Index

Proverbes : iadiana

Proverbe Andry be fiankinana. [Veyrières 1913 #804]
Andry be fiankinana, vovonana iadian’ ny lohany. [Nicol 1935]
Traduction française Celui sur qui repose la gestion d' une affaire ou le gouvernement d' une société, est une colonne solide. [Veyrières 1913 #804]
Colonne de soutènement, faîtage où aboutissent les chevrons. [Nicol 1935 #352]

Proverbe Aombilahy marangitra, tsy mifidy tany hiadiana. [Samson 1965 #A102]

Proverbe Ariary zato iombonana, ka ny kisoa iray no iadiana. [Veyrières 1913 #3191]
Ny ariary zato iombonany fa ny kisoa iray iadiany. [Rinara 1974 #2906]
Ny ariary zato iombonany, ka ny kisoa iray iadiany. [Houlder 1895]
Traduction française Avoir cent piastres en commun, et se battre pour un cochon (qui ne valait peut-être guère plus d' une piastre). [Houlder 1895 #303]
S'accorder dans le partage de cinq cents francs et se brouiller pour un porc. [Veyrières 1913 #3191]

Proverbe Aty milelaka ny lefona, any manapaka ny lefona hiadiana. [Rinara 1974]

Proverbe Hala-boatavo no niadiana, ka tendri-mosavy no hita. [Veyrières 1913 #143, Cousins 1871 #1013, Houlder 1895]
Hala-boatavo no nifamaliana ka tendry mosavy no hita. [Rinara 1974 #1250]
Traduction française On est en procès pour un vol de citrouilles et on finit par une accusation de sorcellerie. [Veyrières 1913 #143]
Se quereller au sujet du vol d' une courge, puis finir par s' accuser de sorcellerie (chose beaucoup plus grave). [Houlder 1895 #1082]
Interprétation française Ce proverbe dit avec quelle facilité les gens étaient accusés de sorcellerie par ceux qui convoitaient leurs biens ; on l' appliquait aussi à ceux qui profitent d'une petite dispute pour susciter un grand procès. [Veyrières 1913 #143]

Proverbe Ny ari-zato iombonany, ny kisoa iray no iadiany. [Cousins 1871 #2182]

Proverbe Ny hohavanina tsy misy, fa ny hiadiana betsaka. [Houlder 1895 #305, Veyrières 1913 #5206]
Traduction française Il n' est personne avec qui on pourrait se lier d' amitié, mais il est quantité de gens avec qui on pourrait se battre. [Houlder 1895]
Il n' y a personne avec qui contracter amitié, mais il y a beaucoup de gens avec qui se battre. [Veyrières 1913 #5206]

Proverbe Ny tokoanam-bary aza iadian' ny mpivady. [Rinara 1974 #3304]

Proverbe Toy ny adin' ny mpivady, ka ny tokoam-bary aza iadiana. [Houlder 1895 #1796]
Toy ny adin' ny mpivady : ny tokoam-bary aza iadiana. [Veyrières 1913 #1336, Cousins 1871]
Toy ny adin' ny mpivady : ny tokonam-bary aza iadiana. [Rinara 1974 #4245]
Traduction française C'est comme les disputes entre époux : ils se disputent même sur le riz qui cuit sur le feu. [Veyrières 1913 #1336]
Pareil à une querelle d' époux, la marmite qui est sur le feu suffit à la provoquer. [Houlder 1895]
Interprétation française Se disait des disputes incessantes et sans gravité. [Veyrières 1913 #1336]

Proverbe Vovonana iadian' ny lohany. [Veyrières 1913 #270, Rinara 1974 #326]
Traduction française Le souverain auquel tout aboutit, est comme le faîtage de la maison où tous les chevrons aboutissent. [Veyrières 1913 #270]
Interprétation française On employait l' expression pour désigner le soutien d'une famille. [Veyrières 1913 #270]

Index