Proverbes : akofa

Proverbe111 Akofa , ka tsy menatra izay hiankandrefana. [Cousins 1871 #42]
Akofa ka tsy menatra miankandrefana. [Veyrières 1913 #2986]
Akofa ka tsy menatra ny hiankandrefana. [Rinara 1974]
Akofam-bary tsy menatra izay hiankandrefana. [Houlder 1895 #122, Veyrières 1913 #3536]
Tahaka ny akofa ka tsy menatra izay hiankandrefana. [Rinara 1974]
Traduction française Cosse de riz coulé n' a pas honte de s' en aller à l' ouest, emportée par le vent de l' est, lorsqu' on vanne le riz au vent. [Veyrières 1913 #3536]
Cosse de riz vide n' a pas honte de s' en aller à l' ouest. [Veyrières 1913 #2986]
Ils sont comme de la balle de riz, et n' ont pas honte de s' en aller vers l' ouest. [Houlder 1895]
Interprétation française Le bon grain tombe à terre, et ce qui n' est que cosse s'envole : ainsi dans un discours les auditeurs gardent les paroles qui leur conviennent et laissent passer les autres ; les applications de ce proverbe étaient nombreuses, il se disait notamment des gens sans honte. [Veyrières 1913 #3536]
Quand on vanne le riz au vent le grain tombe par terre, mais la cosse vide, emportée par le vent de l' est s' en va vers l'ouest ; se disait des gens qui n' ont plus de honte et sont sans aucune retenue. [Veyrières 1913 #2986]
Se dit des gens qui suivent leur mauvais penchant. [Houlder 1895]

Proverbe112 Akofan' olona . [Veyrières 1913 #2479]
Traduction française Les gens de rien sont comme les grains de riz vides et qui n' ont que l'écorce. [Veyrières 1913 #2479]

Proverbe3321 Mahita loza aho, ry ikahy sy ineny , hoy ny akofa , fa ny hiako ihany no nanarian' ny olona ahy. [Veyrières 1913 #1571]
Mahita loza aho, ry ikaky sy ineny , hoy ny akofa , fa ny hiako ihany no nanarian’ ny olona ahy. [Cousins 1871]
Mahita loza, ry ikaky sy ineny , hoy ny akofa , fa ny hiako ihany no anarian' ny olona ahy! [Houlder 1895 #2203]
Mahita loza ry Ikaky sy Ineny , hoy ny akofa , fa ny hiako ihany no nanarian' ny olona ahy. [Rinara 1974 #1886]
Traduction française Je suis dans la détresse, ô mon père et ma mère, dit la balle (du grain), car ce n' est qu' à cause de ma maigreur qu' on me rejette (au lieu d' avoir pitié de moi)! [Houlder 1895]
Le malheur m' accable, ô mon père et ma mère, dit le grain de riz coulé, car si les hommes m' ont rejeté, c' est à cause de ma maigreur. [Veyrières 1913 #1571]
Interprétation française Plaintes de jeune personne qui ne trouve pas à se marier. [Veyrières 1913 #1571]

Index