Index

Proverbes : vody

Proverbe Adaladala nahazo vorona : ny volom-bodiny no nongotany, fa tsy ny elany, koa lasa izy. [Nicol 1935 #248, Cousins 1871]
Adala nahazo vorona : ny volom-bodiny no nongotany, fa tsy ny elany, koa lasa izy. [Veyrières 1913 #2054]
Traduction française Imbécile qui a pris un oiseau : il lui a enlevé les plumes de la queue au lieu des ailes, et l'oiseau s' est échappé. [Veyrières 1913 #2054]
Oiseau aux mains d’un insensé : il lui coupe la queue et non les ailes, ce qui lui permet de s’enfuir. [Nicol 1935 #248]
Interprétation française Se disait des maladroits qui faisaient au rebours les choses qu' on leur disait de faire. [Veyrières 1913 #2054]

Proverbe Alao ho ahy ny tringitringiny, fa izaho no avo indrindra ; aiza koa ho ahy ny vodiny, fa ny taranako no ho tompon' ny farany. [Veyrières 1913 #182]
Traduction française Je me réserve la bosse du boeuf, car je suis le plus grand ; et je me réserve la culotte du boeuf, parce que mes descendants seront maîtres de l' avenir. [Veyrières 1913]
Interprétation française Paroles proverbiales du roi Ralambo lorsqu'il fit abattre le premier boeuf pour être mangé. [Veyrières 1913]

Proverbe Aza atao am-bozokely tsy mahaleo tady. [Rinara 1974 #374]
Aza atao am-bozon-kely tsy mahaleo tady. [Houlder 1895 #1360, Cousins 1871 #339]
Aza atao am-bozon-kely tsy mahaleo tady, aza atao miesora ny vody kely hipetrahan' ny vody be, aza atao ny kely tsy mba mamindro. [Veyrières 1913 #705]
Traduction française Ne le traitez pas comme un cou frêle auquel on met une corde qu' il ne peut supporter. [Houlder 1895]
N' étranglez pas le malheureux qui lutte contre la corde que vous lui avez passée au cou ; ne chassez pas le faible qui a un petit postérieur pour mettre à la place votre gros et puissant postérieur ; n' empêchez pas le petit d' avoir sa part du feu et de se chauffer auprès du souverain. [Veyrières 1913 #705]
Interprétation française Il ne faut pas se croire tout permis avec les petits. [Veyrières 1913 #705]
Ne vous montrez pas trop exigeant envers les petits et les faibles. [Houlder 1895]

Proverbe Aza manao salaka miamboho vody. [Cousins 1871 #494, Houlder 1895]
Traduction française Ne faites pas comme le "salaka" (pagne des hommes) qui serait noué devant au lieu de derrière. [Houlder 1895]

Proverbe Fanjaibe rovi-body: izy natao hanjaitra indray no mandrovitra. [Veyrières 1913 #3247, Cousins 1871 #926]
Fanjaitra be vody, hanjai-mandrombitra. [Veyrières 1913 #3247]
Traduction française Aiguille qui a un gros trou : elle déchire en cousant. [Veyrières 1913 #3247]
Interprétation française Proverbe appliqué par le roi Andrianampoinimerina aux mauvais chefs et aux mauvais conseillers qui déchirent au lieu de coudre, ruinent au lieu de rendre prospère. [Veyrières 1913 #3247]

Proverbe Farihy tsy misy vodiny, ony tsy misy vavany. [Veyrières 1913 #5751, Rinara 1974 #1126, Cousins 1871 #939]
Traduction française Lac qui n' a pas de fond, fleuve qui n' a pas d' embouchure. [Veyrières 1913 #5751]
Interprétation française Chose impossible. [Veyrières 1913]

Proverbe Gaga ny angady sy ny harona, fa tsy misy vody ny vomanga. [Rinara 1974 #1221, Cousins 1871, Veyrières 1913]
Gaga ny angady sy ny harona fa tsy nisy vody ny vomanga. [Houlder 1895 #962]
Traduction française La bêche et la corbeille furent étonnées de ce qu' il n' y avait pas de tubercules aux patates. [Houlder 1895]
La bêche et le panier sont dans l' étonnement, parce que les patates n' ont pas de tubercules. [Veyrières 1913]
Interprétation française Se disait à la mort d' un homme qu' on croyait riche, et qui ne laisse rien. [Veyrières 1913 #5753]

Proverbe Hazo mandio hona : hitsahina ny lohany mipoitra ny vodiny. [Veyrières 1913 #3200]
Traduction française Planche qui sert à curer un étang : quand on appuie sur un bout, l' autre se relève. [Veyrières 1913 #3200]
Interprétation française Quand on met davantage d' un côté, il y a moins de l' autre. [Veyrières 1913 #3200]

Proverbe Ilay kamo mivady: ka ny lahy tsy tia harahara, ny vavy tsy tia vodi-tenona. [Houlder 1895]
Ilay kamo mivady : ny lahy tsy tia harahara, ny vavy tsy tia vody tenona. [Veyrières 1913 #1197, Rinara 1974 #1401, Cousins 1871, Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Enti-milaza ny mpivady roa kamo samy tsy tia asa. [Rajemisa 1985]
Traduction française Mariage de paresseux : l' homme n' aime pas le manche de bois de la bêche, la femme n' aime pas les traverses de bois du métier à tisser. [Veyrières 1913 #1197]
Un couple paresseux: le mari n' aime pas la bêche, et la femme n' aime pas le métier à tisser. [Houlder 1895]
Interprétation française On peut voir par ce proverbe quelles étaient les principales occupations des hommes et des femmes respectivement. [Houlder 1895]
Se disait des ménages paresseux. [Veyrières 1913 #1197]

Proverbe Jiriana amin’ ny rambo izaho; manana amin’ ny harefo : an-drano vody fa tsy vaky ravina. [Samson 1965 #J2]

Proverbe Lanjan’ amboa : atahorana ny vavany hanaikitra, atahorana ny vodiny handoto. [Samson 1965 #L29]

Proverbe Lehilahy tsy tia harahara, vehivavy tsy tia vody tenona. [Veyrières 1913 #3926]
Ny lehilahy mahalala harahara, ny vehivavy mahalala vody tenona. [Veyrières 1913 #1311]
Traduction française Homme qui n' aime pas le manche de la bêche, femme qui n' aime pas le métier à tisser : c' est un ménage de paresseux. [Veyrières 1913 #3926]
L' homme connaît le manche de la bêche et la femme connaît les traverses du métier à tisser. [Veyrières 1913 #1311]
Interprétation française Se disait des ménages laborieux. [Veyrières 1913 #1311]

Proverbe Maharo vody tatatra. [Veyrières 1913 #3174]
Traduction française Pouvoir garder l' eau dans les canaux des rizières. [Veyrières 1913 #3174]
Interprétation française Pouvoir garder dans la famille les biens reçus des ancêtres. [Veyrières 1913 #3174]

Proverbe Manaraina anaty tranon-tena, ka ny lolo no omen-doza; izay zavatra manantra vody ahitra no tranony, ary ny elany tsy itafiam-belona, tsy ifonosa-maty. Koa mba misakafo an-tranon-tena, fa aza dia ny lolo no omen-doza. [Houlder 1895]
Traduction française Quitter sa maison à jeun et faire ainsi des reproches aux esprits; les êtres malheureux ont l' herbe pour demeure, et leurs ailes ne peuvent les couvrir quand ils sont vivants, ni les envelopper une fois morts. [Houlder 1895]
Interprétation française Donc, mangez chez vous et ne faites pas de reproches aux esprits. Le sens de ce proverbe n' est pas très clair; peut-être veut-il dire tout simplement qu' il vaut mieux manger chez soi où on trouve toujours quelque chose, plutôt que d' espérer trouver un repas chez les autres. Et l'expression: faire des reproches aux esprits, fait allusion au fait qu' on attribuait aux esprits malins les crampes d'estomac, comme celles qui peuvent se produire par suite de jeûne. [Houlder 1895]

Proverbe Miesora ny vody kely hitoeran' ny vody be. [Veyrières 1913 #723]
Traduction française Que le petit postérieur cède la place au gros. [Veyrières 1913 #723]
Interprétation française Ôte-toi de là que je m' y mette. [Veyrières 1913 #723]

Proverbe Ny anadahy toy ny vody fahitra : na soa na ratsy izay manjo lazaina azy avokoa. [Veyrières 1913 #1158]
Ny anadahy toy ny vodi-fahitra: na soa na ratsy, izay nanjo lazaina avokoa. [Houlder 1895 #1899]
Ny ray aman-dreny toy ny vody fahitra : na soa na ratsy, izay manjo lazaina avokoa. [Cousins 1871 #2394]
Ny ray aman-dreny toy ny vody fahitra : na soa na ratsy, izay manjo lazaina azy avokoa. [Veyrières 1913 #887]
Traduction française Le frère est pour sa soeur comme le trou à décharge du parc à boeufs qui reçoit tout : elle lui fait part de tout ce qui lui arrive soit en bien, soit en mal. [Veyrières 1913]
Le père et la mère c' est comme le fond du parc à boeufs où tout arrive bon ou mauvais : tout vient à eux, le bien et le mal, tout leur est dit. [Veyrières 1913]
Un frère est (pour une sœur) comme un père et une mère (litt. le trou du parc à bœufs par où s' écoulent les eaux): bien ou mal, on lui dit tout ce qui vous arrive. [Houlder 1895]
Interprétation française Beaucoup de femmes malgaches trouvent qu' un frère est meilleur confident qu' un mari. [Houlder 1895]
Ce proverbe disait l' appui que la soeur trouvait chez son frère. [Veyrières 1913]
Le père et la mère sont des conseillers et des protecteurs ; il ne faut rien leur cacher. [Veyrières 1913 #887]

Proverbe Ny vody harona aza manana izay tandrifiny. [Veyrières 1913 #1843, Cousins 1871 #2485]
Ny vody harona aza tsy lany tandrify. [Houlder 1895 #1747]
Ny vody sobiky aza mbola manana ny tandrifin' azy. [Veyrières 1913 #6150]
Traduction française Le fond du panier a aussi ce qui lui convient. [Veyrières 1913 #6150]
Les vieux fonds de paniers eux-mêmes ont leur destination. [Veyrières 1913 #1843]
Même le fond d' une corbeille trouve encore quelque chose qui lui va (peut encore être utile à quelque chose). [Houlder 1895]
Interprétation française Ce proverbe signifie que l'être humain le plus déshérité peut quand même trouver à se marier, à Madagascar. [Houlder 1895]
Le sens est que les personnes âgées ont bien leur utilité. [Veyrières 1913 #1843]
Ne regardez pas seulement un côté des choses ou des hommes, mais regardez l'ensemble. [Veyrières 1913 #6150]

Proverbe Ny vodisaina tsy dia hazo. [Cousins 1871 #2486]
Ny vody saina tsy mba hazo. [Houlder 1895 #2259]
Traduction française Un mât de pavillon n' est pas un arbre. [Houlder 1895 #2259]

Proverbe Rafotsibe leon-tsokina, ka tsy te-hijery vodi-kifafa. [Houlder 1895 #1963]
Rafotsibe leon-tsokina : ny vodi-kifafa avy no mahataitra. [Rinara 1974 #3505]
Rafotsibe leon-tsokina : vody kofafa avy no mahataitra. [Veyrières 1913 #1898, Cousins 1871 #2607]
Traduction française La vieille femme qui a mangé trop de hérisson, elle ne veut plus même regarder un balai usé. [Houlder 1895]
Vieille qui est dégoûtée des hérissons : la tête d' un balai même l' effraie. [Veyrières 1913 #1898]
Interprétation française Le balai lui rappelle les piquants du hérisson. [Houlder 1895]
Se disait des gens avertis qui ne voulaient plus se laisser prendre. [Veyrières 1913 #1898]

Proverbe Sinibe vaky vody, ka lehibe afa-baraka. [Rinara 1974 #3897]
Sinibe vaky vody : lehibe afa-baraka. [Veyrières 1913 #680, Cousins 1871 #2901]
Traduction française Grande cruche dont le fond est brisé : c' est un grand, déshonoré. [Veyrières 1913 #680]

Proverbe Tabatera nifanta : vodiny anambo. [Samson 1965 #T1]

Proverbe Te-ho vody hadin' ny ditra, ka loharaoky ny nenina indray. [Veyrières 1913 #6385]
Traduction française Il veut avoir le fond du fossé, et il est creusé par le remords comme le fossé est creusé par l'eau. [Veyrières 1913 #6385]
Interprétation française Il veut avoir le dernier mot ; il en sera puni. [Veyrières 1913 #6385]

Proverbe Trafon-kena amy ny vody sobiky : malaza ihany, fa afa-boninahitra. [Cousins 1871]
Trafon-kena amin' ny vody sobika : malaza ihany fa afa-boninahitra. [Veyrières 1913 #4612]
Traduction française Bosse de boeuf dans un vieux fond de corbeille usée : elle est célèbre, mais déshonorée. [Veyrières 1913]
Interprétation française Se disait des grands, déchus de leur grandeur. [Veyrières 1913 #4612]

Proverbe Tsy mba ny rambony hanamavo aho, fa ny lelany hanamandina ny trafony. [Rinara 1974 #4559]
Tsy mba ny rambony hanamavo ny vodiny aho, fa ny lelany hanamandina ny trafony. [Houlder 1895]
Traduction française Je ne suis pas la queue qui salit le postérieur (du bœuf), mais la langue qui lisse la bosse. [Houlder 1895]
Interprétation française Et une belle bosse fait connaître un bon bœuf. [Houlder 1895]

Proverbe Tsy mitsinjo vody andro ho merika. [Rajemisa 1985]
Tsinjovy ary ny vody andro ho merika. [Veyrières 1913 #3150]
Interprétation malgache Tsy mahalala mitahiry vola ho amin' ny fotoana mety hahasahirana. [Rajemisa 1985]
Traduction française Voyez donc l' horizon qui sera brumeux. [Veyrières 1913 #3150]
Interprétation française Paroles de vieillards, toujours occupés du temps : prévoir la maladie, la vieillesse, et mettre de côté pour ce temps-là. [Veyrières 1913 #3150]

Proverbe Tsingala sy dinta, ka samy isorohana ihany ny lohany sy ny vodiny. [Rinara 1974 #4443]
Tsingala sy dinta: samy isorohana ihany ny lohany sy ny vodiny. [Cousins 1871]

Proverbe Vody fahitra ka mahita ny tena atiny. [Rinara 1974 #5007]

Proverbe Vody varin’ Andriamanitra ny olona : izay tiany halaina no alainy, ary izay tiany havela no avelany. [Cousins 1871 #3718, Veyrières 1913]
Vodi-varin' Andriamanitra ny olona, ka izay tiany halaina no alainy, ary izay tiany avela no avelany. [Rinara 1974 #5005]
Voly varin’ Andriamanitra ny olona : izay tiany halaina no alainy, ary izay tiany havela no avelany. [Nicol 1935 #57]
Traduction française Les hommes sont les plants de riz de Dieu : il prend ceux qu’il veut prendre ; il laisse ceux qu’il veut laisser. [Nicol 1935 #57]
Les hommes sont l' éteule de riz de Dieu : ce qu' il veut prendre, il le prend ; ce qu' il veut laisser, il le laisse. [Veyrières 1913 #60]
Interprétation française Souverain domaine de Dieu sur les personnes et sur les choses. [Veyrières 1913 #60]

Proverbe Vody voam-pelatanana. [Veyrières 1913 #6702]
Traduction française La largeur de la paume de la main. [Veyrières 1913 #6702]

Index