Index

Proverbes : hevitra

Proverbe Aza manao sain-droa. [Veyrières 1913 #5791]
Aza miroa hevitra. [Veyrières 1913 #5791]
Aza miroa saina. [Veyrières 1913 #5791]
Traduction française N' ayez pas l' esprit partagé. [Veyrières 1913 #5791]
Interprétation française Se disait des gens indécis ; se disait aussi des gens occupés à plusieurs choses. [Veyrières 1913 #5791]

Proverbe Hevitra, ka raha mety dia atao, fa raha tsy mety dia avela ; nefa aza ny tenako no ariana, fa ny teniko no ario. [Veyrières 1913 #6498]
Hevitro: ka raha mety dia atao, fa raha tsy mety dia avela; nefa aza ny tenako no ariana, fa ny teniko no ario. [Houlder 1895]
Traduction française C'est une opinion : si elle convient on peut la suivre, sinon il faut la laisser ; cependant que ce ne soit pas ma personne qui soit rejetée, mais l'avis que je donne. [Veyrières 1913 #6498]
(Voilà) mon avis: si vous le trouvez bon, acceptez-le, si vous le trouvez mauvais, rejetez-le; ne me rejetez pas, moi, ne rejetez que mes paroles. [Houlder 1895]
Interprétation française Ce proverbe renferme un jeu de mots (tenako, teniko) et fournit un bon exemple de la manière de parler des Malgaches. [Houlder 1895]
Formule de discours dans une délibération. Jeu de mots : tenako personne, et teniko parole. [Veyrières 1913 #6498]

Proverbe Hevitra tsy azo tsy amin-olombelona. [Rinara 1974 #1315, Cousins 1871 #1054]

Proverbe Iray trano fa tsy iray raharaha toa mpirafy. [Houlder 1895 #1818]
Nahoana no iray trano tsy iray hevitra toa mpirafy ? [Rinara 1974]
Nahoana no iray trano tsy iray raharaha, toa mpirafy ? [Veyrières 1913 #1429, Cousins 1871 #2045]
Traduction française Être dans la même maison, sans avoir les mêmes occupations, comme les femmes d' un polygame. [Houlder 1895]
Pourquoi habiter la même maison sans s' occuper des mêmes affaires, comme les femmes d' un polygame. [Veyrières 1913 #1429]
Interprétation française Se disait du manque d' accord. [Veyrières 1913 #1429]

Proverbe Na hevitra inona na hevitra inona no atao, ho avy ny andro farany. [Veyrières 1913 #2888]
Traduction française Quel que soit l' expédient qu' on emploie, le dernier jour viendra. [Veyrières 1913 #2888]
Interprétation française La mort est certaine. [Veyrières 1913 #2888]

Proverbe Ny hevitra dia toy ny ketsa, raha lava loatra maningo-tena; ary raha fohy loatra, afatotry ny sasany. [Houlder 1895 #1598]
Traduction française Les idées sont comme les jeunes plants de riz: s' ils sont trop longs, ils s' enchevêtrent; et s' ils sont trop courts, il en faut d' autres pour les attacher. [Houlder 1895]
Interprétation française Il faut éviter les extrêmes. [Houlder 1895]

Proverbe Ny hevitra lalin' ny hendry tsy takatry ny kely saina. [Veyrières 1913 #2103]
Traduction française Les pensées profondes du sage ne sont point comprises de celui qui a peu d' esprit. [Veyrières 1913 #2103]

Proverbe Ny hevitra tsy azo tsy amin' olombelona. [Houlder 1895 #255, Cousins 1871 #2266]
Traduction française On ne trouve les idées (on ne sait ce qu' il faut faire) qu' en se consultant avec les autres. [Houlder 1895]
Interprétation française De la discussion jaillit la lumière. [Houlder 1895]

Proverbe Ny lahy mamindra intelo ka mahazo hevitra; ny vavy miondrika inefatra vao mahazo ny azy. [Houlder 1895]
Ny lehilahy, raha mandingana intelo, mahazo hevitra ; ny vehivavy, raha miondrika inefatra, mahazo saina. [Veyrières 1913 #1878, Nicol 1935]
Ny lehilahy raha mandingana intelo mahazo hevitra, ny vehivavy raha miondrika in' efatra mahita saina. [Rinara 1974]
Ny lehilahy, raha mandingana intelo, mahazo hevitra ; ny vehivavy, raha miondrika inefatra, maka saina. [Veyrières 1913 #1678]
Traduction française Au mari, il suffit de faire trois pas pour trouver son idée; mais il faut que la femme se penche quatre fois pour trouver la sienne. [Houlder 1895]
Il suffit à l'homme de faire trois pas pour trouver la décision à prendre ; la femme doit s' incliner profondément jusqu' à quatre fois avant de savoir que faire. [Veyrières 1913 #1678]
Que l’homme fasse trois pas, et il mûrira son idée ; que la femme s’incline quatre fois, et elle aura la lumière. [Nicol 1935 #327]
Interprétation française Drôle de façon d'exprimer la supériorité intellectuelle du sexe fort. [Houlder 1895]
L' homme l' emporte sur la femme dans l' art de discuter et de raisonner. [Veyrières 1913 #1678]

Proverbe Raha lava ny tanety misy fisainana, ny fotoana maharitra mahabe hevitra. [Rinara 1974 #3596]

Proverbe Raha tany misy hotsaka, dia misy sahona; ary raha tany misy loha, dia misy lela; ary raha tany misy lela, dia misy havitra. [Houlder 1895]
Raha tany misy hotsaka, dia misy sahona ; ary raha tany misy loha, dia misy lela ; ary raha tany misy lela, dia misy hevitra. [Veyrières 1913 #307]
Raha tany misy hotsaka, dia misy sahona; ary raha tany misy loha, dia misy lela; ary raha tany misy olona, dia misy havitra. [Houlder 1895]
Traduction française Si dans un pays il y a des mares, il y a des grenouilles ; s' il y a des têtes, il y a des langues ; et s' il y a des langues, il y a des pensées. [Veyrières 1913 #307]
Si un pays contient des mares, il y a des grenouilles; et si un pays contient des têtes, il y a des langues; et si un pays contient des langues (ou: des gens), il s' y trouve des idées. [Houlder 1895]

Proverbe Raha tsy mety ho hevitra dia havitra. [Houlder 1895 #2266, Veyrières 1913 #6381, Rinara 1974 #3673, Cousins 1871 #2722]
Traduction française Ce qui ne peut devenir un accommodement, devient comme une tringle pointue en fer. [Veyrières 1913 #6381]
Si ce n' est pas une (bonne) idée, c' est une broche (de cuisine). [Houlder 1895]
Interprétation française C.à.d. ce n' est rien du tout, et il ne faut pas en tenir compte. Ce proverbe repose sur un jeu de mots. [Houlder 1895]
Jeu de mots sur hevitra pensée, et havitra pointe en fer. Se disait des idées auxquelles on s' attache obstinément sans souffrir aucune modification. [Veyrières 1913 #6381]

Proverbe Sokina mbola any an-davany, ka ny afo hitonoana azy no mahavery hevitra. [Rinara 1974 #3919]

Proverbe Toloran' olona vola hianao, tandremo ; toroana hevitra hianao, raiso ihany. [Veyrières 1913 #6528]
Traduction française Quelqu' un vous offre de l' argent, prenez garde ; on vous suggère un avis, recevez-le. [Veyrières 1913 #6528]

Index