Index

Proverbes : moka

Proverbe Aza manao vono moka. [Houlder 1895 #386, Rinara 1974 #641]
Traduction française Ne tuez pas (quelqu' un) comme on tue un moustique. [Houlder 1895]
Interprétation française C. à. d. facilement ou en cachette. [Houlder 1895]

Proverbe Aza mila voatsiary ka tandroky ny moka no tadiavin-ko sotro fotsy. [Rinara 1974 #778]
Aza mila voa tsy ary : tandroky ny moka, ka "ataoko sotro fotsy". [Veyrières 1913 #2072, Cousins 1871 #627]
Traduction française Ne cherchez pas un fruit qui n' existe pas et ne demandez pas l'impossible, comme celui qui voit les antennes d'un moustique et dit : avec ces cornes je ferai des cuillers blanches. [Veyrières 1913 #2072]

Proverbe Ela niandrasana ka lanin' ny moka. [Rinara 1974 #1029]

Proverbe Lambolahy mitsako moka: sitrany ahay izay vaza-mihetsika. [Cousins 1871 #1317]
Lambolahy mitsako moka: sitrany ahay vaza-mihetsika. [Rinara 1974 #1715, Rajemisa 1985]
Lambolahy nitsako moka, ka sitrany ahay izay vaza-mihetsika. [Houlder 1895 #1446]
Lambo mitsako moka, ka sitrany ahay vaza-mihetsika. [Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Izany hoe hararaotina izay hita, na dia kely dia kely aza, fa aleo homana kely toy izay handry fotsy. [Rajemisa 1985]
Mifaly amin' ny kely hita ambara-pahazo izay tadiavina, aleo mihinan-kely toy izay mandry fotsy. [Rajemisa 1985]
Traduction française Un sanglier ayant mâché un moustique: mieux ça que rien. [Houlder 1895]

Proverbe Mandrohy moka, mamatotra aloy : ary tongotra aman-tanana fa tsy misy tena hodidiana. [Veyrières 1913]
Mandrohy moka, mamatotra aloy: ary tongotra aman-tanana, kanefa tsy misy tena hodidiana. [Cousins 1871 #1596, Houlder 1895]
Mandrohy moka, mamatotra aloy, àry tongotra, fa tsy misy tena hodidiana. [Rinara 1974 #140]
Traduction française Attacher un moustique, lier un moucheron: les deux ont bien des pieds et des mains (les pattes) mais n' ont pas de corps à découper. [Houlder 1895]
Garrotter des moustiques, attacher des moucherons, c' est butin de pattes et d' ailes, mais de substance à partager, point. [Veyrières 1913]
Interprétation française Il n' y rien à prendre, ce n' est pas comme un bœuf (que l' on attache pour le tuer). [Houlder 1895]
Se disait des poursuites engagées contre des gens qui n' ont rien : on en est pour les frais. [Veyrières 1913 #3353]

Proverbe Mandrohy moka, mamatotra aloy : izay any ny tena kely enti-mitia havana. [Cousins 1871 #1597]
Mandrohy moka, mamatotra aloy : izay an' ny tena kely enti-mitia havana. [Veyrières 1913 #1097]
Traduction française Garrotter un moustique, attacher un moucheron : le peu qu' on a, on s' en sert pour s' attacher les parents. [Veyrières 1913 #1097]
Interprétation française Se disait des attentions et petites choses qui prouvent l' affection et entretiennent l'union entre parents. [Veyrières 1913 #1097]

Proverbe Misamonona andro aman' alina toa moka. [Rinara 1974 #2401]

Proverbe Mitady hivelona amin’ ny ran’ ny sasany ohatra ny moka mitsentsitra. [Nicol 1935]
Traduction française Se nourrir du sang d’autrui comme le moustique qui suce. [Nicol 1935 #62]

Proverbe Moka mitsentsitra, ka tra-tehaka. [Cousins 1871 #1945, Nicol 1935 #222]
Traduction française A force de sucer, le moustique finit par se faire aplatir. [Nicol 1935 #222]

Proverbe Nahoana no dia mitady hivelona amy ny ran’ ny sasany, ohatra ny moka mitsentsitra ? [Cousins 1871]
Nahoana no dia mitady hivelona amin' ny ran' ny hafa ohatra ny moka ? [Rinara 1974]
Nahoana no dia mitady hivelona amin' ny ran' ny sasany, hoatry ny moka mitsentsitra ? [Veyrières 1913 #725]
Traduction française Pourquoi donc chercher à vivre du sang des autres comme les moustiques qui sucent le sang ? [Veyrières 1913 #725]

Proverbe Nitondra ny tsy araka ny aina, hoatry ny moka voateha-tsofina. [Veyrières 1913 #2731]
Nitondra ny tsy araka ny aina, ohatra ny moka voateha-tsofina. [Cousins 1871]
Nitondra ny tsy eran' ny aina, ohatra ny moka voateha-tsofina. [Rinara 1974]
Traduction française Recevoir ce qui est au-dessus de ses forces comme le moustique qui a reçu un soufflet. [Veyrières 1913 #2731]
Interprétation française Allusion à la manière de tuer les moustiques. [Veyrières 1913 #2731]

Proverbe Sakelidrano fandrian' ny voay. [Veyrières 1913 #735, Cousins 1871 #2840]
Sakelidrano fandrian' ny voay, lohasaha fandrian' ny moka. [Rinara 1974 #3820]
Traduction française Les affluents des rivières sont des nids de crocodiles. [Veyrières 1913 #735]
Interprétation française Se disait des repaires d'exacteurs ou d' avares. [Veyrières 1913 #735]

Proverbe Tendrombohitra, fandrian’ ny zavona ; lohasaha, fandrian’ ny moka; sakeli-drano, fandrian’ ny mamba; izaho kely, fandrian’ ny saina. [Cousins 1871 #3069, Nicol 1935 #331]
Traduction française La montagne est le lit des brouillards ; la vallée est le lit des moustiques ; le repli du fleuve est le lit des caïmans; et mon humble apparence est le lit de l’intelligence. [Nicol 1935 #331]

Proverbe Tsy misy mafy noho ny maty anaka ; fa raha kekerin' ny moka, mitehaka. [Veyrières 1913 #952, Cousins 1871 #3523]
Tsy misy mafy ohatra ny maty anaka, fa raha kaikerin' ny moka mitehaka. [Rinara 1974]
Traduction française Rien n' est pénible comme de perdre son enfant, et cependant quand on est piqué par un moustique on frappe de la main. [Veyrières 1913 #952]
Interprétation française Le chagrin doit parfois céder ; ce proverbe fait allusion au geste pour tuer le moustique. [Veyrières 1913 #952]

Index