Index

Proverbes : mita

Proverbe Aza milaza ho tetezana ka tsy sahy mita. [Rinara 1974 #780]
Aza milaza tetezana ka tsy sahy mita. [Houlder 1895 #935]
Tsy mety raha milaza rano marivo tsy sahy miroboka, na milaza tetezana fa tsy sahy mita. [Rinara 1974 #4647]
Tsy mety raha milaza tetezana, ka tsy sahy mita. [Cousins 1871 #3464, Nicol 1935 #36]
Traduction française Ne parlez pas d' un pont sur lequel vous ne voulez pas passer vous-même. [Houlder 1895 #935]
Ne pas parler île pont, si l’on n'ose pas traverser. [Nicol 1935 #36]

Proverbe Biby tsy mandeha tsy amin' ny lohany, hazo tsy maniry tsy amin' ny fakany. [Rinara 1974 #897]
Biby tsy mandeha tsy ny lohany ; hazo tsy maniry tsy ny fakany ; rano tsy mita tsy ny fandrana. [Veyrières 1913 #965, Cousins 1871 #764, Nicol 1935 #319]
Mañalihale biby an-davake. [Poirot & Santio: Vezo]
Traduction française Chercher un animal dans son trou. [Poirot & Santio: Vezo]
L’animal ne marche que la tête en avant, l’arbre ne pousse que grâce à ses racines, l’eau ne s’écoule que par un canal. [Nicol 1935 #319]
Un serpent ne va pas sans sa tête, un arbre ne pousse pas sans ses racines, l' eau ne franchit pas un fossé sans qu' un tronc de palmier creusé lui serve de conduit. [Veyrières 1913 #965]
Interprétation française Chercher des problèmes. [Poirot & Santio: Vezo]
Se disait des enfants et des inférieurs que des gens malveillants montaient contre leurs parents ou leurs chefs et détachaient d' eux. [Veyrières 1913 #965]

Proverbe Kijeja mita. [Veyrières 1913 #6753]
Traduction française Petites sauterelles passant l' eau à la nage. [Veyrières 1913 #6753]
Interprétation française Se disait d' une troupe d' enfants. [Veyrières 1913 #6753]

Proverbe Manao kijeja mita. [Cousins 1871 #1544]
Manao kijeja mita, ny rodobe no itokiana. [Rinara 1974 #1999]

Proverbe Mita rano havozona, ka sarisarin-domano. [Cousins 1871 #1845]
Toy ny mita rano hatenda, ka manao sarisarin-domano. [Houlder 1895 #1218, Veyrières 1913 #3763]
Traduction française Comme de traverser de l' eau qui vous va jusqu' au cou, on nage presque. [Houlder 1895 #1218]
Traverser de 1' eau qui arrive jusqu' au cou, c' est presque nager. [Veyrières 1913 #3763]
Interprétation française Chose difficile. [Veyrières 1913 #3763]

Proverbe Mita rano saro-mamba. [Veyrières 1913 #2628, Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Mandalo fotoan-tsarotra. [Rajemisa 1985]
Traduction française Passer par une épreuve dangereuse, c' est passer à gué une rivière peuplée de caïmans. [Veyrières 1913 #2628]

Proverbe Mpianadahy mita rano ka henatra ifanakonana. [Veyrières 1913 #1154, Rinara 1974 #2608, Cousins 1871 #1973]
Mpianadahy mita rano, ka samy tompon-kenatra ihany. [Houlder 1895 #1125]
Traduction française Frère et soeur qui passent ensemble le gué : c' est par pudeur réciproque qu' ils sont réservés de regard. [Veyrières 1913]
Un frère et une sœur traversant l' eau, ils ont honte tous les deux. [Houlder 1895 #1125]

Proverbe Omby sisa mita : izay tratra amarana. [Cousins 1871 #2556]
Omby sisa mita, ka izay tratra no amaharana. [Rinara 1974 #3442]

Proverbe Rafotsibe mita rano: izay hahasoa ataovin' Andriamanitra, na ho rendrika, na ho tafita. [Veyrières 1913]
Rafotsibe nita rano: izay hahasoa ataovin' Andriamanitra, na ho rendrika na ho tafita. [Rinara 1974 #3530, Cousins 1871 #2623]
Rafotsibe nita rano, ka "Izay hahasoa ataovin' Andriamanitra, na ho rendrika, na ho tafita!". [Houlder 1895]
Traduction française La vieille femme traversant l' eau, dit: "Que Dieu fasse ce qui lui semble bon, soit que je chavire, soit que j' arrive de l' autre côté" . [Houlder 1895]
Vieille femme qui va passer l' eau : que ce qui m'est bon, dit-elle, soit accompli par la volonté de Dieu, soit que je doive être noyée, soit que je doive traverser saine et sauve. [Veyrières 1913 #49]
Interprétation française Advienne que pourra! [Houlder 1895]
A la grâce de Dieu ! Ce proverbe se disait en guise de souhait. [Veyrières 1913 #49]

Proverbe Raha vazo mitovy ihany, ahoana no hita rano. [Rinara 1974 #3678]
Raha vazo mitovitovy ihany, dia ny tsy mita rano no akariko ho vady. [Veyrières 1913 #780, Cousins 1871]
Raha vazo mitovitovy ihany, dia ny tsy mita rano no alaina. [Veyrières 1913 #1232]
Raha vazo mitovitovy ihany, dia ny tsy mita rano no tsara. [Houlder 1895]
Traduction française Entre deux femmes de qualités égales, il vaut mieux prendre la plus proche, celle qui n' est pas de l' autre côté de l' eau. [Veyrières 1913 #1232]
Entre deux maîtresses qui se valent à peu près, je prends pour femme celle que je peux avoir sans passer la rivière. [Veyrières 1913 #780]
S' il s' agit de deux jeunes filles de condition à peu près égale, je prendrai plutôt celle pour laquelle il n' est pas besoin de traverser l' eau. [Houlder 1895]
Interprétation française Entre deux biens, il faut prendre le plus sûr ou le plus facile. [Veyrières 1913 #780]
Les choses étant à peu près égales par ailleurs, on choisit toujours la plus facile à faire. [Houlder 1895]
Se disait pour le choix d'une maîtresse, ou pour celui d' une fiancée ; sens plus général : entre deux affaires d' égale importance, il faut choisir la plus facile. [Veyrières 1913 #1232]

Proverbe Sady mita rano no tratr’ orana : sady minona no hibaby laona. [Veyrières 1913 #2658, Cousins 1871]
Sady mita rano no tratr' orana, sady minono no mibaby laona. [Rinara 1974]
Traduction française Passer l' eau et être pris par la pluie, boire le tanguin et porter le mortier, c' est avoir deux malheurs à la fois. [Veyrières 1913 #2658]
Interprétation française Allusion à ceux qui donnaient de l'argent pour se racheter d'une accusation de sorcellerie ; l' expression : acheter un mortier, s' appliquait à ceux qui, pris en flagrant délit de sorcellerie, aimaient mieux donner de l'argent à ceux qui les surprenaient plutôt que d' être dénoncés. [Veyrières 1913 #2658]

Proverbe Sokina mita rano, ka ny tsy mahay indray no mivonkina. [Rinara 1974 #3920]
Sokina mita rano: ny tsy mahay indray no mivonkina. [Houlder 1895 #1653]
Sokina mita rano: ny tsy mahay indray no mivonkona. [Cousins 1871 #2918]
Traduction française Un hérisson traversant l' eau: c' est un incapable qui se contracte. [Houlder 1895]
Interprétation française Faire des efforts, comme si on ne savait pas qu' ils sont vains. [Houlder 1895]

Proverbe Sokina mita rano ka tsy maha-lehibe vava mamba. [Rinara 1974 #3921]

Index