Entrée Ambohimanga (any, vohitra, manga)
Partie du discours   nom propre (toponyme) [liste]
Vocabulaire  
Toponymie   vohitra, manga
Illustrations  

Entrée Ambohimanga (any, vohitra, manga)
Partie du discours   nom propre (toponyme) [liste]
Traduction française   Grand village à 20 km. au nord de Tananarive, célèbre pour avoir été, depuis Andrianampoinimerina, la ville sacrée des rois de l'Imerina. Ambohimanga est entrée dans l'histoire à partir d'Andrianatsimitoviaminandriana, l'un des quatre fils d'Andriamasinavalona à qui échut la seigneurie d'Ambohimanga. C'était un roi estimé de son peuple, mais son fils et successeur le surpassait encore en sagesse: Andriambelomasina. Le fils aîné de ce dernier, Andrianjafy (1770) n'hérita pas des qualités de son père: après dix-sept ans d'un règne despotique, il fut déposé par les loholona (les notables) d'Ambohimanga qui nommèrent roi à sa place son neveu (fils de la fille aînée d'Andriambelomasina) Imboasalama, connu plus tard sous le nom d'Andrianampoinimerina. Depuis ce grand monarque, Ambohimanga devint le centre, le soleil de l'Imerina, vers lequel convergent tous les regards, et, lorsque Andrianampoinimerina la quitta pour Tananarive (1794), elle resta la ville sainte où n'entrent point les étrangers, où sont enterrées les dépouilles des souverains décédés, où l'on va prendre un peu de terre que l'on mêle à l'eau pour les grandes cérémonies des serments publics (misotro vokaka). -- Le village d'Ambohimanga est bâti sur une colline boisée; au sommet, se dresse le magnifique Rova, entouré d'un rempart peint, à ce que rapporte la tradition, d'un enduit fait de blanc d'oeufs. On se montre encore à Ambohimanga bien des endroits dont le nom se rattache au souvenir vivace de ce vieux temps, tels que le Fidasiana, la place publique ou kianja du village; le Fahimasina, le parc à boeufs royal; Ambatondratendro, endroit sacré où le devin Ratendro offrait ses sacrifices. -- Ambohimanga est le chef-lieu de la caste hova dite Tsimahafotsy; dans l'ancienne division de l'Imerina, elle était l'une des trois grandes villes du territoire dit Avaradrano (les deux autres étaient Ilafy et Ambohidrabiby). [Rajemisa 1966]
Exemples   Raha ho any Ambohimanga hianao
dia hohafarako kely Andriamatoa
itondray manga telo anie aho
hamoizako anao telo taona
[Fox: Hainteny, numéro 130]
Ny anaran-trano aty Ambohimanga, Manjakamiadana [Callet: Tantara]
Vocabulaire  
Mots composés, titres, noms  
Citations  
Analogie   Les douze collines sacrées
Toponymie   vohitra, manga
Illustrations  

Mis à jour le 2016/03/04