Index

Proverbes : mpandrary

Proverbe Mason' ny mpandrary ka sady mijery ny ankazony no mandinika ny an-dalan-drambony. [Rinara 1974]
Toy ny mason' ny mpandrary : mijery ny ankazony, mandinika ny andalandrambony. [Veyrières 1913 #6193, Cousins 1871 #3211, Houlder 1895]
Toy ny mason' ny mpandrary : ny ankazony voajery, ny an-dalan-drambony voadinika. [Rinara 1974 #4302]
Traduction française C' est comme les yeux de la femme qui tresse les nattes : ils regardent les dessins du panier et ne perdent pas de vue les bords repliés. [Veyrières 1913 #6193]
Comme les yeux de la tresseuse: ils regardent de deux côtés à la fois. [Houlder 1895]
Interprétation française Se disait du savoir faire et de l'attention à ne rien négliger dans plusieurs occupations. [Veyrières 1913 #6193]

Proverbe Mpandrary ka no tsy manana tsihivitrana. [Rinara 1974 #2591]
Mpandrary tsihy tsy manan-tsihivitrana. [Cousins 1871 #1965]
Tsy mety raha manao mpandrary tsihy tsy manan-tsihivitrana. [Veyrières 1913 #2338]
Traduction française Il ne convient pas qu' une femme qui tresse des nattes n' ait pas de grosses nattes doubles. [Veyrières 1913 #2338]
Interprétation française Avare. [Veyrières 1913 #2338]

Proverbe Tsy mba maro herehina tahaka ny mason' ny mpandrary, fa tokam-pilana toa siny, ka rano ihany no ampoizina. [Rinara 1974 #4544]
Tsy mba maro herehina, tahaka ny mason’ ny mpandrary ; fa tokam-pilana toy ny siny, dia ny rano ihany no ampoizina. [Nicol 1935 #285, Cousins 1871]
Tsy mba maro herehina, tahaky ny mason' ny mpandrary ; fa tokam-pilana toy ny siny, ka dia ny rano ihany no ampoizina. [Veyrières 1913 #1409]
Traduction française Il ne faut pas regarder plusieurs endroits comme les yeux de la femme qui tresse les nattes, mais il faut n' avoir qu' un but comme la cruche qui n' a de souci que pour l' eau. [Veyrières 1913 #1409]
Ne pas avoir de multiples préoccupations, comme l’œil de celui qui tresse ; mais n’avoir qu’un métier, comme la cruche qui ne pense qu’à l’eau. [Nicol 1935 #285]
Interprétation française Ce proverbe se disait du mari qui ne cherchait plus à changer de femme ; il se disait aussi en général de l' attention qu' on devait apporter à une affaire. [Veyrières 1913 #1409]

Index