Entrée Les Femmes de Ménage
Partie du discours nom propre (titre de livre ou pièce)
Sous-titre Enquête à Anosibe-Ambohibarikely, Antananarivo
Auteur Fenoavosoalalao Olivia
Éditions 2010. Foi et Justice. Largeur: 4cm. Hauteur: 8.5cm. Pages: 156.
Extraits 
page 64
Culturellement parlant, un enfant malgache du sexe masculin est plus désiré et, dès sa naissance, mieux considéré que celui du sexe opposé. Les proverbes malgaches qui décrivent cette réaction vis-à-vis du sexe sont multiples. Je n'en retiendrai ici que celui-ci: "naniry zaza ka tera-dahy" [proverbe qui dit la satisfaction de ceux qui cherchent et qui trouvent]
page 66
L'instrumentalisation des femmes, c'est-à-dire leur utilisation comme instruments, va de pair avec le dicton malagasy qui considère les femmes comme des "meubles fragiles" (fanaka malemy). Ce qui revient à dire que les femmes de ménage sont considérées comme des objets à manipuler, à utiliser, voire même à satisfaire certains besoins.
page 60
Le canal Andriantany, qui borde ce Fokontany, n'apporte rien de bénéfique à sa population. Sa couleur verdâtre est celle des déchets matériels et fécaux qu'on y jette. En sortant de chez elles à 6 heures du matin, les femmes respirent les mauvaises odeurs dégagées du canal, ce qui aggrave les conditions d'hygiène et l'état des santés.
page 145
Pour que règne la sécurité dans le Fokotany, la commission de sécurité est tenue d'appliquer le vonodina à ceux qui:
-- sont saouls en public et dérangent les autres,
-- disent des paroles inconvenantes en public,
--détériorent le bien commun de la communauté,
-- font du tapage nocturne,
-- n'assument pas leur responsabilité pour le bon fonctionnement du Fokontany.
Tableaux et planches Tous les titres

Mis à jour le 2020/04/19