Index

Proverbes : manetsa

Proverbe Androngolahy manetsa : mandro matetika vao mavo lamosina. [Rinara 1974 #237]
Androngolahy manetsa : mandro matetika vao mavo lamosina ; tongo-dririnina : hosoran-tsavony vao mihavasoka. [Veyrières 1913 #701, Cousins 1871 #227]
Traduction française Lézard à l' époque du repiquage du riz : il prend des bains fréquents et il a le dos sale ; les pieds en hiver, on les enduit de savon et ils sont ternes. [Veyrières 1913 #701]
Interprétation française Se disait des officiers concussionnaires. [Veyrières 1913 #701]

Proverbe Anosizato milalao, ary ny terak’ Ambohimanarina manetsa ririnina; fararano an-tanan-dany tsy mba vatry ny olon-tsy hanana azy, fa vatran’ ny hanana azy. [Veyrières 1913 #6206, Cousins 1871 #243]
Anosizato milalao, ary ny terak' Ambohimanarina manetsa ririnina, fararano an-tanan-dany : tsy vatran' ny olona tsy hanana azy fa vatran' ny hanana azy. [Rinara 1974 #289]
Traduction française Proverbe analogue à la fable de la cigale et de la fourmi : rira bien qui rira le dernier. [Veyrières 1913 #6206]
Interprétation française Anosizato s' amuse, et les gens d' Ambohimanarina plantent le riz en hiver ; être à l' époque de la moisson alors que les provisions s' épuisent, c' est bien pour ceux qui vont avoir une récolte, mais pas pour ceux qui n' en auront pas. [Veyrières 1913]

Proverbe Be herehina ohatra ny mitaiza kely manetsa. [Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Enti-milaza ny olona misahana adidy maro, izay sahala amin' ny vehivavy mitaiza kely ka sady manao raharaha no mikarakara ny zanany. [Rajemisa 1985]

Proverbe Kamo manetsa hianao, ka fararano vao mandry fotsy. [Rinara 1974 #1593]

Proverbe Lehilahy mahery mihosy, vehivavy mahery manetsa : ka sady voky ny ankizy no tsy ory ny lehibe. [Rinara 1974]
Lehilahy mahery mihosy, vehivavy mateti-panetsa : manao ny hahavoky ny ankizy. [Veyrières 1913 #1283, Cousins 1871 #1363]
Traduction française Homme qui remue bien la terre de ses rizières, femme qui transplante bien le riz : ils nourrissent bien leurs enfants. [Veyrières 1913 #1283]
Interprétation française Se disait des ménages laborieux. [Veyrières 1913 #1311]

Proverbe Manetsa mahalana: ny ataon’ ny tena ihany no alaina. [Cousins 1871]
Manetsa vary mahalana, ka ny atao ihany no idiran' ny fatiantoka. [Rinara 1974 #2098]
Manetsa vary mahalana, ka ny atao no alaina. [Houlder 1895 #729]
Traduction française Planter son riz trop espacé, et récolter ce qu' on a fait (c. à. d. récolter peu). [Houlder 1895]

Proverbe Marary manetsa, ka mifidy na haka kitay na hantsaka rano. [Rinara 1974 #2135]
Marary manetsa : mifidy na hantsaka na haka kitay. [Houlder 1895 #2000, Veyrières 1913 #2808]
Traduction française Celui qui est malade au moment du repiquage: il faut qu' il choisisse s' il veut aller chercher de l' eau, ou aller chercher du combustible. Le travail est tellement pressant à ce moment-là, que personne ne doit rester à rien faire, pas même les malades. [Houlder 1895]
Malade à l'époque du repiquage du riz : il faut qu'il choisisse entre l' eau ou le combustible à aller chercher. [Veyrières 1913 #2808]
Interprétation française Le travail presse. [Veyrières 1913 #2808]

Proverbe Mitaiza kely manetsa ka be no herikerehina. [Veyrières 1913 #927, Rinara 1974 #2438, Cousins 1871 #1857]
Traduction française Femme qui a un enfant à nourrir à l' époque des semis de riz : voilà bien des occupations. [Veyrières 1913 #927]
Interprétation française Le repiquage du riz était fait par les femmes ; ce proverbe se disait des gens qui avaient plusieurs travaux ou affaires sur les bras. [Veyrières 1913 #927]

Proverbe Santatra am-bava rano fa ny manetsa be mbola ho avy. [Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Enti-milaza fa mbola kely sy tsotsotra ny vita amin' izao fotoana izao (asa na lanonana na zavatra hafa), fa mampanantena fa ny any aoriana mbola ho be sy tsara lavitra. [Rajemisa 1985]

Index