venerdi   
zomà
venerdi [texte complet dans Profita 1969]