Index

Proverbes : mandondona

Proverbe Ny antitra hazo amoron-tevana, ny tanora tany mandondona, ka tsy hita izay ho lasa aloha. [Veyrières 1913 #2892]
Ny antitra hazo amoron-tevana, ny tanora vato mandondona ka tsy fantatra izay ho lasa aloha. [Rajemisa 1985]
Ny tanora vato mandondona, ny antitra hazo amoron-tevana. [Rinara 1974 #3262, Cousins 1871 #2428, Nicol 1935 #163, Rajemisa 1985]
Ny tanora vato mandondona, ny antitra hazo amoron-tevana, ka tsy hita izay hianjera aloha. [Houlder 1895 #1931]
Ny tanora vato mandondona, ny antitra hazo amoron-tevana : tsy fantatra izay hianjera aloha. [Veyrières 1913 #2910]
Interprétation malgache Enti-milaza fa na ny tanora na ny antitra dia samy mety hopaohin-dRafahafatesana daholo. [Rajemisa 1985]
Na ny antitra na ny tanora, dia mety hindaosin' ny fahafatesana daholo, fa tsy misy hoe "Iretsy tsy maintsy lasa aloha na irery lasa aoriana". [Rajemisa 1985]
Traduction française La jeunesse est une pierre qui surplombe, la vieillesse un arbre au bord du précipice : qui s’en ira le premier ? [Nicol 1935 #163]
Le jeune homme est comme une pierre qui surplombe, et le vieillard comme un arbre au bord du précipice : on ne sait pas lequel des deux tombera le premier. [Veyrières 1913 #2910]
Les jeunes sont (comme) un rocher surplombant, et les vieux (comme) un arbre planté au bord d' un précipice: on ne sait lequel des deux tombera le premier. [Houlder 1895]
Le vieillard est comme un arbre au bord du précipice et le jeune comme un terrain qui surplombe : on ne sait pas lequel tombera le premier. [Veyrières 1913 #2892]
Interprétation française Ce proverbe signifiait l' incertitude du moment de la mort ; il signifiait aussi que le passé ne revient pas. [Veyrières 1913 #2892]
Incertitude du moment de la mort. [Veyrières 1913 #2910]

Index