Index

Proverbes : mpivady

Proverbe Adin' ankizy: miady maraina, tsara hariva. [Rajemisa 1985 #416]
Miady maraina fa tsara hariva, toy ny adin' ankizy. [Rinara 1974]
Miady maraina, tsara hariva; miady hariva, tsara maraina : toy ny adin’ ankizy. [Cousins 1871]
Miady maraina, tsara hariva; miady hariva, tsara maraina, toy ny mpivady. [Houlder 1895 #1797]
Mpivady miady maraina, tsara hariva ; miady hariva, tsara maraina. [Veyrières 1913 #1306]
Mpivady miady maraina, tsara hariva ; miady hariva, tsy miloaka ny andro maraina. [Veyrières 1913 #1306]
Interprétation malgache Entina milaza ny olona miady tsy mba manana otri-po na fankahalana maharitra fa mora mifankahazo na mihavana indray. [Rajemisa 1985 #416]
Traduction française En guerre le matin, en paix le soir; en guerre le soir, en paix le matin, comme des époux. [Houlder 1895]
Époux qui se disputent le matin, le soir ils sont réconciliés ; s' ils se disputent le soir, le lendemain matin ils sont réconciliés. [Veyrières 1913 #1306]
Interprétation française Se disait des disputes incessantes mais sans conséquences. [Veyrières 1913 #1306]

Proverbe Kitapo mora feno : vady miara-mihary. [Veyrières 1913 #1199]
Mpivady miara-mihary mora feno kitapo. [Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Enti-milaza fa ny fifanampian' ny mpivady amin' ny fitadiavana dia mety hahangonany harena haingana. [Rajemisa 1985]
Traduction française Si le sac se remplit promptement, c' est que le mari et la femme travaillent ensemble. [Veyrières 1913 #1199]
Interprétation française Se disait des ménages diligents, prospères, en bon accord. [Veyrières 1913 #1199]

Proverbe Lokan' ny mpivady. [Veyrières 1913 #1201]
Traduction française Promesses de peu de valeur que celles faites par le mari pour calmer sa femme ou les parents de sa femme. [Veyrières 1913 #1201]

Proverbe Miada-matavy tsy narahi-nenina, mifaly mahia tsy nisy latsa, toy ny mpivady mifanara-tsaina. [Rinara 1974]

Proverbe Mitranga matetika, hoatry ny fifandiran' ny mpivady. [Veyrières 1913 #1303]
Mitranga matetika ohatra ny fifandiran' ny mpivady. [Houlder 1895]
Traduction française Qui se produit souvent, comme les disputes entre époux. [Veyrières 1913 #1303]
Qui se produit souvent, comme les querelles, disputes) entre époux. [Houlder 1895]

Proverbe Mpivady be dinidinika ka mitombo fifankatiavana am-po. [Rinara 1974 #2632]

Proverbe Mpivady iray lainga, faty no isarahana. [Veyrières 1913 #1383, Cousins 1871 #1996]
Mpivady iray lainga ka faty no isarahana. [Houlder 1895 #1746, Rinara 1974 #2633]
Traduction française Des époux qui sont unis dans le mensonge, la mort seule les séparera. [Houlder 1895]
Deux époux complices d' un même mensonge : la mort seule les séparera. [Veyrières 1913 #1383]
Interprétation française Exagération malicieuse qui fait allusion à la grande facilité du divorce. [Veyrières 1913 #1383]

Proverbe Mpivady iray raharaha: ny lahy malemy fihosy, ary ny vavy mateti-panetsa. [Cousins 1871 #1997]
Mpivady iray raharaha : ny lahy malemy fihosy, ny vavy mateti-panetsa. [Rinara 1974 #2634]
Ny lahy malemy fihosy ary ny vavy mateti-panetsa. [Veyrières 1913 #1310]
Traduction française C' est parce que le mari piétine bien la terre, que la femme peut faire bien serré le repiquage du riz. [Veyrières 1913 #1310]
Interprétation française Se disait des ménages où il y avait bonne entente. [Veyrières 1913 #1310]

Proverbe Mpivady miray saina : fo tokana ihany. [Rinara 1974 #2635]

Proverbe Ny adin' ny mpivady tahaky ny tokoam-bary am-bilany. [Veyrières 1913 #1212]
Traduction française Disputes entre le mari et la femme : l' un dit qu' il faut mettre beaucoup d' eau dans le riz et l' autre peu. [Veyrières 1913 #1212]
Interprétation française Se disait des disputes incessantes mais sans gravité, sur des riens. [Veyrières 1913 #1212]

Proverbe Ny akoho no maty dia tenieranan' ny mpivady. [Rinara 1974 #2840]

Proverbe Ny mpivady no miady : ny hitsiny no aolaka. [Rinara 1974 #3164]
Ny mpivady no miady, ny to no aolaka. [Veyrières 1913 #1225, Cousins 1871 #2359]
Traduction française Si les époux se disputent c' est qu' il y a quelque injustice. [Veyrières 1913 #1225]

Proverbe Ny mpivady tsy ananan' olom-bola : miheby tsy arahin-tebaka. [Rinara 1974 #3165]

Proverbe Ny tokoanam-bary aza iadian' ny mpivady. [Rinara 1974 #3304]

Proverbe Raha fanambadiana ratsiratsy, aleo mianadahy mifanaja. [Veyrières 1913 #1160]
Raha fanambadian-dratsy, aleo mpianadahy mifanaja. [Rinara 1974 #3562]
Raha tsy mifanaja ho mpivady, aleo mifanaja ho mpianadahy. [Houlder 1895 #1830, Veyrières 1913 #1401]
Traduction française Ceux qui ne s' entendent pas comme mari et femme, feraient mieux de s' entendre comme frère et sœur. [Houlder 1895]
Mieux vaut un frère et une soeur qui s' aiment et se respectent, qu' un mariage qui tourne mal. [Veyrières 1913]
Si vous ne vous entendez pas comme époux, il vaut mieux vous entendre comme frère et soeur. [Veyrières 1913]
Interprétation française Il faut vous séparer à l'amiable. [Veyrières 1913 #1401]
Ils devraient se séparer à l' amiable. [Houlder 1895]

Proverbe Raha mpivady mikorontan-dava, aza mihambo miadana, fa lainga. [Rinara 1974 #3629]

Proverbe Raha mpivady tsy hifanaja, ka dia ny mianadahy mifanaja no tsara. [Veyrières 1913]
Raha mpivady tsy hifankatia, ka dia ny mianadahy mifanaja no tsara. [Veyrières 1913]
Raha mpivady tsy hifankatia: ny mianadahy mifanaja no tsara. [Rinara 1974 #3630, Cousins 1871 #2701]
Traduction française Lorsque des époux ne s' aiment plus et ne se respectent plus, il vaut mieux que le divorce soit prononcé et que la femme redevienne la soeur respectée et protégée de son frère. [Veyrières 1913]

Proverbe Raha mpivady tsy mifandefitra, fandravana harena no farany. [Rinara 1974 #3631]

Proverbe Toy ny adin' ny mpivady, ka ny tokoam-bary aza iadiana. [Houlder 1895 #1796]
Toy ny adin' ny mpivady : ny tokoam-bary aza iadiana. [Veyrières 1913 #1336, Cousins 1871]
Toy ny adin' ny mpivady : ny tokonam-bary aza iadiana. [Rinara 1974 #4245]
Traduction française C'est comme les disputes entre époux : ils se disputent même sur le riz qui cuit sur le feu. [Veyrières 1913 #1336]
Pareil à une querelle d' époux, la marmite qui est sur le feu suffit à la provoquer. [Houlder 1895]
Interprétation française Se disait des disputes incessantes et sans gravité. [Veyrières 1913 #1336]

Proverbe Toy ny adin' ny mpivady : kely niandohana fa mahavaky vovonana. [Rinara 1974 #4245]

Proverbe Tsy ny donak’ afo no mahafana ny trano, fa ny mpivady mifanara-draharaha. [Cousins 1871 #3560, Nicol 1935 #133]
Traduction française Ce qui réchauffe la maison, ce n’est pas la chaleur du foyer, mais l’entente mutuelle des époux. [Nicol 1935 #133]

Index