Index

Proverbes : miadana

Proverbe Aleo miadan-ko reniny, toy izay mitsaraingon-ko vantony. [Houlder 1895 #1250, Veyrières 1913 #4716, Cousins 1871 #104, Rajemisa 1985]
Aleo miadan-ko reniny, toy izay mitsatsaingoka ho vantony. [Rinara 1974 #132]
Interprétation malgache Ilazana ny fihetsiky ny tanora raha vao mahita zavatra: tsy mba mandinika firy na milamina toy ny zokiolona. [Rajemisa 1985]
Traduction française Il vaut mieux aller lentement et prendre de la taille (litt. être une vache), que de se presser et rester chétif (litt. n' être qu' une génisse). [Houlder 1895]
Il vaut mieux avoir la gravité de la poule que la légèreté frivole du poulet. [Veyrières 1913 #4716]
Interprétation française Se disait des paroles bien pesées, et aussi de la dignité de la conduite. [Veyrières 1913 #4716]

Proverbe Aza maika tsy faingana toa dian' ondry. [Rinara 1974 #465, Cousins 1871 #394]
Maika tsy faingana toa dian' ondry. [Rajemisa 1985 #197, Rajemisa 1985 #559, Veyrières 1913 #6168, Rinara 1974 #128]
Maika tsy faingana, toy manao dian’ ondry. [Cousins 1871 #1436]
Maika tsy faingana toy ny dian' ondry. [Houlder 1895 #1237, Cousins 1871 #1436]
Nahoana no mihazakazaka tratry ny miadana sy maika tsy faingana toa dian' ondry ? [Rinara 1974 #181]
Interprétation malgache Dodona nefa tsy lasa lavitra akory. [Rajemisa 1985 #559]
Enti-milaza olona miseho ho dodona erý nefa tsy hita izay afany. [Rajemisa 1985 #197]
Traduction française Être pressé mais ne pas aller vite, comme des moutons en marche. [Houlder 1895]
Faire comme les moutons qui vont lentement tout en se pressant. [Veyrières 1913 #6168]
Interprétation française Plus on se presse, moins on avance, parce qu' on fait mal les choses. [Veyrières 1913 #6168]

Proverbe Malahelo tsy arahin' olon-trosa, ka miantsena miadana ihany. [Rinara 1974 #1923]

Proverbe Mandeha miadana toy ny dian' andriana. [Veyrières 1913 #4013]
Traduction française Marcher lentement comme le cortège royal. [Veyrières 1913 #4013]
Interprétation française Quand le souverain allait en voyage il était accompagné d' un grand cortège qui embarrassait la marche. [Veyrières 1913 #4013]

Proverbe Miadana ory tahaka ny ankizilahy homan-kerotra. [Rinara 1974 #2230]
Miadana ory, toy ny andevolahy homan-kerotra. [Veyrières 1913 #567, Cousins 1871 #1705]
Traduction française Se réjouir dans le malheur comme un esclave qui mange de la crème. [Veyrières 1913 #567]
Interprétation française Les malheureux eux-mêmes ont parfois de bonnes choses ; il ne faut pas se décourager dans le malheur. [Veyrières 1913 #567]

Proverbe Mihazakazaka tratran' ny miadana. [Rajemisa 1985]
Mihazakazaka tratry ny miadana. [Veyrières 1913 #6174]
Mihevera tsara sao mihazakazaka tratry ny miadana. [Rinara 1974 #2323]
Nahoana no mihazakazaka tratry ny miadana? [Houlder 1895 #674, Cousins 1871]
Interprétation malgache Enti-milaza ny olona mirotoroto foana na maimay fotsiny fa tsy mahatozo ka tratran' ny mandeha milamina tsy miriodriotra firy. [Rajemisa 1985]
Traduction française Celui qui court est souvent atteint et même dépassé par celui qui va lentement. [Veyrières 1913 #6174]
Comment se fait-il que ceux qui courent soient rattrapés par ceux qui vont lentement? [Houlder 1895]
Interprétation française Celui qui se presse trop, fait mal sa besogne et est obligé de recommencer. [Veyrières 1913 #6174]
Comme dans la fable du lièvre et de la tortue. [Houlder 1895]

Proverbe Ny mahantra tsy ananan' olon-trosa : miantsena miadana ihany. [Rinara 1974 #3089]

Proverbe Ny mihazakazaka mahafeno harona, tsy mahaleo ny miadana ambinina. [Rinara 1974 #3147]
Ny mihazakazaka tsy mahafeno harona, tsy mahaleo ny miadana ambininy. [Houlder 1895 #1246, Veyrières 1913 #6190]
Traduction française Celui qui court sans réussir à remplir son panier est inférieur à celui qui y va lentement mais qui a de la chance. [Houlder 1895]
Courir sans arriver à remplir le panier, ne vaut pas marcher longtemps et avoir de la chance. [Veyrières 1913 #6190]

Proverbe Raha mpivady mikorontan-dava, aza mihambo miadana, fa lainga. [Rinara 1974 #3629]

Proverbe Salasala toa mpantsaka tratr' orana : miadana, toa miandry loza ; mihazakazaka, toa maninana ny lanitra. [Veyrières 1913 #791]
Salasala toy ny mpantsaka tratr' orana: miadana, toa miandry ny loza; mihazakazaka, toa maninana ny lanitra. [Houlder 1895 #988]
Salasala toy ny olona mantsaka tratr' orana : mandeha mora toa miandry loza, mihazakazaka toa maninana ny lanitra. [Rinara 1974 #3819]
Salasala, toy ny olona mantsaka tratr’ orana: miadana, toa miandry loza ; mihazakazaka, toa maninana ny lanitra. [Cousins 1871 #2851]
Traduction française Indécis comme le porteur d' eau surpris par la pluie : s' il va lentement, il s' expose au malheur ; s' il court, il a l' air de rivaliser avec le ciel. [Veyrières 1913 #791]
Qui ne sait trop que faire comme un porteur d' eau atteint par la pluie; s' il continue à marcher lentement, il semble attendre le malheur; mais s' il se met à courir, il paraît vouloir rivaliser avec le ciel. [Houlder 1895]
Interprétation française Se disait des gens qui étaient chez les seigneurs ou les chefs et ne savaient comment faire pour les contenter ; et aussi des gens perplexes qui ne savent comment faire parce qu'ils ont toujours tort. [Veyrières 1913 #791]

Proverbe Varo--bomanga-dRenisoa : enti-mihazakazaka poritra, enti-miadana tsy mahatratra tsena. [Rinara 1974]
Varo--bomanga-dRenisoa : enti-mihazakazaka, poritra ; entina miadana, tsy mahatratra tsena. [Veyrières 1913]
Varo-bomangan-dRenisoa : enti-mihazakazaka, poritra ; entina miadana, tsy mahatratra tsena. [Cousins 1871 #3628]
Interprétation française Renisoa est marchande de patates : si elle les porte au marché en courant, elle les écrase ; si elle les porte doucement, elle manque le marché. [Veyrières 1913 #5836]

Index