Index

Proverbes : manabe

Proverbe Milomano miorika, ka manabe vava ny ony. [Cousins 1871 #1791, Houlder 1895]
Milomano miorika ka manabe vavarano. [Rinara 1974 #2347]
Milomano mivalana ka manabe vava ny ony. [Cousins 1871 #1792, Houlder 1895]
Traduction française Nager en descendant (ou en remontant) le courant agrandit la rivière. [Houlder 1895]
Interprétation française Ordinairement on traverse une rivière en allant seulement d' un bord à l' autre. [Houlder 1895]

Proverbe Mitaiza boka, ka manabe ny tsy azo ho namana. [Houlder 1895 #2024]
Mitaiza zaza boka ka manabe ny tsy azo ho namana. [Rinara 1974 #2440]
Traduction française Nourrir un (enfant) lépreux, c' est élever quelqu' un qui ne pourra pas être votre compagnon. [Houlder 1895]

Proverbe Mitatatra am--pasika, ka manabe vava ny ony. [Houlder 1895 #1695, Veyrières 1913 #2630, Cousins 1871 #1863]
Mitatatra am--pasika ka manabe vavarano. [Rinara 1974 #2446]
Traduction française Creuser des canaux dans le sable, c' est provoquer la rivière, car le sable creusé s' écroulera. [Veyrières 1913 #2630]
Creuser une rigole (ou un canal) dans le sable ne fait qu' agrandir le fleuve. [Houlder 1895 #1695]
Interprétation française Se disait des gens qui, au lieu de calmer les malheurs d' autrui, les augmentent. [Veyrières 1913 #2630]

Proverbe Mividy sira ho am-badin' olona, ka manabe takolaka ny an' ny sasany. [Rinara 1974 #2523]
Mividy sira ho am-badin' olona, ka manatavy ny an' olona tsy foiny. [Houlder 1895 #1772, Veyrières 1913 #1305]
Mividy sira ho am-badin’ olona: manabe takolaka ny any ny sasany. [Cousins 1871 #1921]
Mividy sira ho am-badin' olona : manabe takolaka ny an' ny sasany. [Veyrières 1913 #1305]
Traduction française Acheter du sel pour la femme d' un autre, c' est engraisser ce dont il ne se dessaisira pas. [Veyrières 1913 #1305]
Acheter du sel pour la femme d' un autre, c' est grossir les joues de celle qui est à un autre. [Veyrières 1913 #1305]
En achetant du sel pour la femme d' un autre, on engraisse ce dont il ne se dessaisira pas. [Houlder 1895]
Interprétation française Autrefois le sel était un article apprécié mais cher, et que chacun ne pouvait pas se procurer. [Houlder 1895]
Ce proberve outre son application aux libertins, se disait en général des gens qui négligeaient leur ménage et leurs affaires pour s'occuper des autres. [Veyrières 1913 #1305]

Proverbe Tanety manabe ny tsimbotry izahay. [Rinara 1974 #4041, Cousins 1871 #3004]

Index