Madagascar : Continent des Malgaches
Madagasikara : Kôntinantan'ny Malagasy

    Ny fifandraisana eo amin'ny anaran-tany MADAGASIKARA sy ny anaran'ny mponina ary ny teniny, MALAGASY, dia hazavaina toy izao.

Voalohany, ny Litera D sy ny litera L dia mifanova eo amin'ny endrika sasantsasany. Hitantsika matetika eo amin'ny fitenim-paritry ny Nosy izany : vady / valy, fady / faly, anjavidy / anjavily. Hitantsika any Amerika avaratra izany ao amin'ny Rakibolana Dakota sy Lakota, izay ny teny mitovy hevitra dia tsy miovaova afa-tsy ny litera D na L. Ampiharintsika àry izany fikisaham-peo izany : MADAGASIKARA lasa hoe MALAGASIKARA.

Faharoa, MALAGASIKARA, atao izany hoe, MALAGASY KARA ; tsaroana amin'izany ny teny Persanina na Arabo قارة izay midika ho Kôntinanta. Tsy mazava raha avy amin'ny Persa na ny Arabo ny anarana. Eo amin'ireo tranga roa ireo, ny nosy rehetra fantatry ny mpanamory azy ireo, Chypre hatrany Kômôro, Sri Lanka hatrany Baléares, dia vao miara-mandrakotra ny ampahenin'ny Nosy. Tsy mahagaga raha io Nosy farany io no heverina ho kôntinanta.

Araka izany, ny teny Madagasikara dia atao hoe Kôntinantan'ny Malagasy.


    Le rapport entre le nom du pays, MADAGASIKARA (Madagascar en français), et le nom des habitants et de leur langue, MALAGASY (Malgache en français), s'explique ainsi.

Premièrement, la lettre D et la lettre L sont interchangeables dans certaines situations. Nous le voyons fréquemment dans les dialectes de la Grande Ile: vady / valy (épouse), fady / faly (interdit), anjavidy / anjavily (bruyère). Nous le voyons en Amérique du Nord dans les dictionnaires Dakota et Lakota, où les mots de sens identiques ne varient que par la lettre D ou L. Appliquons donc ce glissement: MADAGASIKARA devient MALAGASIKARA.

Ce glissement est d'ailleurs documenté dans plusieurs cas:

  • Dans la langue filipino, le nom de la Grande Île s'épelle à la fois Madagaskar et Malagaskar.
  • Le 8 juin 1699, le gouverneur du Maryland, Blakiston, écrit au Ministre Vernon: "... capitaine Shelly qui transportait ces boucanniers, 80 ou 90 passagers venant de Malagaskar, reçut une autorisation de sortie de New York il y a dix mois".

Deuxièmement, MALAGASIKARA, C'est en fait MALAGASY KARA ; on y reconnait le mot Persan ou Arabe قارة qui signifie continent. Il n'est pas clair si le nom vient des Perses ou des Arabes. Dans les deux cas, toutes les îles connues de ces navigateurs, de Chypre aux Comores, de Sri Lanka aux Baléares, couvriraient ensemble à peine un sixième de la Grande Île; il n'est pas étonnant que cette dernière ait été considérée comme un continent.

Le mot Madagascar signifie donc Continent des Malgaches.


Mis à jour le 2013/08/16