. Manière de suivre.
FIARAHA FIARAKARAHA s. Accompagnement, compagnie, fédération, relation. Fiarahan-peon-dokanga, accord d'un violon. Kija fiaraha aombe, pâturage. Engao ty fiaraha^ao ami^i olo adala reñe. Abandonne ta relation avec ces gens fous. Mitake fiaraha-miasa ami^i ty sambe pitinjoke raha zay. Cela exige l'entraide entre les pêcheurs.

FIARAKE FIARAKARAKE s. Action de garder, de suivre. Aombe avao ro fiarake atoy. Ce sont des boeufs seulement qu'on garde ici. Tsy fiarake ty koso. On ne garde pas les cochons.
FIFAÑARAHA FIFAÑARAKARAHA s. Accord, acquiescement, ajustement, alliance, assortiment, compromission, concordance, conformité, convention, conversion, correspondance. Fifañaraha^i ty fitantara roe, concordance de deux récits. Fifañaraha^i ty lazaina noho ty matoanteny, accord entre le sujet et le verbe. Fifañaraham-bola, accord--> fifañaraham-tsafa. Misy tsy fifañaraha ami^i ty vinarivary ty raha nivita. Il y a décalage entre projet et réalisation. Toy tsy fifañarahantsika moro-anake toy, ia amintsika ro hañopak'aze aloha? Ce silence entre nous, mes enfants, qui de nous le rompra en premier?
IARAHA
IARAHO IARAKARAHA IARAKARAHO v.c. (tr. MI~). Baba^e hiaraha^e añe iñe. Il suivra son père là-bas. Iarahantsika mahay zay. Nous savons tous cela.
IFAMPIARAHA IFAMPIARAKARAHA v.c. (tr.
MIFAMPI~).
IFAÑARAHA IFAÑARAHO IFAÑARAKARAHA IFAÑARAKARAHO v.c. (tr.
MIFAÑ~). Ifañaraha iaby, d'un commun accord. Mora ifañaraha, accommodant. Olo malaky ifañaraha, personne conciliante. Amy ty ino ty raha tsy ifañaraha^areo? En quoi ne vous accordez-vous pas? Atavo soa ty resake ifañaraha. Discutez bien pour trouver un compromis. Fa tampitse ty heren-tao nifañaraha. Le contrat sur un an est fini. Ami^i ty fotoa nifañaraha^ay, handosira. Durant notre rendez-vous, nous nous enfuirons. Haminta ty nifañarahan-joze roe lahy tami^i anjo o. Ce jour-là, ils se sont mis d'accord pour aller la pêche. Ka tsy misy mahazo mañavily aze laha tsy ifañarahan-joze iaby. Et personne ne peut les vendre sans l'avis de tous. Anovo ty hifañaraha^areo. Faites en sorte de vous mettre d'accord. Ty valia ina, fanambalia ifañaraha^i ty ray aman-jene roroe. Le «valia ina» est un mariage convenu par les parents des deux côtés. Marike ifañaraha ty tarehen-tsoratse. L'alphabet est fait de signes conventionnels.

MAHARAKE MAHARAKARAKE v.a.s. Pouvoir réclamer, suivre. Amy maharake, une autre fois. Malaky lia loatse iha ka tsy maharake zaho. Vous allez trop vite et je ne puis vous suivre

MAMPAÑARAKE MAMPAÑARAHA MAMPAÑARAKARAKE MAMPAÑARAKARAHA v.a.s. Faire observer, réclamer, suivre.

MAMPIARAKE MAMPIARAHA MAMPIARAKARAKE MAMPIARAKARAHA v.a.s. Allier, appareiller, faire suivre, mettre ensemble.

MAMPIFAÑARAKE MAMPIFAÑARAKARAKE v.a.s. Accorder, ajuster, concilier, conformer, coordonner.

MAÑARAKE
MAÑARAHA MAÑARAKARAKE MAÑARAKARAHA v.a.s. Adhérer, courser, en rapport, exécuter, imiter, longer, observer, revendiquer, suivre. Aja tsy mañara-bola, un enfant désobéissant. Malaky mañarake, crédule. Mañarake io, ci-après--> afara eo. Mañarake ty fomba, se conformer aux coutumes. Mañarake zay, après quoi--> lafa bakañe. Mañara-maso ty asa^i ty piasa, contrôler le travail des ouvriers. Ty lala be an-kavana mañarake ty fihaoñan-dala, la rue à droite après le carrefour. Tsy mañarake lalana, anormal--> tsy arake toko^e ho ie. Ie le mañarake ty sisi^e. Ils en suivent le bord. Ka laha zay ty ata^i ty toets'anjo mañarake an'i riake iñe avao koa. Par conséquent, le climat subit toujours l'influence de la mer. Mañarake ty lala^i masiny iñy avao ty zalahy hitsangatsanga iaby anjoany. Ils vont le long du rail, se promenant toute la journée. Mañarake ty safa^ao iñe zay. C'est en rapport avec ce que vous dites. Nañarake vohitse io ie. Il a longé cette montagne. Mañarake ty vetsivetsi^ao ie. Il est favorable à vos propositions.

MIARAKE
MIARAHA MIARAKARAKE MIARAKARAHA v.a.s. Accompagné, aller ensemble, avec, fédéral, partir au pâturage, se fréquenter, suivre. Afake miarake, compatible. Fahaiza miarake, compatibilité. Johary njake ampela miarake, couple. Miara-belo, contemporain--> miarake miay. Miarak'anjo, garder les bœufs. Miarake alahelo, compatir. Miarake iaby, en chœur. Miarake miasa, coopérer à. Miarake miay, vivre en communauté. Miarake miay tsy mahay mifañarake, vivre comme chien et chat. Nangalake boky ie ka la nandeha niarake ami^e. Il a pris un livre et est parti avec. Ndao tsika moa hiarake. Allons ensemble. Safe misy vare iaby moa ho kinalo^ay tamy io, miarak'ami^i kafe. Parmi nos achats à faire, on a besoin de riz et de café. Fa tsy miarake koa roze roe. Eux deux ne se fréquentent plus. Tsy mahay miarake ty maike njake ty mazava. Ombre et lumière sont antagonistes. Hiarake hanao defile iaby maramila reo ami^i kamisy. Jeudi, tous les soldats se réuniront pour la revue. La avy tokoa ty lahy miarake ami^i ty longo^e. Le garçon arrive, accompagné de sa famille. Tsy zatse ahy ty mipetsake miarake ami^i sefo o. Je ne puis m'habituer à ce chef.

MIFAMPAÑARAKE MIFAMPAÑARAKARAKE v.a.s. Faire se mettre d'accord, faire se suivre.

MIFAÑARAKE
MIFAÑARAHA MIFAÑARAKARAKE MIFAÑARAKARAHA v.a.s. Cadrer avec, convenir, correspondre, être du même avis, négocier, s'adapter, s'associer, s'entendre, se mettre d'accord, se réconcilier. Habe mifañarake, grandeurs proportionnelles. Mifañara-kevitse, être d'accord--> mifañara-tsay. Mifañarakarake mahity, conséquent. Tatitse roe mifañarake, deux rapports concordants. Tsy mifañarake, contraire. Mifañarake ami^i ty lazaina ty matoanteny vazaha. Le verbe français s'accorde avec le sujet. Nifañarake ty pitory. Les plaignants se sont arrangés. Tsy mifañarake ty vola^ao. Vous vous contredisez. Mampilongo anareo tsy mifañarake io aho. Je vous réconcilie, vous qui ne vous entendez pas. Fa mifañarake soa zao zahay. Nos relations se sont bien arrangées. Lafa mifañarake tsika le hameako jala hafa^i ty jala zato oñe iha. Si nous tombons d'accord, je te donnerai de l'argent en plus des cinq cents francs prévus. Mifañarake hevetse ami^ao aho. Je suis du même avis que vous.

MIHAMIARAKE MIHAMIARAKARAKE v.a.s. Devenir ami, d'accord.

PAÑARAKE PAÑARAKARAKE s. Accompagnateur, suivant. Pañara-maso, contrôleur. Ty porezida ro mandily fa ty vahoake pañarake. C'est le chef qui dirige alors que le peuple suit derrière.

PIARAKE PIARAKARAKE s. Celui qui garde, suit. Piarak'anjo aonje, berger. Piarak'anjo soavaly, gardien de chevaux.

PIFAÑARAKE PIFAÑARAKARAKE s. Ceux qui sont d'accord, qui se suivent.

TAFARAKE TAFARAKARAKE p.i. Qui va ensemble. Tafarake ami^ay roze iaby. Ils sont tous avec nous. Tafarake tan-dala eñe zahay roe lahe. Nous avons tous les deux fait route ensemble.

VOAARAKE VOAARAKARAKE p. Imité, mis d'accord, observé, réclamé, suivi. Voaarake avao ze natao^e. On a seulement suivi ce qu'il a fait.

ARAKE2
ARAKARAKE
prép. Comme, conformément à, selon, suivant--> asa, ho, laha, nefa, noho, ohatse, omba. Arake ty beko, conformément aux instructions. Arake ty ifañaraha, conventionnellement--> arake ty ifañenkea. Arake zay, ainsi que, en conséquence--> no. Isafaña arakarake ty fomba fatao sañ'anjo, parler conformément aux règles d'usage quotidiennes. Tsy arake toko^e ho ie, anormal--> hafa, mañ'an'ila^e, tsy mañarake lalana. Añate^i tao oñe mifandimbelimbe ty tsioke sambe karaza^i arakarake ty fotoa. Durant l'année, le vent varie suivant les époques. Laha arake ty heveko, raha mora avao zao. Selon moi, la chose est facile. Mbo mararerare iha zao laha arake ty fañentea anao. Tel que je te vois, tu es encore un peu malade

ARE1
AREARE
s. Aplomb, correction, dressage, équilibre, rangement, rectification, rétablissement--> deresazy, folake, hity, lahatse, lilo, marina, tampy.

AARE AARENO AARIARE =AAREARE AAREARENO v.i. A redresser, à relever, à remettre d'aplomb.
AMPAÑARENE AMPAÑARENO AMPAÑAREÑARENE AMPAÑAREÑARENO v.p. Qu'on fait corriger, ranger, qu'on met d'aplomb.
AÑARENA
AÑARENO AÑARIÑARENA AÑARIÑARENO v.c. (tr.
MAÑ~). Somare nieñe akoho io mila hañarem-bata. Le poulet s'arrêta, paraissant chercher un équilibre. Ino va ty dika^e añarena ty fate hianke ami^i ty rinjy o? Pourquoi place-t-on la dépouille contre le mur?
ARENE
ARENO ARENIRENE ARENORENO v.p. Qu'on corrige, déplace, range, rectifie, redresse, refait, relève. Azo arene, analysable--> azo kiane, azo tsara. Ambohe ao amy izao la arenontsika soa ami^e, ho aho. Derrière le passage, là, installons-la bien, dis-je. Aza fady, mba areno ty fehiñ'enta^ao toy fa maleme mare. S'il vous plaît, refaites votre lien car il est trop lâche. La narene^ay ty lay, tinarike ladirisy nikatoke añ'abo eñe soa. Et nous dressons la voile jusqu'en haut, on tire la corde pour la faire monter. Areño minjy ami^i ty nikomandiako aze folera reo. Disposez ces fleurs comme je vous l'ai ordonné. Le saken-joze avao narenen-joze. Elles ont seulement bien rangé leurs sacs. Hareniko ami^i ty maha-mete aze zao. Je réglerai cette somme comme il faut.

FAHAMARINA FAHAMARIMARINA s. Authenticité, justice.
FAMPAÑARENA FAMPAÑAREÑARENA s. Manière de faire déplacer, rectifier, réparer.

FAÑAMARINA FAÑAMARIMARINA s. Affirmation, authentification, certification, contrôle, corroboration, vérification. Fañamarina fila haton-jaha, vérification--> fañamarina, fañentea ty fimariñan-jaha. Fañamarinam-pandoava, acquit. Fañamarinañ'asa, attestation d'emploi. Taratasy fañamarina, constat.

FAÑARE FAÑAREÑARE s. Balancier de la pirogue. Tampeno fañare io. Fais le contrepoids sur le balancier. Ty fañare ro tsy maharenjike ty laka. C'est le balancier qui empêche la pirogue de couler.
FAÑARENA FAÑAREÑARENA s. Critique, la façon de mettre d'aplomb, d'arranger, l'instrument, le lieu. Fañarenan-tsaño, aménagement d'une chambre, arrangement d'une maison.
FIMARINA FIMARIMARINA s. Droit, justice, vérité--> to. Fañentea ty fimariñan-jaha, certification, contrôle, vérification. Fañontanea ty fimariñan-jaha, enquête--> fimarinan-jaha. Marikarike ami^i ty fimarina, mettre en doute. Mitaky ty fimarina ami^i ty ramose ty pianatse. Les élèves réclament la vérité au maître.
IARENA
IARENO IAREÑARENA =IAREKARENA IAREÑORENO v.c. (tr. MI~). A! Injoy, ho aho, mete niarenan-joze. Ah! Peut-être ont-ils rectifié leur trajet, dis-je. Misy malalake ty eo iarena^ao laka toy. Tu as de la place ici pour manœuvrer la pirogue.
IFAÑARENA IFAÑARIÑARENA v.c. (tr.
MIFAÑ~).
IMARINA IMARINO IMARIMARINA IMARIMARINO v.c. (tr. MI~). Fito ty imarina^i ty tao^i Tibary. L'âge effectif de Tibary est sept ans.

MAHAARE MAHAAREARE v.a.s. Pouvoir mettre d'aplomb, remettre sur son séant, se relever.

MAHAMARINA MAHAMARIMARINA v.a.s. Pouvoir corriger, justifier, prouver, rendre vrai.

MAMPAÑARE MAMPAÑARENA MAMPAÑAREÑARE MAMPAÑAREÑARENA v.a.s. Faire redresser, rectifier.

MAÑAMARINA MAÑAMARIMARINA v.a.s. Affirmer, attester, certifier, constater, corriger, corroborer, justifier, prouver, vérifier. Mañamarina aho fa marina zay. J'affirme que c'est vrai. Mañamarina zahay fa meloke ie. Nous attestons qu'il est coupable.

MAÑARE
MAÑARENA MAÑAREÑARE MAÑAREÑARENA v.a.s. Aménager, changer, corriger, critiquer, disposer, jeter, mettre debout, rectifier, redresser, refaire, se dresser. Mañare ty karavaton-teña, ajuster sa cravate. Mañarem-bolo, coiffer. Fa nañare añ'abo ao any ie. Il a alors réparé tout ce qui se trouvait en haut. Mañare dimba ami^i zay iha na la antalara^ao amy izay mañ'atoy. Tu changes en dimba ou bien tu baisses un peu la voile en la dirigeant vers ici. Pare avao ty Vezo hañare anao. Les Vezo sont toujours prêts à te corriger.

MARINA
MARIMARINA I.adj. 1.D'aplomb, de niveau, en équilibre. 2.Authentique, droit, juste, vrai. Ami^i efatse marina, à quatre heures du matin. Olo marina, homme droit. Pivale marina, vraiment marié. Zay marina, à coup sûr. La ami^i lera marina. C'est juste l'heure. Eka, marina zay, nahoda. D'accord, monsieur, c'est vrai. Ka marina laha malahelo aze zaho. Il est bien naturel que je le regrette. Tsy misy raha marina. Aucune chose n'est vraie. Ka marina laha malahelo aze zaho. Il est bien naturel que je le regrette. Marina ty ñ'anao. Vous avez raison--> to ty ñ'anao. II.adv. Effectivement, en vérité, vraiment. Ohatsino marina ty vili^i siky toy? Combien coûte effectivement ce tissu? Fa amy folo roe amby marina zao. Il est midi juste.
III.s. Justice, vérité--> to. Amy marina, en vérité. Laha ty marina, c'est-à-dire. Ty marina tsy mba mate. La justice ne meurt pas. La manosotse ami^i marina raha zao. C'est contrariant en vérité.

MIARE
MIARENA MIAREARE MIAREARENA v.a.s. Changer de direction, être d'aplomb, de niveau, sur son séant, rétablir ses affaires, se relever. Fa miare bak'afara koa nje^e tsioke iñe. Mais le vent change et vient de l'arrière. Lafa tsika voho mandofo, miare mañ'añ'abo soa any, ho aho, voli^i laka toy. Lorsqu'on va aborder, voile flottant dans le vent, dis-je, on dirigera vers le rivage l'arrière de la pirogue. Laha misy vato aloha eo la miare lala ty laka. Quand il y a un rocher devant, la pirogue dévie de son chemin.

MIFAMPIARE MIFAMPIAREARE v.a.s. Faire se corriger réciproquement.

MIFAÑARE MIFAÑARENA MIFAÑAREÑARE MIFAÑAREÑARENA v.a.s. Se corriger réciproquement.

MIHAMARINA MIHAMARIMARINA v.a.s. Devenir juste, vrai.

MIHAMIARE MIHAMIAREARE v.a.s. En cours de changement.
PAÑAMARINA PAÑAMARIMARINA s. Contrôleur.

PAÑARE PAÑAREÑARE s. Celui qui met d'aplomb habituellement, redresse, correcteur.

PIARE PIAREARE s. Celui qui a l'habitude de se corriger.

PIFAÑARE PIFAÑAREÑARE s. Ceux qui se corrigent réciproquement.

ARE2
s. Rate.

ARE3 =
ARY
AREARE =
ARIARY
s. Action d'abandonner, de perdre, de rejeter--> afake, ala, ambetsake, daboke, enga, foe, fonga, jebe, kinte.
AMPAÑARIE AMPAÑARIO AMPAÑARIÑARIE AMPAÑARIÑARIO v.p. Qu'on fait abandonner, perdre, rejeter.
AÑARIA
AÑARIO AÑARIÑARIA AÑARIÑARIO v.c. (tr.
MAÑ~). Nitolitolike zaho nila ze nañaria^areo ty daba feno fako. J'ai tourné la tête dans tous les sens pour chercher l'endroit où vous aviez jeté le bidon plein d'ordures. Añalia lavake be ty eto hañaria akata. On creuse ici un grand trou pour y jeter des ordures.
ARIE
ARIO ARIARIE
ARIARIO v.p. Qu'on abandonne, perd, rejette. Ze raty aria alavitse. On jette au loin ce qui est mauvais. Fa naria^e an-donak'ie. Il l'a rejeté du nombre de ses enfants. Prov. Nahita tsako beroke, la naria mahazatse. Trouver du maïs bien grillé et rejeter celui auquel on est habitué.
FAMPAÑARIA FAMPAÑARIÑARIA s. Manière de faire rejeter.

FAÑARIA FAÑARIÑARIA s. Abandon, lieu où on jette, l'instrument, rejet. Fañaria-lia, bien-être. Fañarian-jano, drainage. Fañariañ'akata ho ñ'an'i ty olo iaby, décharge publique. Lavake fañaria akata, fosse à ordures. Tañ'ila^i hazo o eo ty fañaria fako^i ty tana io. C'était à côté de cet arbre que les gens du village jetaient leurs ordures.

FARIA FARIARIA s. Ce qu'on rejette.
FIFAMPAÑARIA FIFAMPAÑARIÑARIA s. Manière de se rejeter mutuellement.
FIFAÑARIA FIFAÑARIÑARIA s. Manière de s'abandonner réciproquement, être égoïste l'un envers l'autre.
IFAMPAÑARIA IFAMPAÑARIÑARIA v.c. (tr.
MIFAMPAÑ~).
IFAÑARIA IFAÑARIÑARIA v.c. (tr.
MIFAÑ~).
MAMPAÑARY MAMPAÑARIA MAMPAÑARIÑARY MAMPAÑARIÑARIA v.a.s. Faire abandonner.

MAÑARY
MAÑARIA MAÑARIÑARY MAÑARIÑARIA v.a.s. Abandonner, enterrer, laisser choir, perdre, rejeter. Mañary boky, perdre un livre. Mañary fo, se perdre. Mañary rano, drainer. Mañary tsioke, dégonfler. Mañary ty ra amin-jenin-teña, abandonner ses parents. Mañirake an'i Boto zaho mba hañary ty fako. J'envoie Boto pour jeter les ordures. Ka mañary ty nama. Ne laissez pas choir les amis. Prov. Mañary valy be, mahamaro hao. Jeter dehors sa femme principale et avoir beaucoup de poux (Les maîtresses n'ont pas l'expérience de la femme principale).

MIFAÑARY MIFAÑARIA MIFAÑARIÑARY MIFAÑARIÑARIA v.a.s. Ne pas s'assister mutuellement, s'abandonner réciproquement. Tsy mifañary ty pilongo nje ami^i ty haratia nje ami^i ty fisinisinia. Les parents sont solidaires même dans le malheur ou les joies.
PAÑARY PAÑARIÑARY s. Celui a l'habitude d'abandonner, de perdre, personne qui assiste à l'enterrement (Car il jette la dépouille).
PIFAMPAÑARY PIFAMPAÑARIÑARY s. Celui qui pousse les autres à se rejeter.
PIFAÑARY PIFAÑARIÑARY s. Ceux qui se rejettent mutuellement.

AREO =AMI^
AREO,
ANAREO,
NAREO, Ñ'
ANAREO, TY AHI^
AREO, TY AN-JOHE, TY
ANAREO, TY Ñ'
ANAREO.
pr. poss. A vous, de vous, par vous, pour vous, vos, votre, vous--> Jala^areo, votre argent. Maso^areo, vos yeux--> mason-johe. Kalo^areo romo. Achetez du rhum. Liñiso, ho konteko tse ty totali^e ami^areo: 450 miampe 45. Attendez, je vais vous calculer ça: 450 plus 45. Manao akore koa ty ami^areo añe? Alors, comment ça va chez vous? Azo^areo va? Avez-vous compris? Afera^areo. C'est votre affaire. Laha nizaho nenke^areo va raha vinetsivetsiko ho natao o? Si vous étiez à ma place, est-ce que vous accepteriez ce projet?

ARETE
s. Maladie (v.
ARETSE)--> elo, rare, siloke. Arete bak'ami^i fihinana sira maro, albumine. Arete hy, carie dentaire, maladie dentaire--> sakinte. Arete loha, migraine--> elo. Arete manerake hasilofa, maladie fébrile. Arete raha mamono, maladie ou toutes choses qui tuent--> fahavalo. Areten-kolitse, maladie de peau. Arety feo, angine. Areti^i ty pandeha an-japolany, mal de l'air. Fifalozañ'arete, contagion. Fotorañ'arete, agent pathogène. Maminja arete, infecter--> mamalo arete. Tsy andairañ'arete, immunisé. Voloñ'arete, épidémie. Tsy mahatinjy arete aoly toy. Ce remède n'a pas été efficace. La nahi^e mitombo ty areteko. Je vais évidemment plus mal. Ty arete tsy maha-johary. Le fait d'être homme n'empêche pas d'être malade. Sarotse janga ty arete tenda noho ty arete hy. Les maux de gorge sont plus difficilement guérissables que les maux de dents. Ino ty raha mahaafake arete sarotso? Que faire quand on a mal au ventre?

ARETSE =
ARITSE ARITSARITSE =ARETSARETSE
s. Constance, endurance, patience, persévérance, support--> hafy, lefetse, leo, liñe, tante, zaka.
AMPIARETE AMPIARETO AMPIARETSARETE AMPIARETSARETO v.p. Qu'on fait supporter, rend patient.
AÑARETA AÑARETO AÑARITSARETA AÑARITSARETO v.c. (tr.
MAÑ~).
FAHARETA FAHARITSARETA s. Ancienneté, constance, patience, persévérance.
FAMPIARETA FAMPIARETSARETA s. Manière de rendre patient.
FAÑARETA FAÑARITSARETA s. Abandon, façon d'endurer, convalescence, patience. Fañaretam-pitaha, acharnement thérapeutique.
FIARETA FIARETSARETA s. Façon d'endurer, constance, patience.
IARETA IARETO IARETSARETA IARETSARETO v.c. (tr. MI~). Niareta^i maramila reo ty mosare. Les soldats ont enduré la faim. Nja manao akore ty hirifiri^e la iareta avao. Quelle que soit sa douleur, on la supporte toujours. Lako mare ty fijalea niaretako zay. Elles sont grandes les douleurs que j'ai endurées.
MAHARITSE MAHARITSARITSE v.a.s. Continuellement, durable, durer, être constant, longtemps, permanent, pouvoir endurer, patienter, rester. Tsy maharitse, temporaire. Tsy maharitse ela, ne pas faire long feu. Ka ampihira^areo maharitse olo reo. Ne fais pas chanter longtemps ces gens. Maharetse ty fanambalia lafa misy ty hatea. Le mariage dure longtemps si l'amour y règne. Mbo maharitse anjo roe zae noho hale raike. Cela durera deux jours encore et une nuit.
MAMPIARITSE MAMPIARETA MAMPIARITSARITSE MAMPIARETSARETA v.a.s. Faire patienter, faire supporter.

MAÑARITSE
MAÑARETA MAÑARIÑARITSE MAÑARIÑARETA v.a.s. Abandonner, céder à, convalescent, patienter, supporter.
MIARITSE
MIARETA MIARITSARITSE MIARITSARETA v.a.s. Endurer, patienter, supporter. Miaritse ami^i ze kele hanaña, se contenter du peu que l'on a. Miaritse ty mahere iaby, en voir de toutes les couleurs.
PIARITSE PIARITSARITSE s. Celui qui endure habituellement.

ARY
(v.
ARE)
ARIDOAZY (Or. fr.)
s. Ardoise.
ARIERA(Or. fr.)
s. Arrière--> afara, fory, lambosy, valike, voly.

ARIKE ARIKARIKE
s. Appréhension, inquiétude, soupçon--> ahe, rara, salasala, sara, tahotse.
FAÑAMARIHA FAÑAMARIMARIHA s. Soupçon.
FIMARIHA FIMARIKARIHA s. Inquiétude.
IMARIHA IMARIHO IMARIMARIHA IMARIMARIHO v.c. (tr. MI~). Tsy imarikariha, nul doute que. Imarikarihako ho rahabe iñe avao koahe mangalatsy etoa eo. Je soupçonne ce monsieur de voler ici.

MAHAMARIKE MAHAMARIKARIKE v.a.s. Donner de l'inquiétude, faire peur, soupçonner. Ka atao mahamarikarike. N'en doutez nullement. Ino avao raha mahamarikarike anao toy? Que soupçonnes-tu au juste?

MAMPARIKE MAMPARIHA MAMPARIKARIKE MAMPARIKARIHA v.a.s. Donner de l'inquiétude, faire soupçonner. Mamparikarike ty fiaiña henane toy. La vie me fait peur maintenant.
MARIHE
MARIHO MARIMARIHE MARIMARIHO v.a.s. Qu'on soupçonne.

MARIKE
MARIHA MARIKARIKE =MARIMARIKE MARIMARIHA v.a.s. Avoir de l'inquiétude, bizarre, craindre, étrange, qui dévie du vrai, s'inquiéter, soupçonneux, un peu différent. Marimarike anao zahay ka io isava^ay anao o. Nous avons peu confiance en toi, c'est pourquoi nous te fouillons. Marikarike ami^i ty fomba^i anako toy ty olo. Les gens ont peur du comportement de mes enfants. Prov. Kary finanjike, lambo marimarike. Chat sauvage à qui on tend un piège, le sanglier se méfie.

MIFAMPIMARIKE MIFAMPIMARIKARIKE v.a.s. Se démarquer, se différencier des autres. Fa mifampivola roze henane zao fa tsy mifampimarikarike koa. Mais, maintenant, ils se parlent l'un l'autre et ne font plus de différence entre eux.

MIMARIKE MIMARIHA MIMARIMARIKE MIMARIMARIHA v.a.s. S'inquiéter.

VOAMARIKE VOAMARIMARIKE p. Fatidique.
ARIME (Or. fr.)
adj. Arrimé, installé--> lahatse, lame, petsake. Zahay anjoany la fa no hanao arime ami^i toy ato. Aujourd'hui, nous allons nous installer ici.
ARIMOARA =
LALIMOARA LARIMOARA LAROMOARA (Or.fr.)
s. Armoire.
ARIMONIA =HARIMONY (Or. fr.)
s. Harmonium.

ARIÑOHO
s. Circonférence obtenue en entourant des deux bras un objet cylindrique. Ariñoho voho zehe raike, un ariñoho et un empan.

ARIRA
s. Conte--> talily, tampasiry.

ARIVO
adj. Mille. Antananarivo, Tananarive. Arivo kilomete mahere, plus de mille kilomètres. Arivo tao, mille ans. Benge vave roe arivo, deux mille chèvres. Lime arivo sam-bola, vingt-cinq mille francs par mois. Nañaboake dime arivo ie amy io. A ce moment, il a sorti vingt-cinq mille francs de sa poche.

AMPAÑARIVO adj. Richard, riche. Ta-hampañarivo ie. Il désire être riche. Mandilatse ahy ty hampañarivo^e. Il me surpasse en richesse.

AÑARIVO s. Chiffre des mille. Raha añarivo, mille choses.

MAHAPAÑARIVO v.a.s. Pouvoir rendre riche, rendre riche. La hai^ao va ty nahapañarivo aze? Savez-vous ce qui a pu l'enrichir?

MAMPAÑARIVO v.a.s. Enrichir.

PAÑARIVO s. Richard. Ty olo pañarivo ro panao aze. Ce sont les hommes riches qui en sont les auteurs. Fanaña^i ty anjo soa ro raha pañarivo aze. C'est parce qu'il a beaucoup de chance qu'il est riche. Prov. Ty firoroa ty injaza ami^i ty pañarivo. En dormant, on ressemble aux riches. Pañarivo mahetsy ka maty voho misy pilanja. Un avare riche: une fois mort, il n'a que deux porteurs.

ARO AROARO
s. Défense, interdiction, protection, tout ce qui sert à protéger--> eñe, foño, rara, taha, tahy, tampike. Arom-bolo, coupe-feu. Aron-tsioke, coupe-vent.

AARO AAROVO AAROARO AAROAROVO v.i. A défendre, à protéger. Aaro ty vatako ro añandesako hazo be toy. C'est pour qu'on me protège que j'apporte ce grand bâton.
AHAROVA AHAROAROVA v.c. (tr.
MAHA~).
AMPIAROVE AMPIAROVO AMPIAROAROVE AMPIAROAROVO v.p. Qu'on fait défendre, protéger.

AROVA AROVO AROAROVA AROVAROVO v.p. Qu'on protège. La bakeo, narova^i renilahy mañ'añara Jery zay. Alors, à la suite de cela, notre beau-frère qui s'appelle Jery l'a protégée.

FAARO FAAROARO s. Manière de défendre, de protéger.
FAMPIAROVA FAMPIAROAROVA s. Manière de faire protéger.
FAÑAROVA FAÑAROAROVA s. Défense, protection.

FIARO FIAROARO s. Amulette, carapace, défense, dispositif de sécurité, immunité acquise, protection, traitement préventif, vaccin.
FIAROVA FIAROAROVA s. Façon de protéger, moyen de défense, protection. Fiarovam-bata, autodéfense.
FIFAMPIAROVA FIFAMPIAROAROVA s. Façon de se défendre mutuellement.
IAROVA IAROVO IAROAROVA IAROAROVO v.c. (tr. MI~). Ino iarova^ao olo adala io? Pourquoi protèges-tu ce fou? Asio vala eto hiarovañ'an'i vole reo. Mettez ici une barrière pour protéger ces plantations.
IFAMPIAROVA IFAMPIAROAROVA v.c. (tr.
MIFAMPI~).

MAHARO MAHAROAARO v.a.s. Pouvoir défendre, protéger.

MAMPIARO MAMPIAROVA MAMPIAROARO MAMPIAROAROVA v.a.s. Faire défendre.

MAÑARO MAÑAROVA MAÑAROARO MAÑAROAROVA v.a.s. Défendre, protéger. Mañaro vata, se défendre. Pare hañaro-vata sañ'anjo, être toujours sur la défensive. Mañaro ty loha^e ami^i siky ie. Il protège sa tête avec un linge.

MIARO
MIAROVA MIAROARO MIAROAROVA v.a.s. Abriter, défendre, interdire, protéger, soutenir. Miaro ty ho an-karo, sauver la face. Niaro ahe ie tami^i fialiako ty aiko. Il m'a soutenu dans mon procès. Njañahare ty miaro ahy. Dieu me protège--> Njañahare ro miaro ahy.

MIFAMPIARO MIFAMPIAROVA MIFAMPIAROARO MIFAMPIAROAROVA v.a.s. Faire défendre, protéger mutuellement.

PAÑARO PAÑAROARO s. Défenseur, protecteur. Ty temoa^i ty pañaro, les témoins de la défense.

PIARO PIAROARO s. Protecteur.

PIFAMPIARO PIFAMPIAROARO s. Ceux qui se protègent mutuellement.

VOAARO VOAAROARO p. Abrité, défendu, protégé.

AROA AROAROA
loc. Là-bas (Invisible). Areno mbañ'ivo aroa fitoera^ao toy laha ta-hahita iha. Déplace-toi vers le centre si tu veux voir. Zahay amy io fa hiboake an'i riake io aroa. A ce moment, on est prêt pour gagner la haute mer. Tafavoake zahay aroa. Nous avons réussi à passer.

MAÑ'
AROA
MAÑ'AROAROA v.a.s. Aller là-bas.

MBAROA MBAROAROA loc. Par là.

AROFY
s. Bouis (Burséracées, Commiphora). Fira io ka azo atao lahatse. On le coupe et on peut en faire des planches.

AROY AROIROY
loc. Là, là-bas (Invisible). Aty aroy, çà et là.

MAÑ'
AROY
MAÑ'AROIROY v.a.s. Aller là-bas, conduire à. Nañ'aroy ie. Il est allé là-bas. Mañ'aroy ty lala. Le chemin conduit là-bas. Prov. Mañ'aroy mañ'aroy ka arete hamono. S'aggraver comme les maladies qui font mourir.

MBAROY MBAROIROY loc. Par là.
AROZOARA
(Or. fr.) s. Arrosoir--> tonjake.

ASA1 =
ASE =SE
s. D'après, dit, parole de, selon--> arake, hoe, laha, tahake. Ndao, ho asan-joze. D'accord, dirent-ils. Vita sakafo, lehe, asa^e. Le repas est prêt, mon ami, dit-elle. Tsika, lehe, handeha am-baibo, asa^i valilahiko reo. Nous irons aux champs, mon ami, disent mes beaux-frères.

ASA2
s. Action, besogne, culture, exercice, travail--> kiba, kize, raha, zatse. Anjara asa, fonction. Añ'asa, en activité. Asa atao an-tsaño, travaux à domicile Asa mahere, corvée--> asa forose. Asa soa, chef-d'œuvre--> asa vaño. Asañ'olombelo, artificiel. Fandaminañ'asa, organisation. Fañamorañ'asa, simplification du travail. Fiharoañ'asa, collaboration. Fizara asa, division du travail, répartition des tâches. Fotoa maha-añ'asa, vie active. Jala ho ñan'i ty tsy añ'asa nanao fañenkea, assurance chômage. Lalañ'asa fiveloma, cursus. Lañake^i ty asa, fatigué à cause du travail. Mamita asa toko^e hatao^e, faire son devoir. Manao asa kibaroa, faire un petit travail, prendre des initiatives. Olo mateñ'asa, homme surmené. Piharo asa, collaborateur, collègue--> nama. Ty pamaraky tsy añ'asa, les jeunes chômeurs. Tsy fisiañ'asa, chômage. Vahoake añ'asa, population active. Vita asa, réparé. Iha ro toko^e ho tanjife an'i asa toy. Ce travail est juste pour vous. Le vata^e mimane asa tokoa ie. Il est assurément très appliqué. Maro mare ty asako. J'ai beaucoup d'occupations. Soa asa tafonjo toy. Ce canon a été bien fondu. Raty asa valañy toy. Cette marmite a été mal faite. Malaondao ty asa^ay io. Notre affaire traîne. Maro asa atao va ie? Est-il très occupé? Sanda anao asa toy. Cet emploi vous convient.

AMPIASA AMPIASAO AMPIASAASA AMPIASAASAO v.p. Qu'on utilise. Ampiasa anaova kofafa, utilisé pour faire des balais. Nangalake an'i seze nampiasa^e iñe ie. Il est allé chercher la chaise qu'il avait donnée à rafistoler. Ze bevata matanjake ampiasa, hanaova zaham-pamaky. Ce qui est plus gros et plus fort sert à faire des manches de hache. Tsy misy aoly ampiasa aze io. Ce n'est pas un médicament à utiliser.

ASA ASAO ASAASA ASAASAO v.p. Qu'on bâtit, fait. Tsaño bevata nasa^e io. Il a bâti une grande maison. Tsy nasa^ao soa lafonete toy. Vous n'avez pas fait bien cette fenêtre. Ino asa^ao o? Que fabriques-tu?

FAMPIASA FAMPIASAASA s. Fabrication, manière de faire travailler, mode d'emploi, utilisation. Sahala ami^i podire koa ty fampiasa aze. On l'utilise comme poudre. Ty fampiasa safa maro bak'ami^i fototse raike ro mahasarotse ty safa gasy. L'emploi des nombreux mots dérivés d'une racine rend complexe la langue malgache.

FASA FASAFASA =FASASA FASAASA s. Elément réparable.

FIASA FIASASA =FIASAASA s. Arrangement, ce qui est nécessaire, constitution, construction, contexture, matériel, métier, outil, préparation, réparation. Fiasa aoly, fabrication des produits pharmaceutiques. Fiasa rano mañitse, parfumerie. Fiasan-tsolike, huilerie. Tsaño fiasa, atelier de confection. Tsaño fiasa boky, imprimerie--> tsaño fanaovam-boky. Tsy fiasa te^i ty arete, congé de maladie. Ajario soa fiasako reo. Garde bien mes outils. Ambarao ahe ze nañisia^ao ty fiasako iaby. Révèle-moi la place où tu as déposé tout mon matériel. Anjo tsy fiasa anjoany. C'est un jour de chômage aujourd'hui. Antsorondaka ro fiasa ty laka. C'est avec le ciseau à pirogue qu'on façonne la pirogue. Am-piasa^e ao zay. Il est dans son bureau en ce moment. Ie ty mikarakara fiasa an'i tsaño io. C'est lui qui surveille la construction de la maison. Najano ty fiasa lala. Les travaux pour les routes ont été arrêtés.
IASA
IASAO IASASA =IASAASA IASAASAO v.c. (tr. MI~). Eto ty hiasako tsaño. C'est ici que je vais bâtir une maison. Nareo miisa fa tsy asa ro atao^areo iasa^areo. Vous jouez, mais vous ne faites pas le travail. Hiasako kiraro angozy toy. Je vais faire des souliers avec ce cuir. La hitako mateteke ie tao ami^i ty tsaño iasako. Je l'ai vu souvent dans la maison où je travaille. Nomaly ty niasako teto. J'ai travaillé hier. Nombia ty niasa^ao? Quand avez-vous travaillé? Azo iasa avao va somano^ao o? Votre scie est-elle disponible?

MAHASA =
MAHAASA MAHASAASA v.a.s. Pouvoir travailler. Mahasa tane soa hoza^ao toy. Tes muscles peuvent bien travailler la terre.

MAMPIASA
MAMPIASA MAMPIASAASA MAMPIASAASA v.a.s. Bâtir, consommer, construire, exercer, fabriquer, faire cultiver, faire travailler, implanter, manipuler, servir. Mampiasa lasikaly, s'aider d'une échelle. Ty ankamaroa^i ty olo la mbo mampiasa kata. La plupart des gens utilisent encore du bois mort.

MIASA
MIASA MIASASA =MIASAASA MIASAASA v.a.s. Aménager, fabriquer, faire, s'occuper de, travailler. Boky fa miasa, livre d'occasion. Jala miasa, capital. Miasa akanjo, confectionner un habit. Miasa aloke, abriter. Miasa hane, confectionner un plat. Miasa jala, fabriquer de la monnaie. Miasa loha, être distrait, tracassé. Miasa lolo, exhumer du tombeau. Miasa mandeha, avancer. Miasa mañafara, partir en arrière. Miasa mare, activement. Miasa raike, travailler seul. Miasa sambo, construire des navires. Miasa tane, bêcher. Ty safa fotora raiky ami^i ze miasa matetike, les mots les plus utilisés de la même racine. Botsy iñe niasa nañ'anjefa koa. Et le boutre se dirigeait toujours vers l'ouest. Miasa am-batako zaho. Je travaille pour mon propre compte. Miasa lera firy iha? Tu travailles combien d'heures? Ty lohako miasa mare. Mon esprit est fort hésitant. Miasa mandodoke lehe ie amy io. ça commence à être noir par là. Miasaasa ino va iha? Qu'est-ce que tu fabriques?

MIHAMIASA MIHAMIASAASA v.a.s. Devenir actif.

PAMPIASA PAMPIASAASA s. Celui qui sert, chef, patron.

PIASA PIASAASA s. Acteur, actif, bonne, cultivateur, employé, fonctionnaire, ouvrier, travailleur, servante. Piasa an-tsaño, domestique. Piasa ravake, bijoutier. Piasa tsaño, architecte. Piasa^i banky, employé de banque. Piasam-panjakana irahe ho an-tane hafa, ambassadeur. Piasasa, bricoleur. Añaramao piasa tanembare^ao io. Prenez des travailleurs à gages pour bêcher votre rizière. Piasa-taña ty panao kiraro. Un cordonnier est un artisan.

VOAASA VOAASAASA p. Construit, fait, travaillé. Voaasan-Jañahare, créature. Voaasa iaby ze nampanaove^e. Tout ce qu'il a donné à faire a été fait.

ASARA
s., temp. Eté, saison des pluies de novembre à mars--> litsake. Le mbo tsy asara fa asotsy mena. Ce n'est pas encore l'été, mais vraiment l'hiver. Lafa asara, mijinja vare iaby ty pambole. En été, tous les cultivateurs moissonnent le riz.

ASENJE
(v.
ANTSENJE).

ASIDY (Or. fr.)
s. Acide--> diro.

ASIMA (Or. fr.)
s. Asthme--> sefo, sohike. Voa^i asima, asthmatique.

ASIMBOLA
s. Apporte la richesse (Terme de sikily).
ASIPIRINY (Or. fr.)
s. Aspirine.
ASIRANSY (Or. fr.)
s. Assurance--> antoke, toky. Asiransy miaro ami^i ty tsaño may, assurance incendie. Aloha^i ty handeha hanao voakansy, manaova asiransy miaro ami^i ty halatse iha. Avant de partir en vacances, assure-toi contre le vol. Laha tsy anaovako asiransy tônabiliko io, hana fahasahiraña zaho. Si je n'assure pas ma voiture, je vais avoir des ennuis.
<