Entrée bao
Partie du discours   nom
Définition malgache   Tahon-drofia izay matetika ampiasaina hitondrana entana an-tsoroka, izany hoe hilanjana azy [Rajemisa 1985]
Définition anglaise   the leaf-stalk of the rofia palm; it is much used for poles for carrying burdens, and in the manufacture of ladders and palanquins, hence a palanquin is very frequently called bao, and all poles for carrying burdens are so designated. [Comp. Greek baiis, a palm-branch, derived from the Coptic bai.] [Richardson 1885]
   a pole for carrying burdens across the shoulder. [Hallanger 1973]
Définition française   [Taisaka] bois ou bambou servant à porter les colis, branches du filanzane [Deschamps 1936]
   bâton, bambou, ou branche qui sert à porter un fardeau [Hallanger 1974]
Définition française   [Merina, Sihanaka, Bezanozano, Betsimisaraka] Nom donné au pétiole et au rachis des grandes feuilles de <:lnk w=>"rafia, Raphia ruffia (Jacq.) Mart. (Arecaceae) quand ils sont secs, et par extension à d'autres matières : bambous de fort diamètre, bois ronds à la fois légers et résistants pouvant être utilisés au transport des bagages. Lorsque la charge est légère, on l'attache aux deux extrémités et un seul homme porte le bao sur l'épaule ; lorsqu'elle est lourde, on l'attache au milieu et deux hommes portent le bao, chacun à une extrémité. De ce nom vient mbao : porteur ; et tanambao (de tanana : village) autrefois village rustique ou campement des porteurs. Aujourd'hui faubourgs populeux des grandes villes , devenu plus ou moins synonyme de « bidonville ». Dans certaines régions le pétiole de rafia, utilisé aux mêmes usages, s'appelle riba. [Boiteau: Végétaux]
Vocabulaire  
Nom scientifique   Raphia ruffia
Mots composés, titres, noms  

Entrée bao
Partie du discours   nom
Définition malgache   [Taisaka] zazavavy [Rakotosaona 1972]
Définition française   [Taisaka] fille; appellation des filles encore jeunes: Baorano, Baolava [Deschamps 1936]
Synonymes   bo ~ baorano

Mis à jour le 2017/12/08