Index

Proverbes : manam-pahefana

Proverbe Ny fanambadian' andevo tsy manam-pahefana toy ny hefakefak' omby. [Houlder 1895 #1585, Veyrières 1913 #1218]
Traduction française Le mariage des esclaves n' a pas plus de force que le sabot du boeuf, où les deux doigts sont soudés mais peuvent se séparer. [Veyrières 1913]
Un mariage d' esclaves n' a pas plus de force qu' un sabot de bœuf. [Houlder 1895]
Interprétation française Dans le pied du bœuf, les deux doigts sont soudés, mais se séparent; de même deux esclaves mariés et appartenant à deux personnes différentes, peuvent être séparés par la vente de l'un ou de l'autre. [Houlder 1895]
Les esclaves mariés, appartenant à des maîtres différents, pouvaient être séparés au hasard de la vente. [Veyrières 1913 #1218]

Index