Index

Proverbes : miaraka

Proverbe Akory ity adala miara-monina amin-kendry ! [Veyrières 1913 #2058, Houlder 1895]
Akory ity adala miara-monina amin' ny hendry. [Rinara 1974 #93]
Traduction française Qu' est-ce que cet ignorant demeurant avec les sages! [Houlder 1895 #1646]
Qu'est-ce que cet insensé qui est avec les sages ! [Veyrières 1913 #2058]

Proverbe Aza manao toy ny tandindona: miaraka ihany, fa tsy azo ho namana. [Houlder 1895 #275]
Traduction française Ne faites pas comme l' ombre: elle vous suit toujours, mais ce n' est pas un compagnon. [Houlder 1895 #275]

Proverbe Aza milaza miara-mahita. [Houlder 1895]
Aza milaza miara-mahita, tahaka ny adin’ ombilahy an-tsena. [Cousins 1871 #628]
Aza milaza miara-mahita, tahaky ny adin' ombalahy an-tsena. [Veyrières 1913 #4738]
Aza milaza miara-mahita toy ny adin' ombalahy an-tsena. [Rinara 1974 #779]
Milaza miara-mahita, tahaka ny adin' ombalahy. [Rinara 1974 #2343]
Milaza miara-mahita, toy ny adin’ ombilahy. [Cousins 1871 #1788]
Traduction française Ne parlez pas (à quelqu' un) d' une chose qu' il a vue comme vous. [Houlder 1895]
Ne racontez pas des choses que tout le monde a vues, comme les combats de taureaux au marché. [Veyrières 1913 #4738]
Interprétation française Se disait de ceux qui racontent ce que tout le monde sait. [Veyrières 1913 #4738]

Proverbe Fitia miara-maniry, ka raha lany ny anao, dia lany koa ny ahy. [Houlder 1895 #1814, Veyrières 1913 #1372]
Fitia miara-maniry : raha lany ny anao, mba lany ny ahy. [Veyrières 1913 #5091]
Traduction française L'amour est chose mutuelle : si le vôtre est épuisé, le mien l' est aussi. [Veyrières 1913 #5091]
L' amour est réciproque : si le vôtre est parti, le mien est parti aussi. [Veyrières 1913 #1372]
Notre amour était réciproque, et si le vôtre est parti, le mien l' est également. [Houlder 1895]
Interprétation française Je vous aime dans la mesure où vous m' aimez. [Veyrières 1913 #5091]

Proverbe Fony tsimbotry niaraka ihany ka adrisa vao hifanary! [Rinara 1974 #1195]
Tsimbotry niaraka ihany ka adrisa vao hifanary? [Rajemisa 1985 #25]
Tsy mety raha fony tsimbotry niaraka ihany, ka adrisa vao hifanary. [Houlder 1895]
Tsy mety raha fony tsimbotry niara-nandady, ka rehefa adrisa dia hifandao. [Cousins 1871 #3412]
Tsy mety raha fony tsimbotry niara-nizehozeho, ka nony adrisa hifandao. [Rinara 1974 #4581]
Tsy mety raha tsimbotry niara-nandady, ka nony adrisa àry elatra kosa vao hifandao. [Rinara 1974 #4684]
Interprétation malgache Entina hilazana olona nifankatia sy nifanampy fony samy kely – amin' ny lafin-kevitra rehetra – nefa nony lehibe toy ny tsy mifankahalala intsony. [Rajemisa 1985 #989]
Fony samy madinika (oriory) nifankahalala tsara, ka nony mba manana ve dia mody tsy mahalala ny olona niara-niory tamin' ny tena? [Rajemisa 1985 #25]
Traduction française Il n' est pas bien de s' entendre quand on est petit pour se séparer (se rejeter) quand on est devenu grand. [Houlder 1895]
Interprétation française Le mot "tsimbotry" désigne la sauterelle "adrisa" quand elle est encore petite. [Houlder 1895]

Proverbe Horirika amonosam-panasina, ka ny fonosina lo mbam-ponony. [Veyrières 1913 #4348]
Horirika amonosam-panasina (na: hena; na: anana): ny fonosin-do, ny mamono lo mbam-ponony. [Cousins 1871 #1102]
Horirika amonosam-panasina (na: hena; na: anana): ny fonosin-do, ny mamono lo rahateo. [Cousins 1871 #1102]
Horirika amonosana anana, ka ny fonosin-do, ny mamono lo. [Veyrières 1913 #4348]
Horirika namonosam-panasina : ny fonosin-do, ny mamono lo rahateo. [Rinara 1974]
Horirika namonosana anana, ka ho levona mbamin' ny fonosany. [Veyrières 1913 #4348]
Horirika namonosan-kena, ka miara-devona. [Veyrières 1913 #4348, Rajemisa 1985]
Horirika namonosan-kena: ny fonosin-do, ny mamono lo rahateo. [Houlder 1895 #1088]
Interprétation malgache Enti-milaza ny mpangalatra sy ny mpanafin-kalatra izay tokony homena sazy iray ihany. [Rajemisa 1985]
Traduction française Des feuilles d' arum, enveloppant de la viande: la chose enveloppée et l' enveloppe pourrissent toutes deux. [Houlder 1895]
feuille d'arum dont on enveloppe la viande, et qui brûle avec. [Abinal 1888]
Feuilles d' arum et brèdes ou sel qu' elles contiennent : contenant et contenu se consomment ensemble. [Veyrières 1913 #4348]
On fait cuire et on consomme en même temps, les feuilles d' arum et les brèdes ou la viande qu' elles enveloppent. [Veyrières 1913 #4348]
Interprétation française Coupables et complices méritent le même châtiment. [Veyrières 1913 #4348]
le coupable et le recéleur mérite le même châtiment. [Abinal 1888]
Quand la viande est mise dans la marmite avec les feuilles qui l'enveloppaient et qui sont comestibles, viande et feuilles cuisent et deviennent très tendres: les feuilles même se désagrègent tout à fait. Se dit des voleurs et de leurs complices. [Houlder 1895]

Proverbe Izay miaraka amin' ny mpiasa dia mpiasa; izay miaraka amin' ny amboalambo dia amboalambo. [Rajemisa 1985 #62, Nicol 1935 #91]
Izay sakaizan' ny mpiasa dia mpiasa, ary izay sakaizan' ny amboalambo dia amboalambo. [Veyrières 1913 #5184]
Interprétation malgache Izay mitovitovy ihany no fatra-piaraka. [Rajemisa 1985 #62]
Traduction française Fréquenter un ouvrier, c’est être ouvrier, fréquenter un vagabond, c’est devenir vagabond. [Nicol 1935 #91]
Qui fréquente les gens honnêtes et laborieux est honnête et laborieux ; qui fréquente les mauvais sujets est mauvais sujet. [Veyrières 1913 #5184]
Interprétation française Analogue au français : dis-moi qui tu fréquentes et je te dirai qui tu es. [Veyrières 1913 #5184]

Proverbe Kitapo mora feno : vady miara-mihary. [Veyrières 1913 #1199]
Mpivady miara-mihary mora feno kitapo. [Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Enti-milaza fa ny fifanampian' ny mpivady amin' ny fitadiavana dia mety hahangonany harena haingana. [Rajemisa 1985]
Traduction française Si le sac se remplit promptement, c' est que le mari et la femme travaillent ensemble. [Veyrières 1913 #1199]
Interprétation française Se disait des ménages diligents, prospères, en bon accord. [Veyrières 1913 #1199]

Proverbe Malahelo miresaka amy ny mpanan-karena : raha tonga mitaina hidin-trano. [Cousins 1871 #1450]
Malahelo miresaka amin' ny mpanan-karena : ka nony tonga mitain-kidin-trano. [Veyrières 1913]
Malahelo miresaka amin' ny mpanan-karena : raha tonga mitaina hidin-trano. [Veyrières 1913]
Malahelo mitafa amin' ny mpanan-karena: ka raha tonga mitain-kidin-trano. [Houlder 1895 #1450]
Malahelo mitafasiry amin' ny mpanana, ka raha tonga mitaina hidin-trano. [Rinara 1974 #1920]
Miara-mitafa amin' ny mpanan-karena, ka raha tonga mitain-kidin-trano. [Veyrières 1913]
Mitafa amin' ny mpanan-karena ka raha tonga mitain-kidin-trano. [Rajemisa 1985]
Interprétation malgache Izay mandany andro miresaka amin' ny mpanan-karena, dia ho lany ny efa kely eo an-tanany. [Rajemisa 1985]
Traduction française Pauvre qui bavarde avec les riches, quand il rentre chez lui, il est obligé pour faire sa cuisine, de brûler le bois qui lui sert à fermer la porte. [Veyrières 1913 #2529]
Pauvre qui cause avec les riches : quand il rentre chez lui, il est obligé pour faire sa cuisine, de brûler le bois qui lui sert à fermer la porte. [Veyrières 1913 #2517]
Un pauvre s' entretenant avec un riche: de retour chez lui, il brûle la fermeture de sa maison. [Houlder 1895]
Interprétation française A le voir causer avec l' autre, on ne le dirait pas pauvre; mais il l'est tellement que faute d' autre combustible, il est obligé de brûler le morceau de bois servant à fermer sa porte. [Houlder 1895]
Se disait des pauvres qui, au lieu de travailler et de faire leur provision de paille à brûler, perdaient leur temps à bavarder avec les riches. [Veyrières 1913 #2529]
Se disait des pauvres qui, au lieu de travailler, perdaient leur temps à bavarder avec les riches. [Veyrières 1913 #2517]

Proverbe Mandihy miakanjo halatra ka miara-mirebika amin-doza. [Rajemisa 1985]
Mandihy miakanjo ny akanjo halatra, ka miara-mirebika amin-doza. [Houlder 1895 #1065, Rinara 1974 #2070]
Interprétation malgache Enti-milaza ny fahafaham-barakan' izay mangala-javatra enti-miseho eo imasom-bahoaka. [Rajemisa 1985]
Traduction française Danser en portant un habit volé, c' est s' exposer à une catastrophe;. [Houlder 1895]
Interprétation française C. à. d. c' est courir le risque d' être découvert. [Houlder 1895]

Proverbe Miaraka amin' ny ferena, ka ny tsara fanahy no maimbo. [Houlder 1895 #281]
Traduction française En allant avec quelqu' un couvert de plaies, les bons seront déshonorés (litt. puants). [Houlder 1895]

Proverbe Miaraka amin' ny mpanihika ka feno lanin-toho. [Houlder 1895 #2297]

Proverbe Miaraka efatra manaratsy dia, telo misy ambiny, ny tokana tsy ampy fa ny roa no tsara indrindra. [Rinara 1974]

Proverbe Misy rony, miara-misotro; misy ventiny miara-mihinana. [Rajemisa 1985]
Misy rony, miara-misotro ; misy ventiny, miara-mitsako. [Cousins 1871 #1843, Nicol 1935 #409]
Interprétation malgache Fitenenana mampiseho fiaraha-miisalahy amin' izay misy, na soa izany na ratsy. [Rajemisa 1985]
Traduction française Y a-t-il du bouillon, on le boit ensemble; y a-t-il du solide, on le mâche ensemble. [Nicol 1935 #409]
S' il y a de la sauce, on la boit en commun ; s' il y a du solide, chacun en a sa part à mâcher. [Veyrières 1913 #3206]
S' il y a du bouillon, on le boit ensemble; et s' il y a des morceaux (de viande) on les mâche ensemble. C' est la vraie amitié. [Houlder 1895]
Interprétation française Se disait des sociétés où gains et pertes se partagent ; se disait aussi des gens qui s' entendent bien. [Veyrières 1913 #3206]

Proverbe Mitafa amin' ny mpanana noho ny tena, ka mandre ny "izaho" miaraka aman-trerona! [Rinara 1974 #2429]

Proverbe Nahoana no manao kitapo miara-peno ? [Houlder 1895 #290, Rinara 1974 #177, Cousins 1871 #2049]
Traduction française Pourquoi vous entendez-vous (avec les coquins) pour remplir le même sac? [Houlder 1895 #290]

Proverbe Na miara-mitoetra aza ny vantony sy ny reniny, dia ny vantony ihany no mitsatsaingoka raha taitra. [Rinara 1974]
Raha miara-mitoetra aza ny reniny sy ny vantony, raha taitra dia ny vantony ihany no mitsambikina. [Houlder 1895 #2180, Veyrières 1913 #937]
Traduction française Mère et fille qui sont ensemble ; en cas d' alarme, c' est la fille qui sursaute. [Veyrières 1913 #937]
Quand même la mère et la fille seraient ensemble, s' il se produit quelque alarme, c'est la fille seule qui sursaute. [Houlder 1895 #2180]

Proverbe Ny anaran' alika no miarak' adala ; fa ny olona tsy tokony hiarak' adala. [Houlder 1895 #1625, Veyrières 1913 #2100]
Ny anaran' alika no misy miarak' adala, ka tsy tokony hiaraka adala. [Rinara 1974 #2870]
Traduction française Les noms de chien son tous ensemble stupides; mais il ne faut pas que les gens soient tous ensemble stupides. [Houlder 1895 #1625]
Tous ensemble les noms de chiens sont stupides, mais il ne faut pas que les gens soient tous ensemble stupides. [Veyrières 1913 #2100]

Proverbe Ny fifonana no mendriky ny diso, fa mandia tany ka lavo, miloloha lanitra ka lena. [Rinara 1974 #2980]
Ny fifonana re no hatao, fa diso ; fa mandia ny tany, ka lavo ; miloloha ny lanitra, ka lena ; miara-monina aman-kavana, ka diso amim-pihavanana. [Cousins 1871 #2225, Veyrières 1913]
Traduction française Il ne nous reste qu' à demander pardon, car nous avons été en faute ; en effet quiconque foule la terre, tombe ; quiconque a le ciel au-dessus de sa tête, se mouille ; quiconque demeure avec des parents, peut faillir contre les devoirs de la parenté. [Veyrières 1913 #6420]
Interprétation française Il est humain d'errer, il faut savoir reconnaître sa faute. [Veyrières 1913 #6420]

Proverbe Raha miroborobo ny afo, dia samy mamela tanana hamindro; fa raha lany ny kitay, ny tompon-trano ihany no manary lavenona. [Nicol 1935 #378, Cousins 1871]
Raha miroborobo ny afo, miara-mamindro ; fa raha maty ny afo, dia ny tompon-trano ihany no manary lavenona. [Cousins 1871, Veyrières 1913]
Raha miroborobo ny afo, miara-mamindro izy rehetra; fa ny tompon-trano ihany no manala ny lavenona. [Houlder 1895 #616]
Raha miroborobo ny afo, miara-mamindro ny rehetra, fa nony lany ny kitay ny tompon-trano no manary ny lavenona. [Rinara 1974 #3616]
Raha velona ny afo, dia samy mamela-tanana hamindro ; fa raha lany ny kitay, dia ny tompon-trano ihany no manary lavenona. [Veyrières 1913]
Traduction française Quand le feu flambe, chacun étend les mains et on se chauffe ensemble ; mais une fois le bois consumé et le feu éteint, ce sont les maîtres de la maison seuls qui jettent les cendres. [Veyrières 1913]
Quand le feu flambe, tous étendent la main pour se chauffer ; mais quand le bois fait défaut, c’est au maître de la maison à jeter les cendres. [Nicol 1935 #378]
Quand le feu flambe, tout le monde se chauffe; mais c' est le maître du logis qui a l' ennui d' enlever les cendres. [Houlder 1895]
Interprétation française C' est lui qui a la peine, les autres n' ont que le profit. [Houlder 1895]
On trouve des amis pour jouir, mais pas pour peiner ; beaucoup d' amis dans la prospérité et peu dans le malheur. [Veyrières 1913]

Proverbe Raha tsy te-hiady aza hianao, tsy maintsy miady raha miaraka amin' Imahaly. [Veyrières 1913 #5670, Houlder 1895, Rinara 1974]
Traduction française Alors même que vous ne voulez pas vous battre, vous serez forcé de vous battre si vous allez avec Imahaly. [Veyrières 1913 #5670]
Quand même vous ne désirez pas vous battre, vous serez bien forcé de le faire si vous allez avec Imahaly. [Houlder 1895]
Interprétation française C'était un querelleur. [Veyrières 1913 #5670]

Proverbe Ranomaso miaraka amam-paty. [Veyrières 1913]
Traduction française Les larmes accompagnent le mort. [Veyrières 1913 #4156]
Interprétation française Pleurer un parent qui vient de mourir ; l' expression se disait aussi d' une chose faite à propos. [Veyrières 1913 #4156]

Proverbe Ranomaso tsy miaraka amam-paty. [Veyrières 1913 #4157, Rinara 1974 #3709, Cousins 1871 #2759]
Traduction française Ce sont des larmes versées après la mort. [Veyrières 1913 #4157]
Interprétation française Se disait des plaintes trop tardives et en général de ce qui arrive après coup. [Veyrières 1913 #4157]

Proverbe Ravin-koririka: tezitra miara-mihodina ; faly, miara-mifanatrika. [Cousins 1871 #2777, Nicol 1935 #423]
Traduction française Feuilles d’horirika : en colère, elles se détournent toutes ensemble ; dans la joie, elles se regardent de concert. [Nicol 1935 #423]

Proverbe Razavozavo sy Raerikerika: mandina, miara-mandina; varina, miara-barina. [Cousins 1871 #2779]
Razavozavo sy Raerikerika : mandina miara-mandina, vazina miara--bazina. [Veyrières 1913 #5224, Rinara 1974 #3740]
Traduction française Razavozavo et Raerikerika : la bonne et la mauvaise fortune leur sont communes. [Veyrières 1913 #5224]

Proverbe Sabakaka miaraka aman-tsahona, ka ny lehibe no adala. [Cousins 1871 #2811]
Saobakaka miaraka aman-tsahona ka ny lehibe indray no adala. [Rinara 1974 #3836]
Saobakaka miaraka aman-tsahona, ny lehibe no adala. [Veyrières 1913 #678]
Toy ny saobakaka miaraka aman-tsahona, ka ny lehibe no adala. [Houlder 1895]
Traduction française Comme un crapaud au milieu des grenouilles, c' est le plus grand qui est le plus bête. [Houlder 1895]
Lorsque les crapauds se mêlent aux grenouilles, ce sont les plus gros qui sont les imbéciles. [Veyrières 1913 #678]
Interprétation française Les grands et les chefs se dégradent en se mêlant aux gens de basse condition ; on se servait aussi de ce proverbe pour dire la responsabilité des chefs dans la mauvaise conduite et les sottises de leurs subordonnés. [Veyrières 1913 #678]
Parce que le crapaud est lourd d' apparence et ne coasse pas comme la grenouille. [Houlder 1895]

Proverbe Sofina miaraka amin-doha. [Veyrières 1913 #1713]
Tandroka miaraka aman-tsofina. [Veyrières 1913 #1713, Rinara 1974 #4036]
Toy ny tandroka miaraka aman-tsofina. [Houlder 1895 #2249, Veyrières 1913 #3371, Rinara 1974 #4330, Cousins 1871 #3230]
Traduction française Ce sont des cornes poussant avec les oreilles. [Veyrières 1913 #1713]
Comme les cornes qui accompagnent toujours les oreilles. [Houlder 1895 #2249]
Les cornes du boeuf suivent ses oreilles et les protègent. [Veyrières 1913]
Interprétation française Ce proverbe se disait d' une chose qui a toujours existé ; il se disait des témoins qui dans une affaire ou procès accompagnent et protègent, et ainsi assurent le contrat. [Veyrières 1913 #3371]
Cette expression dont la première forme était usitée chez les Hova, et la seconde chez les Betsimisaraka, se disait des contemporains, des gens du même âge ; elle se disait aussi des personnes ou des événements dont on garde le souvenir. [Veyrières 1913 #1713]

Proverbe Tatamo am--parihin--dRasahala : raha faly, miara-manatrika, raha tezitra miara-mihodina. [Rinara 1974 #4111]
Tatamo am--parihin--dRasahala : raha faly, miara-manatrika; tezitra, miara-mihodina. [Cousins 1871 #3047]
Toa ravin-koririka am--parihin--dRasahala isika: ka raha faly, miara-manatrika; tezitra, miara-mihodina. [Houlder 1895]
Toa tatamo am--parihin-dRasahala isika: ka raha faly, miara-manatrika; tezitra, miara-mihodina. [Houlder 1895]
Traduction française Nous sommes pareils aux feuilles de nénuphar dans l' étang égalisateur: contents, nous nous tournons les uns vers les autres; fâchés, nous nous détournons les uns des autres. [Houlder 1895]

Proverbe Tavy savoka : miara-miainga. [Samson 1965 #T46]

Proverbe Tetezam-bakoka : miara-miempo. [Samson 1965 #T64]

Proverbe Toy ny alahelon-takatra : faly miara-mitakiky, ory miara-mitakoko, lohataona, toa manjokaiky, ririnina, manjoretra. [Rinara 1974 #4252]
Toy ny alahelon-takatra: raha faly, miara-mitokaka; ary raha ory, miara-mitokiky. [Houlder 1895]
Toy ny alahelon-takatra : raha faly miara-mitokaka ; raha ory miara-mitokiky. [Veyrières 1913 #5233, Cousins 1871 #3175]
Traduction française C' est comme la tristesse des oiseaux takatra : contents, ils rient ensemble aux éclats ; tristes, ils sont malheureux ensemble. [Veyrières 1913]
Pareil au chagrin des "takatra" : (cigognes) quand ils sont joyeux ils s' égayent ensemble; et quand ils sont tristes ils le sont ensemble. [Houlder 1895]
Interprétation française Ce proverbe, fait de ressemblance entre les mots mitokaka et mitokiky, disait l' union dans la bonne et dans la mauvaise fortune. [Veyrières 1913 #5233]

Proverbe Trafon' omby ririnina : miara-ringitra tamin' ny ahitra. [Rinara 1974 #284]

Proverbe Tsy mba mpanombika mandrava soro-kena akory ivadinao, fa dia ny miara-mameno raha maty antoka. [Veyrières 1913 #1343]
Traduction française La femme n' est pas comme un ramasseur de morceaux qui abîme la viande pour avoir des morceaux, mais au contraire elle aide son mari à se refaire quand il a subi une perte. [Veyrières 1913 #1343]

Proverbe Tsiriry ahitra ka miara-ritra amin' ny rano. [Rinara 1974 #4459]

Proverbe Voay lahy tsy miara-lovoka (rano lalina). [Houlder 1895]
Voay lahy tsy miray lovoka. [Samson 1965 #V75]
Interprétation malgache Voay lahy tsy miara-mitoetra. + Lovoka dia anarana iantsoan' ny Betsimisaraka ny rano lalina maizim-be izay heveriny ho tranon' ny voay. [Houlder 1895]

Proverbe Voron-dolo miaraka amin’ akoho : mialà fa tsy havanay. [Samson 1965 #V99]

Proverbe Vovo miara-milona sy tandroho miara-misitrika. [Houlder 1895 #1211]
Vovo miara-milona, tandroho miara-misitrika. [Rinara 1974 #5055]
Traduction française (Nous sommes comme) des nasses trempant ensemble et des paniers à pêche qui plongent ensemble. [Houlder 1895]

Proverbe Zaza kamboty miaraka an' efitra, tsipoy mifamelona. [Veyrières 1913 #3189]
Traduction française Orphelins qui voyagent ensemble dans le désert : ils sont comme les perdrix qui vont par groupes et s' aident pour la nourriture. [Veyrières 1913 #3189]
Interprétation française Se disait parfois des héritages qui restent dans la famille ; se disait aussi des enfants peu aisés qui se viennent mutuellement en aide. [Veyrières 1913 #3189]

Proverbes : miaraka

Proverbe Ny lehibe entin-ditra, ny kely entin-kiry. [Houlder 1895 #413, Veyrières 1913 #6375]
Ny lehibe entin-kiry, ny kely entin-ditra, ka miara-misalahy ama-nenina. [Rinara 1974 #3079]
Traduction française L' entêtement entraîne les grands, l' obstination emporte les petits. [Veyrières 1913 #6375]
Les grands sont emportés par leur entêtement, et les petits par leur obstination. [Houlder 1895]

Index