Proverbes : antoka

Proverbe151 Akoho tokana anaka: avy sasaka vao halan-tompo . [Cousins 1871 #51]
Akoho tokana anaka: avy sasaka vao mamono an-toka. [Cousins 1871 #52]
Akoho tokana anaka : avo sasaka vao halan-tompo . [Veyrières 1913 #3228]
Akoho tokana anaka : avo sasaka vao mamono antoka . [Veyrières 1913 #3229]
Akoho tokan' anaka : avo sasaka vao halan' ny tompony . [Rinara 1974]
Akoho tokan' anaka : tonga roa vao mamono antoka . [Rinara 1974]
Avo sasaka hoatry ny akoho tokana anaka . [Veyrières 1913 #3238]
Avo sasaka ohatra ny akoho tokana anaka . [Rajemisa 1985 #868]
Traduction française Poule qui a un poussin : c' est lorsqu' elle a produit son équivalent que son maître la prend en aversion. [Veyrières 1913 #3228]
Poule qui n' a qu' un poussin : c' est lorsqu' elle produit son équivalent qu' elle fait perdre son propriétaire. [Veyrières 1913 #3229]
Produire son équivalent comme la poule qui n' a qu' un poussin. [Veyrières 1913 #3238]
Interprétation française Parce qu' il s' attendait à mieux ; le sens est : déçu dans son attente. [Veyrières 1913 #3229]

Proverbe488 Andrianjato , Andrianarivo , aza manao Andrianentoarivo mitsara tsy mahefa mitsara aman-kodiny . [Veyrières 1913]
Aza manao toa an' Andrianentoarivo izay manameloka tsy milaza ny antony , ka sady mitsara no manenda-koditra . [Veyrières 1913]
Traduction française Princes et seigneurs, qui que vous soyez, ne jugez pas comme Andrianentoarivo qui condamne sans jugement et sans dire le motif de la condamnation, mais qui juge en enlevant la peau du tanguin et en administrant le poison. [Veyrières 1913 #3332]
Interprétation française Allusion à la cruauté d'Andrianentoarivo qui non content d'administrer le poison aux poulets par l' épreuve du tanguin, l'administra le premier aux hommes : ce proverbe remonte à l' époque du roi Andrianjaka au commencement du XVIIe siècle. [Veyrières 1913 #3332]

Proverbe1624 Be fila tombony , ka maty antoka . [Veyrières 1913 #5895, Cousins 1871]
Be fila tombony ka matiantoka azy rehetra. [Rinara 1974 #861]
Traduction française A vouloir faire trop de gain on perd. [Veyrières 1913 #5895]

Proverbe1700 Boka miantsena , tsy manam- -barotra fa maty antoky ny fahalavoana . [Rinara 1974 #915]
Boka miantsena : tsy manam- -barotra , ka maty antoky ny halavoana . [Veyrières 1913 #962, Cousins 1871]
Traduction française Lépreux qui va au marché : il a beau ne pas avoir de marchandises sur lesquelles il puisse perdre, il fait beaucoup de pertes par suite de ses nombreuses chutes. [Veyrières 1913 #962]

Proverbe2115 Fisamborana tsy misy antoka miafara amin' ny lainga . [Rinara 1974 #1168]

Proverbe3593 Manao Rangahy nianala , ka maty antoka ny vatsy . [Veyrières 1913 #1834]
Rangahy nianala : fanoto no zaka , maty antoka ny vatsy . [Cousins 1871 #2745, Veyrières 1913]
Traduction française Vieillard qui est allé à la forêt : il ne peut porter qu' un pilon et il en est pour ses frais de voyage. [Veyrières 1913]
Vieux qui va à la forêt chercher du bois à vendre : il en est pour les frais du voyage. [Veyrières 1913 #1834]
Interprétation française Se disait des gens qui allaient trafiquer au loin et étaient obligés de dépenser tout leur profit en frais de voyage. [Veyrières 1913 #1848]
Se disait du gagne-petit dont les bénéfices ne suffisent pas à couvrir les frais du voyage, du commerçant qui va chercher profit au loin et dépense tout en frais de route. [Veyrières 1913 #1834]

Proverbe3946 Maty an-dazony hoatry ny valala nosamborim-boka . [Veyrières 1913 #2009]
Maty an-dazony , ohatra ny valala nosamborim-boka . [Cousins 1871]
Maty an-dazony , tahaka ny valala samborim-boka . [Rinara 1974 #2200]
Matimaty foana tahaka ny valala samborim-boka . [Rinara 1974 #144]
Maty tsy amin' ny antony (potsitra ) toy ny valala nosamborim-boka . [Rinara 1974 #2205]
Traduction française Mourir d' une mort violente comme la sauterelle saisie par le lépreux. [Veyrières 1913 #2009]
Interprétation française Il l' écrase de ses mains difformes et maladroites. [Veyrières 1913 #2009]

Proverbe4307 Misalasala ohatra an-dRakotobe : hivarotra matahotra ny ho fatiantoka , hangalatra matahotra ny ho tapa-doha . [Rinara 1974]
Misalasala tahaka an-dRakotobe : mivarotra , mahatahotra ny ho faty antoka ; mangalatra , matahotra ny ho tapa-doha . [Houlder 1895]
Misalasala tahaka an-dRakotobe : mivarotra , matahotra ny faty antoka ; mangalatra , matahotra ny ho tapa-doha . [Veyrières 1913 #5813]
Traduction française Être perplexe comme Rakotobe: s' il se met à faire du commerce, il craint de faire des pertes; et s' il se fait voleur, il craint d' avoir la tête coupée. [Houlder 1895]
Perplexe comme Rakotobe : s' il fait du commerce il a peur de faire des pertes; s' il se met à voler il a peur d' avoir la tête coupée. [Veyrières 1913 #5813]

Proverbe5060 Ny fanaovana asa soa tsy mahafaty antoka . [Veyrières 1913 #2959]
Traduction française L' accomplissement du bien ne cause pas de déception. [Veyrières 1913 #2959]

Proverbe5309 Ny manao soa tsy mahafaty antoka , fa ny manao ratsy enjehin' ny nataony . [Veyrières 1913]
Ny manao soa tsy mba mahafaty antoka , fa ny manao ratsy onjohin' ny nataony . [Houlder 1895 #1715]
Traduction française Faire le bien ne cause pas de dommage, mais ceux qui font le mal sont poursuivis par leurs actes. [Veyrières 1913 #6424]
Faire le bien ne cause pas de préjudice, tandis que ceux qui font du mal sont poursuivis par leurs actes. [Houlder 1895]

Proverbe5435 Ny omby no namono antoka ka ny kisoa no nahavinitra . [Rinara 1974 #3195]

Proverbe5683 Ny varavarana anton' ny trano , ny vavahady anton' ny vohitra ary ny kiady anton' ny saha . [Rinara 1974 #3358]
Ny varavarana no anton' ny trano , ny vavahady no anton' ny vohitra , ny kiady no anton' ny saha . [Veyrières 1913 #242, Nicol 1935 #17, Houlder 1895]
Traduction française La porte est la protection de la maison, le portail celle de la ville et de son fossé, le poteau de défense celle de la campagne plantée d' arbres. [Veyrières 1913 #242]
La porte garde la maison ; l’entrée du fossé garde le village; la borne rustique garde le champ. [Nicol 1935 #17]
Sans portes il n' y a pas de vraie maison; sans portail, il n' y a pas de village; sans perche (de défense) il n' y a pas de champ. [Houlder 1895]
Interprétation française Ce proverbe se disait à l' honneur du souverain, des seigneurs et des chefs de famille, représentés par ces comparaisons ; il signifiait aussi que chacun a son protecteur et son guide. [Veyrières 1913 #242]
Pour prendre possession d' un terrain, on y plante une perche avec une poignée d' herbe au bout, et c' est ce qu' on appelle un "kiady"; le "kiady", dans un champ ou sur un chemin, marque aussi une défense, et par extension, ce mot signifie: protecteur, bouclier, sauvegarde. [Houlder 1895]

Proverbe6149 Raha sendra afak' afo ve dia afolahy , nefa ny rahampitso tsy mbola azo antoka . [Rinara 1974 #3654]

Proverbe6250 Rangahy nianala : fanoto no zaka, ka maty antoka ny vatsiny. [Houlder 1895]
Traduction française Le vieillard étant allé à la forêt, et n' en rapportant qu' un pilon (à riz), il n' a pas gagné ses provisions de voyage. [Houlder 1895]

Proverbe7592 Tsy mba mpanombika mandrava soro-kena akory ivadinao , fa dia ny miara-mameno raha maty antoka . [Veyrières 1913 #1343]
Traduction française La femme n' est pas comme un ramasseur de morceaux qui abîme la viande pour avoir des morceaux, mais au contraire elle aide son mari à se refaire quand il a subi une perte. [Veyrières 1913 #1343]

Index