Index

Proverbes : mavomavo

Proverbe Ambarivatry an-tani-mena : mavomavo ihany, fa tian’ ny landy. [Cousins 1871]
Ambarivatry an-tani-mena : raha tsy tianao aho, tian’ ny landy. [Cousins 1871 #120]
Amberivatry an-tanimena : mavomavo ihany, fa tian-dandy. [Veyrières 1913 #1258]
Amberivatry an-tanimena : mavomavo ihany, fa tian' ny landy. [Veyrières 1913 #1258]
Amberivatry an-tanimena, na tsy tianao aza tian' ny landy. [Rinara 1974 #153]
Amberivatry an-tanimena : raha tsy tianao, tian' ny landy. [Veyrières 1913 #1259, Houlder 1895]
Traduction française Ambrevade qui pousse en terre rouge : il n' a pas bel extérieur, mais les vers à soie l' aiment et en font leur nourriture. [Veyrières 1913 #1258]
Je suis comme l'ambrevade qui pousse en terre rouge : si vous ne m' aimez pas, les vers à soie m' aiment. [Veyrières 1913 #1259]
L' amitié est comme la soie: elle sert à envelopper les morts, à habiller les vivants, et quand un fil est trop mince, le doigt le suit. En filant, pour l' épaissir; il faut fortifier l' amitié. De l' ambrevade sur un sol rouge: quand même vous n' en voulez pas, le ver à soie s' en contente. [Houlder 1895]
Interprétation française L' ambrevade est un petit arbuste dont on mange les grains dans certaines parties de Madagascar; on le cultive aussi pour ses feuilles qui servent à la nourriture du ver à soie. [Houlder 1895]
Les personnes d' un extérieur moins agréable peuvent trouver à se marier si elles ont des qualités. [Veyrières 1913 #1259]
Se disait des personnes laides qui trouvaient à se marier à cause de leurs autres qualités. [Veyrières 1913 #1258]

Proverbe Aza ny tarehy mavomavo no izahana, fa ny havany any Dilambato. [Cousins 1871 #701]
Ny tarehiko mavomavo angaha no izahanao, fa tsy ny havana avy any Dilambato. [Veyrières 1913]
Ny tarehiko ratsy angaha no izahanao, fa tsy ny havana avy any Dilambato. [Veyrières 1913]
Traduction française Vous ne regardez probablement que ma vilaine figure et vous ne voyez pas le parent qui vient de Dilambato. [Veyrières 1913 #1226]
Interprétation française Allusion à la légende d'une personne laide qui comptait sur ses parents pour se marier. [Veyrières 1913 #1226]

Proverbe Mpisakaiza mifanolo-bodirindrina, ka izay mavomavo no mitsiriritra. [Rinara 1974]

Index