Index

Proverbes : mpanompo

Proverbe Andevolahy diso rasa : ny taim-boraka no avadibadika. [Veyrières 1913 #506, Cousins 1871]
Mpanompo diso levenana ka ny taim-boraka no avadibadika. [Rinara 1974 #2597]
Traduction française Esclave qui a manqué la distribution de vivres : il tourne et retourne le résidu des entrailles. [Veyrières 1913 #506]
Interprétation française Désappointement. [Veyrières 1913 #506]

Proverbe Andevolahy mahita entan-kitay, ka mahatsiaro ny fanompoana fanao. [Veyrières 1913 #510, Cousins 1871 #179]
Mpanompo mahita an' entan-kitay ka mahatsiaro ny fanompoana fanao. [Rinara 1974 #2599]
Traduction française Esclave qui aperçoit une charge de paille à brûler : il se rappelle la corvée qu' il a l' habitude de faire. [Veyrières 1913 #510]
Interprétation française La tâche à faire est toujours là. [Veyrières 1913 #510]

Proverbe Andevolahy mikalo hariva: tsy alahelo fa kibo tsy feno. [Houlder 1895]
Andevolahy mikalo maraina, na hariva : tsy alahelo, fa kibo tsy voky. [Veyrières 1913 #524]
Andevolahy mikalo maraina : tsy alahelo, fa kibo tsy voky. [Cousins 1871 #189]
Mpanompo mikalo hariva : tsy alahelo fa kibo tsy feno. [Rinara 1974 #2601]
Traduction française Esclave qui fait entendre, le matin ou le soir, des chants plaintifs : ce n' est pas le chagrin qui le fait gémir, mais c' est qu' il n' a pas le ventre plein. [Veyrières 1913 #524]
Un esclave chantant plaintivement le soir: ce n' est pas de tristesse, mais de faim. [Houlder 1895 #1583]
Interprétation française Ce proverbe était dit par ceux qui avaient à travailler, le ventre vide. [Veyrières 1913 #524]

Proverbe Fahatezeran’ ny mpanompo, mitodika miantsinanana. [Veyrières 1913 #764, Rinara 1974 #1053, Cousins 1871 #883]
Traduction française Colère de serviteur : on se tourne vers l' est pour prendre Dieu à témoin. [Veyrières 1913 #764]
Interprétation française C' est tout ce que peuvent faire les petits et les faibles ; les idoles étaient à l' est dans la maison. [Veyrières 1913 #764]

Proverbe Fanahin-kisoa : tsy manana andevo, ka tia tondro molotra. [Veyrières 1913 #548, Cousins 1871 #904]
Fanahin-kisoa : tsy manana mpanompo ka tiatondro-molotra. [Rinara 1974 #1075]
Traduction française Avoir des allures de porc : on n' a pas d' esclaves et on aime à montrer les gens en allongeant les lèvres comme les porcs. [Veyrières 1913 #548]
Interprétation française On montrait ainsi du bout des lèvres l' esclave à vendre ; sens général : beaucoup de paroles et peu de réalité. [Veyrières 1913 #548]

Proverbe Hanina omena andevolahy : tsy tian-kano, tian-kano. [Veyrières 1913 #552, Abinal 1888]
Toy ny hanina omena andevo : "Tian-kano, tsy tian-kano". [Houlder 1895 #1564, Cousins 1871 #3195]
Toy ny hanina omena mpanompo : tian-kano, tsy tian-kano. [Rinara 1974 #4283]
Traduction française Comme la nourriture qu' on donne aux esclaves: qu' ils l'aiment ou qu' ils ne l' aiment pas, il faut qu'ils la mangent. [Houlder 1895]
Nourriture donnée à un esclave: qu'elle soit bonne ou mauvaise à manger, il est obligé de la manger. [Abinal 1888]
Nourriture qu' on donne à l' esclave : qu' elle soit bonne ou mauvaise, il est obligé de la manger. [Veyrières 1913 #552]
Interprétation française Il faut se contenter de tout ce qui vient des supérieurs. [Abinal 1888]
Ils n' ont pas le choix. [Houlder 1895]
Se disait des travaux qu'on était obligé de faire. [Veyrières 1913 #552]

Proverbe Lavenom-potsy ny andevo, ka raha aingaingaina manditsi-maso. [Veyrières 1913 #559]
Ny andevo toy ny lavenom-potsy, ka raha aingaingaina manditsoka. [Houlder 1895]
Ny andevo, toy ny lavenom-potsy : raha aingain-gaina, mahaditsi-maso. [Veyrières 1913 #559, Cousins 1871 #2160]
Ny mpanompo toy ny lavenom-potsy ka raha ingaingaina manditsoka. [Rinara 1974 #3160]
Traduction française Il en est des esclaves comme des cendres qui volent dans les yeux lorsqu' on les élève. [Veyrières 1913 #559]
Les esclaves sont comme des cendres blanches: si on les soulève, elles vous vont dans les yeux. [Houlder 1895]
Interprétation française Les esclaves vantés et trop bien soignés deviennent exigeants. [Veyrières 1913 #559]
Si on leur montre de la bonté, aussitôt ils en abuseront, et vous feront du tort. [Houlder 1895]

Proverbe Lavi-dingana hoatry ny andevolahy misikidy ho andriana. [Houlder 1895 #1586, Veyrières 1913 #5853]
Lavi-dingana toy ny mpanompo misikidy ho andriana. [Rinara 1974 #1768]
Traduction française Faire une grande enjambée, comme un esclave qui, par divination, voudrait devenir noble. [Houlder 1895]
Faire un grand pas, comme l' esclave qui fait le sikidy ou divination pour devenir noble. [Veyrières 1913]

Proverbe Mpanompo diso vozon-kena ka aleo maty toy izay very anjara. [Rinara 1974 #2598]

Proverbe Mpanompo mamahy reniomby, mifamindrà fo fa samy haren' olona. [Rinara 1974 #2600]

Proverbe Mpanompon-dRatsimandresy : efa nasandratra vao mihareraka. [Rinara 1974 #2602]
Mpanompon-dRatsimandresy : efa nasandratra vao nihareraka. [Veyrières 1913 #607, Cousins 1871 #1969]
Mpanompon-dRatsimandresy, ka efa nasandratra vao nihareraka. [Houlder 1895]
Traduction française Esclaves de Ratsimandresy : une fois affranchis et devenus des sujets libres, ils sont tombés dans la misère et l' épuisement. [Veyrières 1913 #607]
Les esclaves de Ratsimandresy: c’est une fois qu’ils ont été libérés qu’ils se sont affaiblis. [Houlder 1895]
Interprétation française Allusion à une légende d'esclaves trop bien soignés par leur maître, et qui, une fois affranchis, n'eurent plus personne pour les nourrir ; on appliquait ce proverbe à ceux qui, d' une situation élevée, tombaient dans la pauvreté. [Veyrières 1913 #607]
Manquant d’habitude, ils ont eu de la peine à se tirer d’affaire tout seuls. [Houlder 1895]

Proverbe Ny andriana matoky ny velirano, fa ny mpanompo matoky ny fati-dra. [Veyrières 1913 #93]
Traduction française Les princes mettent leur confiance dans leurs sujets à cause du serment de fidélité prêté dans le velirano ; les sujets ont confiance dans leurs frères de sang à cause du serment prêté dans le fati-dra. [Veyrières 1913]
Interprétation française Les Malgaches attachaient grande importance à ces serments qui avaient un caractère superstitieux : les frères de sang se tiraient du sang et le buvaient pour se jurer amitié ; le serment appelé velirano se prêtait en frappant avec une verge, une lance plantée dans une fontaine sacrée. [Veyrières 1913]

Proverbe Ny fankasitrahana no vola tsy vakin’ ny mpanompo. [Cousins 1871 #2216, Nicol 1935 #308]
Traduction française La reconnaissance est l'unique offrande (le hasina) que le serviteur puisse présenter. [Nicol 1935 #308]

Proverbe Ny fitia ta-hanam-be: andevolahy iray, ka atao Ilaimaro. [Cousins 1871]
Ny fitia te-hanam-be : mpanompo iray, ka atao Ilaimaro. [Rinara 1974 #3001]

Proverbe Ny mpanompo toy ny voan' anana, ka raha kasihina poritra. [Rinara 1974 #3161]
Ny mpanompo voanana, ka raha kasihina poritra. [Houlder 1895 #1550]
Ny mpanompo voanana : raha kasihina, poritra. [Veyrières 1913 #586, Cousins 1871 #2356]
Traduction française Les esclaves sont comme des herbes potagères: on les presse, ils s' écrasent. [Houlder 1895]
Les esclaves sont comme des morelles : les toucher, c' est les écraser. [Veyrières 1913 #586]
Interprétation française Il fallait traiter les esclaves avec soin, et en général gouverner avec modération. [Veyrières 1913 #586]

Proverbe Raha hety ny atao, hazondrano tonga andevo. [Houlder 1895 #1557]
Raha mety ny atao, ny hazondrano aza tonga mpanompo. [Rinara 1974 #233]
Traduction française Si on réussit dans ce qu' on fait, des joncs (dont on fait des corbeilles) deviendront des esclaves. [Houlder 1895]
Interprétation française Les esclaves étaient le plus grand signe de prospérité. [Houlder 1895]

Proverbe Tandroky ny andevovavy ny fisoitra afo : sady mahay manavia, manavanana. [Cousins 1871]
Tandroky ny andevovavy ny fisoitrafo : sady mahay manavia, manavanana. [Veyrières 1913 #590]
Tandroky ny andevovavy ny fisoitr' afo, sady mahay manavia no mahay manavanana. [Houlder 1895]
Tandroky ny mpanompo ny fisoitrafo, ka manavia : kinga, manavanana : mailaka. [Rinara 1974 #4039]
Traduction française Le tisonnier est la défense (litt. les cornes) de la femme esclave, elle s' en sert pour frapper à droite ou à gauche. [Houlder 1895]
Le tisonnier est la ressource de l' esclave : elle le manie à gauche et à droite, elle s' en sert pour toute sorte de choses. [Veyrières 1913 #590]
Interprétation française Se disait de ce qui sert à plusieurs fins. [Veyrières 1913 #590]

Proverbe Tsy izay hajaina no andriana, ary tsy izay manaja no mpanompo. [Rinara 1974 #4500]

Proverbe Tsy raharahan-dRainilemiza izay mpanompo jamba, fa ny mahiratra aza namidiny. [Rinara 1974 #4785]

Index