Index

Proverbes : mivady

Proverbe Aza manao hoe : avelao ny ketsa soa haketsanay mivady. [Rinara 1974 #514, Cousins 1871 #462]

Proverbe Halam-patana sy tonom--bomanga, ka na dia tsy mivady aza mifandabodaboka. [Houlder 1895 #1773, Veyrières 1913 #3005]
Tonom--bomanga sy halam-patana : na tsy hivady aza mifanavokavoka. [Rinara 1974 #4199, Cousins 1871 #3140]
Tonom--bomanga sy halam-patana : na tsy hividy aza, mifanavo-kavoka. [Veyrières 1913 #4607]
Traduction française Comme le foyer et des patates qu' on y rôtit: quoiqu' ils (c.à.d. les gens auxquels on pense) ne soient pas mari et femme, ils sont bien rapprochés (litt. ils s' embrassent). [Houlder 1895]
Le foyer et les patates qu' on y fait rôtir : ils ne sont pas mari et femme, et cependant ils s'embrassent. [Veyrières 1913 #3005]
Patates grillées et entourage de foyer : bien qu' aucun n' achète à l' autre, ils se battent. [Veyrières 1913 #4607]
Interprétation française On battait les patates grillées sur l' entourage du foyer pour enlever la cendre. [Veyrières 1913 #4607]

Proverbe Hivady tsy to' inona, ary hisaraka anio ihany. [Veyrières 1913 #1194]
Traduction française Se marier, pour les esclaves, c' est la moindre des choses ; et se séparer, il le feront aujourd' hui même si cela leur passe par la tête. [Veyrières 1913 #1194]
Interprétation française Ce proverbe se disait des mariages faits sans formalités à la manière des esclaves qui se mariaient ainsi ; il se disait aussi des mariages qui n' étaient pas stables, et de toutes les affaires entreprises et laissées facilement. [Veyrières 1913 #1194]

Proverbe Ilay kamo mivady: ka ny lahy tsy tia harahara, ny vavy tsy tia vodi-tenona. [Houlder 1895]
Ilay kamo mivady : ny lahy tsy tia harahara, ny vavy tsy tia vody tenona. [Veyrières 1913 #1197, Rinara 1974 #1401, Cousins 1871, Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Enti-milaza ny mpivady roa kamo samy tsy tia asa. [Rajemisa 1985]
Traduction française Mariage de paresseux : l' homme n' aime pas le manche de bois de la bêche, la femme n' aime pas les traverses de bois du métier à tisser. [Veyrières 1913 #1197]
Un couple paresseux: le mari n' aime pas la bêche, et la femme n' aime pas le métier à tisser. [Houlder 1895]
Interprétation française On peut voir par ce proverbe quelles étaient les principales occupations des hommes et des femmes respectivement. [Houlder 1895]
Se disait des ménages paresseux. [Veyrières 1913 #1197]

Proverbe Ilay kamo mivady : ny lahy matory maraina, ny vavy manao be fahandro, ka tafaray samy adala. [Rinara 1974 #1400]
Ilay kamo mivady : ny lahy matory maraina, ny vavy manao be fahandro : tafahaona ny adala roa. [Cousins 1871 #1114, Veyrières 1913]
Traduction française Mariage de paresseux : l'homme se lève tard, la femme dépense beaucoup pour la nourriture ; deux sots qui se sont unis. [Veyrières 1913]
Interprétation française Union de paresseux conduit à la misère. [Veyrières 1913 #1196]

Proverbe Kamboty mivady : ny lahy tsy mamely totohondry, ary ny vavy kosa tsy mandrangotra. [Veyrières 1913 #1028]
Kamboty mivady : ny lahy tsy mamely totohondry, ny vavy, tsy mandrangotra. [Rinara 1974 #1602, Cousins 1871 #1227]
Mivady samy kamboty : ny lahy tsy lozabe, ary ny vavy tsy mitady sampon-javatra. [Veyrières 1913 #1036, Cousins 1871 #1915]
Mivady samy kamboty, ny lahy tsy lozabe, ny vavy tsy be sampon-kanina. [Rinara 1974 #2513]
Traduction française Deux orphelins qui se marient : l' homme ne frappe pas sa femme à coups de poing et la femme ne riposte pas par des égratignures. [Veyrières 1913 #1028]
Deux orphelins qui se marient : l'homme n' est pas méchant et la femme n' est pas insupportable. [Veyrières 1913 #1036]
Interprétation française Entre malheureux, il faut s'entendre.,. [Veyrières 1913 #1028]
Les malheureux doivent s'entraider. [Veyrières 1913 #1036]

Proverbe Maimay hivady, ka dodona hisaraka. [Houlder 1895 #1813, Veyrières 1913 #1378]
Traduction française Être pressé de se marier et se hâter de se séparer. [Veyrières 1913 #1378]
Être pressé de se marier, puis avoir hâte de se séparer. [Houlder 1895]

Proverbe Ny mitovitovy dia mivady ; ny kely sy lehibe dia mianaka. [Houlder 1895 #1743, Veyrières 1913 #1224]
Traduction française Ceux qui sont à peu près de condition égale se marient (ensemble); tandis que les petits et les grands sont entre eux comme des enfants et des parents. [Houlder 1895]
Ceux qui sont à peu près du même âge se marient ; les petits et les grands sont entre eux comme enfants et parents. [Veyrières 1913 #1224]

Proverbe Ny trosa mampiady mivady. [Rinara 1974 #3329, Cousins 1871 #2455]

Proverbe Ny vilany fahandroam-barin' ny maro an-trano. [Veyrières 1913 #6000]
Ny vilany fahandroam-barin' olona mivady an-trano. [Veyrières 1913 #6000]
Ny vilany fahandroam-barin' olona telo mianaka. [Veyrières 1913 #6000]
Traduction française Marmite à faire cuire le riz pour les deux époux, ou pour trois personnes, ou pour quatre personnes, etc... jusqu’à dix ; grandes marmites à faire cuire le riz pour un grand nombre. [Veyrières 1913]
Interprétation française Le roi Andrianampoinimerina avait donné aux fabricants de marmites en terre, l' ordre de faire des marmites de ces différentes dimensions. [Veyrières 1913]

Proverbe Tsy hivady angaha no manao : hianao? [Veyrières 1913 #1595]
Tsy hivady angaha no manao: Hianareo! [Cousins 1871 #3353]
Traduction française Est-ce que vous ne devez pas vous marier, que vous ne vous tutoyez pas? [Veyrières 1913 #1595]

Proverbe Tsy ireo ankizy ireo no mivady, fa isika vaventy. [Veyrières 1913 #1480]
Traduction française Ce ne sont pas tant ces enfants qui se marient, que nous leurs parents. [Veyrières 1913 #1480]
Interprétation française Ces paroles étaient prononcées par les parents dont les enfants se mariaient, pour dire que les parents comptent beaucoup dans le mariage. [Veyrières 1913 #1480]

Proverbe Zanak' olo-mianadahy no mivady : sarotra mifanao itena! [Veyrières 1913 #68, Rinara 1974 #5083, Cousins 1871 #3758]
Traduction française Cousins qui se marient ensemble, il leur est difficile de se tutoyer car ils sont habitués à se respecter. [Veyrières 1913 #68]

Index