Proverbes : ahazoana

Proverbe818 Aza atao fitia rano-trambo : be fihavy ka mora ritra ; fa ataovy tahaka ny rano am--pasika : tsy nampoizina hisy ka nahazoana . [Nicol 1935]
Aza ataonao fitia ranon-trambo : be fihavy , ka mora ritra ; fa ataovy tahaky ny rano am--pasika : tsy nampoizina hisy, ka nahazoana . [Veyrières 1913 #5074]
Aza ataonao fitia rano-trambo : be fihavy , ka mora ritra ; fa ataovy tahaka ny rano am--pasika : tsy nampoizina hisy, ka nahazoana . [Cousins 1871 #375]
Aza dia atao toy ny ranotrambo ny fitia , ka be fihavy fa mora tankina . [Rinara 1974 #434]
Aza manao fitia ranotrambo : be fihavy , fa mora mianina. [Cousins 1871 #443]
Aza manao fitia ranotrambo : be fihavy , fa mora ritra . [Cousins 1871 #443]
Aza manao fitia rano trambo : be fihavy , ka mora lasa . [Houlder 1895]
Traduction française Que l’amour n’imite pas les fortes ondées : abondantes mais vite épuisées; mais qu’il soit comme l’eau cachée dans le sable : on n’y comptait pas, et l’on en trouve. [Nicol 1935 #9]
Que votre amitié ne soit pas comme l' eau d' un torrent: elle vient en grande abondance, mais disparaît en peu de temps. [Houlder 1895]
Que votre amour ne soit pas comme le torrent qui se déverse à grands flots et tarit vite ; mais qu' il soit comme l' eau dans le sable : on n' espérait pas en trouver et cependant on a pu en recueillir. [Veyrières 1913 #5074]

Proverbe2686 Izay maniry fotsiny, na ahazoana izay irina . [Rinara 1974]

Proverbe2898 Kibobo voafandrika ka ny mandrimandry no ahazoana aina . [Rinara 1974]

Proverbe3785 Mangataka , mahazo ; nony angatahana , tsy azahoana . [Veyrières 1913]
Mangata-mahazo ; angatahan-tsy ahazoana . [Veyrières 1913]
Traduction française Quand il demande, il obtient ; quand on lui demande, à lui, on n' obtient pas. [Veyrières 1913 #5387]
Interprétation française C' est un égoïste. [Veyrières 1913 #5387]

Proverbe3947 Mateti-pihanta mila tonony, ihantan-tsy ahazoana saro- kavanina . [Veyrières 1913 #5102, Rinara 1974 #142, Cousins 1871 #1657]
Traduction française Demander souvent, c' est chercher querelle, mais il est difficile de lier amitié avec celui qui ne donne rien de ce qu' on lui demande. [Veyrières 1913 #5102]
Interprétation française Il faut garder une juste mesure. [Veyrières 1913 #5102]

Proverbe4534 Mizara be mahahendry , mizara kely maha-adala (ahazoana tsiny ). [Rinara 1974 #2531]
Mizara be mahahendry , mizara kely mahadala , mandidy taolana mahadombo antsy . [Houlder 1895 #1621, Veyrières 1913 #3207]
Traduction française Celui qui distribue beaucoup est appelé sage, celui qui distribue peu est appelé sot ; couper un os avec un couteau émousse le couteau. [Veyrières 1913 #3207]
Quand on distribue beaucoup, on est traité de sage; quand on distribue peu, on est traité de sot; couper un os avec un couteau émousse ce dernier. [Houlder 1895]
Interprétation française Il ne faut pas être chiche. [Veyrières 1913 #3207]

Proverbe5165 Ny harena dia hoatry ny rano an-tami-bato : raha tazanina , toa be ; raha andraofana , tsy ahazoana hoatrinona. [Veyrières 1913 #2222]
Ny harena dia ohatra ny rano an-tami-bato : raha tazanina toa be, raha andraofana tsy ahazoana ohatrinona. [Rajemisa 1985]
Ny harena rano an-tami-bato : tazanina , be; andraofana , tsy ahazoana . [Abinal 1888]
Traduction française La fortune est comme l' eau qui suinte des rochers : de loin cela semble abondant et quand on approche, c' est à peine si on peut en puiser pour boire. [Veyrières 1913 #2222]
La fortune est comme l'eau suintant des roches: de loin elle semble abondante, quand on approche, on peut à peine en puiser pour boire. [Abinal 1888]

Proverbe6019 Raha an-tsingoloka no hatao dia ny vorombazaha no hahazo be. [Rinara 1974 #231]
Raha antsongoloka no atao , ny vorombazaha no hahazo aloha. [Veyrières 1913 #5032, Cousins 1871 #2639]
Raha ny an-tsingoloka no ahazoana , ny vorombazaha no mahazo aloha. [Houlder 1895 #2298]
Traduction française Si on use de perfidie, comme ceux qui mettent la tête en bas, pour prendre les biens d' autrui, ce sont les canards qui prendront les premiers, car ils mettent la tête en bas pour chercher leur nourriture. [Veyrières 1913 #5032]
Interprétation française Se disait par moquerie de ceux qui cherchaient une occasion pour voler. [Veyrières 1913]

Proverbe6260 Rano an-tami-bato : raha tazanina , be ihany ; fa raha raofina , tsy ahazahoana . [Veyrières 1913]
Rano an-tanim-bato : raha tazanina , be ihany ; fa raha raofina , tsy ahazoana . [Cousins 1871]
Toy ny rano an-tami-bato : tazanina , mangiakiaka , ka nony tovozina , tsy mahafeno siny. [Cousins 1871]
Toy ny rano an-tami-bato : tsinjovi-manelatra ihany, fa nony tovozina tsy ahazoana . [Rinara 1974 #4317]
Toy ny rano an-tami-bato : tsinjovina , manelatra ihany, ka nony tovozina , tsy azahoana . [Cousins 1871]
Toy ny rano an-tami-bato : tsinjovina , manelatra ; tovozina , tsy ahazahoana . [Veyrières 1913 #2254]
Toy ny rano an-tami-bato : tsinjovina , mangiakiaka ; ka nony tovozina , tsy ahazahoana . [Veyrières 1913 #2254]
Toy ny rano an-tanim-bato : tsinjovina , manelatra ihany, fa nony tovozina , tsy ahazoana . [Houlder 1895 #481]
Traduction française Eau qui suinte des rochers : quand on regarde elle semble être abondante ; mais quand on veut y puiser on ne peut pas. [Veyrières 1913 #2241]
La fortune est comme l' eau qui suinte des rochers : quand on la regarde elle brille, mais quand on veut y puiser il n' y a pas moyen. [Veyrières 1913 #2254]
Pareil à l' eau suintant d'un rocher: de loin elle brille beaucoup, mais quand on veut la puiser, il y en a trop peu pour en prendre. [Houlder 1895]
Interprétation française Se disait de la fortune. [Veyrières 1913 #2241]

Proverbe6569 Setroky ny kitay nangatahina , ka tsy te-hijery ny trano nahazoana . [Houlder 1895 #1135, Veyrières 1913 #5475, Nicol 1935 #380]
Setroky ny kitay nangatahina , ka tsy te-hijery ny trano nahazoana azy. [Rinara 1974 #3870]
Setroky ny kitay nangatahina , ka tsy te-hijery ny trano nehazoana . [Cousins 1871 #2884]
Traduction française Avoir été incommodé par la fumée du combustible qu' on a eu pour rien, et ne plus vouloir regarder la maison de ceux qui l' on donné (litt. la maison où on l' a obtenu). [Houlder 1895]
Enfumé par le bois et la paille à brûler qu' on a demandés, on ne veut pas regarder la maison où on les a reçus. [Veyrières 1913 #5475]
Tellement aveuglé par la fumée, qu’il n’en ose plus regarder la maison où il a demandé du jeu. [Nicol 1935 #380]
Interprétation française Se disait de l' ingratitude. [Veyrières 1913 #5476]

Index