Entrée belahy (be, lahy)
Partie du discours   nom
Définition malgache   [Sihanaka] raibe [Rakotosaona 1972]
Définition française   [Tankarana] père, oncle ; grand-père, grand-oncle. (àngy). [David 1952 (takila B)]
Exemples   Ary noraran' Ingara-belahy Ikonantitra, fa tsy nety Ikonantitra, fa niro-tsaka hiany hampihosy. [Dahle: Angano, page 151]
Vocabulaire  

Entrée belahy (be, lahy)
Partie du discours   nom
Définition anglaise   [Lahy, masculine.] A tree with an aromatic bark, which is used to flavour rum. [Richardson 1885]
Définition française   (de be : gros et lahy : mâle). Lors des cérémonies de la circoncision, l'officiant prend dans sa bouche une boisson alcoolique préparée à cet effet et en asperge le sexe du jeune garçon ; cette opération est censée doter plus tard l'enfant d'un gros membre viril, d'où le nom belahy. Le sens de ce mot est cependant devenu multiple : les Malgaches pensent favoriser la fermentation les liquides sucrés en y incorporant un certain nombre d'ingrédient végétaux : racines, écorces et feuilles de diverses plantes. C'est, d'une façon générale, à ces mélanges qu'on donne le nom de belahy. Nous en verrons la composition à propos des diverses préparations (voir betsa).
¶ nom donné aux écorces amères spécialement appréciées pour préparer les boissons réservées aux fêtes de la circoncision et censées exalter les vertus viriles. Ce sont notamment :
¶  [Betsimisaraka] Euodia belahe Baill. (Rutaceae). Nom déjà cité par Chapelier (1803). Écorces riches en alcaloïdes à propriétés excitantes et euphorisantes ; et Euodia chapelieri Baill. (Rutaceae) Cette dernière espèce est devenue fort rare.
¶  [Betsileo] Urophyllum lyallii Baker (Rubiaceae). Écorces également riches en alcaloïdes. Réputées fébrifuges. (Voir Boiteau et coll. « Écorces amères de Madagascar », Journal d'Agriculture Tropicale et de Botanique appliquée 15 : 1-15 (1968) ; 15 : 337-349 (1968) 18 : 205-221 (1971). [Boiteau: Végétaux]
Vocabulaire  
Nom scientifique   Euodia belahe, Euodia chapelieri, Urophyllum lyallii
Autres orthographes  

2017/11/26