Index

Proverbes : mafaitse

Proverbe Anatin' ny mangidy, ny mamy. [Abinal 1888 #452, Veyrières 1913 #3653]
Ao anatin’ ny mangidy ny mamy. [Cousins 1871 #266, Nicol 1935 #361]
Ao anatin' ny mangidy no misy ny mamy. [Rajemisa 1985]
Añatiñe ty mafaitse ro misy ty mamy. [Poirot & Santio: Vezo]
Mangidy am-boalohany fa mamy am-parany. [Abinal 1888 #452]
Interprétation malgache Ny fisahiranana sy ny asa mafy matetika no ahitam-bokatsoa mahafinaritra. [Rajemisa 1985]
Traduction française Au sein de l’amertume, la douceur. [Nicol 1935 #361]
C' est dans l'amertume qu' on trouve la douceur. [Veyrières 1913 #3653]
Il y a de l'amertume tout d'abord, mais la douceur vient après. [Abinal 1888 #452]
Il y a parfois du doux dans ce qui est amer. [Abinal 1888 #452]
Le doux se trouve dans l'amer. [Poirot & Santio: Vezo]
Interprétation française Car le travail et la peine sont récompensés. [Veyrières 1913 #3653]
Un travail opiniâtre est récompensé, la souffrance bien endurée est une source de joie. [Abinal 1888 #452]

Proverbe Mba ataovy toy ny voankazo an' ala ny anatra omen' ny olona ny tena, ka ny mangidy aloa ary ny mamy atelina. [Veyrières 1913 #6512]
Voankazo an' ala, ka ny mamy atelina ary ny mangidy aloa. [Veyrières 1913 #6533]
Voankazo an' ala, ka ny mangidy aloa, ny mamy atelina. [Rinara 1974 #4993]
Voankazo an' ala : ny mangidy aloa, ny mamy atelina. [Cousins 1871 #3706, Nicol 1935 #335]
Voankazo añ' ala ka ty mame atele, ty mafaitse aria. [Poirot & Santio: Vezo]
Traduction française Faites comme avec les fruits de la forêt : on avale les doux et on jette les amers. [Poirot & Santio: Vezo]
Faites des avis qu'on vous donne, comme des fruits qu' on trouve dans la forêt : on mange les bons et on laisse les mauvais. [Veyrières 1913 #6512]
Gomme les fruits cueillis dans la forêt : ceux qui sont amers, on les rejette ; ceux qui sont doux, on les savoure. [Nicol 1935 #335]
Quand on trouve des fruits dans la forêt, on mange les bons et on laisse les mauvais. [Veyrières 1913 #6533]
Interprétation française On essaie les fruits, et c'est par le goût qu'on juge ; de même il faut écouter les avis et voir quels sont ceux qui sont bons ou mauvais. [Veyrières 1913]
Se disait des avis reçus et des paroles entendues. [Veyrières 1913 #6533]

Index